SAXON Live Report

SAXON Live Report

GERARD DROUOT PRODUCTIONS présentait le concert de SAXON + LAST IN LINE + GIRLSCHOOL au Trianon à Paris le 14 novembre 2016

GERARD DROUOT PRODUCTIONS
présentait le concert de
SAXON + LAST IN LINE + GIRLSCHOOL
au Trianon à Paris
le 14 novembre 2016

Soirée Heavy Metal au Trianon avec Saxon + Last In Line + Girlschool


aff_capture1097_640

__________________________________________________________________________________

Ce soir, Le Trianon offre une affiche de 1er choix avec trois groupes de Heavy Metal et pas des moindres puisqu’il s’agit de Girlschool en 1ère partie suivi de Last In Line et bien sûr du légendaire Saxon qui vient de sortir un nouvel album   Live “Let Me Feel Your Power” le 23 septembre 2016 chez UDR Music. Le chanteur Biff Byford et sa bande a également participé à la 1ère édition du Download festival France, à l’Hippodrome de Longchamps, en juin dernier. C’est donc avec un immense plaisir que je retrouve tout ce joli petit monde dans cette salle de spectacles prestigieuse.

Les lumières s’éteignent enfin,  et le show des GIRLSCHOOL va pouvoir commencer. Nos métaleuses britanniques, dont le groupe existe depuis 1978, représentent l’une des rares formations à l’origine 100% féminine, a être encore présente depuis autant d’années. N’oublions pas que cette sympathique bande de rockeuses a eu le privilège d’être invitée par Mister Lemmy Kilmister en personne sur sa tournée de 1979 et qu’il s’en suivra de nombreuses autres tournées aux cotés de Motörhead. D’ailleurs, la chanteuse et guitariste, Kim McAuliffe, arbore un ti-shirt à l’effigie de ce groupe légendaire et fera un vibrant hommage à Lemmy. Le dernier album de Girlschool, “Guilty As Sin” est sorti en 2015 et deux titres seront au programme. Nos petites anglaises ont toujours la pêche, et leur set démarre très fort avec le titre “Demolition Boys”, issu de leur tout premier album studio “Demolition” de 1980. On enchaîne sur ‘Hit And Run’, titre éponyme de l’album de 1981, le plus représenté, ce soir. En 2011, d’ailleurs, à l’occasion du 30 ème anniversaire de cet opus il a été réédité sous le nom ‘Hit And Run. revisited’. Tout au long du set,  Kim McAuliffe et Enid Williams alternent les lignes de chant et Jackie Chambers nous assaisonne le tout, de bons petits solos à la guitare. Le public semble apprécier et les échanges sont plûtot positifs. Avec la reprise de “Race with the Devil” de The Gun, on fait un sacré bon dans le passé.  Ce hit de la fin des 60’s, c’est du bonheur pour tous les rockeurs de la première heure. Le set s’achève sur “Emergency” et son tempo bien enlevé qui donne envie de guincher, comme beaucoup de titres des Girlschool. De bons riffs, un rythme entraînant avec des nanas qui ont le Rock à fleur de peau, voilà une belle entrée en matière pour la suite du show.

cogirlschool-6

cogirlschool-0

cogirlschool-4

cogirlschool-11

cogirlschool-2

SETLIST
1. Demolition Boys (album “Demolition” 1980)
2. Hit and Run (album “Hit and Run” 1981)
3. Come the Revolution (album “Guilty As Sin” 2015)
4. Take It Like a Band (album “Guilty As Sin” 2015)
5. Future Flash (album “Hit and Run” 1981)
6. Watch Your Step (album “Hit and Run” 1981)
7. Race with the Devil (The Gun (album 1968)  cover)
8. Emergency (album “Demolition” 1980)

