INTERVIEW avec Baptiste de STOLEN MEMORIES

INTERVIEW avec Baptiste de STOLEN MEMORIES

INTERVIEW avec Baptiste de STOLEN MEMORIES Rock Metal Mag a pu s’entretenir avec Baptiste, guitariste du groupe STOLEN MEMORIES à l’occasion d’une journée promo au Hard Rock Café à Paris. Né du projet instrumental, Equinoxe, STOLEN MEMORIES est lancé en 2007 par les frères Brun, Baptiste à la guitare et Antoine derrière la batterie. Baptiste

INTERVIEW
avec Baptiste de
STOLEN MEMORIES

Rock Metal Mag a pu s’entretenir avec Baptiste, guitariste du groupe STOLEN MEMORIES à l’occasion d’une journée promo au Hard Rock Café à Paris.

704849_473499722702159_1868176906_o - Copie

Né du projet instrumental, Equinoxe, STOLEN MEMORIES est lancé en 2007 par les frères Brun, Baptiste à la guitare et Antoine derrière la batterie. Baptiste compose des morceaux afin de faire un album. Les deux frères recherchent alors rapidement des musiciens. Ils font appel à Najib, un chanteur avec qui ils ont déjà fait un projet commun, et il sera chargé d’écrire les textes. Mathieu, bassiste, et Sebastian au clavier se joignent aux autres et c’est ainsi que naît le groupe STOLEN MEMORIES à Villeurbanne. Au cours de l’été 2008, Seb quitte le groupe et il est remplacé par Alexis. Les choses s’accélèrent et, en 2009, le quintette enregistre son premier album chez Did’studio (à Lyon) masterisé au Warm Audio (à Lyon). Le groupe signe avec Productions Pervade un label metal françai et « The Strange Order » voit officiellement le jour le 10 octobre 2010.

Stolen Memories sort ensuite son deuxième album « Blind Consequence », en mars 2013. Le groupe progresse tout en gardant à l’esprit que la musique a ses codes et on relève la maturité d’un groupe quand celui-ci sait aller à l’essentiel en épurant sa musique de tout superflu et surplus.

Les Lyonnais tracent leur route avec leur sonorité prog toujours inspirée, et avec leur nouveau bassiste : Alexandre Fiorentini.

Après deux albums de Metal progressif avec une approche expérimentale et intensive, STOLEN MEMORIES revient avec « Paradox » un nouvel album beaucoup plus ambitieux, à la fois sombre, mélancolique, puissant et moderne.

Le troisième album studio « Paradox » est sorti le 27 octobre 2017

********************************************************************************************************************************************

704849_473499722702159_1868176906_o - Copie (2)

Antoine, batterie

Rock Metal Mag : Avant de fonder STOLEN MEMORIES, tu avais déjà, avec ton frère, Antoine, un projet nommé Equinoxe, pourquoi avoir décidé de créer ce nouveau groupe ?

Baptiste : En fait, à l’époque, on a monté Equinoxe, avec un gars aux claviers et c’était plus instrumental. On a décidé d’intégrer un chanteur et de faire évoluer les choses, entre temps le claviériste est parti et du coup on a décidé de changer la donne et de trouver un vrai nom, qui nous représentait mieux. Donc STOLEN MEMORIES est né sur les cendres d’Equinoxe.

_____________________________________________________________________________________________________

704849_473499722702159_1868176906_o - Copie (2)

Najib, chant

Rock Metal Mag: Comment avez vous rencontré Najib ?

Baptiste : Alors avec Najib, on s’est rencontré par annonce. Il m’a téléphoné un jour, suite à une annonce que j’avais passé sur les journaux. A l’époque cela se faisait plus que sur Internet. Donc il s’est présenté en tant que Najib, chanteur de Metal. Il m’a décrit un peu ses goûts et on s’est mis d’accord pour se rencontrer. Il est donc venu assister à une répet, et il nous a chanté un ou deux morceaux et c’est parti comme ça.

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : 2017 fête les dix ans d’existence de STOLEN MEMORIES, et vous sortez le 27 octobre votre troisième album, quel est ton regard sur le groupe après cette décennie?

Baptiste : Aujourd’hui tout est dans l’évolution. On cherche à évoluer dans tous les sens du terme et je pense que par rapport à tous les objectifs que l’on s’était fixé, on va dire que cette fois-ci, on y est. La musique évolue, la production aussi, notre façon d’envisager les choses. Voilà c’est plus un regard dans ce sens là.

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : L’album « Blind Consequence » est sorti en mars 2013, quelles sont les différences majeures avec  » Paradox « ?

