HELLFEST 2018 : SAMEDI 23 JUIN : JOUR 2

HELLFEST 2018 : SAMEDI 23 JUIN : JOUR 2

HELLFEST 2018 : 13ème édition : SAMEDI 23 JUIN JOUR 2

HELLFEST 2018 :
SAMEDI 23 JUIN
JOUR 2

C’est parti pour la seconde journée de cette 13ème édition du HELLFEST 2018 avec encore un programme bien chargé et sous un soleil de plomb!

Déjà une longue file d’attente au Merch officiel du festival !!!

10h30 – REDEMPTION – Mainstage 2

Gagnant du tremplin The Voice of Hell, c’est le groupe français, Redemption, originaire de Lorraine, qui a la charge d’ouvrir la Mainstage 2. C’est une découverte pour beaucoup de festivaliers venus en nombre. Il faut dire que ce trio familial est plutôt doué et déploie une énergie phénoménale. Les deux jeunes prodiges, Mat, 16 ans au chant et guitare et Rod, 10 ans, à la batterie, sont accompagnés de leur bassiste de père et ils partagent la même passion pour le gros rock qui fait battre leur coeur depuis toujours. Et ça s’entend immédiatement.  la scène Rock/Metal Française a besoin de sang neuf et avec de tels musiciens bourrés de talent l’avenir est assuré ! Le trio n’existe que depuis 2016 et ils jouent déjà dans la cour des grands et avec une telle ardeur et une telle virtuosité ils ne mettront pas longtemps à devenir des géants.

https://www.facebook.com/redemption2499/

10h30  – HEXECUTOR- Altar

Direction l’Altar où le groupe de Thrash Metal rennais, Hexecutor est déjà en place. Formé en 2011 le quatuor a sorti un premier album studio « Poison, Lust and Damnation », en 2016 et il a été ré-édité en 2018 avec 5 titres bonus issus de démos. La setlist s’ouvre sur « Macabre Ceremony » suivi de  « Soldiers of Darkness », extrait de l’EP « Hangmen Of Roazhon » sorti en 2014. Hexecutor, exécute son set à une vitesse vertigineuse. Les titres  défilent à une cadence frénétique toujours sur le même tempo endiablé avec un chant hyper saccadé et quelques cris poussés ça et là. Les guitares déversent leurs riffs et solis accompagnés d’une frappe de batterie déchaînée. Jeu, set et match !

Membres du groupe

Jey Deflagratör – Guitar / Vocals
Joey Demönömaniac – Guitar / backings
S.Chainsaw Maeströr – Bass
Putrid Vön Rötten – Drums

SETLIST

Macabre Ceremony
Soldiers of Darkness
la sorcière du marais
Raped Under the Stars
Hangmen of Roazhon
Hardrockers City

https://www.facebook.com/Hexecutor/

 11ho5 – BREED MACHINE – Mainstage 1

Ouverture de la Mainstage 1 avec le groupe de Metalcore français , Breed Machine. Le dernier album du quatuor  « A L’Aube du 8éme Jour » est sorti en novembre 2013 et un 5ème album verra le jour à la fin de l’année. A peine entrée en scène, Mike livre son chant rageur. C’est direct et brutal et bien dans la ligne de conduite habituelle du quatuor. Le public s’est un peu dispersé mais les amateurs du style caustique De Breed Machine sont bien là pour en prendre plein les oreilles, poings levés.

Membres du groupe
Mike: Screams & Growls
Ja: Guitars
Kriss: Bass
Deub: Drums

https://www.facebook.com/breedmachine/

https://breedmachinemerch.bigcartel.com/

11h05 – PENSEES NOCTURNES – Temple

Au même moment le « Déglingué Black Metal » du groupe parisien, Pensées Nocturnes » agite la Temple. Son dernier album « A Boire et A Manger » est sorti en janvier 2016, succédant à « Nom d’une Pipe ! » paru en mars 2013. Look de morts vivants, en costume déchiré et visage blanchi et ensanglanté, La musique de cette bande totalement atypique combine Black Metal classique et avant-gardiste en y ajoutant des sonorités jazzy, du trombone, de l’accordéon, de l’harmonica. La foule des connaisseurs est là, totalement captivée par cette prestation hors norme, décalée voire dissonante parfois avec un chant à la fois calme, hurlé et rugueux qui vous glace le sang.

