Interview avec le groupe Fractal Universe

Interview avec le groupe Fractal Universe

Entretien avec Vince, Hugo,Valentin et Clément de Fractal Universe qui étaient en journée promotion au Black Dog à Paris avec Roger de Replica Promotion

Entretien avec Vince, Hugo,Valentin et Clément de Fractal Universe au Black Dog à Paris

Rock Metal Mag a pu s’entretenir, au Black Dog à Paris, avec le groupe Fractal Universe qui sort son nouvel album, « Rhizomes of Insanity », via Metal Blade Records, ce 19 avril 2019.

Rhizomes of Insanity track-listing

Oneiric Realisations
Flashes of Potentialities
Rising Oblivion
A Reality to Foreclose
Masterpiece’s Parallelism
Parabola of Silence
Madness’ Arabesques
Architectural Aberrations
Fundamental Dividing Principle
Chiasmus of the Damned
Collective Engram – Unplugged (Bonus Track)

FRACTAL UNIVERSE
Vince Wilquin – Guitar / Vocals
Hugo Florimond – Guitar
Valentin Pelletier – Bass
Clément Denys – Drums

De gauche à droite : Hugo, Vince, Clément, Valentin

************************************

Rock Metal Mag : Votre deuxième album studio « Rhizomes of Insanity » sort le 19 avril chez Metal Blade avec qui vous avez signé en décembre dernier. C’est un grand pas en avant pour vous surtout 4 ans seulement après votre formation, comment s’est passée cette rencontre avec ce prestigieux Label?

Hugo : Alors c’est une des personnes qui travaille avec le label qui nous avait remarqué avec la sortie de notre premier album « Engram of Decline ». Donc pour ce deuxième album, nous sommes allés voir cette personne en question et elle a pu le faire parvenir à tout le Label. Cela a débouché sur la signature du groupe avec Metal Blade.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous vous attendiez à signer avec un Label aussi important ?

Vince : Non pas du tout. On a démarché plusieurs labels et on ne savait pas trop à quoi s’attendre. On s’attendait a un label plus petit, donc on a eu vraiment de la chance de rencontrer cette personne.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi avez vous choisi de faire un concept album pour votre second album « Rhizomes of Insanity »?

Vince : Nous aimons beaucoup les concept albums. C’est un moyen d’avoir une cohérence aussi bien au niveau musical qu’au niveau des paroles. C’est l’image d’un thème fort qui est renvoyé.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi le choix du concept de la folie ?

Vince : Je pense que la folie est une chose sur laquelle beaucoup de personnes se questionnent à un moment ou à un autre. On se demande quelle part de folie est en nous et c’est un questionnement qui revient souvent. On voulait essayer d’approcher ce concept sous différents angles pour montrer que ce n’est pas nécessairement quelque chose de péjoratif, qui nous définit et qui définit aussi la société. Et au final c’est une chose qu’il faut chercher à connaître pour finir par se découvrir soi-même.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Musicalement parlant, on peut dire que cet album est beaucoup plus diversifié et plus émotionnel que « Engram of Decline » paru en 2017 ? Quelles sont les principales différences entre les 2 ?

Hugo : Au niveau musical, on peut dire que c’est un album qui se veut un peu plus accessible, un peu plus personnel. Il y a une certaine recherche de soi. Il est peut être également un peu plus diversifié au niveau des couleurs musicales.

Vince : C’est une évolution assez naturelle du son de notre précédent album . On a cherché à développer ce qui faisait notre personnalité sur l’album précédent. On a voulu pousser ça un peu plus loin et on ne s’est pas questionné sur la direction à prendre. Cela s’est fait tout naturellement

________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi le titre « Rhizomes of Insanity » ? Moi je l’ai traduit par les ramifications de la folie et vous quel sens lui donnez -vous ?

Vince : En philosophie, un rhizomes est une structure au sein de laquelle chaque élément peut avoir une influence sur un autre élément . Donc cela signifie qu’il n’y a pas un lien de causalité facile à établir, mais que tout est lié. C’est quelque chose qui représente bien le fonctionnement de notre cerveau. Il y a énormément de mécanismes chez l’homme, donc il est difficile de savoir d’où vient la cause. Tout est imbriqué et au final cela résume tout le concept de l’album. Il faut essayer de se repérer dans ce dédale de la folie.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous vous êtes inspiré du philosophe Zhuang Zhou, adepte du Taoisme, pour écrire les paroles du premier titre, Oneiric Realisations pourquoi ?

