Interview : Dog’N’Style au Hard Rock Café

Interview : Dog’N’Style au Hard Rock Café

Interview avec Robin et Greg du groupe Dog'N'Style au Hard Rock Café à Paris

Entretien le 14 octobre dernier, avec le groupe Dog’N’Style, au Hard Rock Café à Paris avec Roger Wessier de Replica promotion.

De gauche à droite : Robin, Greg et Yan

DOG’N’STYLE a sorti son nouvel album ONLY STRONGER le 5 octobre 2019

1 Gamble to win
2 No escape
3 Feed your Devil
4 Do we have a deal
5 Rivals
6 Bad Man
7 ‘Til the stars
8 Come on in
9 Soulbrothers
10 Only Stronger

Membres du groupe Dog’N’Style
Greg Hal : Vocals / Guitar –
Yan Pierrat : Guitar / Backing vocals –
Robin Rob’s : Bass / Backing vocals
Boub Tchak : Drum

_____________________________________________________________________________

DOG’N’STYLE : Artwork du nouvel album

Rock Metal Mag : Dog’N’Style existe depuis 2013 et votre Line up s’est stabilisé depuis 4 ans. Est ce que vous aviez d’autres projets musicaux avant Dog’N’Style et comment est née cette collaboration entre vous quatre?

Robin : Oui , on jouait tous dans un ou plusieurs groupes avant Dog’N’Style. Ensuite on a eu l’opportunité de se rencontrer au cours de chouilles, de bringues et de concerts. On a voulu créer ce projet au départ, avant tout, pour se marrer.

Et puis c’est devenu plus sérieux par la suite et aujourd’hui on se concentre presque uniquement sur le groupe Dog’N’Style. J’ avais encore quelques autres projets il y a quelques mois. Yann joue encore un peu dans une autre formation.

En fait on vient tous du milieu Metal, même du Metal assez extrême. Et on a voulu créer quelque chose de plus festif.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Donc plus Rock. C’est ce qui vous influence principalement aujourd’hui ?

Greg : On a tous des influences différentes même si cela reste surtout Rock / Metal. Mais il y a différentes niches que l’on a essayé de mixer.

_____________________________________________________________________

Rock Metal Mag : La basse a toujours été ton instrument de prédilection ?

Robin : A la base je suis guitariste mais il y a quand même un gros manque de bassiste. Donc il y a à peu près une dizaine d’années j’avais le choix de jouer dans de nombreux groupes mais en tant que bassiste, car il y avait une forte demande. Donc je suis passé de la guitare à la basse.

En plus comme ça je vois ce que font les deux autres, là (rires) (en désignant Greg et Yan) et je peux leur dire ce qui ne va pas. Et ils ne peuvent pas me répondre « Ta gueule à la basse c’est plus facile » (rires).

___________________________________________________________

Rock Metal Mag : Donc Toi Greg tu écris toutes les paroles ?

Greg : Alors c’était vrai jusqu’à cet album . Finalement cette fois, Robin m’a aidé pour deux chansons.

Robin : Bon, on avance un peu. Je pense que pour le prochain album on va vraiment le faire à deux.

Greg : C’est vrai que cela donne un point de vue différent pour les paroles. Des fois on tourne un petit peu en rond sur les sujets.

Robin : Cela donne plus de diversités à deux.

_____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Et alors justement, quels sont les thèmes principaux des paroles?

Greg : Pour l’album précédent, Pub’s Calling, c’était vraiment des situations qui nous faisaient marrer. Il n’ y avait pas forcément de fond très profond.

Robin : C’était surtout la bière et la fête.

Greg : Oui, très secondaire, on va dire. Et sur cet album, à force de tourner et de vivre des tas de situations, on a voulu aller plus loin en racontant des choses qui nous touchent plus personnellement. Même des choses un peu cocasses.

Robin : Et les gens peuvent également s’identifier à ce genre de situations Elles peuvent arriver à n’importe qui en fait .

Greg : A condition qu’ils lisent les paroles, bien évidemment.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : le 27 septembre 2019 Dog’N’Style a fait la 1ère partie de Phil Campbell and The Bastard Sons au Café de la Danse à Paris. C’est la 1ère que vous ouvriez pour cet artiste ?