Rahu,
 Le rat des goûts
L’Androgyne

https://www.facebook.com/PNRecords/

11h40 –  BLACK BOMB A – Mainstage 2

Direction la Mainstage 2, devant laquelle s’agglutine une masse de festivaliers venus acclamer le groupe de punk hardcore français Black Bomb A. Son dernier album « Comfortable Hate » est sorti en 2015 et un nouvel opus est attendu pour octobre 2018. La mise en chauffe de l’assemblée se fait avec le titre « Double » issu de l’album « Speech of Freedom » de 2004 et l’atmosphère va devenir très vite survoltée. L’offensive explosive est lancée et malgré la chaleur intense de cette fin de matinée, circle pits et vagues de slams sont au programme sans oublier l’inévitable Wall of Death, lancé par les cris rageurs du duo Poun/Arno. En milieu de set, le groupe jouera le nouveau titre « Wake Up » issu de son prochain album très attendu par les fans et qui promet de vous infliger une sacrée raclée. Véritable rouleau compresseur, Black Bomb A  donne le coup de grâce avec le surpuissant « Make Your Choice » qui en laissera plus d’un sur le carreau !

SETLIST »

Double
Born to Die
The Point of No Return
Wake Up (New song)
Police Stopped Da Way
Mary
Make Your Choice

Membres du groupe

-Vocals : POUN
-Vocals : ARNO
-Guitar : SNAKE
-Bass : JACOU
-Drum : RV

Regardez l’interview réalisée par Reverb.com

https://www.facebook.com/BLACKBOMBA.OFFICIEL/

11h40 – BLOODSHOT DAWN – Altar

 Le groupe britannique, Bloodshot Dawn, a déjà lancé son assaut de Melodic Death Metal dévastateur avec le morceau « Vision » extrait de son album éponyme sorti en 2012. Enchaînement direct avec « Consequences Complex » issu de son album Demons de 2014.  Ce n’est qu »au 3ème morceau que le quatuor lance un titre de son dernier album « Reanimation » paru en janvier 2018. Bloodshot Dawn , concentre une fureur incroyable dans sa façon de jouer et dans la façon de chanter de Josh McMorran qui alterne chant crié et Growl . Musicalement, tout est dans la vitesse d’exécution et dans la puissance rythmique et ce déchaînement sonore se répercute inévitablement sur le public venu en grand nombre. C’est avec le titre éponyme du dernier album « Reanimation » que le concert s’achève.

Line up

Membres du groupe
Josh McMorran – Guitar / Vocals
Morgan Reid – Guitar / Vocals
James Stewart (gigolo) – Drums
Giacomo Gastaldi – Bass

SETLIST

Vision
Consequence Complex
Survival Evolved
Shackled
Smoke And Mirrors
DNA Reaquisition
Reanimation

Shttps://www.facebook.com/BloodshotDawn/

12h15 – SAVAGE MESSIAH – Mainstage 1

Le groupe anglais Savage Messiah, est venu répandre son Heavy / Thrash Metal, classique mais  efficace. Le dernier album ‘HANDS OF FATE’ est sorti en octobre 2017. Le public de Black Bomb A s’est un peu étiolé mais les amateurs de Heavy énergique ont pris le relais et au fil des titres la foule s’épaissit devant la Mainstage. Il faut dire que les anglais dégagent une belle ardeur communicative. C’est l’énergique « Blood Red Road » qui ouvre le set. Batterie percutante, basse bien heavy, rythmes entraînants, super solo de guitare, ça démarre fort et ça va continuer ainsi tout au long des titres .  Savage Messiah termine son show avec « Minority of One » extrait de son album « The Fateful Dark » paru en 2014. On espère revoir ce dynamique quatuor prochainement en France, sinon vous pouvez embarquer pour la  Full Metal Cruise VIII en avril 2019, où le groupe est déjà confirmé.

Membres du groupe

Dave Silver chant guitare
Sam S Junior guitare
Mira Slama basse
Andrea Gorio batterie

SETLIST

Blood Red Road
Scavengers of Mercy
Cross of Babylon
Eat Your Heart Out
Hands of Fate
All Seeing I
Minority of One

https://www.facebook.com/SavageMessiah/

Il devient difficile de circuler d’une scène à l’autre, mais direction au pas de course vers la Temple pour le concert du groupe Hantaoma.

