Interview avec Mick de STUBORA

Interview avec Mick de STUBORA

Mick chanteur et bassiste de STUBORA nous parle de Vision Obscure le dernier EP Du groupe

Entretien téléphonique avec Mick, chanteur et bassiste du groupe STUBORA , au cours de la journée de  promotion organisée  par Roger de Replica Promotion.

Le nouvel EP du trio Vision Obscure est paru le 30 novembre 2020 soit un an après la sortie de l’album « Horizon Noir » sorti en novembre 2019.

Track Listing

Atta, 451
Vision
Existence…
Obstiné
Négation
Cerveau limité (Remix 2020)

____________________________________________

Rock Metal Mag : Nous nous étions rencontrés en 2019 pour parler d’Horizon Noir que vous deviez défendre en 2020.  Je présume que comme pour beaucoup d’artistes venant de sortir un nouvel album cette privation de concerts doit être très difficile à vivre ?

Mick : Oui c’est un peu compliqué. Cela représente 2 ans de travail. Et on est assez fier de cet album pour lequel on a beaucoup travaillé. Et pour nous évidemment le but ultime est toujours le Live. On espérait d’ailleurs pouvoir obtenir des premières parties assez sympas pour défendre notre album. Et du coup quelques mois après la promo à peine terminée, tout est tombé à l’eau. Donc on a du revoir nos projets.

__________________________________________________

Rock Metal Mag : Du coup un an après vous sortez Vision Obscure, quand avez vous décidé de reprendre les compos ?

Mick : En fait, on a attendu . Avec le premier confinement, on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Fin du printemps, début de l’été, on a commencé à comprendre que ça allait continuer . Et comme les concerts n’allaient toujours pas être possible, on a cherché un moyen de rester actif en tant que groupe. On ne voulait pas perdre le bénéfice de la sortie d’Horizon Noir.

On a toujours des titres en chantier, des démos qui  sont plus ou moins abouties. Et au mois de juin on a décidé de sortir un EP en se donnant comme objectif de la sortir avant la fin de l’année. Et on a réussi à le faire.

Cyril et moi, sommes les principaux compositeurs. On avait chacun plusieurs titres en chantier et on a commencé à échanger, fin juin début juillet. Ensuit tout est allé très rapidement car ce sont des titres qui étaient déjà assez aboutis. Mais on a quand même échangé un petit peu tous les deux et on est intervenu sur les chansons de l’autre. Après on a tout fait à distance. C’est aussi la particularité de cet EP.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Donc, pour Vision Obscure votre processus est resté le même que pour Horizon Noir?

Mick : Oui et de toute façon on travaille toujours en autoproduction. Habituellement on échange des fichiers à distance puisque géographiquement on est éloigné. Cyril travaille sur Paris et Nialaet moi,  sur la Lorraine où est localisé  le groupe . Avec Cyril on échange déjà sur les compos, mais on a toujours une partie où l’on se retrouve avec Niala à qui on a déjà envoyé les compos avant. Il commence à travailler dessus et ensuite il y a la phase où l’on se retrouve pour finaliser les morceaux et faire les arrangements.

Niala va d’ailleurs nous proposer parfois des rythmes ou des idées d’arrangements qui peuvent intervenir et modifier le morceau, tel qu’il était prévu à la base. Donc là évidemment cette partie de travail en commun en répét, on ne l’a pas eu. Tout a été fait à distance. Ce n’est pas trop compliqué mais cela demande des habitudes. Et finalement cela s’est bien passé, car on a l’habitude de travailler assez rapidement.

_________________________________________

Rock Metal Mag : Sur Horizon Noir vous vous étiez mis un peu la pression avec Cyril . Cela s’est passé de la même façon pour Vision Obscure ou bien beaucoup plus sereinement?

Mick : Oui effectivement . Peut être le fait de s’être mis cette pression pour aboutir à quelque chose nous a permis d’avoir un rythme de travail et une certaine exigence que l’on a finalement gardé pour l’EP. On voulait aller assez vite sans pour autant bâcler le travail. On a interagit chacun sur les morceaux mais ils étaient déjà assez solides à la base. Donc on a travaillé rapidement sans se mettre la pression.

Il y avait peut être moins d’enjeu mais avec le but de rester dans le même état d’esprit que l’album. D’ailleurs on a gardé le même visuel parce que justement on ne veut pas perdre le bénéfice de Horizon Noir que l’on espère défendre sur scène dès que les concerts vont reprendre. Donc c’est une manière de prolonger un peu la vie de cet album qui n’a que 1 an. Les morceaux de Vison Obscur sont dans le même état d’esprit aussi bien musicalement que lyriquement.

Il y avait eu quelques petites tensions entre Cyril et moi sur l’album et là il n’y en a pas eu. Le travail s’est fait naturellement et on a pris un peu de recul par rapport à ces petites tensions que l’on avaient eu auparavant . Et là on a dépassé ça et on était beaucoup plus serein.

En même temps on ne voulait pas laisser passer trop de temps entre l’album et l’EP.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Faire un EP en aussi peu de temps était en quelque sorte un challenge?

