HELLFEST 2019 : Dimanche 23 juin : jour 3

HELLFEST 2019 : Dimanche 23 juin : jour 3

Live Report : HELLFEST 2019 : Dimanche 23 juin : jour 3 avec : Municipal Waste, Tesla, Death Angel, Blackberry Smoke, Clutch, Testament, Anthrax, Lynyrd Skynyrd, Slash feat Myles Kennedy, Slayer et Tool

Nous voilà au dernier jour de cette 14 ème édition du HELLFEST , en ce dimanche 23 juin 2019 qui promet d’être chaud bouillant !

Le concert des britanniques de Nova Twins touche à sa fin lorsque nous arrivons sur le site. Amy Love à la basse et Georgia South à la guitare et au chant composent un genre particulier et personnel qu’elles nomment urban punk. Un mélange énergique de Rapp et de voix screamée.

Facebook :
https://www.facebook.com/NovaTwinsMusic/

12h15: Municipal Waste Mainstage2

Le groupe américain Municipal Waste déboule sur la Mainstage2 avec son Speed Metal Punk Hardcore qu’il va infliger à haute dose aux métalleux venus en découdre sous un soleil de plomb.

Les américains sont des habitués du Hellfest et ils adorent foutrent le bordel. On se souvient de leur percutant passage en 2008, du super Wall of death de 2011, et de leur backdrop en 2016 arborant Donald Trump qui se tirait une balle dans la tête.

En 2019 le quintet ne change pas la donne et malgré la chaleur Slams, pogos, moshpit et gros barouf sont toujours de rigueur, mais cette fois ci sans nuage de poussière puisque le devant de scène est maintenant bitumé.

“The Thrashin’ of the Christ” (Hazardous Mutation 2005) ouvre les hostilités, suivi de 3 titres de The Art of Partying de 2007. Les fans se prennent leur grosse claque mais pas le temps de souffler, les morceaux sont mitraillés à la chaîne.

Municipal Waste tire sa dernière salve avec Slime and Punishment (2017) en guise de punition finale.

SETLIST

The Thrashin’ of the Christ
Beer Pressure
Sadistic Magician
Headbanger Face Rip
Unleash the Bastards
Born to Party
Slime & Punishment

Membres du groupe
Tony Foresta – Vocals
Ryan Waste – Guitar
Nick Poulos – Guitar
Land Phil – Bass
Dave Witte – Drums

Facebook :
https://www.facebook.com/Municipalwaste/

12h50: Tesla Mainstage1

La venue de Tesla au Hellfest, est une grande première. Pourtant le groupe de Hard Rock californien existe depuis 1985 et à l’époque Tesla tourne avec David Lee Roth, Alice Cooper, Def Leppard, et Poison.

Mais le groupe fait une pause et ne revient sur le devant de la scène qu’en 2004 avec son 5ème album Into the Now.

En 2006 le remplacement de Tommy Skeoch, par le guitariste Dave Rude va redonner une nouvelle énergie en même temps qu’une nouvelle créativité au groupe qui est encore composé aujourd’hui de 4 de ses membres originels: le chanteur Jeff Keith, le guitariste Frank Hannon, le bassiste Brian Wheat et le batteur Troy Luccketta.

En 2008 Tesla fait une apparition au Graspop en Belgique et au Sweden Rock. En 2016, le groupe joue avec Def Leppard et REO Speedwagon à Québec . Leurs concerts dans l’hexagone sont une denrée tellement rare que leur venue à Clisson est un véritable évènement.

Le 8 mars 2019 Tesla a sorti son nouvel album Shock, successeur de Simplicity, paru en 2014. Mais c’est avec l’énergique “Cumin’ Atcha Live” issu de leur tout premier album Mechanical Resonance paru en 1986 que le quintet donne le coup d’envoi.

Au programme les hits tels que Modern Day Cowboy,
(‘Mechanical Resonance), Love Song (Five Man Acoustical Jam – 1990) et bien sur la populaire reprise en 1990 de Signs par Tesla, composé par Five Man Electrical Band et qui a inspiré tout l’album Five Man Acoustical Jam.

Jeff Keith, dont la voix est restée identique depuis toutes ces années charme son public tout comme les 4 musiciens qui l’accompagnent. Dommage que le concert se soit achevé aussi vite. On espère revoir Tesla plus souvent en France et pourquoi pas dans une salle parisienne en tête d’affiche.

