Dead Tree Seeds : Interview au Black Dog

Dead Tree Seeds : Interview au Black Dog

Grace à la journée promotion organisée par Roger de Replica promotion, Rock Metal Mag a pu s’entretenir avec Alex, Aurélien Sidi et François du groupe Dead Tree Seeds au Black Dog à Paris

Interview avec Alex, Aurélien, Alex, Sidi et François du groupe Dead Tree Seeds

Dead Tree Seeds interview

De gauche à droite : Alex, Aurélien, François et Sidi

L’album “Push the Button” est sorti en version digitale en juillet 2020 puis en format physique le 2 octobre 2020
via Music Records

Dead Tree Seeds album Push The Button

Tracklist

1. Thrash Tales
2. Fangs of the White Wolf
3. Thru God for Vengeance
4. No Time to Complain
5. Push the Button
6. The Way to Eternity
7. Abjection
8. Enemies of Rome
9. Wailing Wall
10. Shotdead

Disponible sur Bandcamp : ICI

Membres du groupe

DEAD TREE SEEDS band

De gauche à droite
Aurélien Gonzalez : Guitare (depuis 2014)
Frank Vortex : Chant (depuis 2018)
Sidi Assila : Basse (depuis 2014)
Francois Odonnet : Guitare ( depuis 2020)
Alex Prudent : Batterie ( depuis 2009)

Notre chronique : ICI

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Depuis la sortie de Seeds of Thrash en 2013, il y a eu beaucoup de changement au sein de Dead Tree Seeds puisque tu es, Alex, le seul membre originel. Aurélien et Sidi vous êtes présents depuis 2014 mais en 2018 vous avez accueilli Frank Vortex en tant que nouveau chanteur. Et dernièrement, François, arrivé en 2020, en tant que nouveau guitariste. Comment est née cette collaboration avec Frank et toi François?

Alex : En fait la collaboration est née grâce à EasyZic. Quand tu cherches des musiciens tu vas sur ce site où il y a plein d’annonces. Et voilà ce n’est pas plus compliqué que ça.

François : Les petites annonces sur internet c’est mythique.

Alex : En ce qui concerne, Frank il m’a envoyé une vidéo qu’il avait faite avant et j’ai trouvé ça intéressant. Donc on l’a auditionné et clairement il y avait quelque chose.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Et donc cette collaboration a été fusionnelle dès le départ ?

Alex : En fait quand on cherchait des zicos tous les trois, Aurélien, Sidi et moi, la seule règle était que l’on s’entende bien. Vu que le line up a toujours changé, on voulait vraiment trouvé des personnes qui musicalement soient opérationnelles mais aussi humainement.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est à cause d’un problème relationnel que le line up ne tenait pas ?

Alex : Non pas forcément. Ivan est le dernier parti car il est allé vivre dans le sud de la France. Donc c’était plus pour raison personnelle. Alban aussi est parti en Allemagne.

Sidi : Il n’ y a pas d’embrouille en fait. C’est la vie qui a fait qu’ils ont dû partir.

Alex : Un des premiers guitaristes est parti aussi car il s’est marié et il a décidé d’arrêter la musique. Le bassiste Tom a trouvé un autre projet . Voilà, il n’ y a aucune animosité , mais ce sont les choses de la vie.

François : En fait tu repars à zéro à chaque départ.

Sidi : C’est un quotidien pour beaucoup de groupes.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Vous pensez avoir trouvé un bon équilibre et donc une stabilité dans le line up de Dead Tree Seeds?

Alex : Oui, là on a battu le record. (rires) On a dépassé les 2 ans. Mais ce que je trouve super important c’est de jouer avec des potes. On est pas au boulot. Je n’ai pas envie de faire comme certains groupes qui se voient sur scène mais pas en dehors parce qu’ils ne s’aiment pas. C’est dommage et puis cela se ressent. Quand il y a une osmose cela se ressent mais quand c’est de la tension cela se ressent aussi.

Donc on est un groupe amateur et l’on a tous, déjà, un travail à gérer. Alors si on arrive en répét à reculons, c’est chiant. Surtout si en plus on part en concert derrière sur 1 semaine, 3 jours ou 4 jours, si on ne peut pas se blairer, il va y avoir des problèmes.

______________________________________________________

Rock Metal Mag :  Et comment s’est passée la composition de Push The Button ?

