EVANESCENCE: Interview avec le batteur Will Hunt

EVANESCENCE: Interview avec le batteur Will Hunt

Will Hunt Batteur du groupe EVANESCENCE a bien voulu répondre à nos questions via zoom.

A l’occasion d’une journée promotion via Zoom organisée par Replica Promotion, Gaelle a pu s’entretenir avec Will Hunt, batteur du groupe Evanescence.

Son album The Bitter Truth est sorti le 26 mars 2021

Membres du groupe

JEN MAJURA : Guitare
TROY MCLAWHORN : Guitariste
WILL HUNT : Batterie
TIM MCCORD : Basse
AMY LEE : Chant

FACEBOOK

Will Hunt batteur de Evanescence

Rock Metal Mag : Evanescence est de retour avec de nouvelles chansons 10 ans après son dernier album. Dans The Bitter Truth, vous revenez à vos racines avec certains morceaux qui ont été composés il y a une décennie. Avez-vous dû les retravailler complétement ?

Will Hunt : Non pas vraiment. Par exemple sur le titre ”Yeah Right”, nous n’avons quasiment rien changé ! Nous avons ajouté un pont qui est différent de la version initiale. C’est un peu pareil pour ”Take Cover’‘. Nous avons greffé une section bien plus heavy et la fin est différente. A l’origine, tous ces morceaux déjà écrits sonnaient davantage électronique. Nous avons gardé des éléments électro, comme dans les couplets de ”Yeah Right”. Par contre, les refrains ont été transformés de manière à les faire sonner davantage comme du Evanescence classique. De même avec “Take Cover”. Nous avons fait en sorte que cette chanson ressemble à Evanescence, à ce que nos fans pouvaient espérer entendre.

********************************************

Rock Metal Mag : Comment était l’atmosphère pendant l’enregistrement alors que le monde était en pause ?

Will Hunt : Nous avons commencé à enregistrer en février, juste avant le premier confinement. On avait trois ou quatre chansons de prêtes. Ensuite, nous devions venir jouer en Europe avec Within Temptation au mois d’avril, puis revenir aux U.S.A pour enregistrer la suite. C’était le plan initial mais évidemment, cela ne s’est pas passé comme cela. L’ambiance des premières chansons enregistrées et celle présente sur les autres chansons est complétement différente. Je pense que tout le monde est d’accord pour dire que nos vies ont été vraiment chamboulées. Mais je crois que cette atmosphère étrange nous a guidé dans la composition l’album. C’est ce qui nous a permis d’en arriver là où nous en sommes avec The Bitter Truth.

Certaines chansons été donc déjà écrites, mais d’autres ne l’étaient pas encore, ou n’étaient pas terminées, et je pense que les évènements ont ajouté beaucoup d’émotions à l’album. Il y a un côté plus heavy et plus sombre qui se reflète. Plusieurs étapes ont forgé The Bitter Truth. Quand nous sommes rentrés en studio en février, nous y sommes restés environ 1 mois. Quant à Amy, elle a terminé ses parties vocales en 6 semaines. Nous avons ensuite entamé la suite de l’enregistrement fin juillet, début août 2020 je crois. On y est resté à nouveau 6 semaines environ. On était tous ensemble à ce moment là. Ensuite Amy a tout terminé aux alentours de septembre, presque en octobre. C’est à ce moment là que le mixage a démarré. Je pense que l’enregistrement nous a pris 5 ou 6 mois dans sa globalité.

*************************************************

Rock Metal Mag : Quel a été le plus gros challenge pour toi ?

Will Hunt : Je dirais que le plus gros challenge pour moi personnellement, c’est maintenant ! Dans ma carrière, à moins de remonter en 1996 avec mon groupe de l’époque Stuck Mojo, je n’ai jamais été si proche de la sortie d’un album, sans être en train de répéter en vue d’une tournée. Ou même sans être déjà en tournée pour promouvoir un album. Je ne savais pas que ça se passerait comme cela, mais en fin de compte, c’est ça le plus gros défi. Etre là, sans savoir quoi faire !

