INTERVIEW AVEC SWEET NEEDLES

INTERVIEW AVEC SWEET NEEDLES

SWEET NEEDLES dévoile le clip du nouveau morceau “Another Land. Cette sortie était l’occasion de poser quelques questions au groupe au sujet de de son prochain album.

 SWEET NEEDLES dévoile son nouveau clip Another Land ce dimanche 1er novembre 2020 et nous avons profité de cette sortie pour nous entretenir avec le groupe sur son tout premier album studio  qui est en préparation et qui devrait voir le jour en 2021.

A propos de Sweet Needles

Simon Dagallier (guitare), Arthur Calonne (basse), Oscar Bonnot (chant), Hippolyte Bordes (batterie), Arthur Bonnot (guitare) forment Sweet Needles , un groupe de rock (très) énervé. La scène est le lieu privilégié des 5 musiciens et ils ont l’art et la manière de mettre de l’ambiance. Le public ne se fait pas prier pour bouger au rythme des puissants morceaux à la fois Heavy et mélodiques mais toujours associés avec beaucoup de technique et d’homogénéité.

Formé en 2012, Sweet Needles est le résultat de nombreuses années d’amitié entre ses 5 membres. Composé des deux frères jumeaux Arthur et Oscar et de leurs amis d’enfance Simon et Paul, ils rencontrent Hippolyte en 2012. Ils sortent leur 1er EP «  Opus 33  » en 2014 aux sonorités sleaze/glam rock.

Le groupe voit ensuite son line-up changer début 2016 et accueille son nouveau bassiste, Arthur, qui ne fera que renforcer les liens du groupe et sa créativité.

Sweet Needles retourne alors en studio afin de livrer un 2e EP, «  Broken Bones  », davantage Heavy / hard rock.

Après de nombreux concerts en région parisienne et après s’être forgé une réputation face à un public toujours présent, le groupe part défendre sa nouvelle direction musicale en province et à l’étranger.

Le single « Failed » enregistré par Junior Rodriguez en 2018, marque la volonté du quintet d’explorer différents styles afin de toujours se renouveler musicalement.

 le 1 décembre 2019 sort l’ EP digital 3 titres “Be Bop”, “Egotrip” & “Another Land” au carrefour du rock’n’roll et du metal, un hard rock de leur génération.

Nous avons pu les voir au Backstage à Paris le 22 février 2020 en première partie de The New Roses. (https://rockmetalmag.fr/the-new-roses-sweet-needles-au-backstage/)

 Le groupe prépare actuellement la sortie de son tout premier album prévu pour 2021.

Cet album est le fruit d’un parcours de plusieurs années de recherche d’une esthétique sonore et visuelle propre à Sweet Needles qui reste difficile à étiqueter : un mélange de leurs différentes influences qu’ils vont puiser aussi bien dans le hard rock classique que dans un heavy metal moderne et mélodieux à la scandinave.

Line up:

Oscar Bonnot – Lead Singer
Arthur Bonnot – Guitar
Simon Dillinger – Guitar
Calonne – Bass
Hippo – Drum

Photo :  Hugo Josse

___________________________________________________________

Rock Metal Mag : Le 1er décembre 2019 sortait votre EP Digital 3 titres :  “Be Bop”, “Egotrip” & “Another Land”. Ces trois morceaux montrent votre nouvelle direction musicale plus Heavy Rock . Comment définissez vous Sweet Needles aujourd’hui ?

Arthur B : Avec Sweet Needles on essaie de faire de la musique énergique qui parle au plus grand nombre. On n’essaie pas forcément de cibler un public. Le but c’est de transmettre des émotions, à travers oui de la musique qui peut être considérée comme hard, heavy mais c’est avant tout des réactions que l’on essaie de provoquer chez l’auditeur par une envie de bouger la tête, chanter et s’éclater.

Simon : On commence par une question difficile ! On ne se définit pas dans une case, on laisse parler nos émotions, nos envies, on essaie de retransmettre ça au mieux en musique, et si ça nous plait, on valide !

Oscar : Aujourd’hui c’est le fruit de 8 ans et demi de concerts et de répétitions qui donne le
son que l’on peut avoir. C’est de l’énergie à l’état pur et on le transmet au maximum avec le public
quand on joue en live. On aime le mélange de sonorités mais on aime pas rester dans un même
style.

________________________________________

Rock Metal Mag :  2019 a été une année très fructueuse pour Sweet Needles avec l’ouverture de POP EVIL au Trabendo,  un titre sur le Sampler Rock Hard. Puis,  le succès du tremplin Raismes Fest et votre EP 3 titres. Quel est votre souvenir le plus marquant?

Arthur B : Le Raismes Fest a été une bonne expérience live avec de très bonnes conditions et de beaux groupes à l’affiche tels que Dewolff, HEAT ou Glenn Hugues.

