Michael Monroe et Chemia Live Report

Michael Monroe et Chemia Live Report

Soirée à haute énergie Rock avec Michael Monroe et Chemia le 29 octobre à La Maroquinerie

Veryshow
présentait
Michael Monroe et Chemia
le 29 octobre 2019
à la Maroquinerie à Paris

À l’occasion de la sortie de son nouvel album, Michael Monroe était de passage à La Maroquinerie à Paris le 29 octobre dernier.

C’est tout d’abord le groupe polonais CHEMIA qui prend place sur la scène de la Maroquinerie.

Fondé en 2010 par le guitariste Wojtek Balczun, le premier album du groupe intitulé “The One Inside” a vu le jour en 2013. Enregistré au «Warehouse Studio» au Canada une tournée à travers ce pays et la Pologne a suivi.

Le second album “Let Me” paraît en 2015, dans un style plus Hard Rock. (voir notre article : ICI) et CHEMIA a participé par la suite à de nombreux festivals à travers l’Europe et à l’étranger . Ils ont notamment ouvert pour des groupes tels que les Red Hot, Gun’s et Deep Purple entre autres.

La dernière sortie du groupe est “Antyradio Unplugged” paru en mai 2018.

Nous retrouvons donc le quintet, encore assez mal connu dans l’hexagone. Les polonais mélangent des ambiances musicales assez diverses. C’est à la fois du  rock énergique et bien groove associé à des ballades et quelques touches de pop et de funk.

C’est avec leur single “Bondage of Love” issu du premier album “The One Inside” que Chemia ouvre son Set. Un morceau rock dynamique qui avait atteint les plus hauts classements en Pologne lors de sa sortie.

” Fun Gun”, extrait du second opus de 2015, redouble d’ardeur. La voix de Luke Drapala est accrocheuse. Les titres s’enchaînent alors que la salle se remplit rapidement et le set s’achève sur I Love You So Much, plus pop rock.

Membres du groupe
Luke Drapala – voc
Wojtek Balczun – git
Adam Kram – perc
Maciek Papalski – git
Blazej Chochorowski – bass

SETLIST

1 Bondage of Love
2 Fun Gun
3 Ego
4 Widow Soul
5 The Luck
6 Gotta Love Me
7 Generation Zero
8 She
9 Modern Time
10 I Love You

Facebook : https://www.facebook.com/chemiasound/

La salle est à présent bondée et les fans attendent avec impatience la star du soir, Michael Monroe.

L’ancien ‘frontman’ du groupe Hanoi Rocks vient défendre « One Man Gang », son nouvel album paru le 18 octobre 2019.

A ses côtés on retrouve Sami Yaffa (New York Dolls) à la basse, Rich Jones (Ginger Wildheart) et le légendaire Steve Conte (New York Dolls, Suzi Quatro, Eric Burden) à la guitare et Karl Rockfist (Danzig) à la batterie.

Le quintet, bien décidé à faire un passage remarqué, va déployer une formidable énergie pour enflammer le public.

Et ça démarre illico presto avec le premier morceau “One Man Gang” . Michael et sa bande vont enchaîner pas moins de 5 titres du dernier album avant de lancer “Ballad of the Lower East Side” de Horns and Halos de 2013, Blackout States de 2015, Sensori Drive de 2011.

Michael ne tient pas en place, c’est incroyable l’énergie qu’il déploie tout au long du set. Tout comme le quatuor de musiciens qui l’accompagnent. Il y a une sensationnelle osmose entre eux. Un véritable Gang passionné de Rock, avide de partager la flamme qui les anime.

La fougue se répand dans toute l’assemblée qui danse, chante et saute sur les rythmes survitaminés des chansons issues de la vaste discographie de Michael Hanoi Rocks.

Un sacré personnage qui a plus d’une corde à son arc pour dynamiser et captiver ses fans. Entre chant, Harmonica, saxo, de nombreux accessoires et sa gestuelle intarissable il est infatigable.

Le courant passe en continu entre chanteur, musiciens et public et tout ce beau monde s’électrise mutuellement.

Des chansons de la grande époque de Michael Monroe avec Hanoi Rocks sont également au programme, ainsi qu’une reprise de Creedence avec le titre “Up Around the Bend” .

C’est avec le fougueux “Dead, Jail or Rock ‘n’ Roll” extrait de son second album “Not Fakin’ It” de 1989 que le groupe salue son public, dans une ambiance des plus festives.

Mais le rappel ne se fait pas attendre longtemps. Après “Low Life in High Places” de One Man Gang, Michael ressort deux morceaux de son projet parallèle Demolition 23, des années 90.

Et c’est finalement avec I Feel Alright des Stoogies que le quintet tire définitivement sa révérence sous les acclamations du public en ébullition.

Quel show ! On se demande vraiment pourquoi Michael et son gang de rockers ne viennent pas plus souvent embraser les salles de Paris et d’ailleurs !!

 BAND LINE-UP:
Michael Monroe – vocals, sax and harmonica
Rich Jones – guitar and vocals
Steve Conte – guitar and vocals
Sami Yaffa – bass
Karl Rockfist – drums

SETLIST

One Man Gang
Last Train to Tokyo
Junk Planet
The Pitfalls of Being an Outsider
Midsummer Nights
Ballad of the Lower East Side
Old King’s Road
’78
Black Ties and Red Tape
Motorvatin’ (Hanoi Rocks song)
Hollywood Paranoia
This Ain’t No Love Song
Trick of the Wrist
Don’t You Ever Leave Me (Hanoi Rocks song)
Malibu Beach Nightmare (Hanoi Rocks song)
Up Around the Bend (Creedence Clearwater Revival cover)
Dead, Jail or Rock ‘n’ Roll

Encore:
Low Life in High Places
Nothin’s Alright (Demolition 23. song)
Hammersmith Palais (Demolition 23. song)
I Feel Alright (The Stooges)

Rock Metal Mag remercie Veryshow et Replica promotion