Alex : Alors le chef est là (en montrant Aurélien)

Aurélien : Pour l’album, c’est moi qui ai écrit les chansons. Sur les 10 chansons j’en ai écrit 9. Shotdead, à la base devait être sur le 1er album. Je compose les morceaux et après je fais une démo que je présente aux autres. Chacun donne son avis. Certains morceaux sont gardés tels quels, d’autres vont être modifiés au niveau de la structure. C’est un vrai travail de groupe. Et puis, il y a François qui vient d’arriver et qui compose aussi. Du coup c’est cool car c’est un peu différent de ce que je peux faire. Cela reste du Thrash mais dans un autre style. C’est complémentaire.

Alex : Par exemple, la dernière fois où il était sur Guitar Pro pour l’album, il nous a ramené un truc de 25 lignes avec des riffs joués 50 fois. Ensuite on a remélangé des trucs au niveau de la structure et maintenant c’est un morceau très cool.

_________________________________________________

Rock Metal Mag :  Le Thrash a toujours été votre musique de prédilection.

Tous les quatre : Oui

Rock Metal Mag : Mais vous écoutez d’autres choses ?

Aurélien : On écoute d’autres choses, bien sur.

François : Mais on prend vraiment plaisir à faire du Thrash. Avant j’étais dans un groupe qui a plus glissé vers le Death et il a splité. Mais j’ai voulu revenir à quelque chose qui me plaisait particulièrement de jouer. Quand j’ai intégré le groupe, les morceaux qu’ils m’avaient envoyé me plaisaient et c’est pour ça que j’y suis allé.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous avez d’autres projets ou bien vous vous concentrez uniquement sur Dead Tree Seeds?

Alex : A une époque j’avais un groupe de reprises Blues Rock. C’était marrant et ça changeait un petit peu. Mais j’ai arrêté parce que maintenant je me concentre sur Dead Tree Seeds. Et puis le groupe prend de l’ampleur. Avant on végétait un petit peu mais comme cela prend, il faut y aller maintenant et jusqu’au bout. Et en plus les nouveaux guitaristes ont relevé le niveau technique assez haut. Donc cela demande plus d’investissement et de travail pour suivre la cadence.

______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez signé avec Music Records pour ce nouvel album, on peut dire que c’est un grand pas en avant pour le groupe ?

Sidi : Oui c’était une approche supplémentaire. On avait déjà composé et enregistré l’album et donc leur arrivée a retardé la sortie mais cela nous a apporté un coté beaucoup plus professionnel. On savait dans quel sens aller. Et Replica promotion qui arrive en plus c’est vraiment bénéfique pour le groupe.

_________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment s’est passé l’enregistrement de l’album et est ce que les parties batterie ont été enregistrées au même endroit ?

Alex : L’enregistrement a été assez particulier. En fait les morceaux ont été enregistré très tôt et avant l’arrivée du chanteur. Ensuite il y a une raison économique très simple qui fait que la batterie a été programmée. Cela nous a fait économiser pas mal d’argent. Donc c’est vrai que pour moi cela était dommage de ne pas jouer sur l’album, mais l’intérêt du groupe passait avant. On a préféré privilégier la communication et le merchandising avec cet argent.

Lorsque l’on enregistre la batterie on fait en sorte qu’elle sonne synthétiquement et on rajoute des effets. Et quand elle sonne acoustiquement on fait en sorte que le son soit plus synthétique. Aujourd’hui il existent des batteries technologiques qui permettent justement de créer la sonorité voulue. Donc autant programmer la batterie et mettre l’argent ailleurs.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Et oui les budgets des groupes sont souvent serrés. Et en plus votre album est sorti en plein confinement, un peu inaperçu si je peux dire, alors que vous avez un vrai potentiel. Comment avez vous vécu cette période?

Alex : Je dirais que de toutes les façons dans n’importe quelle situation,  il serait passé inaperçu. Dead Tree Seeds est un groupe parmi des milliards d’autres. Et même si on a du potentiel, comme tu dis, il ne sera pas exploité. Il y a plein de groupes en France qui ont un vrai potentiel et qui ne sont ni vus, ni connus. Donc covid ou pas covid je ne pense pas que cela ait changé grand chose.

François : Au départ, la sortie de l’album était prévu en mars/mai 2020 en autoproduction. Donc, on a eu l’occasion de signer avec Music Records et la pandémie est tombée.

