Chronique Uncut : 1er album “Blue”

Chronique Uncut : 1er album “Blue”

Chronique Uncut : 1er album “Blue” : Une boisson divine que l’on peut siroter jusqu’au bout de la nuit et dons les effets bénéfiques vous transportent dans un autre monde.

Chronique : Blue de Uncut 

Date de sortie : 6 novembre 2020 via Klonosphere

TRACKLISTING:
1- Family Blues
2- Highway to Cagne
3- Deandra
4- Blue Eyes Lover
5- Bee Blues
6- Small Steps
7- Snake Boogie
8- Display
9- Diplodocus
10- The Trap

***********************************

Du Blues Rock Made in France

On le croirait venu tout droit de l’Ouest Américain et pourtant le Hard Blues Rocker trio Uncut est bien français. Alexy Sertillange (voix / guitare baryton), Enzo Alfano (guitare) et Pablo Fathi (Batterie) sont originaires de la Vienne et ils ont uni leur talent depuis 2016.  leur musique est un divin hommage à l’âge d’or du Rock et aux groupes de légendes précurseurs de ce style musical éternellement indémodable.

Après son excellent premier EP From Blue paru en novembre 2019, Uncut ne pouvait que prodigieusement récidiver avec ce premier album Blue qui sort vendredi 6 novembre 2020 via Klonosphere.

 Blue est une aventure profondément authentique que vous aimerez vivre et revivre inlassablement. 10 morceaux plus alléchants les uns que les autres et admirablement contrastés. La particularité du trio est de privilégier la guitare baryton qui remplace la basse et dont les vibrations intenses sont terriblement efficaces.

Des invités ont participé à ce voyage très organique et l’on retrouve les nappes de clavier Hammond de Paul Brousseau dès le premier morceau . Un Welcome chaleureux dans ce Blues des familles au tempo entraînant et où la voix d’Alexy se fait toujours généreusement rocailleuse.

Tout au long de l’album le trio mélange avantageusement rock explosif aux riffs accrocheurs, riffs bluesy, Stoner, desert rock, touches jazzy.. Un cocktail de sonorités très addictives dont la résonance hérisse le derme.

Un déferlement Fuzz..

Les décharges rock de Highway to Cagne, Deandra, électrisent les sens, tout comme le puissant et fabuleux Blue Eyes Lover et sa touche très Doors. Mais on chavire avec ivresse dans les riffs blues émotionnels et les incursions stoner de titres comme  Bee Blues ponctués de claviers. Les vagues de fuzz y déferlent lourdement jusqu’au tempo envoûtant de Small Steps.  Slide, solo de guitare et voix ensorceleuse sont totalement épidermiques.

Snake Boogie est éclatant de Fuzz avec une énergie débordante et implacable. Le groove est énorme, tandis que la distorsion de Display fait perdre pied dans un dédale de sonorités étourdissantes et torturées .

Quelques minutes de silence pour reprendre souffle. Juste avant que Uncut ne sorte encore un atout de son jeu avec le Saxo de Pierre Renaud sur l’imposant Diplodocus. Un duo écrasant de basse et saxo Baryton . Un mélange instrumental détonnant très jazz fusion totalement inattendu.

Un final somptueux !

Après ce déluge sonore, l’atmosphère s’allège sur le dernier morceau The Trap. Le final grandiose de plus de 8 mn, où Alexis laisse sortir une fois de plus toute sa puissance vocale avant de s’effacer devant une fusion instrumentale magistrale enrichie de quelques lignes de claviers.

Jean Marie Canoville, chanteur et guitariste du super groupe Rock Fuzz Stoner Howard, est également venu poser sa voix en duo avec Alexis sur quelques passages de plusieurs chansons semble-t-il .Cela renforce avec brio ce coté très rentre dedans de certains morceaux imparables .

L’essence des glorieuses années Blues Rock coule dans les veines de ces trois talentueux musiciens . Ils on su approprier ce substrat essentiel au fondement de leur musique tout en le distillant pour obtenir leur propre concentré musical. Une boisson divine que l’on peut siroter jusqu’au bout de la nuit et dons les effets bénéfiques vous transportent dans un autre monde.

Christiane.T

*******************

UNCUT:
Alexy Sertillange (vocals/baritone guitar)
Enzo Alfano (guitar)
Pablo Fathi (drums)

 

En commande sur : https://orcd.co/uncut-blue

https://www.facebook.com/uncutrio/