Robin : Oui c’est la première fois. On a failli ouvrir pour lui, le 21 juin 2017 à Nancy.

Greg : Mais à cette époque on était dans les pays de l’Est. Donc là, c’était vraiment super.

Robin : Un poil court . Car on a eu juste 25 mn.

Greg : Au moins tu n’as pas le choix et tu vas juste à l’essentiel.

Robin : On préfère justement les prestations de 40/ 45 mn vraiment dense, où tu te donnes à fond. Plutôt que les trucs qui traînent en longueur et où finalement tu t’étouffes. C’est un peu le coté Punk/Hardcore où les mecs font des sets de 30 mn mais tu en prends plein la tronche.

Ensuite les groupes qui sont connus, eux peuvent jouer pendant deux heures car ils ont leur fanbase.

Donc pour une formation de 5 ans il vaut mieux envoyer la sauce assez rapide. Cela marque un peu plus.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : ONLY STRONGER est sorti le 5 octobre et la Release Party a eu lieu à la Souris Verte à Epinal, vous avez quelques retombées depuis ou c’est encore trop tôt?

Robin : Plus des retombées personnelles. Pas trop de retombées des médias, si je peux dire.

Greg : On a eu une paire de chroniques qui sont vraiment positives. je pense que les choses que l’on nous reprochait sur l’album précédent ont été un peu gommées.

Mais avant la Release officielle, on a eu quelques dates et franchement, scéniquement parlant, on accroche plus de gens. Le show est plus accessible et avec ce nouveau set le public qui nous découvre se laisse plus facilement « attraper au vol ».

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : ONLY STRONGER succède donc à «Pub’s Calling» paru en septembre 2016, est ce que vous avez gardé le même processus de composition ?

Greg : Alors pas du tout en fait.

Robin : Sur Pub’s Calling, nous étions tous les quatre ensemble. En répétition, on se mettait les lumières et on essayait de créer une espèce d’osmose entre nous. Ce qui avait bien marché d’ailleurs.

Mais là, on a fait plutôt des binômes qui peuvent s’inter-changer. Cela donne un coté plus constructif et on partait moins dans tous les sens. On essaie vraiment de se compléter avec les idées de chacun. Cela crée quelque chose de plus profond et de plus fort.

C’est sur que, si la composition était, à la base, faite par une seule personne, on irait beaucoup plus vite. Mais elle serait beaucoup moins diversifiée, avec moins d’idées originales.

Chacun amène sa pierre à l’édifice etça donne une vraie force au groupe.

Greg : Surtout que dans la vie de tous les jours on traîne tout le temps ensemble. Il y a vraiment quelque chose de fort entre nous.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Des frères de coeur en quelques sorte?

Greg : Oui, des frères d’âme. Il y a un coté très fraternel entre nous . On le retrouve d’ailleurs dans les paroles avec le morceau « Soulbrothers »

_______________________________________________________

(Greg nous quitte pour une interview téléphonique.)

Rock Metal Mag : Comment s’est fait le choix du Noise Factory studio de Gérald Jans ?

Robin : En fait on a travaillé avec Rudy Lenners, l’ancien batteur du groupe Scorpions, qui avait le rôle de directeur artistique et qui a donc produit cet album.

Nous, on avait notre studio attitré, le Boss Hog Studio, qui fait du très bon boulot, et du coup il nous a proposé le Noise Factory . Lui, a l’habitude de travailler dans ce studio et il connait très bien Gérald et son équipe. Et Rudy s’occupe beaucoup de la direction artistique sur la compo mais aussi sur le son.

Donc le fait de travailler avec quelqu’un qui s’y connaît bien et comme ils s’entendent super bien, cela leur a permis de comprendre très vite ce que l’un et l’autre avait en tête pour notre album.

Rudy Lenners

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Finalement ils vous aura fallu combien de temps pour finaliser cet album ?

Robin : En ce qui concerne l’enregistrement, il a bien fallu compter 3 semaines à 1 mois. Avec aussi tout le travail d’arrangement et c’est ce qui a été le plus long. L’enregistrement a été assez rapide mais ensuite Rudy a repris nos compos avec son regard extérieur et son recul artistique.