Alex : En fait la signature avec Music records nous a fait repousser un peu la sortie de l’album à juillet en digital et à octobre 2020 en version physique. Donc, de quelques mois, mais ce n’était pas une mauvaise chose en soi.

François : Après tous les groupes étaient à la même enseigne. Mais je trouve quand même du positif dans le négatif . Puisque pour nous, pendant cette année 2020, même avec cette pandémie, on a pu réaliser des projets. On a quand même eu l’occasion de signer avec un label et on a pu sortir notre album. Et sans ces projets cela aurait surement été plus compliqué pour nous mentalement.

__________________________________________________

Rock Metal Mag :  C’est Frank qui écrit les textes mais on peut quand même en parler . Pouvoir, destruction et abus de toutes sortes sont les principaux thèmes des paroles?
Sic Transit Mundus ainsi va le monde !

Alex : C’est la joie de vivre (rires)

Aurélien : Oui c’est l’idée principale et c’est d’ailleurs ce que l’on a représenté sur la pochette.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : Concernant la pochette justement qui en est l’auteur ?

Alex : C’est un ami de Frank qui a fait la pochette. Il est parti des quelques idées que nous lui avons donné et ensuite il a laissé place à sa créativité. Et toutes les chansons représentent vraiment cette pochette. Comme Push The Button et Ennemies of Rome qui a un peu le coté romain aussi, ou Abjection, donc voilà il y a plein de trucs en fait.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Et pourquoi un titre sur les ennemis de Rome?

Aurélien: C’est Frank qui a écrit les paroles mais c’est moi qui ai eu l’idée. Quand j’ai composé la chanson je l’ai appelé “Apocalyptic War“. En fait quand j’écris un morceau je lui donne un nom de travail et ensuite ce sont les paroles qui lui donnent son nom final. Du coup j’imaginais bien un truc un peu de guerre apocalyptique. Dans le style gladiateurs avec des esclaves qui se rebellent. Je lui avais donné cette idée là et du coup il a fait ses paroles là dessus. Mais c’est le seul morceau sinon toutes les autres paroles viennent de lui.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag :  Pourquoi avoir choisi de présenter la lyric vidéo du titre  “Thru God For Vengeance” plutôt qu’un autre morceau?

Alex : Alors personnellement j’en ai aucune idée. C’est un morceau qui envoyait bien. En fait on ne calcule pas grand chose et on est beaucoup sur le feeling. C’est le morceau préféré de François aussi.

François :  Quand l’album est sorti, il y avait une espèce de teaser sur Youtube. Et le premier titre était Fangs of the White Wolf. Après le label nous a proposé de faire une petite vidéo de présentation pour relancer et ils sont partis sur Wailing Wall . Et donc lorsque l’on a fait la lyric vidéo on a pris Thru God For Vengeance.

_____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pour moi Push the Button est le morceau le plus représentatif de Dead Tree Seeds, est ce que vous en avez un qui vous touche plus qu’un autre?

Alex : C’est difficile de choisir . Moi je me retrouve dans chacun des titres.

Sidi : Alors Wailing Wall parce que c’est un morceau très puissant qui me représente vraiment dans son identité. Il y a des parties un peu plus lourdes aussi.

Alex : Je trouve que Thru God envoie bien et j’adore la ligne de chant qui est vraiment puissante. Après j’aime bien Shotdead et surtout la partie centrale qui est un peu glauque. J’aime bien aussi la fin d’Apocalyptic War (Ennemies of Rome) pour son coté glauque ambiant.

________________________________________________

Rock Metal Mag :  Shotdead est différent du reste de l’album, il part un peu dans tous les sens , c’est une manière d’annoncer une autre direction dans le Thrash ?

Alex : Une ancienne direction puisque ce morceau aurait du être sur Seeds of Thrash. Mais du coup il s’est retrouvé sur Push The Button.

Aurélien : C’est pas la même époque et ce ne sont pas les mêmes compositeurs, c’est pour ça qu’il est différent. Et on l’a mis à la fin comme il était long et un peu prog, on s’est dit qu’il serait bien pour terminer l’album.

__________________________________________________________

Rock Metal Mag :  Est ce que vous avez repris les compos en attendant la reprise des concerts?

Alex : Je ne sais même pas si on s’est arrêté en fait.