« Zhuangzi rêva une fois qu’il était un papillon, un papillon qui voletait et voltigeait alentour, heureux de lui-même et faisant ce qui lui plaisait. Il ne savait pas qu’il était Zhuangzi. Soudain, il se réveilla, et il se tenait là, un Zhuangzi indiscutable et massif. Mais il ne savait pas s’il était Zhuangzi qui avait rêvé qu’il était un papillon, ou un papillon qui rêvait qu’il était Zhuangzi. Entre Zhuangzi et un papillon, il doit bien exister une différence ! C’est ce qu’on appelle la Transformation des choses. »

 Tchouang-tseu, Zhuangzi, chapitre II, « Discours sur l’identité des choses »

Vince : On est parti de cette citation car elle nous a plu, mais tout le concept n’est pas inspiré de ce courant de pensée. C’est juste une base qui nous a permis de dériver ensuite par associations libres sur différents thèmes. Ce questionnement , cette métaphore du papillon, nous a inspiré et cela a été le point de départ.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que tu t’inspires en grande partie d’ouvrages philosophiques ?

Vince : En ce qui concerne les paroles, on travaille en collaboration avec une personne extérieure au groupe et qui est un de nos amis : Arthur Massot. Déjà sur l’album précédent on s’était basé sur un ouvrage de Nietzche ( Ainsi parlait Zarathoustra). Donc on a lu cet ouvrage pour s’en inspirer mais ce n’est pas non plus une trame figée que l’on essaie de suivre. On développe nos propres idées par rapport à ça. Donc, comme pour la citation de Zhuang Zhou, c’est un point de départ et ensuite ce sont toutes nos expériences personnelles et toutes nos lectures qui viennent enrichir les paroles.

__________________________________________________

Rock Metal Mag : Depuis combien de temps préparez vous cet album?

Vince : En fait lorsque l’on a fini d’enregistrer un album, c’est une période assez propice pour commencer à travailler sur autre chose Nous avons passé plusieurs mois à enregistrer les morceaux et à écouter toujours la même chose. Une fois que tout ça est terminé on a envie de s’ouvrir à autre chose et commencer à travailler sur de nouvelles idées. En général c’est une période assez inspirante. L’album a donc été commencé fin 2016 et nous avons composé les premières maquettes à ce moment là. Et la composition a duré à peu près 1 an et demi.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quelles sont vos principales influences musicales ?

Hugo : On a des influences communes, notamment par rapport à ce que l’on fait pour le groupe. Cela vient surtout du Death Metal, progressif et technique des années 1990 et notamment le Smich Death. Et aussi de groupes plus récents comme les allemands d’ Obscura qui nous a beaucoup influencé à nos débuts. Ensuite, on écoute aussi chacun des choses différentes.

Vince: On a tous un backdrop assez différent. Pour ma part j’ai grandi en écoutant Deep Purple, Led Zeppelin et ce genre de groupes.

Clément : Alors je suis entré dans le Metal avec des groupes comme Slipknot, Korn entre autres. Ensuite je me suis dirigé vers le Thrash Metal et lorsque j’ai rejoint Fractal Universe j’ai découvert le Death Metal et Death Technique.

Valentin : j’ai plus ou moins commencé avec Gojira et Dark Tranquility et toute la partie Death Metal. Et comme beaucoup de jeunes de mon époque on a commencé avec Rammstein, Korn etc…

________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quel est votre processus concernant la composition ?

Hugo : Alors c’est surtout Vince la tête pensante en matière de composition de tous les morceaux. Il nous envoie des maquettes sur lesquelles on peut éventuellement ajouter quelque chose. Et lorsque nous sommes d’accord sur la direction musicale, il nous envoie les partitions, pour que l’on puisse travailler chacun de notre coté. Ensuite, on les joue ensemble en répétition.

Vince : Je réalise une grosse partie du travail en amont, et ensuite on écoute les préproductions ensemble. On peut en discuter et travailler en commun sur certains enchaînements et arrangements. Après il y a le travail en salle de répétitions.

Clément : Chaque étape est différente. Des fois il y a des petits ajustements de dernières minutes, des petites révisions et des idées qui s’ajoutent après quelques mois de travail.