Arthur C : Définitivement le Raismes fest, belle scène, gros son, et bien évidemment partager la scène avec des artistes que nous aimons. En plus on commence à bien connaître les gars de l’orga, je pense notamment à Patrick et Patrice qui nous ont toujours bien accueillis.

Je ne rentrerai pas dans les détails pour le concert au trabendo même si ça
reste une expérience cool ! Et pour le sampler malheureusement aujourd’hui ça n’apporte plus autant de visibilité qu’il y a 10/15ans, actuellement le nerf de la guerre c’est de se retrouver placé en playlist streaming.

Oscar : Je rejoins Arthur.C et je partage son avis à 100% . Le Raismes Fest était une bonne
expérience et puis revoir l’organisation c’est toujours sympa on se marre bien

________________________________________________

Rock Metal Mag : Aujourd’hui, quels sont les groupes qui vous influencent le plus et qui vous ont dirigé vers une nouvelle direction ?

Arthur B : Pour ma part, je suis énormément ce qui se passe dans la scène rock/metal Scandinave notamment suédoise. Des groupes comme Hardcore Superstar tout comme Kvelertak en Norvège. Mais influence ne veut pas forcément dire  copier leur style mais s’inspirer de leur rapport à la musique, leur énergie ou bien ce qu’ils cherchent à
transmettre.

Simon : Je ne pense pas que les groupes qu’on écoute nous dirigent spécialement. On écoute beaucoup de choses différentes, ça doit surement nous amener à avoir le son qu’on a actuellement, un son moderne. On essaye aussi de surprendre donc en compo, si ça ressemble trop à quelque chose de déjà existant, on change d’idée.

Arthur C : On a tous un univers différent, personnellement j’ai été élevé au punk par mes parents et c’est pendant mon adolescence que j’ai écouté du hard. Effectivement comme dit Arthur c’est vraiment cette scène scandinave qui nous a inspiré et surtout réunis. Je pense qu’un groupe comme Vains of Jenna ou Hardcore Superstar sont des influences communes à Sweet Needles. Le groupe français Blackrain avec son album Liscence to Thrill nous a beaucoup marqué à l’époque aussi.

Hippo: Même si je viens du hard rock des années 70 et de toute la scène heavy et thrash des années 80 je dirais aussi la scène scandinave avec Kvelertak comme disait Arthur et que l’on écoute beaucoup.  Et je citerais aussi, Bombus, un groupe suédois, que l’on écoute pas mal et qui mériterait d’être plus connu.

_________________________________________________

 Rock Metal Mag : Vous avez signé avec Blood Blast Distribution, filière de Nuclear Blast, qui a récemment ouvert ses bureaux à Paris. Ils s’occuperont de la distribution digitale de votre premier album à venir en 2021. Comment est née cette collaboration ?

Arthur B : Nous avons connu BloodBlast via une amie qui a eu la chance d’intégrer leurs bureaux à Paris ce qui ne nous a pas tout de suite permis de signer bien entendu. Nous avons candidaté, présenté le projet auprès des personnes en charge ce qui a conclu à la signature d’une distribution digitale.

______________________________________________________

Rock Metal Mag :  Depuis quand préparez vous votre 1er album studio ?

Arthur B : Nous pouvons dire que nous préparons cet album studio depuis 2018. Car les premiers enregistrements se sont faits en 2018 mais nous n’avons jamais été pressé de sortir un album. Nous allons le faire en 2021 car malheureusement pour exister il faut encore sortir un album ce que je ne défends pas vraiment. À l’avenir nous allons proposer un contenu régulier.

Simon : Je dirais environ 2 ans !

Arthur C : je dirais même un peu plus de 2ans, on a commencé l’écriture de celui-ci au
printemps 2017 et première session de studio fin janvier 2018.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : Etant donné que vous aimez vous renouveler régulièrement est ce que vous avez encore exploré de nouveaux styles?

Simon : L’album sera bien varié, des sonorités metal, rock n ‘roll, stoner… On ne se limite clairement pas !

Arthur C : Le but étant d’avoir un album où chaque chanson sonne différemment.

Oscar : Les sonorités seront variées mais on en dit pas trop non plus pour garder la surprise.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous avez déjà choisi le studio l’enregistrement ?

Simon : On travaille avec Bertrand Poncet et Bastien Lafaye de chez Alias Studio. Une vrai alchimie se crée lors des semaines de studio avec eux, c’est productif et on en est super content.

Arthur B : En effet, on est super content de bosser avec eux. Ils sont pro, subliment nos morceaux et c’est l’éclate à chaque fois qu’on y est.

Hippo: En plus le cadre est génial, sur un beau domaine à la campagne au grand air.

Oscar : On est à chaque fois super content d’y aller, on a pas envie de partir quand on est là
bas.

