SKÁLD à La Cigale à Paris

SKÁLD à La Cigale à Paris

Live Report du concert de SKÁLD le 20 février 2019 à La Cigale à Paris Textes Véronique Passos, Photos Christiane.T (DECCA & A&R AGENCY et Solstice Promotion)

DECCA & A&R AGENCY
présentaient
SKÁLD
le 20 février 2019
à La Cigale à Paris

SKÁLD présentait son album « Le Chant des Vikings » pour la première fois sur scène.

SKÁLD est un groupe qui puise son inspiration dans la mythologie nordique. Justine Galmiche (originaire d’Épinal), Mattjö (Mathieu) Haussy (de Metz) et Pierrick Valence (de Nancy) rêvaient depuis très longtemps de revêtir les costumes des poètes scandinaves, les scaldes, principalement islandais et qui vivaient au Moyen age entre le IXᵉ siècle au XIIIᵉ siècle.

Mattjö s’intéresse depuis son plus jeune age aux peuples vikings porteurs d’une forte spiritualité, et d’une sagesse liée à leurs croyances. Pour Justine, c’est sa passion de l’ésotérisme et de la nature en général qui lui a permis cette approche avec les peuples scandinaves. Quant à Pierrick, c’est son amour du Folk scandinave qui l’a poussé à jouer avec les instruments traditionnels de la période viking.

Tous les trois passionnés par cette riche culture ancestrale et par tous les mythes qui s’y rattachent, ils ont ainsi mûri, au fil des ans, le projet de créer le groupe, SKÁLD. Le destin leur a permis de croiser la route du producteur et compositeur Christophe Voisin-Boisvinet.

Le talentueux trio de chanteurs aux timbres atypiques a pu ainsi concrétiser son rêve de faire revivre la poésie des anciens scaldes en la chantant en vieux norrois, l’histoire des peuples et des dieux vikings.

Les textes de Skáld, remis au goût du jour, sont tirés de « L’Edda », un recueil du XIIIe  siècle qui rassemble des récits mythologiques.

La compréhension de l’écriture en vieux norrois est essentielle pour arriver à parler cette langue ancienne. La poésie scaldique est très particulière, car l’ordre des mots n’a pas vraiment d’importance. Pour parler des choses il faut employer de nombreuses périphrases et par conséquent il faut bien connaître la mythologie et les figures de style .

Le sextet, SKÁLD plonge l’auditeur dans un paysage sonore riche et évocateur, utilisant pour cela des instruments choisis pour l’occasion (tambours chamaniques, Talharpa, Juhikko, Jaw harp , Lur, Rebec, Olifant…) et dévoile toute la richesse de la culture scandinave.

Facebook : 
https://www.facebook.com/skaldvikings/

VOIR LA CHRONIQUE DE L’ALBUM :
https://rockmetalmag.fr/skald-album-le-chant-des-vikings/

_____________________________________________________________________________

LIVE REPORT SKÁLD VIKINGS

par Véronique Passos, Photos Christiane.T

La Cigale à l’âge des Vikings

Ce 20 février, La Cigale avait un air de Scandinavie, les Vikings étaient sur scène mais aussi dans l’assistance et c’est dans une salle franchement remplie que SKÁLD – Vikings a abordé son premier concert après la sortie de l’album Le Chant des Vikings le 25 janvier dernier.

La première impression est esthétique, partout sur la scène des instruments étranges et beaux qui commencent seulement à être familiers à nos yeux et à nos oreilles de profanes plus habitués aux guitares et autres basses. Visiblement tendus au début face à l’enjeu, Justine, Pierrick et Mattjö ont été rapidement rassurés par l’accueil enthousiaste du public. Le trio était renforcé ce soir-là par un harpiste, un batteur et un percussionniste.

Malgré la barrière de la langue puisque SKÁLD chante en vieux norrois , le public connait les chansons et reprend les refrains avec le groupe, tous les titres de l’album sont joués avec brio et un son absolument parfait.

Assurément heureux d’être là, Justine, Pierrick et Mattjö ont délivré une prestation joyeuse et chaleureuse tandis que les amoureux des belles voix auront été comblés par ces trois chanteurs en parfait accord. Justine Galmiche a confirmé qu’elle est une superbe chanteuse et sa reprise de « Jóga » de Björk me laisse un souvenir ému et reconnaissant.

Pierrick infatigable et talentueux multi-instrumentiste a animé le concert de son énergie et de sa bonne humeur ; quant à Mattjö, sa voix et sa présence apportent force et justesse au trio. Il serait injuste d’oublier les trois musiciens qui ont partagé la scène avec SKÁLD car ils ont été excellents avec une mention spéciale pour l’impressionnant percussionniste en transe quasi chamanique.

On retrouve sans peine lors du concert l’univers « pagan folk » du groupe déjà très bien représenté dans leurs vidéos ; cela nous fait entrevoir toute la richesse de la culture des Vikings que l’on ne peut plus considérer comme de simples guerriers barbares.

On imagine, avec un plaisir anticipé, ce que SKÁLD pourra offrir lorsque son répertoire sera plus étoffé et qu’il bénéficiera de plus grands effets visuels.

Ce premier rendez-vous live du groupe est une réussite et la rencontre avec le public augure d’une histoire d’amour qui ne fait que commencer. SKÁLD a tenu les promesses de l’album Le Chant des Vikings et nous a pleinement convaincus sur la scène de La Cigale. Ce n’est pas un simple groupe de studio, il fait vivre cette musique ancestrale avec authenticité et talent.

Séduit, le public repart en se promettant de revenir voir SKÁLD en faisant, entre temps, un prosélytisme bienvenu.

Rock Metal Mag remercie DECCA & A&R AGENCY et Solstice Promotion