HELLFEST 2019 : Samedi 22 juin : jour 2

HELLFEST 2019 : Samedi 22 juin : jour 2

Live Report : HELLFEST 2019 : Samedi 22 juin : jour 2 avec Koritni, Shaarghot, Cypecore Wolfheart, Whitechapel, Eisbrecher, Carach Angren, Whitesnake, Within Temptation, Def Leppard, ZZ Top, Kiss

Le Hellfest redémarre dès 10 h pour un nouveau programme très attractif ce samedi 22 juin 2019.

SAMEDI 22 JUIN : JOUR 2

Nous voilà repartis pour une nouvelle journée chargée d’émotions et de bonnes vibrations et c’est au son du hard Rock que la Mainstage1 reprend du service.

Koritni : 11h05 Mainstage1

C’est avec beaucoup de plaisir que nous retrouvons le groupe de hard rock australien, Koritni, présent en 2012 avec son super album
« Welcome to the Crossroads » sorti en mars de la même année. En 2013 sortait le DVD Live « Alive and Kicking » suivi de
“Night Goes On For Days” en 2015 .

A présent nos dynamiques Hard Rockers sont de retour à Clisson, avec dans leur besace “Rolling”, leur cinquième album studio paru en 2018 .

Mené par son talentueux chanteur et guitariste Lex, les australiens vont ouvrir leur set ardent avec « Down at the Crossroads » .

Koritni, comme à son habitude, livre des rythmes de plomb, des riffs acérés et des solos enflammés. Au fil des morceaux la fosse se remplit. Il faut dire que le quintet est très attractif et redoutable sur scène avec sa sonorité bien groove.

Un set punchy sur lequel figure deux titres du tout premier album de Koritni paru en 2007 , dont « Red Light Joint » et « Under the Overpass » pour le dernier morceau .

SETLIST

Down at the Crossroads
Back For More
Life Away
Take it All
Seal the deal
Red Light Joint
Under the Overpass

Facebook :
https://www.facebook.com/koritni

Shaarghot : 11h05 Temple

Le Shaarghot et ses shadows sont venus répandre leur Indus Metal Electro au coeur de la Temple pleine à craquer .

Le dernier album des franciliens «The Advent of Shadows» est sorti le 8 février 2019, faisant suite à l’ EP « Break Your Body », paru en 2017.

L’énergie est explosive et les créatures sur scène ont vite fait d’embarquer leurs adeptes sur des rythmes endiablés. La contagion est générale. Les riffs imposants et la batterie intense percutent la foule de ses décharges de décibels.

Shaarghot s’est entouré de nouvelles créatures sur scène pour que le public plonge encore plus profondément dans son univers « Post Apocalyptic ». Et ça fonctionne à merveille ! Etienne sollicite ses fans « jump, jump » et demande même un wall of Death.

Les morceaux défilent avec beaucoup de puissance comme le bouillonnant « Now Die » ou encore « Wake up » à l’énergie très punk.

La créature et ses shadows triomphent sous les acclamations du public encore secoué par leur show frénétiquement monstrueux.

Facebook :
https://www.facebook.com/shaarghot/

Cypecore : 11h40 Altar

 Le groupe allemand de Death mélodique indus, Cypecore , fondé en 2007, a sorti son dernier album « The Alliance » en 2018. C’est leur première apparition au Hellfest et ils sont bien déterminés a remuer le public et à laisser un souvenir impérissable.

Pour la petite histoire : « Cypecore se passe en l’an 2133. Après la Troisième Guerre mondiale, la race humaine s’est presque exterminée toute seule. Dévastation. Les principales zones de la surface de la Terre sont contaminées par des radiations. Les parties de corps synthétiques sont absolument essentielles à la survie. Les escadrons de haute technologie se battent pour obtenir des ressources.

Cypecore est l’incarnation de ce scénario apocalyptique. Leur bande-son est brutale, martiale mais toujours mélodique. Les riffs de guitare lourds, les parties de contrebasse mécaniques, les voix uniques, les éléments électroniques et les réglages sonores cinématiques sont le carburant des machines Cypecore.« 

Et ça démarre à pleine puissance avec « The Alliance ». Une véritable explosion sonore où les riffs écrasants et le chant rageur côtoient des rythmes plus mélodiques.