12h15 – HANTAOMA –  Temple

Groupe français de folk/thrash metal, Hantaoma , a été formé par Patrick Lafforgue et Patrice Roques de Stille Volk, groupe de Folk occitan. Le second album d’Hantaoma « Malamort » est sorti en mars 2018.  Leurs chansons mélangent Black Metal Epic,  Heavy Metal traditionnel, musique traditionnelle médiévale et folklore occitan. Elles racontent en langue d’Oc des légendes et des histoires sombres et vous plongent dans des ambiances paîennes envoûtantes et pesantes, avec chant crié et chant clair, des choeurs puissants, et des riffs efficaces. Du Metal occitan qui attire beaucoup de monde.

https://www.facebook.com/HantaomaOfficiel/

12h50 – ESKIMO CALLBOY – Mainstage 2

Retour vers la Mainstage 2 où est programmé le groupe de Metalcore allemand, Eskimo Callboy dont le dernier album « The Scene »  est sorti en 2017 et c’est avec le titre éponyme de cet album que le sextet attaque son set plein d’ardeur. Les morceaux défilent et l’effet est instantané. Sous les jump, jump lancé par le duo de chanteurs, la foule se met à sauter illico presto. Chant crié et chant clair se complètent parfaitement et combinent l’agressivité au coté moins sauvage et bon enfant du groupe.  Et c’est MC Thunder qui referme le chapitre de ce set intense.

Membres du groupe
Sushi (Vocals),
Kevin (Vocals),
Daniel (Guitar),
Pascal (Guitar),
Daniel (Bass),
David (Drums)

SETLIST

The Scene
My Own Summer
Back in the Bizz
Shallows
VIP
Is Anyone Up
Crystals
Best Day
MC Thunder

https://www.facebook.com/eskimocallboy/

13h35 -L7 – Mainstage 1

C’est au tour du groupe féminin, L7 d’entrer en scène sous les cris du public . Elles étaient là en 2015, après leur re-formation en 2014 et elles sont de retour pour cette 13 ème édition mais sans leur batteuse Demetra Plakas qui suite à un bras cassé avant son embarquement pour l’Europe a du être remplacée par JoDee Locks. Les américaines attirent toujours autant les fans adeptes de leur Rock grungy énergique. Le 29 septembre 2017, soit 18 ans après leur dernier album Slap-Happy sorti en 1999, les L7  ont sorti le nouveau titre Dispatch from Mar-a-Lago qui figurera bien évidemment au programme, mais c’est avec la chanson « Andres » issue de l’album Hungry for Stink de 1994, que le quatuor ouvrira son set. Everglade et Slide issus de Bricks Are Heavy de 1992, ou encore Shove de Tank Girl de 1995 réjouiront les fans de la première heure .

Line up

Donita Sparks chant guitare
Suzi Gardner guitare
Jennifer Finch basse
Demetra Plakas batterie remplacée par JoDee Locks

Pas de setlist

https://www.facebook.com/L7theband/

15h05 – TREMONTI – Mainstage 1

Cette année Mark Tremonti, est sur la Mainstage 1 non pas avec Alter Bridge et Myles Kennedy, présent en 2017, mais avec son propre groupe Tremonti,  et à ses cotés  Eric Friedman à la guitare et Garrett Whitlock à la batterie. Le quatrième album studio des américains  « A Dying Machine » est sorti le 8 juin 2018 . Le trio Tremonti est venu déployer ses riffs abrupts, ses solos de guitare enflammés, ses titres très accrocheurs et entêtants avec le chant mélodique unique de Mark. C’est  « Another Heart »  issu de l’ album « Cauterize » de 2015, qui ouvre la marche suivi de « You Waste Your Time » de « All I was » de 2012. Ce n’est qu’au 4ème morceau que le trio introduit « Bringer of War » de 2018. Le public, venu en masse, participe activement et slams et wall of death mettront les fans en surchauffent ! Les titres dynamiques à souhait s’enchaînent et c’est avec  « Wish You Well » (2012) que Tremonti salue son public sous une immense clameur de contentement et sous les applaudissements.

