PORN : No Monsters In Gods Eyes – Act III

PORN : No Monsters In Gods Eyes – Act III

Chronique du troisième et dernier chapitre de la trilogie de Mr Stangler : No Monsters In Gods Eyes - Act III de PORN

PORN : No Monsters In Gods Eyes – Act III

PARUTION LE 27 MARS 2020

Genre : Gothic Metal, Metal Indus, Murder Rock

« No Monsters in God’s Eyes, Act III » est le troisième volet de la trilogie commencée en octobre 2017 avec The Ogre inside- Act I, suivi de l’acte 2 en 2018, The Darkest of human desires – Act II.

Le premier Acte, The Ogre inside évoque la transformation du personnage central en l’abominable Mr Strangler. La lutte vaine contre les pulsions internes les plus malsaines. Un combat, hélas, perdu d’avance.

Nous suivons l’évolution de Mr Strangler dans le second acte, The Darkest of human desires – Act II . Ses pulsions sont enfin libérées. Il fait face à sa vraie nature de meurtrier et il s’adonne au crime avec enthousiasme et perversion.

Nous voilà parvenu au dernier acte, « No Monsters in God’s Eyes, Act III » . L’aventure meurtrière de Mr Strangler va prendre fin. Ce chapitre 3 est son testament puisqu’il est en prison et qu’il attend son exécution.

Les deux premiers chapitres de cette monumentale trilogie étaient déjà sculptés à la perfection. On ne pouvait s’attendre qu’à un nouveau chef d’oeuvre avec ce dernier chapitre.

Les amateurs du genre ne seront pas déçus. Cette fin est grandiose. Comment ne pas tomber une nouvelle fois dans ce piège musical envoûtant. La voix hypnotique de Philippe Deschemin vous hérisse le poil d’un bout à l’autre des chansons et vous transporte dans des profondeurs abyssales.

Quel puissance musicale ! Un labyrinthe de sonorités Metal Electro Indus Gothic et Rock et c’est diablement excitant et perfidement émotionnel.

Dans cet acte 3 on retrouve le coté sombre et introspectif de The Ogre inside mais aussi le coté mélodique et un peu joyeux de The Darkest of human desires – Act II . Une synthèse des deux chapitres avec plus de douceur, de lignes aériennes et plus de nappes électro.

Le rythme des chansons suit l’humeur changeante de Mr Strangler. L’euphorie du personnage est accentué par des riffs énergiques et des mélodies intenses. Sa tristesse est baigné d’ambiances planantes où l’on s’abandonne totalement.

L’ homogénéité entre chaque instrument est parfaite, fascinante tout comme le chant de Philippe. Il y a une variété extraordinaire dans cet albums ponctué de touches musicales subtiles. Les morceaux s’enchaînent comme une mécanique parfaitement huilée.

La fin du chapitre arrive inévitablement et Philippe déclame les dernières paroles de Mr Strangler. « Kill Them All !!! » Mr Strangler passe le flambeau à ceux qui voudront bien le prendre. Les paroles sonnent comme un glas qui résonnent. Mr Strangler n’est plus.

La trilogie est achevée, dans sa beauté à la fois tragique et ensorcelante. Mais trêve de narration, écoutez plutôt « No Monsters in God’s Eyes, Act III », vous allez frémir de plaisir !

Le Murder Rock de Porn est unique et toujours aussi Mortel !

Christiane . T

************************************

No monsters in God’s eyes – Act III

20 – Dead in every eyes
21 – High summer sun – Part 1
22 – A lovely day
23 – Low winter hope – Part 1
24 – In an endless dream
25 – Low winter hope – Part 2
26 – Sky outside
27 – High summer sun – Part 2
28 – Some happy moments
29 – God’s creatures
30 – Low winter hope – Part 3
31 – Among dark red roses
32 – Mr Strangler’s last words
Digipack – 13 titres – 59 minutes

Musique de Philippe Deschemin et Erwan Frugier
Mixage de Philippe Deschemin
Mastering de Brian Lucey, Magic Garden Mastering. Los Angeles
Distribution : Soulfood music
Production : Les disques Rubicon C + P 2019-2020

Chronique Acte 2 : https://rockmetalmag.fr/porn-the-darkest-of-human-desires-act-ii/

Interview : https://rockmetalmag.fr/entretien-avec-philippe-deschemin-de-porn/

Facebook : https://www.facebook.com/PORNtheband/