Ministry + Shaârghot +Treponem Pal

Ministry + Shaârghot +Treponem Pal

Live Report : Ministry + Shaârghot +Treponem Pal à l’Elysée Montmartre le 13 juillet 2018

Garmonbozia
présentait
Ministry + Shaârghot +Treponem Pal
à l’Elysée Montmartre
le 13 juillet 2018

Vendredi 13 juillet,  l’Elysée Montmartre a vibré au son du Metal Industriel avec Ministry ,  Shaârghot et Treponem Pal !

C’est le groupe TREPONEM PAL qui a la charge d’ouvrir  les festivités, bien que le public soit encore peu nombreux en ce début de soirée.
Pionnier du Metal Indus en France, le groupe parisien,  fondé en 1986 a déjà eu le privilège de jouer aux cotés du vétéran précurseur du Metal Indus américain Ministry sur la tournée Lollapalooza en 1992. Le chanteur Marco Neves, seul membre originel, tient bon la barre aujourd’hui avec ses 4 compères musiciens et nous avons pu les voir récemment au Download Festival France le samedi 16 juin 2018.  Le nouvel album du groupe  intitulé « Rockers’ Vibes » est sorti en septembre 2017 mais seul le morceau « Planet Claire »(reprise de The B-52s) sera au programme ce soir. Le quintet a privilégié des morceaux plus anciens dont 3 titres extraits de l’album ‘Excess & Overdrive’ de 1993 .  C’est d’ailleurs avec « Out Of reach » que le show démarre à pleine puissance.  Marco Neves, campé devant son micro, enchaîne les titres issus du passé comme  « In Out » extrait du tout premier album éponyme paru en 1989 avant de lancer sa reprise de The B-52s et de finir sur Excess and Overdrive.

LINE UP

Marco Neves: Chant
Didier B: sampler
Polak: guitares
Marto: batterie
Syn-Anton: basse

SETLIST

Out of Reach
Planet Crash
Pushing You too Far
Psycho Rising
In Out
Planet Claire
Excess and Overdrive

https://www.facebook.com/TREPONEMPAL
www.treponempal.com

C’est au Tour de Shaârghot d’entrer en scène avec son Electro Metal Indus percutant et des plus énergique. Les premières note explosent à la face du public et l’effet boomerang est immédiat. La température monte très vite dans l’assemblée. Il faut dire que la scène se transforme assez vite en un véritable champ de tir sonore avec ses décharge de décibels envoyées par le phénoménal quintet Shaârghot,  dont le chanteur saute d’un bout à l’autre de la scène sous un light show stromboscopique intense.  Les sons électro fusent accentués par une frappe intense à la batterie et des riffs imposants qui viennent s’abattre sur la fosse en effervescence. Tout le monde s’agite furieusement aussi bien dans la salle que sur la scène. La Shaargotmania envahit tout l’espace et emporte tout sur son passage. Le frontman laissera d’ailleurs les traces noires de son passage dans le pit sur un bon nombre de visages venus se frotter un peu trop près à la créature en délire.  « Break Your Body » enfonce le clou et le public danse et chante sur ce Cyber Metal entêtant qui résonne et s’achève en apothéose sonore avec le morceau « Azerty » issu de l’EP Mad Party.

SETLIST :

Uman iz Jaws
Mad Party
Kill Your God
The Way
Traders Must Die
Doomsday
Break Your Body
Azerty

https://www.facebook.com/shaarghot/

Après cette folie Shaargotique , le public reprend son souffle le temps de préparer la scène pour le non moins phénoménal Ministry et ses 38 ans de carrière au sein du Metal industriel dont il a été le précurseur en 1980 aux USA. Alors qu’il prévoyait de faire ses adieux depuis un certain temps déjà, Al Jourgensen est revenu sur le devant de la scène suite à l’élection de Trump et nous avons eu l’immense plaisir de le voir au Hellfest le 16 juin 2017. En réplique contestataire et sarcastique envers Trump, Ministry a sorti son nouvel album « AmeriKKKant » en mars 2018 et c’est avec le titre « I Know Words » que le set démarre, suivi de Twilight Zone avec son clip diffusé sur un écran en arrière plan. Personnage totalement atypique, entouré de sa bande de musiciens retentissants, Al captive instantanément son public, par son look, son jeu de scène musical et son chant particulier. Les titres plus anciens comme « Lies Lies Lies » (album « Rio Grande Blood » de 2006) ou encore l’excellent « Just One Fix » (Psalm 69: The Way to Succeed and the Way to Suck Eggs de 1992) seront également au programme et c’est  » So What » ( album The Mind is a Terrible Thing to Taste de 1989) qui refermera le chapitre. Un seul titre de rappel avec le puissant « Bad Blood » (album « Dark Side of the Spoon » de 1999) et Al et sa bande tireront définitivement leur révérence, heureux de leur prestation parisienne .

Line Up

Al Jourgensen, guitare, chant
John Bechdel, claviers
Sin Quirin, guitare
Tony Campos, basse
Cesar Soto,guitarse
Derek Abrams, batterie
DJ Swamp, platines

SETLIST

I Know Words
Twilight Zone
Victims of a Clown
Punch in the Face
Señor Peligro
LiesLiesLies
We’re Tired of It
Wargasm
Antifa
Just One Fix
N.W.O.
Thieves
So What

Encore:
Bad Blood

https://www.facebook.com/WeAreMinistry/4

Tiercé gagnant pour cette soirée classée sous le signe de l’Electro Metal industriel.

Merci à Garmonbozia .

 

1 1 Commentaire