Interview avec PANDEMONIUM de SLEAZYZ

Interview avec PANDEMONIUM de SLEAZYZ

Entretien avec la guitariste PANDEMONIUM du groupe d’Horror Punk Rock SLEAZYZ

Grace à la journée promotion organisée par Roger de Replica Promotion, Rock metal Mag a pu s’entretenir avec Pandemonium (Ileana), guitariste du groupe SLEAZYZ

March of the Dead Tracklist :

1. Malleus Maleficarum (4:10)
2. God (2:17)
3. Chaos ‘n’ destruction (3:26)
4. Devil talking in my head (3:10)
5. Psycho witch (3:19)
6. Sold my soul to metal (2:55)
7. March of the dead (4:27)
8. Orion conspiracy (3:10)
9. Gnôme (4:26)
10. Wanna say (1:56)

 “March of the Dead” aurait du sortir le 20 novembre 2020, mais finalement la parution officielle a été annoncée pour le vendredi 29 janvier 2021.

Membres du groupe

Fred Sleazyz Dubois, auteur, compositeur, bassiste et chanteur
Speed, batterie
David Ripper, guitare lead, voix
Pandemonium Rodriguez, auteur, arrangeur, guitare rythmique et voix.

Notre chronique : ICI

https://www.facebook.com/SLEAZYZofficial/

_____________________________________

Rock Metal Mag : Comment s’est formé le nouveau line up de SLEAZYZ en 2018?

Pandemonium : Alors en 2018, Fred cherchait de nouveaux musiciens. Nous deux, on se connaissait car je jouais déjà dans la formation. Mais en fait, je ne devais pas rester dans le groupe et j’ai pu l’aider à trouver le reste des musiciens car à l’époque j’organisais pas mal de concerts dans la région . J’ai pu lui présenter d’abord David (Reeper) qui est notre guitariste soliste. Et ensuite je lui ai présenté Speed, avec qui je suis amie depuis des années . Il remplace Clément à la batterie et qui a du partir pour des raisons personnelles artistiques.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Depuis 2 ans donc le line up est soudé et tout se passe bien ?

Pandemonium : Oui, on s’entend super bien et on a le même objectif. On veut surtout défendre cet album et jouer le plus vite possible en Live, pour faire découvrir March of the Dead. Mais est ce que l’on va nous laisser faire ça?

_____________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi le choix de quitter Paris pour vous installer à Troyes ?

Pandemonium : Alors c’est Fred qui a déménagé. Moi, j’habitais déjà ici. On est tous dans la région de Troyes maintenant.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que Sleazyz est votre seul  groupe où vous avez chacun d’autres projets?

Pandemonium : Oui Sleazyz, c’est vraiment notre unique groupe. On veut vraiment tout donner à Sleazyz, et faire le maximum. Par contre, notre batteur Speed, a un deuxième groupe.

____________________________________________

Rock Metal Mag : La guitare a toujours été ton instrument de prédilection?

Pandemonium : Ah oui, depuis toujours. J’ai fait un conservatoire dans mon pays à Porto Rico. Et puis j’ai aussi fait histoire de l’art pendant un très long moment. Mais je suis vraiment revenue à la musique en 2013.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Et donc tu as quitté Porto Rico pour venir en France . Cela n’a pas été trop dur? 

Pandemonium : Si très dur.  Je suis arrivée en 2001. Le plus dur c’est l’hiver, surtout quand tu as des copines qui sont à la plage. (rires) Donc quand il fait gris ce n’est pas évident. Mais bon, depuis le temps il y a plein de choses positives ici et que j’aime. La dernière fois que je suis retournée là-bas c’était en 2017. J’essaie d’y aller à peu près tous les 2 ans mais c’est cher .

L’an dernier d’ailleurs, on devait jouer à Porto Rico. A l’époque, j’avais un autre groupe dans le style Metal, composé uniquement de filles. Et vu que je connais pas mal de monde là-bas, Sleazyz devait jouer aussi mais avec le confinement tout a été annulé. Maintenant on ne sait plus quand cela va pouvoir se faire.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : Qu’est ce qui a déclenché cette passion pour le style Horror Punk Rock Metal?

Pandemonium : Alors cela vient de moi. Depuis l’âge de 5 ou 6 ans je suis attirée par la littérature fantastique et d’horreur. Et c’est grâce à mon père, qui était un très grand fan, que j’ai commencé très jeune à regarder des films d’horreur. (rires) La musique et le style Horror Punk est venu bien après le cinéma et tous ses films d’horreur que j’ai pu voir.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Et bien sur, les autres membres du groupe aime aussi ces ambiances d’épouvante ?

