Locomuerte + Charcoal à la Boule Noire

Locomuerte + Charcoal à la Boule Noire

Live report de Locomuerte + Charcoal à la Boule Noire le jeudi 9 novembre 2023

Maximum Tour Productions présentait Locomuerte + Charcoal à la Boule Noire le 9 novembre 2023

Live Report par David Dwidou Photography

C’est un jeudi soir particulier pour les deux protagonistes de cette soirée dans le quartier parisien de Pigalle.

Tout d’abord pour Charcoal, qui à la suite d’un drame dans l’entourage du groupe The Discord (toutes nos condoléances), est invité 48h seulement avant le show, à partager l’affiche avec Locomuerte dans cette mythique salle de La Boule Noire.

Particulier également pour les chicanos de Locomuerte dont c’est la première date en tête d’affiche dans la capitale.

Et qui plus est « sold-out » !!! Les mauvaises langues pourraient dire que ce n’est « que » la Boule Noire ! Mais réussir cela ce jeudi 9 novembre est un exploit pour les Locomuerte En effet, ce même soir se produisent dans la capitale Shaka Ponk au Zénith, Greta Van Fleet à l’Accor Arena ou encore Krisiun à quelques centaines de mètres au Backstage By The Mill .

CHARCOAL

Chapeau également à Charcaol qui a donc relevé le défi dans les derniers instants, avec seulement 2 concerts au compteur avant celui-ci. Le groupe déboule sur scène visiblement heureux et sans aucune appréhension, tous les quatre vêtus d’un T-Shirt Locomuerte. Certainement pour les remercier de leur avoir donné l’opportunité de fouler les planches de cette salle parisienne. Et tant pis s’ils avaient des places pour aller voir les Shaka Ponk ou les Greta Van Fleet, ce soir ils seront acteurs de ce jeudi rock’n’roll.

Tout nouveau groupe sur la scène francilienne, le line-up n’en est pas moins composé de musiciens talentueux ayant en partie roulé leur bosse dans le milieu depuis de nombreuses années. On retrouve donc Cyrille Hawlicki au chant et à la basse, avec une dégaine de jeune Lenny Kravitz.  A la guitare lead, c’est Damien Leboucher, puis le boss du Whisky-a-Gogo sud-francilien (L’Empeinte de Savigny-le-Temple), Stéphane Labas est à la guitare rythmique. Enfin, l’incontournable Fabrice Trovato, au CV long comme 4 paires de bras, est à la batterie.

Les 4 musiciens viennent de finir l’enregistrement de leur premier EP 6 titres. Ils nous servent un set de pur Hard Rock’n’Roll très entrainant. Les refrains imparables sont repris par le public qui pourtant découvre les morceaux ce soir. La rythmique de Damien, Fabrice et Stéphane est implacable. Elle permet à Damien de se lâcher pour de splendides solos rappelant les heures glorieuses des Guitar-Hero qui avaient des choses à raconter au bout de leur doigts.

Ce qui impressionne le plus est la cohésion de l’ensemble pour un groupe dont c’est le 3ème concert seulement !

Chapeau bas les Charcoal, vous avez relevé le défi avec brio, dans l’urgence et la folie du Rock’n’Roll. Longue vie à vous, après l’écoute de ce premier EP 6 titres, et dans l’attente du second déjà prévu pour le printemps 2024.

Line-up :
Cyrille Hawlicki : Chant/Basse
Stéphane Labas : Guitare Rythmique
Damien Leboucher : Lead Guitare
Fabrice Trovato : Batterie

Setlist :
Intro (Tony Bennett)
Rocky Road To London
Same Old Dance
Thin Lady Lizzy
Fat Bottomed Girl
One Night Of R’N’R
Summer Shine
Outro

CharcoalCharcoalCharcoalCharcoalCharcoalCharcoalCharcoal

LOCOMUERTE

Durant le show de Charcoal, La Boule Noire s’est entièrement remplie pour accueillir comme il se doit les plus parisiens des mexicains sud-essonniens… les chicanos Locomuerte. La désormais classique intro sur bande d’une musique mariachi retentit sous les acclamations du public. Dès qu’elle se termine c’est un enchainement de violence direct avec le « Tiro Pa’ Matar ». D’emblée, c’est la folie dans la salle, et elle ne redescendra pas un instant jusqu’à la dernière seconde du show.