Cumin’ Atcha Live
Modern Day Cowboy
Miles Away
Love Song
Taste Like
Little Suzi (Ph.D. cover)
Signs (Five Man Electrical Band cover)

Facebook :
https://www.facebook.com/TeslaBand/

13h35: Death Angel Mainstage2

Le groupe de Thrash metal américain Death Angel est de retour en enfer à un horaire beaucoup moins tardif qu’en 2014 où il jouait également sur la même scène mais à 1h du matin. Cinq ans après 2 albums ont vu le jour : The Evil Divide en 2016, et le petit dernier Humanicide, 10ème de la série, paru le 31 mai 2019.

Thrown to the Wolves de l’album de 2004, The Art of Dying, ouvre la setlist. Le ton est donné ! Mark Osegueda balance sa rage soutenu par une rythmique féroce et des riffs endiablés.

L’ange de la mort nous transporte dans l’âme vorace de ses débuts avec l’album de 1987 The Ultra-Violence. Les morceaux s’enchaînent à vive allure et malgré la chaleur accablante, l’ambiance dans le public est tout feu tout flamme.

Le set s’achèvera sur 2 titres du nouvel album dont Humanicide.

SETLIST

Thrown to the Wolves
Voracious Souls
Father of Lies (2016)
The Dream Calls for Blood (2013)
The Pack (with “The Ultra-Violence” Intro)
Humanicide

Membres du groupe

Mark Osegueda
Rob Cavestany
Ted Aguilar
Will Carroll
Damien Sisson

Facebook :
https://www.facebook.com/deathangel

14h20: Blackberry Smoke Mainstage1

Après la fureur du Metal place au Southern rock US avec le groupe Blackberry Smoke.

Fondé en 2000, a Atlanta, le quintet est toujours en mouvement… Son but est de parcourir des milliers de kilomètres à travers le monde et d’explorer implacablement les multiples facettes de la musique qu’ils aiment jouer devant des fans de plus en plus nombreux.

C’est donc la première apparition du groupe à Clisson et à sa grande joie le public est venu en masse écouter cette musique intemporelle et authentique qui mélange Rock, Blues et Country.

Toujours en quête de nouvelles inspirations et de nouvelles sonorités
Blackberry Smoke a acquis au fil du temps une parfaite maîtrise de son savoir faire.

C’est avec Nobody Gives A Damn issu de leur sixième album “Find a Light” sorti en avril 2018 que les américains saluent la foule suivi de “Waiting for the Thunder” extrait de “Like an Arrow” paru en 2015.

Le charismatique, Charlie Starr et sa bande vont régaler les festivaliers tout au long de leur show avec leur musique chaleureuse qui vient du fond du coeur.

Le duo de guitares livre de supers riffs accompagnés des nappes d’orgue Hammond de Brandon Still et d’une rythmique basse / batterie des plus efficaces.

Comme toujours, le public tombe sous le charme et il y a une réelle osmose avec les musiciens qui affichent une belle harmonie et une forte complicité.

La magie va opérer tout au long de la setlist. Leur Medley
Sleeping Dogs (The Whippoorwill 2012) / Come Together (Beatles) et Ain’t Much Left of Me (The Whippoorwill 2012) / When the Levee Breaks (Led Zeppelin) avec lequel Blackberry Smoke baisse le rideau aura surement comblé les fans de la première heure et su conquérir de nouveaux adeptes.

SETLIST

Nobody Gives A Damn
Waiting for the Thunder
Shakin’ Hands With The Holy Ghost
Sleeping Dogs / Come Together / Sleeping Dogs
Run Away From It All
Flesh and Bone
Ain’t Much Left of Me / When the Levee Breaks / Ain’t Much Left of Me

Membres du groupe
Charlie Starr – Lead Vocals, Guitar
Richard Turner – Bass, Vocals
Brit Turner – Lead Drums
Paul Jackson – Guitar, Vocals
Brandon Still – Keyboards

https://www.facebook.com/BlackberrySmoke/

16h00: Clutch Mainstage1

Troisième passage du groupe Américain Clutch au Hellfest mais cette fois-ci sur la Mainstage1 et heureusement car la Valley est devenue trop petite pour accueillir la multitude de fans venus se défouler sur le melting pot musical du groupe.