***************************************

C’est le tour des américains de Last In Line d’entrer en scène. Fondé en 2012 par les membres originels de Dio,  il ne reste malheureusement plus que le guitariste, Vivian Campbell (Deff Leppard) et le batteur Vinny Appice, le regretté bassiste Jimmy Bain étant décédé le 23 janvier 2016. C’est Phil Soussan qui a donc repris la basse et
Eric Norlander aux claviers et Andrew Freeman au chant complètent cette formation extraordinaire. Le premier album du groupe, “Heavy Crown” est sorti en février 2016 et seuls trois titres seront sur la setlist afin de laisser une grande place aux reprises du mythique Dio et de son illustre et très regretté fondateur Ronnie James Dio, qui nous a malheureusement quitté trop trôt, lui aussi, en 2010. C’est d’ailleurs l’album “Holy Diver” de 1983, qui est mis à l’honneur ce soir. Et c’est bien évidement sur cet opus et le titre “Stand Up And Shout” que notre quintette déboule sur scène. Un titre plein d’énergie où Andrew Freeman terrasse littéralement le public de sa voix phénoménale accompagné du virtuose Vivian Campbell qui ne cache pas son plaisir et se lâche totalement sur sa six cordes. Quel pied! On continue sur “Straight Through The Heart”, un pur bonheur, et Andrew Freeman assure vraiment, et c’est un très bel hommage, non seulement à Ronnie dont la voix fabuleuse était vraiment unique, mais aussi au célèbre Jimmy Bain ( qui a également joué dans le groupe Rainbow et aux cotés de Thin Lizzy). L’excellent Phil Soussan assure une ligne de basse très efficace et a repris le flambeau haut la main. Tous les titres s’enchaînent à la perfection en mélangeant judicieusement les cover de Dio et les morceaux du dernier album, avec lesquels les américains démontrent toute la richesse de leurs propres compositions. “Avec the Last in Line” titre du second album de Dio , on fond totalement et le groupe ne pouvait pas choisir un nom plus opportun pour leur nouvelle formation. Tout le set est un vrai régal. Quelle puissance vocale, quelle énergie musicale et quel son, excellent! “Starmaker” clôturera magnifiquement ce show et l’on aurait bien aimé qu’il dure encore et encore…….. et les lumières se rallument sous les applaudissements du public complètement conquis.

colast-in-line

colast-in-line

colast-in-line

colast-in-line

colast-in-line

colast-in-line-4

colast-in-line-9

colast-in-line-8

colast-in-line-15

colast-in-line-7

colast-in-line-19

colast-in-line-5

colast-in-line-0

colast-in-line-18

colast-in-line-14

SETLIST
1. Stand Up and Shout (Dio cover album “Holy Diver” 1983)
2. Straight Through the Heart  (Dio cover album “Holy Diver” 1983)
3. Devil in Me (album “Heavy Crown” 2016)
4. Holy Diver (Dio cover album “Holy Diver” 1983)
5. Martyr (album “Heavy Crown” 2016)
6. The Last in Line ( Dio cover album The Last in Line 1984)
7. Rainbow in the Dark (Dio cover album “Holy Diver” 1983)
8. Starmaker (album “Heavy Crown” 2016)