Membres du groupe

Mark Tremonti – Vocals/Guitar
Eric Friedman – Backing Vocals/Guitar
Garrett Whitlock – Drums

SETLIST

Another Heart
You Waste Your Time
My Last Mistake
Bringer of War
Betray Me
Throw Them to the Lions
Flying Monkeys
Radical Change
A Dying Machine
Wish You Well

https://www.facebook.com/TremontiProject/

https://www.facebook.com/MarkTremonti

16h00 – POWERFLO – Mainstage 2

Le soleil cogne dur et le public s’est un peu dispersé, mais une grosse partie tient bon et reste campé devant la Mainstage 2. Les lances à eau sont de sortie et très appréciées des festivaliers. Le groupe américain de Hardcore/Hip Hop , Powerflo, fondé en 2016, a publié l’ EP « Bring That Shit Back » le 1er juin 2018, après avoir sorti son premier album le 23 juin 2017, soit un an jour pour jour avec son passage au Hellfest, aujourd’hui.   C’est « Resistance »,  qui ouvre la marche au pas cadencé et le groupe va enchaîner ainsi pratiquement tous les morceaux de son album de 2017, avec également une reprise de « How it Is » de Biohazard. Le public est un peu difficile à faire bouger, même s’il semble réceptif . C’est avec le titre éponyme de l’EP « Bring That Shit Back » que Powerflo termine sa prestation. Et comme il le dit si bien : ‘ »We Are the fucking Powerflo »!

Line up

Senen Reyes , (Cypress Hil)  Chant
Roy Lozano , (Downset)  Guitare
Billy Graziadei ,  (Biohazard) Guitare
Christian Olde Wolbers , (x-Fear Factory) Basse
Fernando Schaefer (Worst) Batterie, remplacé par Fred Aching

SETLIST

Resistance
My M.O.
Finish the Game
Where I Stay
Start a War
A to The K Melody
Less Than a Human
Crushing That
Made It This Way
Up and out of Me
How it Is (Biohazard cover)
The Grind
Bring That Shit Back

https://www.facebook.com/powerflo/

16h55 – JONATHAN DAVIS – Mainstage 1

On change totalement de registre avec Jonathan Davis, que l’on a pu voir également le 18 juin dernier au Download France à Brétigny Sur Orge. La setlist est identique. Ancien leader du groupe Korn, Jonathan Davis s’est lancé en solo et a sorti son premier  album « Black Labyrinth » le 25 mai 2018 décrit par l’artiste lui-même comme, un hybride un peu fou de toutes sortes de musiques. JD a mis de coté le style « Kornéen » et a réussi à créer une musique très personnelle incroyablement accrocheuse. Ses chansons aux rythmes variées associent violon, violoncelle, rythmes orientaux, electro, indus, prog et atmosphère surréaliste. L’artiste entraîne le public dans son Labyrinthe musical, sombre et exaltant à la fois. Les fans sont totalement captivés par la prestation du maître d’oeuvre et par ses puissantes mélodies. JD livre avec passion toute ses riches créations accompagné d’une orchestration au top. C’est « Hapiness » et son refrain grisant qui referme cette belle parenthèse musicale.

SETLIST

Underneath My Skin
Everyone
Forsaken
Final Days
What You Believe
Basic Needs
Walk on By
What It Is
Happiness

https://www.facebook.com/TheRealJonathanDavis/

17h50 – PLEYMO – Mainstage 2

Place au Nu Metal du groupe français, Pleymo, qui est venu faire trembler le sol de Clisson pour fêter son grand retour après 10 ans de silence. Le dernier album « Alphabet Prison » est sorti en 2006. C’est une véritable marée humaine qui attend de pieds fermes Mark Maggiori et sa bande, qui à peine entré en scène hurle à la foule  « jump, jump »,  bien décidé à enflammer les milliers de fans agglutinés devant les scènes. Et ça ne fait pas un pli, tout le monde saute en rythme, poing levé, en reprenant les paroles des chansons issues des 4 albums comme « United Nowhere » , ( Épisode 2 : Médecine Cake de 2002) qui ouvrira le set suivi de « Ce Soir C’est Le Grand Soir » et Rock (2003) sans oublier le tout premier « Keçkispasse? » de 1999 avec le titre Nawak suivi de Muck , puis « Le nouveau monde » de 2006. Pogos, slams et circle pits se succèdent dans une ambiance survoltée. Mark Maggiori interpelle souvent la foule qui obtempère illico presto aux demandes du frontman et effectue un méga Wall of Death sur le morceau Tank. Pleymo assure une prestation survitaminée et malgré la chaleur accablante les fans redoublent d’énergie pour montrer leur satisfaction .