J’ai l’impression que je devrais être en train de faire un truc, mais que je ne le fais pas, comme si c’était mal. Faire l’album, une fois avoir compris comment procéder durant une pandémie, c’était beaucoup plus naturel. En réalité, c’était même thérapeutique et je me sentais très bien. Donc pour moi, c’est vraiment la situation actuelle, l’après enregistrement, qui est le véritable challenge à surmonter.

*****************************************************

RMM : Vous avez des invités talentueuses telles que Lzzy Hale (Halestorm) et Taylor Momsen (The Pretty Reckless) sur ”Use My Voice”. Comment est née cette idée et comment l’avez-vous mise en place ?

Will : Amy a toujours été très franche a propos de son engagement. Elle a toujours soutenu l’émancipation des femmes, ainsi que les femmes fortes, et ce genre de choses. Je ne veux pas dire que c’est le fondement du groupe, bien que nous nous en soucions, mais c’est une part importante du groupe. Quand nous avons repris les tournées en 2015 ou en 2016, peu importe, elle a clairement fait comprendre qu’elle voulait donner une chance à des groupes avec une femme comme leader, ou a des groupes entièrement féminins. Nous avons donc côtoyé beaucoup de groupes avec des femmes sur ces tournées.

On a une super relation avec Halestorm et son équipe depuis très longtemps. Halestorm a même ouvert pour Troy et moi en 2005 avec notre ancien groupe Dark New Day. Le groupe voyageait dans un camping car avec les parents. Je me souviens très bien du lieu. C’était à Flint dans le Michigan. Ils commençaient leur concert avec Lzzy en A cappella et je l’entendais chanter pendant je m’échauffais près du tour bus. Là je me suis dit « P*tain de m*rde c’est qui elle ! Il faut que j’aille voir ! ». C’était des gosses. Je pense qu’elle devait avoir aux alentours de 17 ans et Arejay, son frère, avait peut-être 14 ans. C’était incroyable.

Enfin voilà, nous les connaissons depuis un bon bout de temps et nous avons fait d’autres concerts ensemble avec Evanescence. Lzzy a co-écrit la chanson ”Use My Voice”. Elle avait des idées de mélodies alors Amy a sollicité sa participation sur l’album. Elles ont toutes les deux une belle relation. De mon côté, je suis très heureux d’avoir Scott Kirkland de Crystal Method. C’est un DJ. Il joue la toute première chanson avec sa propre interprétation et il fait des trucs vraiment cool. J’étais très content à l’idée de savoir qu’il ferait partie du projet.

****************************************************

RMM : La sortie de l’album aurait apparemment été retardée par la pandémie. Pourquoi était-il nécessaire de la repousser ?

Will : Nous nous en sortons bien car nous n’avons pas eu besoin de trop repousser la sortie. La pandémie a certes changé nos plans, mais le report ne s’est fait que sur 1 mois. Dès le début, nous avions prévu d’enregistrement seulement quelques chansons avant la tournée européenne, puis de retourner en studio plus tard. Et nous avions aussi des mini tournées de prévues ici et là entre les prises de son. Donc l’idée de base, c’était vraiment d’enregistrer petit à petit et de dévoiler quelques morceaux au fil du processus.

L’industrie de la musique a beaucoup changé. C’est devenu très rare de dévoiler d’un coup un album dans son intégralité. Maintenant, il faut procéder étape par étape avec des singles. C’est ce que nous voulions faire avec The Bitter Truth en sortant plusieurs singles en 2020 avant la sortie finale en janvier, voire en février. Au bout du compte, ça n’a pas vraiment été repoussé, c’est peut-être même l’inverse car nous étions préparés. On avait déjà un plan avant que tout ne ferme. Le report ne se joue qu’à quelques semaines près !