Il a pu ainsi nous canaliser sur des choses que l’on ne voyaient pas. Il a donc apporté un degré de maturité qui a pris beaucoup plus de temps que prévu.

_____________________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est vrai que par rapport à «Pub’s Calling» il y a une véritable évolution du son.

Robin : Oui , du fait que ce n’est pas le même studio et aussi parce que l’on ne voulait pas forcément le même type de son . On voulait une sonorité beaucoup moins Metal en fait. Et puis avec un directeur artistique cela change vraiment tout.

Il ne nous dit pas : Il faut faire ci, ou il faut faire ça. Il arrive à comprendre ce que l’on veut et il nous aiguille sur ce qui pourrait être le mieux . C’est vraiment très intéressant de travailler comme ça.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez lancé une campagne ULULE qui a été couronnée de succès, vous étiez confiant ?

Robin : Oui, c’est mieux. Mais sans cette campagne de toutes façons on aurait quand même fait cet album. Par contre il y aurait eu plus d’investissement perso, vu que l’on bosse déjà à coté.

Donc c’est un apport vraiment substantiel on va dire. Les projets Ulule aident considérablement les petits groupes comme nous. Même si nos live nous permettent de gagner de l’argent pour investir justement.

Personnellement, on ne touche pas d’argent avec Dog’N’Style . On réinvestit tout à chaque fois pour avoir une meilleure prod, et toujours de meilleures choses pour de meilleurs résultats.

Et plus nous évoluons, plus les gens sont exigeants. Donc il faut toujours faire les choses en grand et donc il faut toujours plus de ‘pognon’.

Techniquement c’est comme ça que ça se passe puisque l’on a pas encore de label qui nous produit à 100% un album. Ce qui est d’ailleurs très difficile de nos jours. Donc, nous avons de l’investissement personnel.

Pour l’instant on est encore en auto production. On a des petites choses nouvelles qui sont arrivées récemment avec un label anglais mais ça ce n’est pas trop ma partie et je ne pourrais pas t’en dire plus.

Mais c’est sur que l’on aimerait beaucoup avoir un label surtout pour le prochain album. On peut peut être prendre un label en cours de route aussi. Mais on est dessus et on y travaille.

__________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Robin Robs (Robs in Design) l’auteur de la pochette, c’est toi ?

Robin : Oui, en fait depuis les débuts de Dog’N’Style, c’est moi qui fait tout. Pochettes et merchandising avec les T-Shirts..

Cela nous permet déjà de faire ce que l’on veut. Moi ça me fait quand même une masse de boulot assez conséquente, mais déjà c’est gratuit. Et on peut explorer plein de choses et surtout on peut mettre de la news tout le temps. Faire des bannières, changer un peu le logo, sans que ça nous prenne du temps et sans penser au coté financier.

_____________________________________________________________________

Rock Metal Mag : L’idée du livret sous forme de roman photos est super. .

Robin : Je voulais changer en fait, par rapport au précédent album, sur lequel on est allé un peu à l’économie. Donc on avait fait un petit livret. Sur celui là, comme nous avions un peu plus de fonds, nous avons pu mettre un peu plus de matière. Bon c’est moi qui est un peu poussé au cul pour faire un beau livret.

Et du coup faire un concept visuel autour du rétro futur, films d’actions des années 80/90, et faire un peu style bandes dessinées.

_______________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Et pour le choix de votre look et de vos surnoms ? Robin : Rambobin , Yan : Super Sayan, Greg : Hal Pacino, Boubou Clint Eastboub

Robin : Ce sont vraiment des films que l’on aime. On a été bercé la-dedans, avec schwarzy, Rambo, tout ça quoi. On aime bien cette époque de films. Et puis c’est aussi en relation avec le clip que l’on a fait avec son coté Tarantino.

_____________________________________________________________________

Dijon le 5 octobre: La Souris Verte

Rock Metal Mag : Et sur scène vous avez ce look là ?

Robin : En fait notre look c’était surtout pour la pochette et pour le concept visuel de l’album et du clip. Sur scène on est en full hawaïen, avec chemises palmiers et shorts. Cela donne un coté beaucoup plus festif et c’est ce que l’on veut transmettre.