Pandemonium : Ah oui, Fred adore. C’est d’ailleurs lui qui est venu avec le concept. Il trouvait super de mélanger la musique avec les ambiances de films d’horreur. Il faut savoir qu’en Live on joue avec montages vidéo de films fantastiques et d’horreur d’époque. On réalise nous-même ces montages d’ailleurs.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est super le spectacle est à la fois musical et visuel

Pandemonium : Oui , en plus des vidéos on est maquillé, comme des Boogeyman . D’ailleurs on va travailler tout ça en résidence, cette année, si tout se passe bien.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Vous annoncez donc la sortie officielle de March Of The Dead ce vendredi 29 janvier 2021, alors qu’en fait je pensais qu’il était paru en novembre 2020?

Pandemonium : En fait, il devait sortir le 20 novembre 2020, avec un concert prévu à La Chapelle Argence à Troyes, le 20 novembre. Et vu le confinement, c’est tombé à l’eau. Donc on a attendu car il faut quand même savoir que l’on n’avait nulle part où vendre cet album. . On a donc décidé de le sortir aujourd’hui car cela fait juste un an que l’on a enregistré l’album.

Au départ on devait le sortir en septembre. Et donc Roger (Replica Promotion) avait contacté la presse mais on a changé d’avis. Finalement ils nous a dit de ne pas nous inquiéter car on pourrait le sortir plus tard. Et effectivement le 20 novembre on était confiné. Donc aujourd’hui il est disponible sur toutes la plateformes numériques et via notre site internet pour les CD. Ensuite chez notre disquaire à Toyes le temps que l’on trouve d’autres magasins distributeurs.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment vivez vous cette sortie d’album sans pouvoir le défendre en concert?

Pandemonium : Il faut vraiment avoir beaucoup de patience. C’est très frustrant et ça met en colère aussi car ça change toutes les semaines. On vit dans l’incertitude et c’est comme ça pour beaucoup de groupes. Donc c’est très difficile.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment s’est passé la composition de l’album ?

Pandemonium : Alors c’est Fred l’auteur compositeur. Et sur cet album, il y a 6 nouveaux titres et 4 autres qu’il avait déjà composé auparavant avec son ancienne formation. Donc Fred nous ramène une démo avec ses idées et on travaille dessus. Mais pour les 6 nouveaux titres j’ai travaillé avec lui à la composition et à l’écriture. Ensuite David et Speed rajoutent leurs arrangements.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez enregistré votre album aux Studios de l’Âme du Temple à Troyes, vous aviez déjà travaillé avec Jean-Marc Pinaud ?

Pandemonium : Non, c’était la première fois mais il était déjà venu nous voir deux fois en répétitions. On s’était rencontré  à un concert de No One Is Innocent qui passait à Toyes. Et quand je lui ai dit que je collaborais avec Fred, il a dit pourquoi pas. Je lui ai envoyé une ancienne démo de Fred avec ses autres musiciens et il est venu ensuite nous voir. Il a bien aimé et il est revenu nous voir juste avant que l’on commence l’enregistrement. Il a pu écouter les nouveaux morceaux et c’est à partir de là qu’est née notre collaboration.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Les textes sont inspirés surtout de livres ou de films?

Pandemonium : Oui, de livres et de films d’horreur mais aussi de choses que l’on vit actuellement. March Of The Dead c’est un peu ce qui se passe en ce moment. (rires) Donc voilà ça tombait pile poil. C’est vrai que l’on ne s’attendait pas à cette pandémie. On nous aurait dit ça un an avant, quand on enregistrait, on ne l’aurait jamais cru.

_____________________________________________

Rock Metal Mag : Le titre Malleus Maleficarum a bien un rapport avec le marteau des sorcières ?

Pandemonium : Bien sur. Dans la chanson, on raconte l’histoire des inquisiteurs de l’époque qui tuaient toutes les sorcières mais aussi toutes les personnes considérées comme hérétiques. Ce qui est sympa dans la chanson c’est que la situation s’inverse et ce sont les inquisiteurs qui se font pourchasser. (rires)

________________________________________________

Rock Metal Mag : Pour le titre Gnome quelle est le sens du bruitage de l’intro?

Pandemonium : En fait c’est Maz, Jean Marc Pinaud qui a eu l’idée. Comme on avait fait des samples pour presque toutes les chansons, il a décidé de nous préparer quelque chose dans le style. Comme la chanson parle d’un Gnome à la tête de monstre il a fait toute une histoire. Donc on entend quelqu’un marcher sous la pluie. Il va ouvrir une espèce de pierre tombale et il découvre que l’on est là.

__________________________________________

Rock Metal Mag : Vous écrivez les textes à deux avec Fred ?

Pandemonium : On écrit les paroles ensemble. Et c’est assez sympa parce que Fred par exemple fait un riff à la basse, donc moi à la guitare je vois ce qu’il veut . Ensuite on commence à chercher les phrases. Il y a des morceaux que l’on a fini carrément dans la salle d’enregistrement. Pour March of The Dead et Malleus Malleficarum on les a terminé en studio à l’enregistrement car il y a des choses qui n’allaient pas. (rires)

_____________________________________________

Rock Metal Mag : Fun, Fear and Rock’n Roll c’est vraiment votre devise et ce qui définit le mieux votre groupe ?

