INTERVIEW Dead Bones Bunny

INTERVIEW Dead Bones Bunny

Entretien avec Bunny Bones du groupe Dead Bones Bunny au Hard Rock Café à Paris . Avec Roger Replica de Replica Promotion

Entretien avec Bunny Bones au Hard Rock Café à Paris

Rock Metal Mag a pu s’entretenir avec Bunny Bones de Dead Bones Bunny au Hard Rock Café à Paris

Bunny Bones

DEAD BONES BUNNY, c’est : 


Avec de gauche à droite :  Gab SchwiftyCherry LeslyMik LarsenBunny BonesFafa BoubouTim Vds et Savi Bunny Nours, (photo Min ho)

Tim : Chant

Fafa : Chant

Leslie : Chant

Steve : Guitare

Gab : Contrebasse

Savi : Batterie

Bunny Bones : Chant/ Stage Manager

+

Louis : Chorégraphe/ Accessoiriste

Alex : Light

Matthias : Son

Yann : Vidéo/Photo

https://www.deadbonesbunny.com/bunny

What’s Up Rock ? :
01 : Team Bunny – 02 : Get Back To London – 03 : She Slays Dragons – 04 : Dance Or Paradise – 05 : Rabbit’s Legacy – 06 : Hit That Bone – 07 : Carot On Fire – 08 : Not Wanted – 09 : How I Meet Bunny – 10 : Bunny Feels – 11 : Boogie Mont-Souckey – 12 : My Name Is Dead Bones Bunny

« What’s Up Rock ? » est le premier album du groupe. 
La formation a fait ses premiers concerts lors du Headbang contest
à la Boule Noire le 16 février 2018 et au Petit Bain le 28 avril 2018.
et a ainsi gagné sa participation au Motocultor 2018 ! il a d’ailleurs marqué le festival par son originalité et son show audacieux, mélangeant la contrebasse Rockabilly, la guitare Metal, la voix de Lemmy avec des rythmes et des chants réunis par la talentueuse Bunny Bones. 

************************************

Rock Metal Mag : Dead Bones Bunny est formé de 7 musiciens. Tu as donc rencontré Gabriel en premier. Il est contrebassiste mais il ne jouait pas dans un groupe Metal ?

Bunny : Alors il a eu des groupes de Metal, mais lorsque je l’ai rencontré il n’avait pas de groupe. Il songeait à remonter un projet avec des amis, mais il n’y avait rien de concret. Il était bassiste à la base et il avait envie d’expérimenter un nouvel instrument  et notamment la contrebasse. Cela faisait deux ans qu’il en jouait lorsque je l’ai connu.

_____________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que tu peux me présenter les autres membres du groupe et me dire comment vous êtes vous rencontré ? Est ce qu’ils étaient déjà dans d’autres projets?

Bunny : Donc j’ai cherché des musiciens issus du milieu rock et metal pour monter mon propre groupe. J’ai d’abord rencontré Gabriel, et ensuite Tim, le chanteur, qui à l’époque avait le projet Unscarred et qu’il n’a plus actuellement. Donc, il est plutôt dans le Rock/Metal avec une voix assez similaire à Lemmy de Motorhead. Ensuite comme depuis,on a changé de line up, je vais présenter les nouveaux. Il y a donc Miko à la guitare, qui est parisien et qui a un autre projet rock, Kirindosha .Il est donc plus influencé par le milieu Rock. Ensuite j’ai rencontré Fanny qui est donc chanteuse dans le projet mais elle joue également de la basse. Leslie, la seconde chanteuse, est arrivée à la suite  et elle est issue du milieu psychobily. Après, j’ai rencontré notre batteur, Savinien. Qui avait un projet nommé, Facedown, mais qu’il n’a plus puisqu’il se consacre entièrement à Dead Bones Bunny.Ensuite on a toute l’équipe autour avec l’ingé light, l’ingé son, le scénographe et nos phtographes.