Le futur est en marche et les cyborgs allemands sont venus vous avertir avec leur set furieux qui s’achève sur « Saint Of Zion » issu de l’album Identity de 2016.

SETLIST

The Alliance
Identity
Reject the Stream
My Confession
The Hills Have Eyes
Saint Of Zion

Line up

Dominic Christoph – vocalist
Nils « Nelson » Lesser – guitarist
Jay Marsman – guitarist

Facebook :
https://www.facebook.com/Cypecore/

Wolfheart : 12h15 Temple

Le groupe Finlandais de Death/Black Metal, Wolfheart, prend place sur la scène de la Temple où les fans sont venus s’amasser en grand nombre.

Le groupe livre, comme il le nomme, un « Winter Metal » dont l’atmosphère sombre et glaciale se répand dans ses compositions. Le dernier album « Constellation Of The Black Light » paru en 2018, succède à « Tyhjyys » de 2017.

Le guitariste et chanteur, Tuomas Saukkonen impose une voix puissante et il ne faut pas longtemps pour que le public réponde présent. C’est brutal et mélodique à la fois, et l’accroche des refrains est unanime.

Wolfheart a su trouver le juste équilibre entre Extreme Metal mêlé à quelques touches de Doom émotionnel pour un résultat rigoureux et incomparable.

La setlist démarre sur Everlasting Fall issu du dernier opus et le programme se poursuit avec l’album « Shadow World » de 2015, Winterborn de 2013 et s’achève « Breakwater » (2018).

Un set rondement mené et les fans s’en donneront à coeur joie avec slams et circles pits. La dernière attaque finira de terrasser le public.

SETLIST

Everlasting Fall
Aeon of Cold
Strength and Valor
The Hunt
Breakwater

Membres du groupe
Tuomas Saukkonen: Guitar, Vocals
Joonas Kauppinen: Drums
Lauri Silvonen: Bass, backing vocals
Vagelis Karzis: Session guitar

https://www.facebook.com/WolfheartRealm/

Whitechapel : 12h50 Mainstage2

Le groupe américain de Deathcore, Whitechapel est venu déverser sa rage sur la Mainstage2.

Son dernier album « The Valley » est sorti en mars 2019. Malgré 7 albums à leurs actif, depuis leur fondation en 2006, les américains ont privilégié le nouvel opus avec en ouverture musclée, Brimstone . Soyez les bienvenus dans le monde corrosif de Whitechapel!

Mais deux titres de « Mark of the Blade » de 2016 et « End of Flesh » de A New Era of Corruption de 2010 seront également au programme.

Avec ses riffs menaçants et émotionnels, la musique de
Whitechapel est à la fois mordante et mélodieuse. On ressent l’âme torturée de Phil Bozeman qui met toutes ses tripes dans sont growl ardent.

Les fans sont venus en nombre et la fosse est en effervescence. Le dernier titre « When a Demon Defiles a Witch » (2019) soulève une vague de slams et de bras levés. Finalement l’atmosphère retombe lorsque le set s’achève sur quelques notes plus douces…

SETLIST

Brimstone
Forgiveness Is Weakness
Black Bear
The Void
Mark of the Blade
Elitist Ones
End of Flesh
When a Demon Defiles a Witch

Phil Bozeman – chant (depuis 2006)
Ben Savage – guitare (depuis 2006)
Alex Wade – guitare (depuis 2006)
Zach Householder – guitare (depuis 2007)
Gabe Crisp – basse (depuis 2006)


https://www.whitechapelband.com/

Eisbrecher : 15h35 Mainstage1

Eisbrecher existe depuis 2002 et c’est une grande première au Hellfest. En plus sur la Mainstage1 c’est formidable.

Groupe allemand de Metal indus / Electro ou plus exactement de Neue Deutsche Härte ou dance metal (tanzmetall), Eisbrecher se montre assez rarement en France. Leur toute première apparition remonte à octobre 2017 au Trabendo.. Les bavarois sont donc très attendus par une multitude de fans et de curieux .

