CHRONIQUE : TRANK “THE ROPES”

CHRONIQUE : TRANK “THE ROPES”

Energie, émotion, réflexion et partage sont les maîtres mots de The Ropes.  Une fois ligoté à ses refrains, vous n’aurez plus envie de couper les liens jusqu’à la fin. CHRONIQUE : TRANK “THE ROPES”

TRANK  : THE ROPES

TRANK, est un groupe indépendant formé fin 2016. Sa sonorité mélange l’énergie du metal moderne et l’intense ivresse
de la Cold Wave/ New Wave des années 80 début des 90′.

Entre 2016 et 2019, le quatuor sort un premier EP Midlife Noises et les singles ‘Take the Money and Run’ (2016), ‘In Troubled Times (2018), ‘Bend or Break’ (2018) et ‘Undress to Kill’ (2018).

Cela va leur permettre d’attirer l’attention de Deep Purple, Anthrax, Papa Roach et Disturbed qui leur offrent des premières parties triomphales à travers les arènes rock d’Europe de l’Est.

Le succès est au rendez vous. Trank se lance alors dans la composition d’un copieux album studio The Ropes, qui est sorti le 15 septembre 2020. Cet album est la concrétisation d’un travail intense en studio et pose les bases du son et de l’esprit TRANK.

Un album parfaitement équilibré !

12 chansons généreuses et dynamisantes mais aussi profondément réfléchies qui jettent un regard à la fois sensible, aiguisé et aguerri sur les perversions de notre existence.

Tout comme sa chanson titre, l’album The Ropes parle des liens de domination. Qu’ils soient visibles ou non, ils nous lient tous plus qu’on ne veut l’admettre. Le danger est de ne pas pouvoir échapper à cette dépendance forcée et de s’y soumettre. 

Les paroles de Trank ciblent toute sortes d’individus, d’un bout à l’autre de la Planète. Elles invitent les auditeurs à prendre place dans la vision du monde du quatuor qui veut rassembler ses adeptes autour de son identité sonore fortement accrocheuse.

Les individualités bien trempées et contrastées des 4 musiciens transparaissent tout au long des morceaux variés et généreusement élaborés. Massive et puissante la musique de Trank insuffle toute sa richesse et sa complexité à grands coups de riffs flamboyants, de rythmiques redoutables et abondamment structurées. 

Les guitares sont à la fois acérées et imposantes,  la basse se montre tout aussi mélodique que mordante et la batterie percutante dynamise l’ensemble. Il y a une formidable harmonie dans toute cette instrumentation très organique à laquelle vient s’ajouter un chant impeccable. Une combinaison de voix passionnément aiguisée et d’un chant plus abrupt et ensorceleur.

Les influences de Depêche Mode, Pearl Jam, Soundgarden, Audioslave, The Cure, parmi d’autres sont très perceptibles. Mais Trank les accommodent avec force à sa manière.

Il en ressort des compositions magistrales à la fois émotionnelles et aériennes ( The Ropes, Forever and a Day, The Road), enflammées et punchy (Shinning, Undress to kill, Chrome) avec quelques touches Goth Rock/Dark Wave (In Troubled Times) ou encore Electro Indus/New wave ( Again ). 

Rien n’est laissé au hasard.

 Les notes s’entrelacent au fur et à mesure des chansons et tissent une trame solide et des plus efficace. The Ropes est très immersif et l’on se retrouve très vite pieds et poings liés à ses mélodies .

 Energie, émotion, réflexion et partage sont les maîtres mots de The Ropes.  Une fois ligoté à ses refrains, vous n’aurez plus envie de couper les liens jusqu’à la fin.

 

 

Voir : https://www.trankmusic.com/

Notre interview : https://rockmetalmag.fr/interview-du-groupe-trank-au-black-dog/