Baptiste : Alors je dirais que l’album « Blind Consequence » était dans un style plus facile d’accès, que le précédent. On aime pas trop faire le même album à chaque fois, mais pour « Paradox » on a gardé ce coté plus accessible, mais en faisant encore quelque chose de différent. Là, on voulait faire quelque chose de plus moderne et plus sophistiqué, en poussant encore à l’extrême ce que l’on avait déjà commencé à faire sur « Blind Consequence ». Donc, encore plus accessible mais beaucoup plus moderne. Je dirais il est « plus tout », voilà. La guitare est encore plus mise en avant et les morceaux sont encore plus courts que sur le deuxième album par rapport au premier. Il est plus osé aussi. On a tout poussé à l’extrême.

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Le titre Paradox est en rapport avec le fait que cet album contraste totalement avec votre style habituel?

Baptiste : Alors je suis content que tu poses cette question et celle là je l’attendais. On est parti sur ce titre « Paradox » parce que la musique de STOLEN MEMORIES est paradoxale. On a des éléments qui peuvent être très violents et très sombres et d’autres fois des parties très mélodiques et des atmosphères avec des claviers à la limite électro, des fois à la limite orchestraux, et on a vraiment des choses très différentes dans le même panier. On est comme tout ce qui est dans ce monde totalement paradoxal. On a une belle planète et on est en train de la pourrir, les gens se prennent le tête pour rien. Donc voilà, tout est paradoxal et même l’histoire du groupe. On a eu des moments où l’on avait l’opportunité de faire des choses sympas et il y avait toujours quelque chose pour tout faire foirer. On a eu, comme ça, toujours des paradoxes que l’on ne comprenait pas et depuis le début de l’histoire de STOLEN MEMORIES . Donc si on remonte au commencement, le groupe est lui même un paradoxe et c’est pour ça que l’on est parti sur ce titre, avant même d’ailleurs de composer les morceaux.  C’est en quelque sorte un état d’esprit.

_____________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment s’est passée la composition de l’album?

Baptiste : Alors en fait on a une méthode simple. Je fais des maquettes, c’est à dire je compose des morceaux seul et je les envoie au reste du groupe. Ils s’imprègnent de la compo et ils refont leurs propres arrangements. Antoine à la batterie respecte dans les grandes lignes la compo de départ mais en y rajoutant son talent. En fait le but est de sublimer la compo . Chacun agit de la même façon. Najib pour les lignes de chants va faire ses variantes et lorsqu’il écrit le texte cela varie encore plus. Ensuite on se retrouve en répéts, pour faire le bilan et modifier aussi certains passages. Après c’est l’enregistrement et on peaufine en studio.

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce qu’il y a des titres que vous avez mis de coté ?

Baptiste : Non. au début j’avais prévu 9 ou 10 morceaux. Cela dépendait de l’inspiration et de la durée des morceaux,  je ne voulais pas faire forcément un album ultra long car je trouve que cela ne sert plus à rien aujourd’hui. Je voulais plus de morceaux mais moins longs. Donc, au final on en a dix pour que les gens puissent choisir en fonction de leurs goûts aussi.

TRACKLIST

1. Red Spring
2. The Badge
3. Obedience
4. Constant Liar
5. Hidden Hurt
6. Exile
7. A Second Chance
8. No Cure for This
9. Lack of Clarity
10. Only the Brave

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Combien de temps vous a pris la compo et l’enregistrement de Paradox?

Baptiste : Je dirais un an et demi, parce que l’on a eu en plus quelques petites galères. Donc, il faut le temps de mettre tout en place. Il y a eu la période Maquettes, puis les arrangements des gars et la mise en place de leurs pistes. Ensuite on a eu un petit hic, car j’ai eu un petit accident à la main, et je me suis sectionné partiellement le tendon. je n’ai pas pu jouer pendant 4 mois. Donc là, on a pu répéter grâce aux maquettes que j’avais faites avec ma version guitare. Ils pouvaient déjà répéter sans moi. Donc, je venais aux répéts avec une attelle, ils jouaient et je pouvais superviser, et modifier ce qui n’allait pas. De toutes les façons on avait pas d’autre choix puisque les dates de studio étaient calées. Et on a aussi pu caler le clip, « Exile ». C’est un morceau qui parle de la dévastation de la Planète par l’homme, et qui est sorti fin septembre.

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Où trouves tu ton inspiration pour composer, qu’est ce qui déclenche un riff ?