Mick : Non ce n’était pas forcément un Challenge. Ce n’était pas forcément de faire quelque chose rapidement. Le but était de ne pas laisser passer trop de temps. Donc il y avait quand même une petite pression. Et quand on a compris à la fin du printemps que l’on allait pas pouvoir jouer avant un moment il fallait que l’on sorte quelque chose rapidement pour ne pas perdre le bénéfice de l’album Horizon Noir.

Cela a quand même été rapide mais sans grosse pression. Les échanges ont été plutôt productifs. on travaillait un petit peu en visio conférence. on faisait des séances où l’on débriefait sur les morceaux. C’est vrai que maintenant toutes les nouvelles techniques permettent de travailler différemment. On n’avait pas forcément une date arrêtée et l’on était pas à un mois près. Et dans tous les cas on ne voulait pas bâcler le travail. On a réussi à atteindre notre but en sortant quelque chose avant la fin de l’année.

____________________________________________

Rock Metal Mag : Ce titre Vision obscure est lié à la situation actuelle et à notre futur incertain si je peux dire vous auriez pu l’intituler Vision Noire pour faire un rappel à Horizon Noire qui était une vision assez sombre de l’avenir?

Mick : Oui, en même temps le titre Vision Noire aurait vraiment trop ressemblé au précédent. Horizon Noir c’était peut être un questionnement sur ce qui pouvait nous arriver et Vision Obscure c’est peut être une manière de dire qu’en fait ce pressentiment que l’on avait s’est réalisé, vu la situation actuelle. Finalement la vision obscure est bien présente.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Vous écrivez donc toujours les textes à 2 avec Cyril?

Mick : On écrit chacun de notre coté en fait. Autant pour la musique il va y avoir une ossature à la base. Même pour les mélodies qui peuvent être abouties on travaille chacun de notre coté. Après on interagit sur les compos de l’autre. si on trouve que cela est nécessaire. Il y a des morceaux qui ne sont pas du tout modifiés et ils restent vraiment tels qu’ils étaient.

Pour les paroles on ne se fixe même pas de thème. Ils se trouve que sur l’EP et sur l’album précédent on se retrouve sur des thèmes assez similaires. Il n’ y a pas vraiment de recettes et on y va avec notre feeling et avec ce que l’on a envie de dire sur le moment. Bon évidemment on s’échange quand même les textes et si il y avait des choses qui pourraient être choquantes, on se le dirait. Mais ce n’est pas le cas .

__________________________________________________

Rock Metal Mag : Coté chant je trouve que vous avez un peu la même tessiture et que vos deux voix se marient très bien.

Mick : On essaie de mélanger les voix des fois sur certaines chansons sinon on chante chacun sur nos compos . Mais il arrive aussi parfois que je chante sur des compos faites par Cyril . On se partage aussi des morceaux où l’un va faire le couplet et l’autre le refrain. Mais on essaie parfois de faire des choeurs et des harmonies vocales et nos voix se mélangent. On n’a pas forcément la même voix au départ mais sur l’album c’est vrai que cela se marie assez bien.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Je trouve que cet EP est aussi abouti que votre album et que vous avez vraiment défini votre propre style Stubora.

Mick : Oui et c’est depuis l’arrivée de notre batteur Niala, en 2014. Le style a évolué vers quelque chose de plus abouti. Déjà l’album Resurection était vraiment une renaissance avec l’arrivée de Niala, une seconde jeunesse. On a effectivement commencé à élaborer notre style avec l’album  Horizon noir et avec l’EP.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous laissez toujours beaucoup de place à chaque instrument avec une basse bien mise en avant.

Mick : Même si on reste un groupe de guitare à la base, on fait en sorte que chacun ait sa place dans le mix. Ce n’est pas toujours évident mais même si nous ne sommes pas de gros spécialistes ou de gros techniciens on fait de l’autoproduction. En tous cas si les instruments ressortent tous bien, c’est un aboutissement pour nous. Ce n’était pas toujours évident au niveau technique de tout bien faire ressortir. En ce qui concerne la production, c’est Cyril qui fait le plus gros du travail. Après sur le mixage il y a énormément d’échanges.

Et pour cet EP on a passé plus de temps que pour l’album. On a fait beaucoup de versions parce que l’on arrivait pas à obtenir ce que l’on voulait. Alors on donne tous notre avis sur le mixage. Il y a un gros échange. Ensuite pour l’aspect technique , le mixage etc.. c’est Cyril qui s’en occupe. On enregistre chacun de notre coté et on envoie les fichiers à Cyril. De là il centralise tout et rajoute les effets. Et il fait le mastering à la fin.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi le titre Atta 451 ?

Mick : Alors là c’est Cyril qui a fait les paroles. En fait Atta 451, cela parle de l’invasion d’Attila. Atta était le surnom d’Attila et 451 est l’année où l’invasion a eu lieu sur l’Est de la France et particulièrement la ville de Metz en Lorraine. Je ne l’avais pas compris comme ça et il me l’a expliqué. Chacun peut avoir une interprétation complètement différente des morceaux.