Le chant allemand est bien sur de rigueur, mais Alex Wesselsky communique beaucoup avec le public en anglais ou en français et toujours avec une pointe d’humour.

Le dernier album « Sturmfahrt » est sorti en 2017 et un seul titre « Was ist hier los? » figure sur la setlist essentiellement composée de morceaux de l’excellent « Schock » paru en 2015. C’est d’ailleurs avec « Verrückt » qu’Alex et sa bande ouvrent le bal. C’est catchy avec de bons gros riffs , des refrains accrocheurs et le public apprécie.

Antikörper de 2006 et Sünde de 2008 ne seront pas oubliés avec un morceau de chacun des deux albums et le show prendra fin avec une reprise de
Megaherz, dont le chanteur Alex et le guitariste Noel Pix faisaient partie avant de fonder la projet Eisbrecher

SETLIST

Verrückt
Phosphor
So oder so
Fehler machen Leute
Himmel, Arsch und Zwirn
This Is Deutsch
Was ist hier los?
Miststück (Megaherz cover)

Membres du groupe
Alex Wesselsky (Vocals)
Noel Pix (Guitar, Producer)
Jürgen Plangger (Guitar)
Rupert Keplinger (Bass)
Achim Färber (Drums)

Facebook :
https://www.facebook.com/eisbrecher/

Carach Angren : 16h45 Temple

C’est au groupe de Black Metal symphonique
Carach Angren de bousculer la Temple pour la seconde fois puisque les
néerlandais étaient présents en 2015 avec leur cinquième album , This Is No Fairytale dont le successeur Dance and Laugh Amongst the Rotten est paru en 2017.

Les mâchoires d’aciers sont donc de retour avec leurs histoires de fantômes et leur Horor show, bien décidés à faire frémir toute la Temple avec leur
jeu de scène redoutable.

Le dernier opus sera bien sur au Programme avec l’incontournable Blood Queen et la mise en scène sanguinaire présentée en guise d’introduction. Mais c’est surtout « Where the Corpses Sink Forever » de 2012 qui sera mis à l’honneur.

C’est avec Bloodstains On the Captain’s Log « Death Came Through a Phantom Ship 2010) que Carach Angren refermera le rideau de sa théatrale prestation.

Charlie
General Nightmare
The Carriage Wheel Murder
Spectral Infantry Battalions
In de naam van de duivel
Blood Queen
Pitch Black Box
An Ominous Recording
Bitte Tötet Mich
Bloodstains On the Captain’s Log

Membres du groupe
Seregor – vocals & guitars
Ardek – orchestration & keyboards
Namtar – drums

Facebook :
https://www.facebook.com/carachangren/

Whitesnake : 18h25 Mainstage1

Voilà 6 ans que le groupe de hard rock britannique, Whitesnake, n’était pas venu fouler une scène du Hellfest. En 2013, sa discographie comptait alors 11 albums dont le dernier « Forevermore » qui était paru en 2011. Depuis deux albums ont vu le jour « The Purple Album » en 2015 et le tout dernier « Flesh & Blood », sorti en mai 2019.

C’est donc un sacré moment d’émotion pour tous les inconditionnels du genre.

C’est avec le fameux « Bad Boys », issu de l’album Good to Be Bad qui a valu une 5 ème place dans les charts UK en 2008, que David Coverdale ouvre la vanne des tubes à succès.

Depuis la voix du maître d’oeuvre s’est fait de plus en plus rauque mais l’énergie des compositions est toujours d’actualité avec ses divins solos et ses refrains accrocheurs qui inondent instantanément le public.

La setlist balance les hits imparables qui ont fait de Whitesnake le groupe de légende incontournable de la scène Hard Rock des années 1980. Et la popularité des britanniques reste toujours aussi forte même si au fil des ans le Line up s’est considérablement modifié.