Line up

Mark Maggiori : Chant
Benoit Julliard : Basse
Franck Bailleul : Sequenceur
Davy Portela : Guitare
Erik de Villoutreys : Guitare
Fred Ceraudo : Batterie

SETLIST

United Nowhere
Ce Soir C’est Grand Soir
Rock
Tout Le Monde Se Lève
Nawak
Muck
Le nouveau monde
New Wave
Tank Club
Polyester Môme
Zephyr
Blöhm

Voir le concert de Pleymo sur : Arte Concert 

Regardez l’interview de Davy Portela au Hellfest Open Air Festival  par Reverb.com

https://www.facebook.com/pleymofficiel/

18h55 – BULLET FOR MY VALENTINE – Mainstage 1

C’est au groupe britannique Bullet for My Valentine d’enflammer la foule hurlante et surexcitée qui les attend par milliers en cette fin d’après midi.  2018 fête les 20 ans de ce groupe emblématique de la scène Metal dont le sixième album « Gravity » est sorti le 29 juin 2018 et qui marque un tournant du groupe avec une direction musicale beaucoup plus metalcore . L’ arrivée du nouveau batteur Jason Bowld ((Pitchshifter, Axewound) qui remplace officiellement le membre originel Michael « Moose » Thomas, parti en 2016 est un atout supplémentaire et sa technique incroyable conforte le succès déjà énorme du quatuor. Le set démarre plein gaz avec 2  titres du dernier album . Le public est surexcité et « jump » à tout va. Un premier wall of death aura lieu dès le 3ème titre « Your Betrayal » (Fever 2010). Le quatuor va ainsi piocher dans ses 5 albums et Matt communique avec ses fans entre chaque morceau, heureux d’être de retour en terre clissonnaise : « It’s a fucking place to be back » . Il félicite le public et le remercie et les fans redoublent d’ardeur tout au long du set. Jason Bowld ne manquera pas d’offrir un spectaculaire solo de batterie très acclamé et c’est le puissant « Walking The Demon (Scream Aim Fire 2008) qui donnera le coup de grâce .

Line up

Matthew « Matt » Tuck : chant, guitare
Michael « Padge » Padget : guitare solo, chœurs
Jamie Mathias : basse, chœurs
Jason Bowld : batterie (depuis 2017 )

SETLIST

Don’t Need You
Over It
Your Betrayal
4 Words (To Choke Upon)
You Want a Battle? (Here’s a War)
The Last Fight
Letting You Go
Worthless
Drum Solo
Scream Aim Fire
Piece of Me
Tears Don’t Fall
Waking the Demon

https://www.facebook.com/BulletForMyValentine/

20H00 – BODY COUNT – Mainstage 2

C’est au tour du groupe américain de Rap Metal punky Body Count de s’emparer de la Mainstage 2. La formation est dirrigée d’une main de maître par son  frontman nouvellement renommé, Ice motherfuckin’ T Bitch et fondateur de Body Count avec son guitariste Ernie-C, et seuls membres originels. Ice est venu avec son fils qui l’accompagne au chant .  Programmé pour la première fois en 2015, sur la Warzone, avant que celle-ci ne soit déplacée sur son lieu actuel, il avait été très difficile pour un grand nombre de festivaliers d’accéder au concert, tant il était impossible de circuler dans cette zone à l’époque. Cette année, Body Count foule une grande scène et peut ainsi contenter les milliers de fans venus se déchaîner sur ses rythmes intensifs. C’est avec la reprise de Slayer, que Ice lance les hostilités, suivi de « Bowels of the Devil » extrait de son premier album « Body Count » sorti en 1992. La setlist est composée d’un assortiment de titres issus des différents albums du groupe dont « Born Dead de 1994 largement représenté.  ill Will, est phénoménal derrière sa batterie et livre un solo intense, tout comme Ernie-C  toujours au top avec ses incisifs solos de guitare. Ice y va de ses commentaires et de ses « Mother Fucker » entre chaque morceaux, et incite la foule à bouger. Slams, circle pit et déchaînements en tout genre vont faire vibrer le sol.   C’est sur le fameux « Cop Killer » que le programme s’achève, repris en choeur par les fans dans une ambiance chaude bouillante!