Aurélien : En 2017, l’album était déjà composé et tous les morceaux étaient prêts. Mais après il y a eu les problèmes de line up avec le chanteur. Et comme c’était assez compliqué on a perdu du temps. C’est vrai que moi, quand j’ai des idées je les prends et je les mets de coté. Au final il s’est passé pas mal de temps comme ça. François est arrivé dans le groupe et il a apporté ses compos.

Il y a une bonne dizaine de chansons donc on peut dire que le 3ème album est prêt. Il faudra le retravailler bien sûr, mais on a surtout un EP qui va sortir l’année prochaine. En février 2022 exactement. Donc tout est enregistré et il est en cours de mixage.

Alex : Et là on a été super efficace au niveau des compos et très rapides puisque l’on a pris 3 morceaux du 1er album. Et il y aura un nouveau morceau qui ne sera que sur cet EP.

Aurélien : Parce qu’en fait les morceaux du 1er album, on continue de les jouer en live . Ce sont des morceaux que l’on aime bien mais la production de Seeds of Thrash n’était pas forcément professionnelle au niveau du son. C’était pas top top quoi.

Alex : A l’époque on avait fait cet album avec nos propres moyens .

Aurélien : Donc on s’est dit, pourquoi ne pas réenregistrer 3 morceaux en les réinterprétant avec le nouveau line up. Déjà au niveau du chant ce sera différent puisqu’il n’a pas la même voix .  Et puis il y aura aussi une nouvelle chanson pour un EP 4 titres.

__________________________________________________

Rock Metal Mag : Et vous avez un nom pour cet EP ?

Aurélien : Back To The Seeds

Alex : Et oui comme  il y a 3 morceaux de Seeds of Thrash.  On improvise plein de trucs mais il y a quand même des concepts parfois. (rires)

François: En fait le label nous avait proposé de rééditer le 1er album. Et donc, comme nous n’étions pas satisfaits de la production de l’album, on a repris des morceaux que nous jouons toujours et on est reparti sur du neuf.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Mais vous allez quand même défendre push The Button avec la reprise des concerts? 

Alex : Celui là on l’a déjà défendu avant qu’il sorte, vu que cela fait tellement longtemps que les morceaux sont composés. Push The Button, Abjection sont des morceaux que l’on a joué régulièrement en live.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous avez  quelques concerts de prévus pour la fin de l’année ou pour 2022 ?

Aurélien : On a eu quelques propositions mais rien de sûr. Vu que l’on ne sait pas si en septembre il va y avoir un 3ème confinement, ou une 4ème vague.

Alex : Il y a des dates qui étaient prévues sur 2020 et qui ont pu être repoussées. A l’automne on devrait avoir une date au Covent Garden ou début 2022. Il y a une assos de presse qui nous a contacté aussi pour éventuellement jouer là-bas. Après quand on aura plus de visibilité, on se mettra à chercher des dates avec des boites de booking, pour aller au fond des choses. Pour l’instant on essaie de voir dans quel état sont les salles, les assos et les bookers. Est ce que ça tourne financièrement..etc.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Cette journée promo est je pense, une première pour vous?

Alex : Oui et c’est important pour nous. On y avait jamais pensé avant et comme on veut faire les choses bien, on a fait appel à Replica Promotion, vu sa réputation. Donc on espère que cette journée promo va nous permettre de sortir du lot et d’être plus visible. Et aussi que cela nous permette de trouver des dates intéressantes.

___________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce qu’il y a un message que vous aimeriez faire passer pour conclure ?

Alex : Alors quelles que soient les galères qu’un groupe ou qu’un musicien va rencontrer, il ne faut pas lâcher l’affaire. Et il y aura toujours des musiciens qui correspondront à ce que l’on cherche. Mais il faut se battre et aller au bout des choses tout en restant humble et solidaire avec les autres groupes et les musiciens. Ne jamais oublier le coté humain .

Ensembles : La musique c’est une passion et il faut se faire plaisir.

Sidi : En live c’est le coté festif aussi et le partage avec d’autres groupes.

Alex : Et c’est justement dans des périodes comme avec le covid ou les problèmes de line up, que l’on voit si le groupe est vraiment soudé ou pas.

______________________________________________

Rock Metal Mag remercie Alex, Aurélien, Sidi et François du groupe Dead Tree Seeds ainsi que Roger de Replica promotion