************************************************

La salle du Trianon est pratiquement pleine et la foule déjà enthousiaste par les premières parties n’attend plus que Saxon pour compléter cette soirée 100% Heavy. Le dernier album studio des britanniques, “Battering Ram” est sorti le 16 octobre 2015 chez UDR, le label des légendes telles que ce groupe d’exception, qui nous fait vibrer depuis tant d’années. La NWOBHM (New Wave Of British Heavy Metal) c’est toute mon adolescence, alors avec Girlschool et Vivian Campbell en hors d’oeuvre, il fallait bien un plat de résistance de cet envergure ! D’ailleurs la setlist de cette soirée est particulièrement copieuse et axée sur une majorité d’albums dont le plus ancien est sorti il y a plus de 35 ans. Biff Byfford, n’ a rien perdu de sa splendeur ni de son timbre de voix. Dans une de ces postures favorites, les bras levés au ciel, il salue son public et envoie le premier morceau éponyme du dernier album “Battering Ram” sous les acclamations des fans surexcités. Et ça démarre très fort, les deux guitaristes Paul Quinn et Doug Scarratt nous scotchent dès le départ, sans oublier le phénoménal Nibbs Carter à la basse, toujours aussi exalté, et bien sur l’invincible Nigel Glocker qui est au top de sa forme, et qui pourtant nous avait fortement inquiété en 2014, avec sa rupture d’anévrisme. Mais ces géants du Heavy semblent plus énergiques que jamais et sont partis pour nous offrir un sacré show. Les morceaux s’enchaînent, idéalement, avec un mélange judicieux de succès imparables de la discographie de Saxon, exceptée la période 1992/2009, qui n’a pas été la plus glorieuse. Riffs endiablés et solos acérés, refrains accrocheurs et lignes de basse et de batterie des plus efficaces, c’est la recette gagnante assurée, surtout que le son est particulièrement excellent du début jusqu’à la fin. L’ambiance est bouillante, avec une salle en ébullition. Ça transpire le Heavy Metal par tous les pores. Les fans sont en osmose totale et prennent une vraie claque. Nigel excelle derrière ses fûts et sa frappe énergique est toujours aussi intense. Un régal pour les oreilles. En milieu de Set, un très bel hommage sera rendu à Lemmy, avec le titre “Requiem (we will remember) qui lui sera dédié. Les Hits incontournables comme “Heavy Metal Thunder”, “Strong Arm Of The Law”, “Dallas 1 PM” seront joués ce soir avec le fameux “Wheels of Steel” pour le 1 er break . Mais très vite, Biff et sa bande reviennent pour un premier rappel avec “Crusader”, suivi de 747 . Le public enthousiaste en demande encore et comment ne pas finir en beauté avec deux titres de l’album “Denim and Leather” de 1981 et l’infaillible “Princess Of The Night” que Biff dédie à son public après avoir remercié les fans intergénérationnels présents ce soir.

Saxon est vraiment intemporel, et il nous le prouve une fois de plus avec ce concert extraordinaire. Véritables fers de lance du Heavy Metal, les britanniques, nous démontrent une fois de plus qu’ils sont toujours vivants et font partie de ces groupes indétrônables qui captivent et enflamment son fidèle public.

Quelle belle soirée remplie d’hommages aux regrettés musiciens plein de talent qui sont partis rejoindre les étoiles.  J’espère qu’ils se retrouvent tous, là-haut,  pour continuer à jouer, chanter, et trinquer tous ensembles en partageant leur passion pour la musique et leur goût de la liberté.

cosaxon

cosaxon-17

cosaxon

cosaxon-3

cosaxon-8

cosaxon-4

cosaxon-0

cosaxon

cosaxon-14

cosaxon-2

cosaxon

cosaxon

SETLIST
1. Battering Ram (album “Battering Ram” 2015)
2. Heavy Metal Thunder (album “Strong Arm of the Law” 1980)
3. Sacrifice (album “Sacrifice” 2013)
4. Solid Ball of Rock (album “Solid Ball of Rock” 1991)
5. Chasing the Bullet (album “Call to Arms” 2011)
6. Stand Up and Be Counted (album “Wheels of Steel” 1980)
7. The Devil’s Footprint (album “Battering Ram” 2015)
8. Strong Arm of the Law (album “Strong Arm of the Law” 1980)
9. Requiem (We Will Remember) (album “Solid Ball of Rock” 1991)
10. The Eagle Has Landed (album “Power & the Glory” 1983)
11. 20,000 Ft (album “Strong Arm of the Law” 1980)
12. Queen of Hearts (album “Battering Ram” 2015)
13. And the Bands Played On (album “Denim and Leather” 1981)
14. Dallas 1 PM (album “Strong Arm of the Law” 1980)
15. Wheels of Steel (album “Wheels of Steel” 1980)

Encore:
16. Crusader (album “Crusader” 1984)
17. 747 (Strangers in the Night) (album “Wheels of Steel” 1980)

Encore 2:
18. Denim and Leather (album “Denim and Leather” 1981)
19. Princess of the Night (album “Denim and Leather” 1981)

********************************

Rock Metal Mag remercie Gérard Drouot Productions et Olivier Garnier de Replica promotion pour nous avoir permis d’assister à ce concert au Trianon à Paris