Line up

Ice-T – vocals
Ernie-C – lead guitar
Vincent Price – bass/vocals
ill Will – drums
Sean E. Sean – sampler/vocals
Juan of the Dead – 2nd guitar

SETLIST

Raining Blood / Postmortem (Slayer cover)
Bowels of the Devil
Manslaughter
No Lives Matter
Body Count
Necessary Evil
Drive By
Voodoo
There Goes the Neighborhood (with drumsolo)
Black Hoodie
Talk Shit, Get Shot
Cop Killer

https://www.facebook.com/bodycountofficial

21H05 – DEFTONES – Mainstage 1

Le groupe américain, Deftones, est venu asséner son nu metal sur la Mainstage 1. Le dernier album des américains « Gore » est sorti en 2016. Chino Moreno et sa bande démarre en trombe avec 3 titres de leur album à succès « Around The Fur Song » de 1997 . La setlist est composée de morceaux extraits de toute la discographie du groupe excepté Gore. Malgré l’énergie déployée par Chino Moreno en début de set, le public manque de répondant et laisse une impression plutôt mitigée. L’ambiance se fait plus énervée avec Slams au fur à mesure que la nuit avance et les fans montrent beaucoup plus d’enthousiasme. C’est avec ‘Words’ ewtrait du 1er album  « Adrenaline » que Deftones achève sa prestation.

Line up

Membres du groupe
Chino Moreno – Vocals
Stephen Carpenter – Guitar
Frank Delgado – Samples, Keys
Abe Cunningham – Drums
Sergio Vega – Bass
Chi Cheng – Bass

SETLIST

Headup
My Own Summer (Shove It)
Around the Fur
Swerve City
Elite
Knife Prty
Digital Bath
Diamond Eyes
Change (In the House of Flies)
You’ve Seen the Butcher
Rocket Skates
Teething
Nosebleed
Engine No. 9
7 Words

https://www.facebook.com/deftones/

23h30- AVENGED SEVENFOLD – Mainstage 1

Présent en 2014, le groupe américain Avenged sevenfold, est de retour en tête d’affiche devant près de 50 000 festivaliers, impatients de prendre une bonne dose d’un puissant Heavy Metal très efficace. Mais en tout premier lieu le titre Walk du groupe Pantera résonnera en hommage à Vinnie Paul décédé le 22 juin d’une crise cardiaque. Les californiens ouvriront leur setlist avec le titre éponyme de leur dernier album « The Stage » sorti en 2016. L’inévitable « Hail to the King » sera dédié à Vinnie Paul  et par deux fois un hommage sera également rendu à Jimmy « The Rev » Sullivan, batteur originel du groupe décédé en 2009.  (Full concert plus bas et sur Arte Concert liens ci-dessous ).

Membres du groupe

M. Shadows – Vocals
Synyster Gates – Lead Guitar
Zacky Vengeance -Guitar
Johnny Christ – Bass
Brooks Wackerman – Drums

SETLIST

Walk
(Pantera song) (In memory of Vinnie Paul)

The Stage
Afterlife
(Guitar solo intro)
Hail to the King  (dedicated to Vinnie Paul)
Welcome to the Family
God Damn
Buried Alive
(Guitar solo intro)
So Far Away
Nightmare
(With fan from crowd due to Matt’s voice issues)
Eternal Rest
M.I.A.
Bat Country
Shepherd of Fire
Unholy Confessions

https://www.facebook.com/AvengedSevenfold/

Regardez sur Arte Concert :

https://www.arte.tv/fr/videos/083415-013-A/avenged-sevenfold-au-hellfest/

et ci-dessous .

Photo Dom GILBERT Le Parisien 

La Mainstage  redevient silencieuse, c’est fini pour ce soir sur cette scène!

**************

Retour sur l’ambiance de cette seconde journée

 

Rendez vous demain dimanche 24 juin 2018 pour la dernière journée de cette super 13 ème édition !

VOIR :

HELLFEST 2018 : VENDREDI 22 JUIN JOUR 1

HELLFEST 2018 : DIMANCHE 24 JUIN JOUR 3

 

 

 

 

3 Commentaires