Bunny : Donc j’ai cherché des musiciens issus du milieu rock et metal pour monter mon propre groupe. J’ai d’abord rencontré Gabriel, et ensuite Tim, le chanteur, qui à l’époque avait le projet Unscarred et qu’il n’a plus actuellement. Donc, il est plutôt dans le Rock/Metal avec une voix assez similaire à Lemmy de Motorhead.

Ensuite et comme depuis on a changé de line up, je vais présenter les nouveaux. Il y a donc Miko à la guitare, qui est parisien et qui a un autre projet rock, Kirin Dosha . Il est donc plus influencé par le milieu Rock. Ensuite j’ai rencontré Fanny qui est donc chanteuse dans le projet mais elle joue également de la basse. Leslie, la seconde chanteuse, est arrivée à la suite  et elle est issue du milieu psychobily. Après, j’ai rencontré notre batteur, Savinien. Qui avait un projet nommé, Facedown, mais qu’il n’a plus puisqu’il se consacre entièrement à Dead Bones Bunny. Ensuite on a toute l’équipe autour du groupe avec l’ingé light, l’ingé son, le scénographe et nos phtographes.

________________________________________

Rock Metal Mag : Tu as définitivement abandonné la danse pour te consacrer uniquement à la musique ? 

Bunny : Je me consacre essentiellement à la musique. Effectivement dans les années 50 j’étais serveuse et danseuse et j’ai fait de la batterie et de la guitare. Mais c’est vraiment le fait d’avoir rencontré le milieu Metal, et de pouvoir mélanger Rockabilly et Metal qui m’a fait prendre conscience que je voulais être manager et monter un groupe, car c’est vraiment la musique qui me fait vibrer.

____________________________________________

Rock Metal Mag : Mélanger Rockabilly et Metal était un pari assez inattendu , ce sont deux styles très différents, mais qui au final se marient plutôt bien. Est ce que tu es la seule à être influencée par le Rockabily, Psychobily ?

Bunny : Alors oui, c’est essentiellement moi. Donc l’avantage que j’ai avec toutes ces personnes que j’ai rencontré est qu’elles sont très curieuses et, du coup, tout le monde a voulu s’imprégner du style. Et maintenant, ils écoutent tous du rockabilly.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Je crois que ce mélange Rockabilly / Metal est peu répandu  ?

Bunny : On a eu l’occasion de découvrir d’autres groupes comme Volbeat qui mélangent un peu ces styles . Egalement le groupe The Carburetors, que l’on aime beaucoup. Mais on continue de chercher d’autres formations qui nous ressemblent, pour espérer partager la scène avec eux.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Un de vos premier concert a eu lieu à la Boule Noire le 16 février 2018 lors du Headbang Contest et vous avez été en finale au Petit Bain le 28 avril. Vous avez donc participé au Motocultor en août 2018, quel est le souvenir le plus marquant de ce festival?

Bunny : On en a gardé un souvenir incroyable. Je souhaite que chaque groupe qui existe puisse vivre un tel moment et j’espère que l’on aura l’occasion d’un revivre un autre. Cela a été une chance inouîe de se trouver propulsé sur une telle scène à un horaire aussi favorable avec un public aussi réceptif.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez été surpris d’arriver en finale et d’être le vainqueur du Headbang Contest ?

Bunny. : On a tout fait pour gagner mais tout en restant réaliste. On existait depuis très peu de temps, et même si l’on a beaucoup de personnes expérimentées dans le groupe, on était loin de se douter que l’on serait propulsé aussi rapidement sur la scène d’un tel festival.

__________________________________________________

Voir notre agenda : https://rockmetalmag.fr/events/dead-bones-bunny-a-la-boule-noire/

Rock Metal Mag : Le 9 février vous êtes de retour à la Boule Noire pour la release party de votre premier album « What’s Up Rock ? » c’est une sorte de consécration pour vous d’avoir pu réaliser un tel parcours en si peu de temps?

Bunny :  C’est exactement le mot. Tout s’est enchaîné tellement vite ! En fait, les membres du groupe m’ont conseillé d’écrire ma propre histoire, et c’est donc le concept de cet album. On a donc fait des illustrations pour chaque étape depuis le début de notre rencontre. Donc voilà, notre album est sorti et pour le moment, les gens semblent bien le recevoir.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Votre album « What’s Up Rock ? » est donc sorti le 15 janvier 2019. comment s’est passée la composition de cet album?