Baptiste : En fait il y a plein de trucs qui m’inspirent. Je suis fan de plein d’artistes mais je vais pas m’inspirer spécialement d’un seul groupe. Je m’inspire de tout en fait. Des fois le riff vient tout seul, au cours d’un jam. Je trouve une mélodie, j’ai des idées dans la tête que j’ai envie d’essayer sur ma guitare et cela provoque un riff. En général, j’ai plein d’idées que je mets de coté, sans aller plus loin et quand vraiment, je me décide à composer sérieusement, je prends celles qui sont les plus intéressantes. Des fois c’est juste une intro ou d’autres fois juste un refrain. Et là, je m’efforce de trouver des liens qui vont faire une mini structure et petit à petit, je construis un morceau. Et j’essaie aussi de faire tout en même temps. C’est à dire que je ne pense pas qu’à la guitare, mais aussi au chant, au clavier, à la batterie, pour avoir quelque chose de cohérent. C’est vraiment moi qui gère tout au niveau compo, mais les autres peuvent adapter leurs arrangements. Après si ça ne dénature pas trop les choses, par exemple, si Antoine ne met pas un roulement de batterie là il n’en faut pas, ça me va, mais je fais vraiment gaffe à ça. Par contre, d’autres fois ils proposent des choses carrément mieux et là je dis: ok vas y fonce! On s’entend vraiment bien et on est vraiment complice.

_____________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est Najib qui écrit entièrement les paroles ou tu interviens dans l’écriture ?

Baptiste : Oui, moi je n’écris pas un texte. j’aime bien donner des thèmes mais l’écriture ce n’est pas de mon ressort. Donc, c’est Najib qui se charge d’écrire les paroles et Antoine, en écrit aussi quelques uns. Il l’avait déjà fait sur l’album précédent. Sur « Paradox » il a écrit les textes des deux derniers morceaux: « Lack of Clarity » et « Only the Brave »

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quels sont les principaux thèmes des paroles?

Baptiste : La société actuelle, et des thèmes qui tiennent à coeur à Najib. Il s’inspire de films ou de livres qu’il a lu. Il fait des mini petites nouvelles en quelque sorte. Il n’y a pas vraiment de cahier des charges, c’est très large. On est très ouvert.

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Le bassiste Alexandre Fiorentini ne fait plus partie de la formation ? Vous avez pu le remplacer ?

Baptiste : Alors Alexandre Fiorentini  était un bassiste intérimaire, on a eu, en fait, beaucoup de bassiste. On a du mal avec eux. Mais finalement on en a trouvé un , puisque pour les concerts il en faut un absolument. Donc il a intégré le groupe, depuis avril/mai et il est déjà prêt pour les concerts . Il connaît déjà tous les morceaux et il s’appelle Olivier Dalmas. Donc, c’est vrai que le noyau fort du groupe est à la base, un trio, mais nous sommes à nouveau quatre, maintenant et j’espère que cette fois-ci ça va le faire car c’est un mec bien. Sur l’album, j’ai fait la basse, c’était prévu comme ça, mais le problème était de trouver un bassiste pour les concerts. On joue avec des Samples pour les claviers, comme la plupart des groupes aujourd’hui mais par contre sampler la basse ……! Donc il fallait rapidement quelqu’un et si ça le fait bien, on espère qu’il fera le prochain album.

______________________________________________________________________________________________________

image0_99406300_1504875733

Rock Metal Mag : Vous avez choisi Stan W Decker pour la pochette, pourquoi?

Baptiste : Alors déjà parce que l’on aime bien ce qu’il fait et cela fait des années qu’on le suit. On l’avait déjà en contact sur internet et il nous est arrivé de discuter avec lui. Il est sur Clermont Ferrand et il a déjà joué dans un groupe de Metal  ‘Waxx‘ en tant que bassiste. Donc au moment de choisir le graphiste, c’était pour nous une évidence, vu le boulot qu’il fait et en plus il a l’air plutôt sympa. Donc, c’est lui que nous avons choisi et et nous sommes très satisfait. Je lui ai juste donné le titre de l’album, je lui ai dit qu’on voulait quelque chose dans un esprit moderne. Il connaissait notre style et avait déjà écouté nos albums, car il aime bien le Metal Prog. Plutôt que de lui donner des directives, j’ai préféré le laisser faire, et il a rapidement réalisé une première ébauche. Après, on lui a juste donné deux/ trois petits trucs histoire de peaufiner, car on a tout de suite accroché à ce qu’il avait fait. Donc, il a rajouté quelques détails et ça nous immédiatement plu. Il a un vrai talent! Il n’y a rien à lui dire il fait de suite ce qu’on a envie de voir.

Rock Metal Mag : Est ce que tu peux expliquer le personnage sur sa barque ?