Aujourd’hui la formation comprend David Coverdale au chant, Tommy Aldridge à la batterie, Reb Beach à la guitare, Michael Devin à la basse, et des deux petits derniers Joel Hoekstra à la guitare (2014) et Michele Luppi aux claviers, chœurs (2015)

SETLIST

Bad Boys
Slide It In
Love Ain’t No Stranger
Hey You (You Make Me Rock)
Slow an’ Easy
Guitar Solo
Shut Up & Kiss Me
Drum Solo
Is This Love
Give Me All Your Love
Here I Go Again
Still of the Night

Membres du groupe
David Coverdale (vocals)
Reb Beach (guitars)
Joel Hoekstra (guitars)
Michael Devin (bass)
Michele Luppi (keyboard)
Tommy Aldridge (drums)

Facebook :
https://www.facebook.com/Whitesnake.official/

Within Temptation : 19h30 Mainstage2

Le groupe néerlandais Within Temptation est de retour à Clisson.
La Charismatique Sharon den Adel, du haut de son estrade, brandissant son étendard donne le coup d’envoi avec le titre Raise Your Banner issu de son nouvel album RESIST sorti en février 2019.

Within Temptation a trouvé un second souffle créatif avec ce nouvel opus qui élargit son horizon musical avec une sonorité plus moderne.

Mais si le groupe aujourd’hui s’échappe un peu des sentiers battus du Metal symphonique de ses débuts avec des chansons plus sombres et plus punchy, la setlist ne manque pas de présenter des titres piochée dans la discographie plus ancienne.

La voix de Sharon est toujours aussi magistrale et impeccablement accompagnée de sa bande de musiciens émérites.

C’est l’épique et très symphonique « Mother Earth » issu de l’album du même nom paru en 2001 qui clôture la prestation des néerlandais.

SETLIST

Raise Your Banner
The Reckoning
In the Middle of the Night
Stand My Ground
Mad World
Faster
Paradise (What About Us?)
Supernova
What Have You Done
Mother Earth

Membres du groupe
Sharon den Adel
Stefan Helleblad
Ruud Jolie
Martijn Spierenburg
Mike Coolen
Jeroen van Veen
Robert Westerholt

Facebook :
https://www.facebook.com/wtofficial/

Def Leppard : 20h35 Mainstage1

Le légendaire DEF LEPPARD revient, 6 ans après son passage en tête d’affiche à l’édition 2013 alors que cela faisait 17 ans qu’il n’avait pas joué dans l’hexagone.

L’affiche 2013 présentait également Whitesnake, ZZ Top et Kiss, comme pour cette 14ème édition.

Depuis « Def Leppard » de 2015, le groupe britannique n’a pas sorti de nouvel album studio mais 2020 devrait surement voir un 13 ème opus pointer à l’horizon.

En attendant Joe Elliot embarque la multitude de fans, amassés devant les deux Mainstage, sur Rocket et Animal deux titres de l’album Hysteria de 1987, qui avait été joué dans son intégralité lors du concert de 2013.

La setlist va balader le public dans les divers albums du groupe avec des morceaux infaillibles comme « Love Bites » ou « Hysteria » entre autres.

Le show s’achève sur Rock of Ages et Photograph, deux hits de l’ album Pyromania de 1983 au succès phénoménal.

SETLIST

Rocket
Animal
Let It Go
When Love and Hate Collide
Let’s Get Rocked
Armageddon It
Two Steps Behind
Love Bites
Bringin’ on the Heartbreak
Switch 625
Hysteria
Pour Some Sugar on Me
Rock of Ages
Photograph

Line up

Joe Elliot (chant),
Phil Collen (guitare),
Rick Savage (basse),
Rick Allen (batterie)
Vivian Campbell (guitare).

Facebook :
https://www.facebook.com/defleppard/

ZZ Top : 21h55 Mainstage2

50 ans de carrière, un look intemporel, des hits à tour de bras et comme on ne change pas une équipe qui gagne, ZZ Top réunit toujours les inséparables Franck, Billy et Dusty.

Le trio texan a toujours la pêche et ils nous le prouve une nouvelle fois même si le timbre de voix est moins audible et plus rauque.

Les fans s’époumonent sur les titres mythiques qui ont fait le tour du monde et qui restent à jamais gravés dans nos mémoires. Les albums « Tres Hombres » (1973), Fandango (1975), Eliminator (1983) ou encore Afterburner (1985) entre autres font partie des indémodables qui ont fait la gloire du trio.