Bunny : Alors c’est surtout le guitariste et le contrebassiste qui ont composé l’album. Ils nous proposaient des morceaux et le chanteur ainsi que les chanteuses, commençaient à poser leur voix dessus. J’apportais également des idées sur un peu tout. Notre batteur écrivait ses parties. Donc on a d’abord écrit la musique et ensuite ils ont posé mon histoire en paroles sur chaque morceau. Et début septembre dernier nous avons commencé l’enregistrement.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Où avez vous enregistré ce premier album ?

Bunny : On l’a fait nous même.Donc enregistrement, mixage et mastering fait maison.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Qui est l’auteur de la pochette ?

Bunny : Le logo a été réalisé par l’ami de notre chanteuse et la pochette a été réalisée par Xavier Jauson , un graphiste avec qui nous travaillons depuis le début.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Les 12 chansons de « What’s Up Rock » ont été illustrées par différents artistes, comment s’est fait le choix des illustrateurs?

Bunny : On a tout simplement posé une annonce en expliquant que l’album allait être en plusieurs parties. Donc nous avions besoin pour chaque section et chaque morceau de vie, d’une illustration .Plusieurs personnes ont répondu à cette annonce et à aucun moment on a eu besoin de refuser une illustration. A chaque fois cela correspondait parfaitement à l’histoire et tout s’est vraiment fait naturellement.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : « Hit That Bone » est ta propre illustration, ce morceau a une importance particulière?

Bunny : Oui parce que cela correspond au moment où mes amies m’ont rappelé dans les années 50 à Londres. Donc j’ai disparu de cette époque actuelle que je considère comme la mienne à présent. Et lorsqu ‘elles m’ont rappelée, il s’est passé une chose très importante, je ne faisais définitivement plus partie des années 50, mon coeur étant resté à Paris en 2018. Du coup, j’ai réussi à revenir et cette illustration montre mon visage coupé en deux. L’ancienne moi et la nouvelle Bunny Bones que je suis actuellement. Je voulais vraiment montrer qu’il y avait eu une scission.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Le troisième morceau a pour invité Nils Courbarron du groupe de metal français T.A.N.K. , pourquoi?

Bunny : C’est lui qui nous l’a proposé. Il voulait poser sa guitare sur ce morceau là car on se connaît et on a eu l’occasion de se rencontrer plusieurs fois. Donc pour ce premier morceau qui fait un peu Metal dans l’album, il a pris la place du solo.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi le choix de porter un masque de Bunny ?

Bunny : Ce n’est pas un masque. (Rires)

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Alors pourquoi est ce que tu gardes ton visage caché ?

Bunny : Parce que arriver en squelette de lapin à Paris, était un peu compliqué. J’ai vraiment été rejetée. Du coup, j’ai du mal à me mettre encore en avant, mais le moment de dévoiler Bunny en public viendra peut être un jour.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez déjà commencé la composition de nouvelles chansons pour un second album?

Bunny : On commence à avoir des idées., en effet . Je pense que l’on restera sur l’écriture d’une histoire, à chaque fois. Ensuite on songe également à faire des reprises à notre sauce bien évidemment. On a constaté que le public est assez réceptif aux interprétations de titres déjà existants.

_____________________________________________________

Clip réalisé par Stéphane Cocheteux

Rock Metal Mag : Vous avez présenté un premier clip de « Team Bunny » est ce qu’une nouvelle vidéo est en projet?

Bunny : Oui, on aime beaucoup associer la musique à l’image, donc l’idée du clip paraît toute naturelle . Et les gens aiment bien avoir l’image d’un groupe à travers un vidéo clip, surtout dans notre cas où l’on a un univers très défini. Donc avoir de l’illustration, aussi bien en clip qu ‘en dessin ou en photo c’est vraiment très bien.

