Sabaton Apocalyptica Amaranthe au Zénith

Sabaton  Apocalyptica Amaranthe au Zénith

LIVE NATION présentait Sabaton le 7 février 2020 au Zénith de Paris avec Apocalyptica en spécial guest et Amaranthe en première partie

Live report Sabaton – Apocalyptica – Amaranthe en concert au Zénith à Paris le 7 février 2020

Le Zenith de Paris annonce SOLD OUT ce vendredi 7 février 2020. The Great Tour 2020 commencé le 17 janvier à Zurich, bat son plein et il s’achèvera le 16 février à Oslo.

Il faut dire que l’affiche est copieuse avec Amaranthe en ouverture et Apocalyptica en première partie. La Scandinavie est donc à l’honneur et c’est une soirée chaudement Power Metal qui va faire vibrer le Zenith.

AMARANTHE

Les festivités commence donc avec AMARANTHE, le sextet suédo-danois qui a sorti son dernier album Helix en 2018. Un sixième album est en préparation et devrait voir le jour au cours de cette année via Nuclear Blast, avec lequel le groupe a signé fin 2019.

L’intro démarre sur l’album Maximalism de 2016 et le morceau Maximize. Ambiance Power Pop assurée avec ses trois chanteurs aux timbre de voix bien nuancé.

Atmosphère Electro Dance Floor, pop mélodique saupoudrée de Growl. Un style atypique qui semble réussir au groupe Amaranthe. Une grande partie du public apprécie et répond présent .

Elize Ryd et sa bande, ont concocté une setlist essentiellement composée de titres à succès. Et ça marche des les premiers morceaux. Les fans se prennent vite au jeu efficace du groupe bien rodé à leur Show live.

 Le sextet dégage une énergie scénique évidente très communicative. C’est avec l’album Massive Addictive de 2014, et le hit Drop Dead Cynical qu’ Amaranthe clôturera son show.

Une prestation couronnée de succès vu la réaction très positive du public .

LINE UP:
Elize Ryd | Chant
Olof Mörck | Guitares, claviers
Henrik ‘GG6’ Englund Wilhelmsson | Chant
Johan Andreassen | Base
Morten Løwe Sørensen | Batterie
Nils Molin | Chant

SETLIST

Maximalism Intro
Maximize
Digital World
Hunger
Amaranthine
GG6
Helix
That Song
Call Out My Name
The Nexus
Drop Dead Cynical

Facebook :
https://www.facebook.com/AmarantheBand/

APOCALYPTICA

Place aux violoncellistes finlandais d’Apocalyptica et leur Heavy Metal dont les compositions originales ou les reprises remportent un succès fou.

“Cell-0” , le dernier album du quatuor est sorti en janvier 2020 et c’est bien évidemment avec “Ashes of the Modern World” que débute le set.

Le public plonge à pieds joints dans cette atmosphère instrumentale grandiose. Il faut dire que c’est magnifiquement joué et que cette sonorité incomparable est saisissante de beauté.

Il y a une réelle puissance qui émane de ce trio de violoncellistes, le tout fortement accentué par la frappe percutante de Mikko Sirén à la batterie. Apocalyptica jouera ses reprises à succès et qui ont fait sa gloire. Le public n’en attendait pas moins d’ailleurs et chantera à l’unisson les paroles de Seek & Destroy ou encore Nothing Else Matters.

La chanteuse d’Amaranthe, Elize Ryd viendra pousser la chansonnette sur Seemann la reprise de Rammstein et sur “I Don’t Care” de l’album Worlds Collide de 2007.

L’ambiance montera vite en puissance avec la reprise de ‘Thunderstruck d’AC/DC suivi de la Marseillaise. Le truc de fou c’est que toute la salle se mettra à chanter !!!!

Apocalyptica réalise une prestation très acclamée et conclut par l’inévitable “Nothing Else Matters” qui donnera le coup de grâce à cette belle programmation.

SETLIST

Ashes of the Modern World
Path
En Route to Mayhem
Seemann (Rammstein cover) (with Elize Ryd)
I Don’t Care (with Elize Ryd)
Grace
Seek & Destroy (Metallica cover)
Hall of the Mountain King (Edvard Grieg cover) (incl. ‘Thunderstruck’ and ‘La Mareillaise’ snippets)
Nothing Else Matters (Metallica cover)

Apocalyptica are:
Eicca Toppinen – Cello
Perttu Kivilaakso – Cello
Paavo Lötjönen – Cello
Mikko Sirén – Drums

https://www.facebook.com/Apocalyptica

SABATON

C’est l’heure tant attendue par le public, le show de Sabaton. Le groupe de Power Metal suédois remporte un succès fou et leurs shows sont de plus en plus spectaculaires.

Le quintet déploie une énergie incroyable sur scène et nous fait vivre à travers ses chansons les guerres qui ont marqué l’histoire. Le dernier album “The Great War” consacré à la Première Guerre mondiale, est sorti le 19 juillet 2019 via Nuclear Blast .

Joakim et sa troupe sont rayonnant de bonheur d’être sur scène devant plus de 6800 personnes. Ils vont mettre toute leur âme dans ce show enflammé et endiablé.

Le décor sur scène est minutieux et l’on se croirait sur un champs de bataille avec barbelés, canon, fusils, casques de poilus et sacs de sable pour rappeler les tranchées.

C’est avec l’album de 2008 The Art of War et le titre Ghost Division que Sabaton donne le coup d’envoi. Et ça démarre au quart de tour dans le public. L’exaltation ne cesse de grandir au fil des titres plus énergiques les uns que les autres .

La pyrotechnie et les images sur écran renforcent cette illusion de batailles acharnées qui va mettre la fosse en branle-bas de combat.

Sur Angels Calling (Attero Dominatus 2006) Apocalyptica est de retour sur scène pour accompagner les suédois durant 6 morceaux.

Le spectacle est une réussite totale d’un bout à l’autre de la setlist . Le public est en liesse et il y a une véritable osmose entre le groupe et ses fans. C’est incroyable . Tout le monde saute, chante et frappe dans ses mains .

Joakim communique régulièrement avec ses fans et il remercie du fond du coeur Paris et son public fantastique.

“It’s crazy ! Paris Always Fucking delivers”

Un sacré concert où le public en aura pris plein les yeux et les oreilles.

Membres du groupe
Hannes Van Dahl – Drums
Joakim Brodén – Lead Vocals
Pär Sundström – Bass
Tommy Johansson – Lead Guitar
Chris Rörland – Lead Guitar

SETLIST

Ghost Division
Great War
The Attack of the Dead Men (With History Edtion Intro)
Seven Pillars of Wisdom
Diary of an Unknown Soldier
The Lost Battalion
The Red Baron
The Last Stand
82nd All the Way
Night Witches
Angels Calling (with Apocalyptica)
Fields of Verdun (with Apocalyptica)
The Price of a Mile (with Apocalyptica)
Dominium Maris Baltici (with Apocalyptica)
The Lion From the North (with Apocalyptica)
Carolus Rex (with Apocalyptica)

Encore:
Primo Victoria
Bismarck
Swedish Pagans
To Hell and Back

Facebook 

****************************

Rock Metal Mag remercie Replica Promotion, Nuclear blast et Live Nation.