Baptiste : Alors le personnage sur la barque représente le passeur d’âmes, comme dans la mythologie Charon et c’est un clin d’oeil par rapport à ça. Le dessin représente un ruban de Möbius , et l’escalier représente l’infini et en gros l’intérieur est une sorte de représentation de la mort. Encore un paradoxe avec la mort et il y a aussi un autre paradoxe à l’intérieur de la pochette, que l’on peut voir ou non. Si on regarde bien, le reflet du mec dans la barque va dans l’autre sens. La pochette est réversible, tout comme le crâne qui est en fond. Et c’est là le vrai paradoxe de la pochette. c’est la touche Stan et il est vraiment doué!

image0_99406300_1504875733

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que tu peux me parler de ton parcours musical et de celui de ton frère? vous baigner dans la musique depuis toujours?

Baptiste : Alors tous les deux, on est de purs autodidactes. On a eu aucune formation de musicien à la base. on a appris tout seul comme de vrais passionnés. J’ai commencé la guitare quand j’étais ado. j’ai commencé à gratouiller et petit à petit, j’ai commencé par du Rock et puis j’ai découvert le Metal et ça m’a tout de suite parlé à l’intérieur. J’ai eu une grosse période Thrash, après plus Metal mélodique pour ensuite plus partir sur le Metal Progressif. Maintenant j’écoute quasiment tous les styles de Metal. Pas tous , car il y en a que je n’aime pas mais je ne me contente pas d’un seul style. Et puis je joue du Metal Prog parce que justement tu peux concilier plein de style dedans, donc j’y trouve mon compte. Donc quand je me suis mis à fond dans la musique j’ai un peu transmis le virus à Antoine et du coup, il a trouvé son instrument avec la batterie. Donc, pareil il a commencé à jouer et quelques années plus tard on a joué ensemble et on a monté un groupe. Et c’est d’ailleurs à ce moment là que Najib m’a appelé. On a joué deux / trois ans avec lui et fait quelques concerts et ensuite quelques années plus tard, on a monté STOLEN MEMORIES et j’ai directement fait appel à lui. Moi, j’ai tout de suite eu le coup de foudre pour sa voix. Il a vraiment un truc à lui, et c’est ce qui est important pour nous. On veut vraiment faire du STOLEN MEMORIES et pas autre chose, ou ressembler à un autre groupe. Donc avoir un chanteur qui a une voix un peu différente c’est très bien pour nous.

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quelless ont été tes principales influences musicales ?

Baptiste : Alors il y en a eu beaucoup. Certains groupes de Thrash de l’époque Megadeth, Pantera etc……m’ont beaucoup influencé. Les guitares Héro comme Steve VaiMarty Friedman, Michael Romeo de Symphony X, et toutes les bandes de prog m’ont aussi beaucoup influencé.

____________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Actuellement tu écoutes quoi ?

Baptiste : Alors des fois j’écoute du vieux d’autres fois du très neuf, un peu tout en fait. Et je dissocie vraiment ce que je joue et ce que j’écoute. A une époque, et surtout au départ quand on a monté le groupe j’étais à fond dans le Metal prog, mais même si ça reste une de mes musique préférée, aujourd’hui, j’ai pas envie d’écouter tout ça.

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment considères tu la scène Metal Prog en France à l’heure actuelle ?

Baptiste :  Très pauvre, si il y en a une déjà. C’est bien le problème et c’est pas évident. Il y en a une mais il manque quand même, un groupe ou deux pour faire exploser les choses.

______________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez un premier concert annoncé au Warm Audio le 24 novembre 2017 à Decines, près de Lyon, est ce que vous avez d’autres dates prévues avant la fin de l’année ou bien vous préparez plutôt votre planning 2018?

Baptiste : Ce sera plus pour 2018, on est en train de préparer le planning, mais pour le moment il n’y a rien de fait. C’est surtout notre manager qui doit s’occuper de ça.

_____________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce qu’il y a des salles ou des festivals où vous aimeriez vraiment vous produire?

Baptiste : oui mais il y en a tellement !Bon, je vais te dire tout de suite le Hellfest  mais à mon avis ça va pas se faire tout de suite. Pour l’instant on ne s’emballe pas et on garde les pieds sur Terre et on verra bien.

**************************************************************************************************

L’album « Paradox » de STOLEN MEMORIES est sorti ce vendredi 27 octobre 2017.

https://shop.season-of-mist.com/stolen-memories-paradox-cd-digipak

STOLEN MEMORIES Line Up

Najib MAFTAH – Vocals
Baptiste BRUN – Guitars and Keys
Antoine BRUN – Drums and Backing Vocals
***************************
Rock Metal Mag remercie Baptiste et Roger de Replica Promotion