Et comme nous l’avions fait précédemment on fait toujours des paroles qui permettent à chacun d’y trouver le sens qu’il veut. C’est pour cela que l’on n’est pas toujours enclin à expliquer clairement le fond de nos pensées lorsque l’on a écrit les paroles.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce qu’il y a un morceau sur l’EP qui te fait plus vibrer qu’un autre et que tu préfères jouer?

Mick : Alors je dirais Vision, parce que je l’ai composé. C’est un morceau qui me tient à coeur et j’en suis assez content. A la base j’avais fait une version que je pensais assez définitive et Cyril est intervenu et a proposé des petits arrangements. Cela n’a pas modifié le morceau dans le son mais au contraire ces arrangements l’ont conforté. C’est donc une bonne collaboration sur ce morceau.

J’aime bien aussi parce que je suis un peu le maillon mélodique, si je peux dire. Cyril est plus Metal et par exemple Atta 451 c’est vraiment sa patte . Et même si on a beaucoup de goûts en commun, j’ai tendance à aller toujours vers le coté plus mélodique et Cyril vers quelque chose de plus agressif. Donc on essaie de faire un compromis des deux. Et donc Vision est la petite parenthèse mélodique de l’EP.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Et “Obstiné” c’est toi qui l’a écrit? J’aime beaucoup cette chanson énergique et très rentre dedans.

Mick : Merci. Oui c’est moi qui a écrit principalement paroles et musique. Sur ce morceau, la musique est un petit peu plus agressive.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi avez vous choisi de faire le Remix de “Cerveau limité” ?

Mick : Au départ en terme de temps on voulait se focaliser sur 5 chansons. On s’était fixé un délai assez court et il aurait été difficile d’en faire plus. Cyril avait déjà commencé à travailler sur le remix, puisque pour l’aspect production c’est lui qui maîtrise le plus. Mais ce n’est pas du tout une direction vers laquelle on va aller parce qu’il y a des éléments un petit peu plus électro dedans.

Dans les années 90 il y avait déjà des remix qui étaient faits comme avec Prong, ou des groupes comme Ministry avec cet aspect un peu répétitif et un peu plus électro. Donc voilà, c’était plus un petit clin d’oeil histoire de proposer quelque chose de différent avec un sixième titre.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous avez prévu de sortir une vidéo en début d’année 2021 ?

Mick : Oui effectivement il y a une troisième vidéo qui est prévue. Ce sera sur le titre Existence et elle devrait sortir en début d’année. Je ne me rappelle plus exactement le délai que l’on s’était fixé mais ce sera dans les 2 prochains mois.

__________________________________________________

Rock Metal Mag : La reprise des concerts en 2021 risque d’être difficile vu qu’il va y avoir énormément de groupes qui sont en attente et cela va surement se bousculer, mais est ce que vous penser quand même à votre planning?

Mick : Pour l’instant on attend encore un petit peu. Mais effectivement comme tu le dis, ça va se bousculer. Les salles vont surement privilégier les grosses têtes d’affiche, ou les groupes avec plus de notoriété que nous. Ces groupes là auront surement plus de facilités et seront “prioritaires” sur les salles. Donc on va surement envisager d’organiser 3 ou 4 concerts en auto production. Sinon cela risque d’être compliqué de trouver des organisateurs qui vont accepter de nous faire jouer plutôt que des groupes plus importants.

Il y a aussi les salles qui ne vont pas reprendre leur activité parce que économiquement elles sont détruites. Donc c’est sur que cela ne va pas être facile.

_____________________________________________

Rock Metal Mag : Surtout que l’on ne sait pas dans quelles conditions les concerts vont pouvoir reprendre.

Mick : Déjà on ne sait pas quand ils vont reprendre, mais je pense que jusqu’à l’été c’est mort, même pour les gros festivals. Je ne les vois pas engager des frais sachant que les assurances ne vont surement pas vouloir se mouiller. Peut être qu’avec le vaccin, on peut espérer une reprise à la rentrée mais sans savoir dans quelles conditions.

____________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous êtes partisans des Live Stream en attendant de pouvoir reprendre les “vrais” concerts ?

Mick :  Et bien oui. Je pense que tout ce qui permet à un groupe de rester actif ou en contact avec les auditeurs est utile . Cela ne remplacera jamais à long termes les concerts, mais en attendant de revenir à la normale, c’est une bonne manière de rester actif. C’est une option à laquelle on réfléchit . On a essayé de rester assez présent sur les réseaux sociaux, en proposant des vidéos .

Et pendant le confinement on a proposé des petites reprises en vidéo. Et on va continuer dans ce registre là. Voilà, donc nos projets immédiats sont d’être présent sur les réseaux sociaux pour compenser le manque de concerts et même le fait que l’on ne puisse pas se voir pour répéter.

________________________________________________________

Rock MEtal MAg remercie Mick de StuborA et Roger de Replica Promotion

Facebook : https://www.facebook.com/StuBorA/