*************************************************************

RMM : C’est un album très intéressant avec des sonorités heavy et surtout des sonorités électroniques comme épine dorsale. Est-ce pour vous le mélange idéal, le vrai son du groupe ?

Will : Oui j’aime ce que tu dis, c’est tout à fait exact. Certaines personnes, comme les puristes d’Evanescence, pourraient penser qu’on s’éloigne du son heavy du groupe et de la partie orchestrale. En fait avec cet album, c’est toujours le noyau d’Evanescence. C’est toujours heavy, puissant et fort, mais il y a plus d’électronique. Je pense que la partie électronique remplace beaucoup la partie orchestrale sur cet album. Personnellement, j’ai toujours aimé la musique électro. Je dirais même que j’aime énormément depuis des années ! C’est quelque chose de vraiment rafraichissant. Cela ouvre la voie à de nombreuses idées et à beaucoup de créativité.

Nous avions ça en tête car nous nous sommes dit que nous n’avions pas besoin de cette grosse section d’orchestre. Il y a quand même quelques sections que nous avons gardé sur The Bitter Truth. Il es évident que nous avons pris un tournant plus électronique, mais j’adore ! Je suis vraiment ravi du son du groupe, de notre affirmation sonore. J’ai hâte que les gens entendent l’album ! Toi je pense que tu l’as déjà écouté donc tu vois ce que je veux dire.

****************************************************

RMM : Allez-vous continuer dans cette voie ou pensez-vous déjà explorer de nouvelles sonorités ?

Will : Probablement. Il y a tant à découvrir dans la musique électronique. C’est tout un monde. Je suis certain que ceci va désormais faire partie intégrante de notre son pour les années à venir. En fait, cela a toujours était présent dans notre musique, mais comme il y avait beaucoup plus d’orchestre, les éléments électro se fondaient dedans. Je pense et j’espère vraiment qu’on fera davantage de chansons comme celles de The Bitter Truth. J’adore ça !

********************************************************

Pochette de The Bitter Truth de Evanescence

 

RMM : Quels messages peut-on trouver à travers les nouvelles chanson ? Je crois qu’elles sont très inspirées par le temps qui passe et les réalités du monde ?

Will : ”Use My Voice” met en avant le fait de dire la vérité à voix haute. Amy a écrit cette chanson suite à des évènements qui se sont déroulés aux Etats-Unis avec une petite fille. Elle a été violée et elle a eu le courage d’en parler. Cette fille venait d’une grande institution réputée et des gens ont voulu la rabaisser par rapport à ceci, mais elle s’en fichait. Elle voulait juste dire sa vérité. C’est ainsi qu’a été trouvé le fil rouge de la chanson.

Les choses ne se sont pas arrangées dans notre pays, surtout politiquement. Il est clair que cette chanson a un sens différent pour beaucoup de personnes, y compris pour nous. Cette chanson met surtout en avant l’importante de s’exprimer et d’utiliser sa voix pour défendre ses valeurs ou dire sa vérité. Je crois que le monde entier a pu voir ce qui est arrivé au pays ces dernières années en matière de politique. C’était horrible. Un gros foutoir ! Ce morceau, ‘‘Use My Voice”, met en lumière cela. Il peut évidemment signifier plein d’autres choses.

The Bitter Truth est un album qui explore des recoins sombres. Mais quand tu arrives à la fin, je trouve qu’il y a ce moment très lumineux qui apporte de l’espoir. Il se clôt sur une note de positivité. C’est un peu se que l’on ressent actuellement. On laisse ce chapitre plein de négativité derrière nous et on avance. Si il devait y avoir un seul message pour résumer l’ensemble de l’album, ça serait celui-ci. Parce que honnêtement, on ne peut pas nier que ça a été une année complétement foireuse. Nous sommes tous dans le même bateau, ici ou en France, partout. Peu importe l’endroit où tu te trouve, ça a été horrible pour tout le monde. Voilà, je dirais que The Bitter Truth se termine vraiment sur une note positive et cela fait du bien !