A la fois Rock, punk, heavy, avec quelques touches blues, funk entre autres, les rythmes clutchiens sont toujours très entraînants et très appréciés.

Neil Fallon est toujours aussi emblématique. Ses attitudes et son énergie scénique est très communicative et ça démarre au quart de tour avec deux titres du dernier album Book of Bad Decisions paru en 2018.

Atmosphère survitaminée autant sur scène que dans la foule, malgré la température brûlante en ce dimanche après midi. Mais les lances à eau sont de sortie pour le plus grand plaisir des festivaliers qui peuvent continuer de se lâcher trempés mais heureux.

Un concert de Clutch est toujours incontournable et celui là était une fois de plus très réussi et groovy à souhait avec en final Firebirds extrait de l’album Psychic Warfare de 2015.

SETLIST

Ghoul Wrangler
H.B. Is in Control
The Mob Goes Wild
Vision Quest
Gimme the Keys
Noble Savage
The Face
Evil (Cactus cover)
A Quick Death in Texas
Electric Worry
X-Ray Visions
Firebirds!

Line Up

Neil Fallon: Vocals/ Guitar
Jean-Paul Gaster: Drums
Dan Maines: Bass
Tim Sult: Guitar

Facebook :
https://www.facebook.com/Clutchband/

16h55: Testament Mainstage2

C’est l’heure du Thrash Metal avec le groupe américain Testament dont le dernier album Brotherhood of the Snake remonte à 2016. Un nouvel album est sur les rails et devrait voir le jour en 2020. Mais en attendant c’est avec les classiques qui ont fait son succès que Testament va enflammer son public.

Chuck Billy est plus en forme que jamais et heureux d’être là. Il attise la fougue du public de sa voix éraillée et n’oublie pas de dire que le Hellfest est l’un de ses festival préféré.

Les titres s’enchaînent à plein régime. Le duo de guitare est survitaminé tout comme la frappe de Gene Hoglan, sans oublier Steve Di Giorgio et la puissance de sa basse.

Riffs électrisants, solos éclatants un show dans la pure tradition de Testament. Les fans n’oublierons pas de souhaiter l’anniversaire de Chuck avec un Happy Birthday à l’unisson avant de repartir de plus belle avec “into The Pit” (The New Order 1988).

Wall of Death, circle pit et Slams vont défiler tout au long de cette prestation incendiaire qui s’achève avec The Formation of Damnation (2008).

Rendez vous en 2021 !

SETLIST

Brotherhood of the Snake
The Pale King
More Than Meets the Eye
Practice What You Preach
The New Order
Electric Crown (followed by “Happy Birthday” for Chuck Billy)
Into the Pit
Over the Wall
Disciples of the Watch
The Formation of Damnation

Membres du groupe
Chuck Billy – Vocals
Eric Peterson – Guitar
Alex Skolnick – Guitar
Steve Di Giorgio – Bass
Gene Hoglan – Drums

Facebook :
https://www.facebook.com/testamentlegions/

18h45: Anthrax Mainstage2

Après un passage enfiévré en 2016, Anthrax, composé de sa fidèle troupe,
est de retour avec son Thrash Old School.

Le dernier album en date est For All Kings de 2016, mais Joey Belladonna et sa bande lance son assaut de décibels avec le titre “Caught in a Mosh” extrait de l’album Among The Living de 1987 particulièrement représenté sur ce set.

Le single à succès, Got the Time, une reprise de Joe Jackson, paru sur l’album de 1990 “Persistence of Time” met le feu aux poudres.

L’ambiance est survoltée et Joey est plus en voix que jamais. Quel punch ! Rythmes endiablés et frappe percutante. L’ uppercut est puissant et direct et se propage instantanément jusqu’au fin fond de la marée humaine amassée devant les scènes.

Les hits classiques de la fin des années 80 sont à l’honneur, et bien sur la mythique reprise d’ Antisocial de Trust est au programme. Le public reprend à tue tête le refrain de cette chanson devenue mythique.

Et c’est sur Indians qu’Anthrax salue la foule avec un “Vive la France” qui retentit sous les cris du public surexcité.