________________________________________________

Rock Metal Mag : L’enregistrement de la batterie s’est fait en Allemagne au
Ghost City Recordings , vous connaissiez déjà ce studio?

Clément : Oui, on fait partie d’une structure d’accompagnement organisée près de chez nous (ndlr : Multipistes, Nancy) ce qui nous garantissait deux jours d’enregistrement en studio. Et nous avions déjà eu l’occasion d’aller au Ghost City pour faire une pré-production. Donc, cela s’était bien passé et comme on cherchait un lieu pour avoir un son de batterie optimal pour l’album, on a travaillé avec Nikita Kamprad, au Ghost City Recordings.

Nikita est la tête pensante du groupe « DER WEG EINER FREIHEIT« , pour ceux qui connaissent. Donc c’était une expérience vraiment géniale.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez à nouveau travaillé avec Flavien Morel pour l’enregistrement des guitares et du chant?

Vince : On a fait appel à lui pour le mixage et le mastering, comme sur nos précédents albums. C’est un ami, proche de chez nous et cela simplifie vraiment le travail. On se voit pour faire le mixage et c’est vraiment très interactif . En plus il connait bien le son du groupe et il sait ce que l’on cherche à transmettre. Il a fait d’ailleurs, un super boulot sur cet album. nous avons passé beaucoup de temps dessus.

L’enregistrement s’est étalé sur 2 mois, entre le début de la batterie et la fin des prises chant. Pour le mixage il a fallu 3 semaines avec des phase où le se voyait pour peaufiner des détails et d’autres moments où il travaillait de son coté pour nous envoyer un son global de tout ce qui est batterie, guitares rythmiques. On faisait les arrangements ensemble.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez présenté une première vidéo avec le premier single « Oneiric Realizations » , c’est le fil directeur de « Rhizomes of Insanity »

Vince : Il résume bien la couleur de l’album . Il y a beaucoup de dynamique et il est à la fois aéré, accrocheur et assez rapide. Donc, c’est un morceau qui résume bien toutes les facettes de cet album. C’est aussi pour cette raison que l’on a choisi de le placer en premier. Il a une accroche rapide et il est le reflet de notre personnalité.

Clément : Le premier morceau est à double tranchant. Il va présenter l’album et les gens vont pouvoir se faire un avis la-dessus. Que ce soit les anciens fans et les nouveaux .

Hugo : C’est la première impression et il faut qu’elle plaise.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez récemment dévoilé le second single, ‘Masterpiece’s Parallelism’, ce morceau a une importance plus particulière?

Hugo : C’est un des plus rapide et des plus technique de l’album. Il peut contraster avec le 1er single car il est plus direct et il bouge un peu plus. C’est pour ça que nous l’avons choisi car il est différent du premier.

Vincent : Il est un peu plus dans la veine du précédent album. Il fait un peu le lien avec ce que l’on a fait avant.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Sur votre page Facebook vous aviez demandé lequel de ces 2 single avait eu la préférence de vos fans et pourquoi. Quelle a été la réponse ?

Vince : Alors il y a eu de tout. Certains préféraient le premier d’autres préféraient le second . les réponses ont été plutôt partagées et donc c’est difficile de se faire un avis. Globalement les deux ont eu des retours positifs. Il n’y a personne qui a adoré l’un et détesté l’autre .

Clément : En fait on ne se rappelle plus trop pourquoi ils ont choisi l’un plutôt que l’autre.

Valentin : Je me souviens de commentaires sur Masterpiece comme quoi il était beaucoup plus accrocheur. Surtout à cause des rythmes de la batterie et de la technique de la guitare pendant l’impressionnant solo.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Qui a réalisé la pochette ?

Hugo : Alors c’est Shad et c’est le même artiste qui a fait la pochette de notre 1er EP, Boundaries Of Reality et de notre 1er album Engram Of Decline. C’est un de mes amis du lycée, avec qui je m’entend très bien et qui a toujours aimé dessiner. Donc après le lycée il s’est dirigé vers une école d’art et pour la sortie de notre premier EP c’est à lui que j’ai demandé.

Il a été intéressé, même très motivé et il a fait un super boulot. Au final on a continué de travailler avec lui pour cette 3ème sortie. On lui a donné des directives notamment pour les couleurs. Ensuite il a pu écouter la musique et lire les paroles pour composer de son coté à sa façon.