Le prochain morceau qui sera clippé n’est pas encore choisi et pour l’instant on reste concentré sur notre concert de la Boule Noire. Ensuite on pourra se poser un peu et y réfléchir.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag: En dehors du titre « Hit That Bone » est ce qu’il y a un morceau qui te touche plus particulièrement et pourquoi ?

Bunny : Oui alors beaucoup She Slays Dragons. C’est le moment où j’ai rencontré l’ univers Metal. Cette chanson est vraiment significative de mon histoire .C’est le moment où je suis arrivée à Paris et où j’ai commencé à trouver ma nouvelle famille.

____________________________________________________

Rock Metal Mag: En ce qui concerne vos influences musicales, il y a ton coté Rockabilly et tes influences comme Billy Haley ou les Stray Cats mais pour les autres musiciens  ?

Bunny : Alors bien sur, il y a Motorhead, mais aussi Iron Maiden, Panthera. Ensuite on essaie d’avoir le moins d’influences possibles dans notre musique de façon a vraiment pouvoir écrire la notre. On veut y définir notre propre personnalité et ne pas trop s’inspirer de groupe déjà existants. Chacun apporte son style et on mélange le tout.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pour l’organisation des concerts cela n’est pas trop difficile avec tout ce monde sur scène ?

Bunny : Si c’est compliqué parce que nous sommes nombreux et comme chacun à sa propre personnalité, il faut arriver à jongler avec tout ça . Mais on communique beaucoup et c’est une vraie force qui fait que l’on arrive à rester soudé et solide entre nous. Chacun sait qu’il doit faire un effort pour que tout se passe bien.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous cherchez un label pour votre prochain album ou vous préférez rester en auto production ?

Bunny : L’auto production ne nous gêne pas pour le moment. Ensuite si un label est intéressé nous sommes ouverts à toutes propositions .

____________________________________________

Rock Metal Mag : Votre planning 2019 est en préparation je présume est ce que vous avez des dates à annoncer?

Bunny : Elles seront annoncées juste après le concert du 9 février. Donc ce sera annoncé rapidement .

Le concert ayant eu lieu nous vous annonçons les prochaines dates :

3 Mai2019. à Bordeaux : 
Nous ouvrirons pour Le Bal Des Enragés (Officiel) avec des membres de TAGADA JONES (Officiel) Parabellum (Officiel) Lofofora AqME BLACK BOMB A Loudblast PUNISH YOURSELF 
https://www.facebook.com/events/278399866186250/

 10 Mai 2019. commune de Guéret (Creuse)
Le vendredi nous serons sur le festival qui regroupe Lofofora, monkey3, Rise Of The Northstar, Immolation et bien d’autres dans une … Chapelle ! https://www.facebook.com/events/1846802105366373/

 6 Juin 2019 à Chatou (Paris-ReR A)
Faites TRES attention à cette date, ce fest original qui se déroule dans un jardin est très vite complet et on vous y veut pour une journée mémorable ! 
avec BUKOWSKI, VOLKER, FULL THROTTLE BABY, Serenius et d’autres à venir ! 
https://www.facebook.com/events/422695568513104/

23 Novembre 2019
Enfin on reviendra pour une magnifique date sur Paris en novembre pour la première partir de Les Tambours du Bronx au Trabendo
https://www.facebook.com/events/445407425989286/


D’autres dates bientôt annoncées !

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment Dead Bones Bunny se projette dans l’avenir ? Est ce que par la suite le Dead va disparaître et laisser place à Bunny Bones ?

Bunny : Alors ça c’est une bonne suggestion . On y réfléchira. Mais oui on se projette pour toujours aller plus loin. On se construit notre petite maison et l’on compte bien continuer de l’ agrandir. On veut vraiment pousser notre concept toujours plus loin.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Et si le Dead finit par disparaître, tu vas peut être te dévoiler complètement à ton public ?

Bunny. Oui peut être. On verra.

_____________________________________________

La boule Noire le 9 février 2019

Rock Metal Mag remercie Bunny Bones du groupe Dead Bones Bunny et Roger Replica de Replica Promotion

3 Commentaires