Airbourne à La Cigale le 20 octobre 2019

Airbourne à La Cigale le 20 octobre 2019

Live report du concert d' Airbourne + Supersuckers présenté par Live Nation à La Cigale le 20 octobre 2019

La bande des frères O’Keeffe, AIRBOURNE, était de retour à Paris pour  deux dates SOLD OUT à La Cigale les 19 et 20 octobre dernier.

Nous voilà donc, dimanche 20 octobre 2019, pour une deuxième soirée qui promet d’être encore plus enflammée que la veille.

C’est le groupe Supersuckers, qui donnera le premier coup d’envoi de cette rencontre musicale qui promet d’être des plus endiablée.

Les Supersuckers sont considérés comme les « maîtres » incontestés du rock underground US des 20 dernières années. Fondé en 1988, il ne reste plus que le chanteur /bassiste, Eddie Spaghetti, comme membre du quatuor originel, devenu trio après le départ du guitariste Dan “Thunder” Bolton en 2014.

Leur discographie affiche 10 albums studio dont le dernier « Suck It » est sorti en septembre 2018, succédant à Holdin’ the Bag de 2015.

Du rock made in Arizona qui mélange la country de Willie Nelson au garage-punk et au hard rock Motörheadien. D’ailleurs Lemmy disait : « Si vous n’aimez pas les Supersuckers, vous n’aimez pas le Rock-N-Roll. »

Eddie, chapeau de cow boy sur le crâne et lunettes de soleil, ouvre le set avec « All of the Time » issu du dernier album.

Son comparse et guitariste ‘Metal’ Marty, casquette vissée sur la tête, semble vouloir mettre un peu d’ambiance sur scène, brandissant sa guitare vers le pit, histoire de focaliser l’attention des photographes.

‘Captain’ Chris, quant à lui, s’agite derrière ses fûts en secouant en rythme sa barbichette.

Le programme se poursuit avec plusieurs titres de Suck it dont le vibrant « Breakin’ My Balls ».

Progressivement l’ambiance monte et le public se laisse entraîner avec des morceaux comme « The Evil Power Of Rock N’ Roll », « Get The Hell »  issus des albums du même nom et sortis respectivement en 1999 et 2014.

Le trio balance un titre inédit vers la fin du set et avant leur reprise de « Dead, Jail or Rock ‘N’ Roll » du rocker Michael Monroe et ancien leader du groupe Hanoi Rocks.

Les morceaux « Pretty Fucked Up » de l’album Motherfuckers Be Trippin de 2003 suivi de « Born With a Tail » de The Sacrilicious Sounds of the Supersuckers de 1995, refermeront le chapitre sur un tempo plus country rock.

Et même si le trio Us n’a pas mis le feu aux poudres, il a offert une prestation dynamique et sympathique, histoire, ainsi, de laisser le public s’économiser en énergie pour la suite très attendue des festivités.

Membres du groupe
Eddie Spaghetti – Vocals, Bass.
‘Metal’ Marty Chandler – Guitar, Vocals. (2009)
‘Captain’ Chris Von Streicher – Drums. (2012)

Setlist
1. All of the Time
2. The History Of Rock ‘n’ Roll
3. Dead Inside
4. Breakin’ My Balls
5. The Evil Powers of Rock and Roll
6. Rock-n-Roll Records (Ain’t Selling This Year)
7. Get the Hell
8. Til I Die
9. (Nouvelle chanson inédite)
10. Dead, Jail or Rock ‘N’ Roll (Michael Monroe cover)
11. Pretty Fucked Up
12. Born With a Tail

C’est au tour d’Airbourne de s’emparer de la scène. La salle est archi comble à présent et l’impatience grandit. Lorsque les lumières s’éteignent enfin c’est l’extase générale. Les murs de La Cigale vont trembler ce soir !!!

Quel immense plaisir de retrouver cette bande australienne survitaminée, qui se donne vraiment à fond à chacun de ses concerts.

Et c’est avec le fameux « Raise The Flag » issu de l’album imparable « No Guts. No Glory. » de 2010 que le quatuor allume la mèche. L’explosion est instantanée.

Tel un volcan en ébullition Airbourne fait jaillir ses hits incontournables avec « Too Much, Too Young, Too Fast » de Runnin’Wild (2007), « Breakin’ Outta Hell » (2016) ou encore « Live It Up » (2013). …

Le public est de braise et se déchaîne totalement. Un véritable concentré de pur Hard rock envahit tout l’espace et les fans reprennent en choeur chaque titre. L’ osmose est formidable. Un pur bonheur .

Deux chansons du dernier album seront bien sur au programme. Des futurs hits imparables qui sont déjà connus par la plupart des fans comme le titre éponyme Boneshaker.

Sur « Stand Up For Rock N’ Roll » Joel ne manquera pas d’aller arroser la foule en délire avec quelques canettes, perché sur les épaules d’un solide gaillard.

Hélas le show tire à sa fin . Airbourne a choisi de faire son rappel sur deux titres percutants et que tout le monde adore : Ready to Rock (2004) et Runnin’Wild. Un final en apothéose qui finit de terrasser la foule en ébullition. Quelle claque magistrale !

On en redemanderait bien une petite dose! Mais à mon avis on ne tardera pas à revoir ces formidables énergumènes dans l’hexagone . Peut être même en juin 2020 !!!!! Qui sait .

LINE-UP

Joel O’Keeffe – vocals/lead guitar
Matthew Harrison – guitar
Justin Street – bass
Ryan O’Keeffe – drums

Setlist

1. Raise the Flag
2. Too Much, Too Young, Too Fast
3. Burnout the Nitro
4. Back in the Game
5. Girls in Black
6. Bottom of the Well
7. Breakin’ Outta Hell
8. It’s All for Rock ‘n’ Roll
9. Boneshaker
10. Live It Up
11. Stand Up for Rock ‘n’ Roll
RAPPEL
12. Ready to Rock
13. Runnin’ Wild

Rock Metal Mag remercie Live Nation et Replica promotion.