EMBRYONIC CELLS : Chronique “Decline”

EMBRYONIC CELLS : Chronique “Decline”

Chronique de “Decline, 5ème album du trio “EMBRYONIC CELLS
“Decline est vertigineux et l’on succombe inévitablement à sa palette émotionnelle.  Les rythmiques directes, agressives, hypnotiques et pathétiques séduiront les amateurs du genre.”

CHRONIQUE : DECLINE D’EMBRYONIC CELLS

Date de sortie : 9 octobre 2020 via MusikÖeye

Artwork réalisée par Maxime Beaulieu
Maxenegger

Tracklist :
1 To Pay Our Share
2 Thermageddon
3 Devoid Of Promise
4 Alone I Fall
5 From The Shadows Into day
6 First Tear
7 You’re So Full Of Fear

**********

EMBRYONIC CELLS nous avait déjà conquis avec Horizon paru en 2018 et avec lequel il continuait son évolution sonore vers les cimes du Black/War Metal. Le 9 octobre dernier, c’est au tour de Decline de voir le jour, un cinquième  album tout en puissance qui vous prend aux tripes.

Tout en conservant son ADN Old School, EMBRYONIC CELLS conforte son ascension et nous plonge dans un paysage encore plus sombre et destructeur.  Decline a été façonné par le trio composé de Max Beaulieu à la guitare et au chant, Djo Lemay à la batterie, et le nouveau bassiste Fred Fantoni. Les nappes de claviers éthérées de Pierre Le Pape ont disparues laissant place à plus de noirceur.

Mais comme dans Horizon, avec son amorce de chant clair, EMBRYONIC CELLS poursuit sa route dans cette direction en associant au Growl une voix limpide à la tonalité Cold Wave et dont le timbre rappelle Dave Gahan (Depêche Mode)

Une cadence effrénée..

Dès le premier titre, To Pay Our Share, l’immersion Black/Death est totale. Un entrée brutale et sans compromis dans l’univers du trio où le chant rageur de Max harponne les sens de plein fouet. Une cadence effrénée au riff démesuré martelé par une batterie incessante et une basse écrasante.

Le souffle de Thermageddon est comme une enveloppe épidermique qui colle à la peau. La rugosité du chant au timbre contrasté amplifie le tempo ultra efficace et catchy. L’instrumentation est d’une précision chirurgicale et pas un détail n’est laissé au hasard avec des variations de tempos magistrales qui ne laissent pas une minute de répit.

Le déchirant Devoid of Promise dévoile une autre couleur musicale avec son rythme Cold Wave, qui se superpose au chant bestial du War Metal. La mélodie torturée au chant pathétique matraque l’âme et torture l’esprit avec son riff assassin.

Lentement le tempo plus planant de Alone I Fall ravive la flamme mélodique avant l’introduction inattendue et presque angoissante de From The Shadows Into day.  Un titre coup de poing qui navigue entre Cold Wave/indus et Thrash/Death massif . Une composition incroyablement structurée dont la cadence ne faiblit pas d’un bout à l’autre du morceau.  La section basse/guitare est d’une lourdeur implacable en parfaite osmose avec le chant qui se fait à la fois guttural, sépulcral, glacial et sarcastique.

L’allure s’intensifie sur First Tear avec un chant doublé dont la puissance écrase tout sur son passage. Le riff incisif accentue la brutalité Thrash sans demi-mesure dans la veine d’un Sodom ou du dernier Rotting Christ.

l’émotion se fait plus sensible..

S’ouvre alors You’re So Full Of Fear moins agressif mais tout aussi intense. Le voyage tire à sa fin et l’émotion se fait plus sensible . Le rythme soutenu et entêtant s’accompagne d’un chant plus atténué comme résigné. Mais le coté épique donne une grandeur infinie à ce titre qui referme en beauté cet album dont l’excellence ne fait aucun doute.

Decline est vertigineux et l’on succombe inévitablement à sa palette émotionnelle. Un périple frénétique à travers le déclin de l’humanité et l’urgence de trouver le passage vers la voie du salut où le chant clair se greffe comme un appel à la raison.

EMBRYONIC CELLS a forgé un cinquième album remarquable à grands coups de rythmiques directes, agressives, hypnotiques et pathétiques qui séduiront les amateurs du genre.

A écouter sans modération.

(Pour les fans de Svart Crown, Insomnium, Sodom, Rotting Christ ou encore Behemoth…)

Christiane.T

Notre interview : https://rockmetalmag.fr/interview-avec-max-dembryonic-cells/

Commandez l’album : https://www.musiko-eye.fr/produit/embryonic-cells-decline/

Max Beaulieu : Guitars/Vocals
Djo Lemay : Drums
Fred Fantoni : Bass

https://www.facebook.com/Embryonic-Cells-179425228782758