Le public est à fond et danse, chante, crie, applaudit du début jusqu’à la fin du show . Tush de l’album Fandango de 1975 referme les portes du temps

SETLIST

Got Me Under Pressure
I Thank You (Sam & Dave cover)
Waitin’ for the Bus
Jesus Just Left Chicago
Gimme All Your Lovin’
Pearl Necklace
I’m Bad, I’m Nationwide
I Gotsta Get Paid
My Head’s in Mississippi
Sixteen Tons (Merle Travis cover)
Beer Drinkers & Hell Raisers
Just Got Paid (with « Rollin’ and Tumblin' » snippet)
Sharp Dressed Man
Legs
La Grange
Tush

Frank Beard – batterie, percussions, chœurs (depuis 1970)
Billy Gibbons – guitare, chœurs, chant solo (depuis 1969)
Dusty Hill – basse, claviers, chœurs, chant solo (depuis 1970)

Facebook :
https://www.facebook.com/ZZTop/

Kiss : 23h00 Mainstage1

L’heure des poids lourds du Hard Rock américain a sonné et c’est le très populaire Kiss qui fait son entrée en grande pompe sur la Mainstage1.

Depuis 1973, date de sa formation, Kiss s’est tracé une carrière incroyable avec son maquillage, ses costumes extravagants avec chaussures à Plateforme, ses nombreux effets spéciaux sur scène, sans oublier la langue d’une longueur hors norme de Gene Simmons.

Présent en 2010, puis en 2013, Kiss est de retour à Clisson pour son ultime tour  » End of The Road world Tour » débuté en janvier de cette année et qui devrait s’achever dans 3 ans.

Comme à son habitude, la scénographie est grandiose et les effets spéciaux spectaculaires. Avec sa copieuse discographie, le quatuor propose une setlist composée des morceaux qui lui a permis de grimper en haut des podiums.

Le show est parfaitement orchestré d’un bout à l’autre et le public est totalement captivé.

C’est sur Rock and Roll All Nite que kiss tire sa révérence après que
comme le veut la tradition, Paul Stanley brise sa guitare.

Confettis, serpentins, jets de flammes et feu d’artifice clôtureront magnifiquement la prestation des américains qui rstera surement un des moments phare de cette édition 2019.

SETLIST

Detroit Rock City
Shout It Out Loud
Deuce
Say Yeah
I Love It Loud
Heaven’s on Fire
War Machine (Gene breathes fire)
Lick It Up (with “Won’t Get Fooled Again”… more )
Calling Dr. Love
100,000 Years (with drum solo)
Cold Gin (with Tommy Thayer guitar solo)
God of Thunder (with bass solo)
Psycho Circus
Let Me Go, Rock ‘N’ Roll (with guitar and bass solo,… more )
Love Gun (Paul on stage in crowd)
I Was Made for Lovin’ You (Paul on stage in crowd)
Black Diamond


Encore:
Beth
(Eric Singer on piano)
Crazy Crazy Nights
Rock and Roll All Nite

Line up

Paul Stanley – guitare rythmique, chant (depuis 1973)
Gene Simmons – guitare basse, chant (depuis 1973)
Eric Singer – batterie, percussions, chant (1991–1996, 2001−2002, depuis 2004)
Tommy Thayer – guitare solo, chant (depuis 2002)

Facebook :
https://www.facebook.com/KISS/

Photo Nicko Guilhal
Photo Ouest France

Photos des conférences de presse de Cult Of Luna, Within Temptation, Dagoba, Mass Hysteria, ZZ Top

Quelques photos d’ambiance

Demain dimanche 23 juin rendez-vous pour le dernier jour du Hellfest 2019

**********************************

Revoir le Knotfest meets Hellfest jeudi 20 juin 2019 :
https://rockmetalmag.fr/knotfest-meets-hellfest-live-report/

Live report vendredi 21 juin : jour 1
https://rockmetalmag.fr/hellfest-2019-vendredi-21-juin-jour-1/

Live report dimanche 23 juin : jour 3 :
https://rockmetalmag.fr/hellfest-2019-dimanche-23-juin-jour-3/

2 Commentaires