Parmi le public, on dénombre une bonne partie de fans affublés de T-Shirt et de bandanas à l’effigie du groupe. Le groupe les appelle tendrement et avec sincérité « La Familia » qui grossit régulièrement. Chaque membre invite à chaque concert des amis novices, qui sont de suite convertis au « Chicano Mosh ».

C’est la force des Locomuerte, hormis leur musique bien sûr : La Familia toujours fidèle.

Revenons à la musique. La base est toujours Thrash, fortement saupoudrée de Crossover, Hardcore, voir Punk. Mais ce qui différencie Locomuerte des autres groupes de cette mouvance, c’est surtout la banane qu’ils donnent à leurs auditeurs. Alors que la musique est aussi violente et méchante que bons nombres de groupes hardcore, ces quatre chicanos ont leur recette miracle pour transformer une agression sonore en une énergie hautement festive, communicative et joyeuse. On le répète encore et encore, jetez vos flacons de l’abbé Soury à la poubelle, annulez vos réservations de cures thermales, la plus efficace des cure de jouvence reste un concert de Locomuerte. Point barre.

Pour cette date à graver dans le marbre de leur carrière, Locomuerte a réservé quelques surprises à son public.

Dans le désordre, 2 nouveaux morceaux qui apparaitront sur un album à sortir en 2024. L’éponyme titre ce ce nouvel album « Parano Booster » et l’agressif « Fuma Mota ». L’intro de ce morceau est d’Ardag (Svinkels), et Poun (Black Bomb A) est en featuring sur cette dernière nouveauté,. El Termito est grimé pour l’occasion en Arno (Black Bomb A) pour donner la réplique à Poun. Mais il y a aussi des crocodiles gonflables qui donnent lieu à un mémorable croco-slam-rodéo faisant un aller-retour complet de la scène au bar en fond de salle !

L’invitation de la Familia à rejoindre le groupe sur scène n’est pas une surprise pour quiconque a déjà assisté à un concert du cartel de la jouvence.  Mais ce soir cela se transforme en une véritable invasion, il ne reste plus un cm carré de libre sur scène sur le bien nommé « Mi Familia »! Un autre point qui ne change pas avec locos, ce sont les refrains fédérateurs de leurs morceaux, un vrai « Maiden » du Thrash/Crossover/Punk/Hardcore !
Si le groupe pouvait être un poil anxieux avant le show backstage pour cette date importante dans leur carrière, il ressort grandi.

Il a prouvé à chacun de ses spectateurs qu’il était bien à sa place dans une Boule Noire sold-out.

Hormis Poun invité sur scène, on remarque dans l’assistance des pointures françaises du Metal tel que Reuno, Phil et Daniel de Lofofora.  Mais aussi le professeur Laurent Karila hautement reconnu dans notre milieu pour la justesse de sa culture Metal. Egalement le producteur de talent Niko HK (Vamacara Studio), le réalisateur Gornoss (on vous en reparlera ici prochainement), et la performeuse Mère Dragon.

C’est dire que les Locomuerte attirent l’attention et ils le méritent amplement. Restez à l’écoute de Rock Metal Mag pour une plongée dans « La Familia » et le travail de Gornoss dans quelques temps…

Line-up :
Richard Viemon(gtr)
Steeven Corsini (chant)
Nicolas Hussard (bass)
Florian Pons (drums)

Setlist :
Tiro Pa’ Matar
Pa Mi Gente
La Brigada
Corazon A La Calle
Fuma Mota
Sangre Por Sangre
Ronque
Barrio
Mi Familia
En La Calle Muero
Parano Booster
La Vida Loca

LocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerteLocomuerte

Locomuerte