HOWARD + DJIIN le 6 janvier 2023

HOWARD + DJIIN le 6 janvier 2023

Live report : HOWARD + DJIIN le 6 janvier 2023 au Backstage By the Mill par David Dwidou Photography

LIVE REPORT : HOWARD + DJIIN
Au Backstage By The Mill
le 6 janvier 2023
Par David Dwidou Photography

La soirée est co-organisée par Delta Fuzz Electronics (structure du groupe), l’association Below The Sun et NRV Promotion.

Affiche Howard

Ce soir le O’Sullivan backstage By The Mill, accueille la release party du groupe Howard pour célébrer la sortie de son second album « Event Horizon » en octobre dernier. Cette release initialement prévue début décembre avait été repoussé pour ne pas tomber en même temps qu’un match de l’équipe de France lors du dernier Mondial de football.

On commence donc l’année 2023 de manière bien rock avec une affiche qui sent bon le Fuzz, le Psychedelic rock, le Stoner, … mais qui nous propose surtout un voyage dans le temps de 50 ans en arrière à l’époque bénie du rock des 70’s.

DJIIN

Djiin est ce groupe de l’Ouest (Rennes) que Howard a donc choisi pour l’accompagner sur sa release party. Et quel bon choix ! Avant l’arrivée sur scène, le ton est donné par un empilement de matériel vintage.  On sait déjà à quoi s’attendre, et lorsque les musiciens entrent en scène le look très typé 70’s nous le confirme. Djiin est composé de Tom Penaguin à la guitare, Charlelie Pailhes à la basse, Allan à la batterie et Chloé Panhaleux au chant mais aussi à la harpe électrique, une des particularité de ce groupe.

De suite on rentre très facilement dans ce rock stoner / psyché, servi par une sono bien mixée.

Djiin va jouer dans l’ordre, l’intégralité de son dernier album « Meandering Soul » sorti en 2021. Mais avec en plus le morceau « Child » , issu de son premier opus « The Freak » (2019). Moi qui les découvre en live, je suis conquis et rentre bien dans leur univers qui est finalement très varié. Les ambiances calmes s’enchaînent à d’autres plus envoutantes qui débouchent sur des rythmiques bien stoner. Et parfois elles s’alourdissent pour atteindre la pesanteur d’un doom écrasant. Les interventions de harpe électrique sont partie intégrante de la musique et ne dénotent en rien. Chloé sait aussi moduler sa voix pour coller à toutes ces ambiances, allant de plaintes langoureuses à des screams qui remuent la foule jusqu’au fond de la salle.

Le public, qui a très vite garni la salle, aura le privilège d’accueillir Chloé pour 2 ou 3 sorties micros en main dans la fosse. Elle joue avec des admirateurs ravis de pouvoir s’égosiller avec la demoiselle. Bravo à Djiin pour ce set convaincant. Seule ombre au tableau, le fait justement que durant la majeure partie du set on ne voit les musiciens qu’en ombres chinoises.  Mais si c’est leur choix, on l’acceptera ainsi. On les reverra avec plaisir dès que l’occasion se présentera.

Setlist

Black Circus
The Void
Red Desert
Warmth Of Death
White Valley
Waxdoll
Child

https://www.facebook.com/djiin.theband/

DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN DJIIN

HOWARD

C’est une salle pleine comme un oeuf qui accueille avec ferveur les 3 musiciens d’Howard. Cette date était attendue par beaucoup semble-t-il. On fête donc ce soir la sortie du 2ème opus d’Howard « Event Horizon », que nous ont concocté avec amour et passion Raphaël Jeandenand aux claviers/orgue, basse et thérémine, Tom Karren à la batterie et JM Canoville au chant et à la guitare.

D’entrée on démarre avec l’excellent « I Hear A Sound » du nouvel album et son riff accrocheur.

L’alchimie entre les 3 compères est déjà parfaite. On découvre l’usage de ces gracieuses sculptures métalliques de part et d’autre de la scène. Ce sont en fait 2 thérémines géants éclairés de l’intérieur pour un plus bel effet visuel et sonore. Instrument maîtrisé de main de maître si j’ose dire.

Bien que JM soit au chant et à la guitare, et donc très fréquemment mobile sur scène, ses 2 acolytes coincés aux claviers et à la batterie attirent tout autant l’attention par leur jeu et leur implication au service de la musique. Les 3 musiciens sont très concentrés sur leur musique et on discerne en permanence leur bonheur d’être sur scène.  Cette grande concentration et maîtrise s’accompagnent d’un gros feeling. C’est celui du rock 70’s et de sa grande qualité. D’ailleurs, par moment, on se remémore Led Zep, dans les arrangements d’orgue de Raphaël! Moi qui suis plutôt sensible aux guitares très éléctrifées, j’adore aussi les parties d’orgue lorsqu’elles sont jouées comme ici. Elles s’intègrent parfaitement aux morceaux.

Les esprits de Jon Lord, John Paul Jones et Ray Manzarek planaient sur la scène ce soir.

Le set sera composé de 6 morceaux du nouvel album et de 4 du premier. Avec au final, le merveilleux « Event Horizon » qui résume bien toute l’étendue des 3 musiciens et de leurs compos aux ambiances variées, changeantes, mais toujours bien amenées et enchainées.

Le public en redemande.  Alors, en guise de rappel, nous aurons droit à « Evil » et « Moan » du tout premier EP de 2018. Suivra une longue ovation méritée et une séance de dédicace en toute convivialité au merch et dans la salle.

Setlist

I Hear A Sound
Quicklime
The Path
Seeds Of Love
Bankable Sermon
Telescope
Gone
Heedless
Void
Event Horizon
Rappel
Evil
Moan

https://www.facebook.com/howardofficial

HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD HOWARD

Merci à Djiin et Howard pour ce merveilleux début d’année bien rock, fuzz, stoner, psyché, doom, … aux organisateurs, à la salle et NRV Promotion pour l’accréditation photo.

David « Dwidou » Dauphin