SETLIST

Caught in a Mosh (with Cowboys from Hell intro)
Got the Time (Joe Jackson cover)
Efilnikufesin (N.F.L.)
I Am the Law
Now It’s Dark
Hymn 1
In the End
Antisocial (Trust cover)
Indians (with Cowboys from Hell outro)

Membres du groupe
Joey Belladonna : chant
Frank Bello : basse
Charlie Benante : batterie
Scott Ian: guitare
Jon Donais : guitare

Facebook :
https://www.facebook.com/anthrax/

19h40: Lynyrd Skynyrd Mainstage1

Après Anthrax et son Thrash déchaîné, la Mainstage1 va s’illuminer du Southern Rock légendaire du groupe Lynyrd Skynyrd précurseur de ce style musical qui a marqué les années 70 .

On ne présente plus d’ailleurs, Lynyrd Skynyrd tant son histoire et a musique ont fait le tour du monde, mais les voir fouler une seconde fois une scène du Hellfest est un événement incontournable.

Le premier passage des américains remonte à 2012, 2 mois avant  la sortie de leur treizième et dernier album studio paru le 21 août.

La setlist 2019 est d’ailleurs pratiquement la même que celle de 2012 à 2 ou 3 titres près.

C’est donc avec leur tout premier album “Pronounced ‘lĕh-‘nérd ‘skin-‘nérd” de 1973 que Johnny et ses musiciens ouvrent le set chargé de titres imparables, tels que “What’s Your Name” et “That Smell” de Street Survivors (1977) , “Saturday Night Special” de Nuthin’ Fancy (1975),
“Simple Man” (1973), sans oublier “Sweet Home Alabama” ou encore “Free Bird” .

Et c’est toujours avec un immense plaisir que le public reprend à l’unisson ces chansons qui resteront gravées dans le coeur des fans.

C’est un Flashback instantané vers les années cultes qui ont propulsé le groupe vers une gloire méritée avant le tragique accident de 1977 … Un hommage leur sera rendu sur le dernier morceau Free Bird.

Lynyrd Skynyrd et sa musique hors du temps, salue son public une dernière fois avec cette tournée d’adieu qui a débuté en mai 2018.

SETLIST

Workin’ for MCA
Skynyrd Nation
What’s Your Name
That Smell
Gimme Back My Bullets
The Needle and the Spoon
Saturday Night Special
Simple Man
Gimme Three Steps
Call Me the Breeze (J.J. Cale cover)
Sweet Home Alabama

Encore:
Free Bird

Membres du groupe
Gary Rossington
Johnny Van Zant
Rickey Medlocke
Peter Keys
Michael Cartellone
Mark Matejka
Dale Krantz Rossington
Carol Chase

Facebook :
https://www.facebook.com/LynyrdSkynyrd/

A voir sur Arte Concert jusqu’au 15/01/2020

https://www.arte.tv/fr/videos/089122-027-A/lynyrd-skynyrd-au-hellfest/

21h50: Slash Feat Myles Kennedy Mainstage1

Slash est de retour en terre Clissonnaise avec son comparse Myles Kennedy et la bande de conspirateurs qui les accompagnent. Fidèle à son image, le virtuose de la guitare déboule avec son chapeau haut de forme et ses lunettes noires.

The Call of the Wild (Living the Dream 2018) sera le titre d’ouverture de ce show hard Rock survitaminé, aux riffs accrocheurs et solos éclatants.

Le public est en totale osmose avec le groupe et les titres filent sous les applaudissements et les cris de contentements.

Slash et sa troupe offre en final le fameux Anastasia suivi de
World on Fire .

SETLIST

The Call of the Wild
Halo
Standing in the Sun
Back From Cali (Slash song)
My Antidote
Serve You Right
Boulevard of Broken Hearts
Mind Your Manners
Driving Rain
Doctor Alibi (Slash song) (Todd Kerns in vocals)
You’re a Lie
Nightrain (Guns N’ Roses cover)
Anastasia
World on Fire (with band introductions and extended solos)

Facebook :
https://www.facebook.com/Slash/

Crédit David Galland

23h00: Slayer Mainstage2

Les Thrashers américains reviennent pour leurs adieux définitifs. Après la sortie de Repentless, en 2015, un éventuel nouvel album aurait du être enregistré en 2018 mais en janvier de cette là c’est une tournée d’adieu qui a été annoncée.