Pandemonium : Oui complètement. C’est passer un bon moment avec ce coté horrifique des films d’épouvante et la musique Rock/Metal.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Qui est l’auteur de la pochette et comment s’est fait le choix de l’illustration?

Pandemonium : La pochette a été réalisée par un artiste parisien qui s ‘appelle JessX et qui collabore avec le magazine Distorsion. Il a aussi sa propre BD . Fred le connaissait depuis des années et je l’ai rencontré par la suite. Et comme c’est aussi un passionné de films d’horreur, on lui a demandé ça l intéressait de faire notre pochette. Il a été tout de suite d’accord et c’est vraiment un gars dans l’esprit de l’album. On lui a donné carte blanche et c’est lui qui a tout fait.

Rock Metal Mag : Elle est chouette cette pochette, elle me fait penser au château de la famille Adams et aux Comics.

Pandemonium : Oui c’est un peu dans cet esprit là. (rires)

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez récemment sorti le single Devil talking in my head pourquoi avoir choisi ce titre en particulier?

Pandemonium : On aime beaucoup ce morceau. Il y a un mélange d’idées et on adore la partie où il y a le break qui est super. On ressent musicalement plusieurs influences de groupes à travers ce titre. Et puis il est Dark aussi, lourd et entraînant.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est ton titre préféré ou tu en as un autre ?

Pandemonium : J’aime beaucoup celui là, mais j’aime bien aussi Malleus Maleficarum. La guitare rythmique et toute la section rythmique est super.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous préparez de nouveaux morceaux en attendant les concerts ?

Pandemonium : Ah oui, tout à fait.  On aurait aimé enregistrer beaucoup plus de morceaux mais c’était une question de budget. Ce n’était pas possible pour nous.  Et d’ailleurs l’album a été enregistré en 5 jours à raison de 10 à 12 heures par jour. Mais c’est sur que l’on travaille sur de nouveaux morceaux et ce sera pour le deuxième album. De toutes les façons on a le temps vu la situation actuelle.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous essayez de planifier des dates de concerts pour la rentrée ou vous préférez attendre?

Pandemonium : Non n’on attend pas. On essaie déjà de préparer l’après. On ne peut pas rester comme ça à attendre toute notre vie. Il faut continuer de travailler. Normalement on devrait avoir une date au Club à Paris avec HIGH-SCHOOL MOTHERF**KERS. Mais même la programmatrice du Club ne sait pas si ça va ouvrir et quand. Donc voilà le concert aura lieu une fois la réouverture annoncée. On ne peut pas caler de date sans savoir si elle va être maintenue ou si ça va sauter.

Ensuite on doit aussi faire notre release à La Chapelle Sur Argence le 3 avril 2021. Et hier, j’ai eu un rendez vous téléphonique avec Patricia Quintana qui s’occupe de la production de ce concert. Mais là c’est pareil, on ne sait pas. C’est vraiment compliqué car on attend, on attend.. Le concert était programmé pour le 20 novembre et on a du décaler au 3 avril et on attend toujours pour savoir si cela sera possible et dans de bonnes conditions.

Parce que un concert assis c’est hors de question. Pour un certain style de musique c’est surement possible mais pas pour la notre. (rires) Ils ont essayé de nous vendre un concert assis, mais on a refusé. “Non merci, on attend” !

________________________________________________

Live de Sleazyz le 01/10/2020 Chapelle Argence à Troyes à l’occasion de la Palme 2020

Rock Metal Mag : Est ce que vous envisagez un live stream ?

Pandemonium : On a déjà fait un live stream en octobre. Ce n’était pas prévu en fait. On était dans un dispositif qui s’appelle Palme et où on est accompagné pendant presque 1 an à La Chapelle Argence . Et là il y avait des master class et un concert était prévu. Mais cela a été annulé et Yohan qui s’occupait de La Palme, a décidé de faire des captations Live.

Donc on a fait une captation de 5 titres. Mais c’était vraiment horrible, puisque l’on joue devant personne. C’était froid et même si nous étions dans les meilleures conditions pour jouer, car c’est une belle salle, je ne veux pas recommencer ce type de concert.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous prévoyez de sortir un nouveau clip?

Pandemonium : Alors pas dans l’immédiat puisque le clip de “Devil Talking in My Head” est sorti il y a une semaine. Mais pour le prochain ce sera surement Psycho Witch.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Je te laisse le mot de la fin pour conclure cette interview.

Pandemonium : Déjà merci beaucoup. Ensuite j’espère que l’on pourra retrouver tout le monde en concert pour partager la scène avec tous nos amis des autres groupes. On espère pouvoir défendre cet album en live le 3 avril à La Chapelle Argence si tout va bien. Le 6 février on sera présent chez notre disquaire The Message à Troyes. Et aujourd’hui, 29 janvier, notre album March Of The Dead est disponible sur notre le site internet de Sleazyz et sur les plateformes de Streaming.

____________________________________________________

Rock Metal Mag remercie Ileana du groupe Sleazyz et Roger de Replica Promotion