Sepultura, Sacred Reich, Crowbar Live report

Sepultura, Sacred Reich, Crowbar Live report

Live report du concert de Sepultura, Sacred Reich et Crowbar présenté par Garmonbozia à l’Elysée Montmartre le 15 novembre 2022

Garmonbozia présentait Sepultura, Sacred Reich, Crowbar à l’Elysée Montmartre le 15 novembre 2022

Concert Sepultura

C’est une bien belle affiche que nous propose Garmonbozia, ce mardi 15 novembre 2022. Initialement prévu à La Machine du Moulin Rouge, le passage à l’Elysée Montmartre était une super bonne nouvelle et une excellente décision puisque le concert s’est avéré SOLD OUT !!

 CROWBAR

Et la salle est déjà bien remplie lorsque Crowbar, monte sur scène pour donner le top départ. Considéré comme l’un des groupes le plus influent de la scène metal de La Nouvelle-Orléans (NOLA), le quatuor américain déroule son Sludge lourd et poisseux aux ambiances ténébreuses. C’est avec l’album éponyme de 1993 et le titre High Rate Extinction que Crowbar démarre son set. Coté lumières et son cela laisse un peu à désirer, comme souvent pour les groupes d’ouverture et c’est bien dommage. Mais le public semble malgré tout apprécier la prestation débonnaire du groupe.  Bleeding From Every Hole du dernier album Zero And Below, donne un bon coup d’énergie au milieu de la pesanteur écrasante de titres plus anciens.

Une belle entrée en matière pour la suite de cette soirée qui sera assurément explosive!!

www.crowbarnola.com

 CROWBAR  CROWBAR  CROWBAR  CROWBAR  CROWBAR  CROWBAR  CROWBAR

 SACRED REICH

On change de registre avec le  fougueux Thrash de Sacred Reich. Le groupe américain a fait un retour très attendu avec la sortie en 2019 de son sixième album «Awakening». Le premier disque depuis Heal de 1996, soit 23 ans après! L’année 2019 a également été marquée par le retour à la batterie de Dave McClain et par l’arrivée du nouveau et jeune Joey Radzwill à la guitare rythmique. Ils ont donc rejoint les deux piliers, Wiley Arnett à la guitare solo et Phil Rind à la basse et au chant. Sacred Reich va mettre un sacré coup de boost sur scène et enflammer le public pendant toute la durée du set avec ses assauts Thrash, ses grooves imparables et ses solos épatants.

C’est d’ailleurs avec le dernier album et le titre Divide & Conquer qu’ils allument la mèche.

Un uppercut direct auquel le public répond illico presto. Wiley Arnett est très démonstratif tout comme Joey Radzwill qui se donne à fond sur sa 6 cordes. Mais Dave McClain et Phil Rind ne sont pas en reste et se démènent tout autant . Quelques titres des anciens albums seront également au programme pour le plus grand plaisir des fans.  Le show ardent passe très vite et le public est chaud bouillant pour recevoir sa dernière claque.

SETLIST

1 Divide & Conquer
2 The American Way
3 Manifest Reality
4 Who’s to Blame
5 Killing Machine
6 Awakening
7 Independent
8 Salvation
9 Death Squad
10 Surf Nicaragua

www.sacredreichofficial.bandcamp.com

SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH SACRED REICH

SEPULTURA

Et cette grosse dernière claque, c’est le très attendu Sepultura qui vient la donner avec son Thrash/Death incendiaire. La fine équipe composée de Derrick Green au chant, Andreas Kisser à la guitare, Paulo Jr. à la basse et Eloy Casagrande à la batterie est en grande forme. Ils sont heureux d’être là ce soir, tous comme le public, aussi enthousiaste qu’ impatient d’en découdre avec une setlist copieuse. Elle fait d’ailleurs grand honneur à l’album Quadra paru en 2020 mais quelques un des gros succès des brésiliens sont également au programme.

Sepultura ouvre les hostilités avec Isolation suivi d’un puissant Territory de l’album Chaos A.D. de 1993.

Les morceaux vont s’enchaîner avec intensité. Derrick Green s’empare de toute la scène avec son imposante stature pendant que Eloy Casagrande tabasse sa batterie avec force. Le public se déchaine furieusement et les slams vont bon train. Il y a autant de fougue dans la fosse que sur scène avec Andreas Kisser qui s’excite furieusement sur sa guitare. L’atmosphère bouillonnante va ainsi perdurer jusqu’au rappel avec un Roots Bloody Roots incendiaire qui donnera le coup de grâce.

SETLIST

1 Isolation
2 Territory
3 Means to an End
4 Capital Enslavement
5 Kairos
6 Propaganda
7 Guardians of Earth
8 Last Time
9 Cut-Throat
10 Dead Embryonic Cells
11 Machine Messiah
12 Infected Voice
13 Agony of Defeat
14 Refuse/Resist
15 Arise
Encore:
16 Ratamahatta
17 Roots Bloody Roots

www.sepultura.com.br

SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA SEPULTURA

Remerciements à Garmonbozia et Roger Replica