Avant on était beaucoup plus standard avec jeans, vestes à Patchs etc.. Un style, attention, que j’adore. Mais là cela reflète plus l’esprit du groupe. Le coté bringue surtout.

Après le look de la pochette on y a pensé longuement et par la suite ce sera peut être possible mais avec beaucoup plus de moyens. C’est sur que la musique de Dog’N’Style accompagnée d’un bon coté visuel c’est encore mieux.

_____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Sur ce clip de Feed your Devil vous avez travaillé avec Brice Hincker (batteur de Smash Hit Combo) Comment s’est passé le tournage de cette vidéo ?

Robin : De façon très festive. Et puis avec Brice j’ai fait un remplacement pour Smash Hit Combo. Donc nous sommes partis en Russie pendant deux semaines et nous avons lié des amitiés très profondes.

Donc naturellement on a pensé à Brice qui travaille super bien (ndlr : CHS Prod)

__________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez prévu de sortir d’autres clips ?

( Yan qui a fini son interview se joint à nous )

Robin : Oui. On en a un autre qui est prévu pour l’été prochain.

Yan : Oouais, cet été ça serait bien.

Robin : Mais on ne va dire sur quel titre pour le moment.

Yan : On va laisser passer un peu de temps .

Robin : On a pas mal d’idées mais comme cela peut changer en cours de route.. Donc, on ne va pas trop s’avancer maintenant.

_________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Il y a un endroit ou un pays en particulier où vous aimeriez vraiment jouez ?

Robin : Ce serait les Etats Unis où je pense que notre musique serait accueillie avec « brio ». On nous a dit que ça marcherait pas mal là-bas

Ou aussi, pourquoi pas le Japon. Enfin pour ma part je préférerais plus ce pays que les USA. On en entend que du bien. Et avec Yan on est pas mal dans la Jap culture. Mais c’est vraiment un objectif futur pour le groupe.

_________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez déjà quelques chansons en préparation pour la suite ou bien vous faites d’abord un gros break avant de reprendre la composition ?

Yan : Là on est surtout en tournée .

Robin : En ce moment c’est vrai que l’on se consacre essentiellement à notre tournée . On a pas eu le temps de remettre le nez dans les compos. En plus, on était un peu à la bourre sur plein de trucs. Par contre à la fin de cette tournée on va commencer à penser à la suite.

Yan : Bon après si on a une idée de compo on l’enregistre avec le téléphone et on la met de coté.

Robin : On a des brins, par ci par là, de quelques idées, mais sans rien de concret. Mais ça viendra au bon moment quand on aura un peu plus de temps.

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Le Rock, la fête et le partage c’est ce qui vous motive le plus dans la vie ?

Yan : Oh oui. surtout la fête. (rires)

Robin : Complètement.

_________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous vous projetez dans l’avenir avec Dog’N’Style ou seul l’instant présent est important?

Robin : Se projeter c’est difficile.

Yan : Se projeter, oui, c’est vouloir aller plus loin, faire plus de dates, continuer à sortir des albums et faire des concerts dans des salles de plus en plus grosses. En fait il n’y a pas vraiment d’objectif.

Robin : Je suis d’accord, vu dans ce sens là, c’est sur que l’on a envie de progresser.

Yan : Faire des plus grosses tournées et tout simplement faire monter le groupe.

_______________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Et pour conclure, pour quel groupe aimeriez vous ouvrir ?

Yan : Plein ! Moi j’aimerais bien ouvrir pour Ozzy. ( rires )

Robin : Il y en a plein évidemment et le choix est difficile. Mais j’aimerais bien ouvrir pour H.E.A.T. Et là je pense que ce serait possible en plus. Après voilà, il faut travailler et communiquer sur le truc quoi.

Yan : J’aurais bien dit Johnny Halliday mais il est mort !!! (rires)

______________________________________________________________

Rock Metal Mag remercie Dog’N’Style, Roger Wessier de Replica Promotion et le Hard Rock Café à Paris

https://dognstyle.bandcamp.com/album/only-stronger

Facebook : https://www.facebook.com/dognstylemusic/