Vince : Sur l’album précédent on avait une idée plus précise. On lui a donné des instructions très claires de ce que l’on voulait. Pour celui là on lui a plus laissé carte blanche. Donc il nous a présenté 3 idées totalement différentes qu’il avait déjà esquissé. C’est celle là qui nous a le plus attiré et donc on l’a retravaillé un peu plus en détails.

Rock Metal Mag : Vous avez choisi une couleur chaude et enflammée pour cette pochette.

Hugo : Oui c’était surtout pour contraster avec la pochette précédente, qui est dans les bleus assez froids. Donc cette couleur chaude colle au son un peu différent de ce nouvel album qui est un peu plus chaleureux avec une production plus dynamique.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi finissez vous l’album avec le titre Bonus Collective Engram qui est le 10 ème morceau de votre 1er alum « Engram of decline » et en version acoustique ? (feet Michael Keene sur le 1er )

Vince : C’est un titre bonus disponible uniquement sur la version européenne. L’idée de faire une version acoustique d’un morceau nous trottait en tête depuis un certain temps. Ce titre là s’y prêtait bien et on a pu bénéficier du dispositif d’accompagnement que l’on a évoqué tout à l’heure pour l’enregistrement. Ce dispositif nous garantissait 2 journées dans un studio en Allemagne. En fait on ne savait pas comment exploiter ces deux jours. C’est trop court pour enregistrer un album et même les batteries.

Clément : On avait enregistré les pré-productions mais on avait pas avancé plus que ça depuis. Il fallait trouver quelque chose.

Vince : Voilà, on s’est dit qu’il fallait tenter une idée différente, avec beaucoup de percussions, contrebasse et guitare acoustique. Et donc nous avons enregistré cette version acoustique.

Hugo : C’est surtout une expérience qui a bien abouti.

_____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Et vous envisageriez de faire un album acoustique par la suite ?

Vince : Pourquoi pas . C’est vrai que les morceaux peuvent s’y prêter.

___________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez surement déjà commencé la compositions de nouveaux morceaux ?

Hugo : Oui un troisième album est déjà en préparation.

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que cet album sera une continuité de
« Rhizomes of Insanity » ou bien le thème sera totalement différent ?

Vince : On a pas encore réfléchi au thème de ce troisième album. Pour l’instant il y a juste la musique. Mais je pense qu’il restera dans la continuité. Il n’y aura pas de coupures radicales avec le second album et ce que l’on a pu faire auparavant. Ensuite, forcément, cela va évoluer. En tant que musiciens on cherche toujours à progresser. Il y aura de nouveaux éléments et même des choses assez surprenantes, tout en gardant cette identité que l’on essaie de se construire.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez prévu de sortir un nouveau clip ?

Clément: Le 19 avril, le jour de la sortie officielle de l’album, on va lancer un nouveau clip pour le troisième single de l’album.

Le fameux clip est donc sur le titre : « Flashes of Potentialities »

_____________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez annoncé vos premières dates avec la sortie de votre album, est ce que vous avez de nouveaux concerts à annoncer ?

Vincent : Oui on va participer aux 4 dates de The Black Dahlia Murder  à Angers, Paris , Lyon et Mulhouse. On jour également à Toulouse dans la semaine qui suit la sortie de l’album. Ensuite on a une date avec Cannibal Corpse et Napalm Death à Limoges.

Prochains concerts :

L’album est dans les bacs depuis hier.

« Fractal Universe nous offre un 3ème album d’une énorme intensité. Le quatuor a su mélanger avec beaucoup de talent un Metal , Thrash, progressif, mélodique, et technique à partir d’une trame Death Metal et le résultat est détonant. Embarquez dans les méandres de ce
« Rhizomes of Insanity » et laissez vous portez par son atmosphère saisissante et la voix impressionnante de Vince. Rock Metal Mag « 

Rock Metal Mag remercie Fractal Universe, Roger de Replica Promotion et le Black Dog

Facebook :
https://www.facebook.com/fractaluniverseband/
https://www.facebook.com/replicapromotion
https://www.facebook.com/Replica-Promotion-129323440466556/
https://www.facebook.com/BlackDogParis/

1 1 Commentaire