________________________________________________

Rock Metal Mag : On peut espérer une sortie au printemps 2021 ?

Arthur C : Malheureusement avec ce virus je pense que la sortie sera plus prévue pour septembre 2021. On aimerait vraiment le défendre sur scène avec une release party sur Paris suivie d’une tournée. Mais nous sortirons d’autres singles afin de proposer du contenu régulièrement.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Les 3 titres “Be Bop”, “Egotrip” & “Another Land”  figureront dans la Tracklist ou bien vous partez uniquement sur de nouvelles compositions ?

Arthur B : Les trois titres cités figureront dans l’album.

_____________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que le confinement et la situation actuelle vont influencer vos compositions ou les paroles des chansons?

Arthur B : Sûrement. On ne peut pas être indifférent à tout ce qui se passe autour de nous. Nous vivons une époque étrange et difficile heureusement que la musique est encore présente (du moins à la maison)

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Sinon quels seront les thèmes des chansons?

Oscar : Dans les thèmes abordés on parle d’évasion avec « Another land », de choses qui nous concernent tous, que ça soit de motivation (même de procrastination) avec « Better late than never ». On brasse des thèmes qui peuvent parler à tout le monde.
Le reste est à découvrir à l’écoute de l’album !

____________________________________________________

  Rock Metal Mag : Vous sortez un nouveau clip pour le titre ANOTHER LAND. Est ce que vous avez choisi de travailler à nouveau avec Jul Metter qui a réalisé la vidéo d’Egotrip ?
Arthur B : On a décidé de travailler une nouvelle fois avec une équipe jeune et très compétente qui est Mediaoffline, avec qui on avait déjà réalisé le clip de “Be Bop”. On s’entend très bien avec eux et on aime leur travail qui nous correspond et met en valeur nos chansons. Nous allons travailler avec Julien Metter prochainement pour un nouveau titre (en
feat avec un chanteur d’un groupe suédois que l’on apprécie particulièrement) pas encore
sorti.
________________________________________________
Rock Metal Mag : Avant la sortie de l’album est ce que vous allez dévoiler des singles?
Simon : C’est exactement ça, on va présenter du contenu progressivement, jusqu’à la sortie.
Hippo: L’idée est même de faire un clip pour chaque single qui sortira. Le clip est le meilleur moyen de se vendre de nos jours. De nombreux groupes ont été connu grâce à leurs clips, je pense notamment à Red Fang et leurs clips toujours très
rigolo.
__________________________________________________
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 86620797_2970819652981087_2200497876738506752_o.jpg.
Rock Metal Mag : Le 14 février 2020 vous étiez au Backstage à Paris, depuis tous les concerts sont annulés. Comment vivez vous cette situation ?
Arthur B : C’est embêtant mais des personnes sont durement touchés financièrement, socialement par la situation, plus que nous qui ne pouvons plus faire nos concerts. On a hâte que tout rentre dans l’ordre et qu’on puisse se divertir à nouveau en allant à un concert en toute liberté.
Simon : C’est triste, mais ça nous a permis de nous concentrer sur l’album et la composition. Grosse pensée pour tous les organisateurs, associations, salles de spectacles, intermittents du spectacle qui auront du mal à s’en remettre !
Arthur C : Très mal pour ma part.  La scène me fait vivre, vibrer, je suis complètement accro et surtout en manque. Après, 2020 devait surtout être une année de composition pour finaliser l’album.  Donc, nous n’avions pas énormément de concerts annulés ou reportés.
Hippo: Pour ma part, comme Arthur, ça fout un peu la déprime de plus pouvoir aller voir et faire des concerts. Cela fait partie des choses que je préfère dans la vie donc ouais c’est un peu pesant. Et d’un point de vue professionnel, travaillant dans le spectacle, je suis un peu en rade de travail. Mais bon c’est comme ça on a plus qu’à espérer que ça s’améliore même si ça semble mal barré.
Oscar: C’est vrai que le fait de ne plus monter sur scène et de ne plus pouvoir partager notre musique est vraiment triste. On attend avec impatience le retour des concerts. Pouvoir échanger avec le public, se donner à fond sur scène et convaincre les nouveaux  spectateurs.
_____________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous envisagez des concerts en live stream ?

Simon : Rien n’est à exclure en fonction de la durée de la crise. On réfléchit à faire des live sessions filmées.

____________________________________________

Rock Metal Mag : Qu’aimeriez vous ajouter pour conclure ?

Sweet Needles : On à hâte de tous vous retrouver, dans les salles de concerts et en festival
!
Merci Rock Metal Mag pour votre soutien et votre super boulot 😉

Rock Metal Mag : Merci à tous et au plaisir de vous voir sur scène prochainement

Facebook : https://www.facebook.com/SweetNeedles