********************************************************

RMM : As-tu vu ou as-tu participé à des concerts en plein air avec les distanciations sociales imposées ? Comment est cette expérience ?

Will : Oui j’ai joué quelques concerts avec toutes ces mesures sanitaires de distanciation sociale. J’ai fait ça avec un groupe nommé Slaughter. Cette formation était populaire aux States durant la fin des années 90. J’ai aussi joué avec Vince Neil, le chanteur de Mötley Crüe, pendant cette période de pandémie. Pour ces deux groupes, les concerts que nous avions se passaient sur de très grands champs de plusieurs hectares. Il y avait environ 2 000 personnes avec une séparation de plusieurs mètres entre chaque individu.

Je pensais que cette expérience serait vraiment super bizarre mais en fait, ça ne l’était pas. C’était même énorme comme expérience. Et puis c’était tellement bien de pouvoir simplement jouer et voir des gens passer un bon moment. Je n’ai pas assisté en tant que spectateurs à ce genre de shows, mais j’ai pu jouer 3 fois sur scène et j’en suis ravi.

********************************************************

RMM : Oui et j’imagine que c’est important pour vous de rester connecté aux fans pendant cette période ?

Will : Tout à fait ! On a fait un truc… ce n’était pas vraiment un concert virtuel mais nous avons posté quelques vidéos de nous en train d’interpréter les chansons. Nous avons aussi organisé des sessions d’écoutes avec les fans quand une chanson était dévoilée. On interagissait avec les gens via Zoom. Nous avons fait quelques trucs sympas comme ça. Nous essayons de rester connectés aux fans le plus possible. Ceci reste difficile à faire sans les concerts live. Dans ces moments là, nous partageons une vraie connexion et nous vivons l’instant présent tous ensemble. C’est très spécial. Je suis prêt et impatient de retrouver ça.

Actuellement, nous ne savons pas quand nous pourrons retrouver la scène. Nous sommes supposés venir en Europe en septembre si la situation s’améliore grâce aux vaccins. Il y a certain pays qui gère mieux que d’autres la vaccination. Ca serait un peu étrange de ne pas pouvoir aller dans certain pays à cause de restrictions ou à cause d’un manque de vaccination. Si cela devait arriver, alors nous ne pourrions pas venir. On ne peut pas se permettre de ne jouer que quelques concerts et d’en annuler d’autres quand toute une tournée est prévue. Ca couterait trop cher !

Nous ne sommes pas seuls, il y aussi Within Temptation avec nous. Ce groupe a un gros show, tout comme nous. Cala demande beaucoup d’organisation. Les concerts que nous avons prévus seront les plus gros que nous n’avons jamais eu ! Tout est prêt. D’ailleurs le matériel est déjà en train d’attendre sagement en Europe. Il y est depuis le mois de mars 2020 ! La tournée n’a pas eu lieu mais nous croisons les doigts…

******************************************************

RMM : Travailles-tu sur d’autres projets dont tu voudrais parler ?

Will : Oui je bosse avec pas mal d’autres groupes, notamment Slaughter et Vince Neil comme je l’ai dit précédemment. Je vais continuer à travailler avec eux et sûrement donner quelques concert aux Etats-Unis.

J’ai aussi un projet avec Jeff Gutt, le nouveau chanteur de Stone Temple Pilots. Cela fait plusieurs années que l’on collabore et que l’on travaille sur un projet commun. Il devrait voir le jour dans les 3 prochains mois. Nous dévoilerons un EP de 5 ou 6 chansons. Tout est déjà enregistré. Maintenant nous tentons de trouver le meilleur moyen de le sortir. Je suis très impatient de livrer notre musique au monde. C’est quelque chose de différent, mais c’est vraiment cool. Il y a de l’électro mélangé à beaucoup de rock. C’est vraiment bon. Ca s’appelle Rival City !

***************************************************

Rock Metal Mag remercie Will d’Evanescence et Roger de Replica Promotion