Elle prend définitivement fin en 2019, tout du moins en France. C’est donc Clisson qui accueille Slayer pour son 7ème et ultime passage au Hellfest.

Les milliers de fans sont donc venus prendre leur dose d’agression finale en Live. Et pour l’occasion Slayer a mis les petits plats dans les grands et offre un show très visuel et diabolique.

La rage et la puissance des riffs sont décuplées par l’atmosphère sombre qui enveloppe tout. Le concert est d’une intensité incroyable et les lights rendent l’effet visuel encore plus démoniaque.

Slayer a concocté une setlist magistrale avec des titres extraits de toute sa discographie. L’ambiance est explosive sur scène et dans la foule et
Tom Araya et sa bande donne le coup de grâce avec Angel of Death .

Un final sorti tout droit de l’enfer avec une pyrotechnie grandiose et un feu d’artifice en guise d’apothéose.

“Adieu” Slayer

SETLIST

Repentless
Evil Has No Boundaries
World Painted Blood
Postmortem
Hate Worldwide
War Ensemble
Gemini
Disciple
Mandatory Suicide
Chemical Warfare
Payback
Born of Fire
Seasons in the Abyss
Hell Awaits
South of Heaven
Raining Blood
Black Magic
Dead Skin Mask
Angel of Death (followed by fireworks show)

Membres du groupe
Tom Araya
Kerry King
Jeff Hanneman
Paul Bostaph

Facebook :
https://www.facebook.com/slayer/


@nickoguihal

00h35: Tool Mainstage1

Le Hellfest tire à sa fin et c’est Tool qui clôture cette 14ème édition incendiaire.

Les californiens n’ont pas sorti de nouvel album depuis 10,000 Days en 2006. Le cinquième album “Fear Inoculum” voit enfin le jour le 30 août 2019. Invincible et Descending, seront les deux titres au programme.

Le public attend Tool de pieds fermes, impatient d’embarquer dans les méandres de son intense et technique Metal prog, à l’atmosphère chargée d’émotions et de vibrations entêtantes.

La musique de Tool est un grand voyage à la fois cosmique, mélodique et énergique. La setlist va promener les auditeurs à travers les différents albums du groupe et son Camaïeu musical.

Le premier trajet se fait avec le titre AEnema (1996) suivi d’ un saut dans
10,000 Days (2016) et d’un arrêt dans Lateralus (2001). On plonge dans Undertow (1993) sans oublier un petit tour dans Opiate (EP 1992) et c’est avec Stinkfist, extrait du second album, Ænema 1996, que le quatuor fera sera la dernière halte de cette aventure Toolienne.

Les lumières s’éteignent , c’est fini, le Hellfest 2019 va refermer les portes de ses limbes musicales.

SETLIST

Ænema
The Pot
Parabol
Parabola
Descending
Schism
Invincible
Intolerance
Jambi
Forty Six & 2
Part of Me
Vicarious
Stinkfist

Membres du groupe
Danny Carey, batterie
Justin Chancellor, basse
Adam Jones, guitare
Maynard James Keenan : chant

Facebook :
https://www.facebook.com/ToolMusic/

Crédit Ronan Thénadey

Photos des conférences de presse de : Testament, Luc Frelon, Ben Barbaud

Quelques photos d’ambiance

Une quatorzième édition une fois de plus très réussie malgré certains “absents” de dernière minute.

Des adieux plein d’émotions de groupes légendaires tels que Kiss, Lynyrd skynyrd ou encore Slayer. Ils laissent un souvenir impérissable dans le coeur de milliers de fans venus les voir une dernière fois à Clisson.

Rock Metal Mag remercie toute l’équipe organisatrice, les bénévoles, les équipes de sécurité, la Team du pit Photo, sans oublier toute l’équipe de l’espace presse …

**********************************

Revoir le Knotfest meets Hellfest jeudi 20 juin 2019 : 
https://rockmetalmag.fr/knotfest-meets-hellfest-live-report/

Live report vendredi 21 juin : jour 1 
https://rockmetalmag.fr/hellfest-2019-vendredi-21-juin-jour-1/

Live report samedi 22 juin : jour 2
https://rockmetalmag.fr/hellfest-2019-samedi-22-juin-jour-2/

A l’année prochaine