ALICE COOPER en librairie

ALICE COOPER en librairie

REMEMBER THE COOP’, une biographie d’ALICE COOPER doublée d’une analyse détaillée de toute sa discographie, studio et live paraitra le 18 JUIN 2015 aux éditions Le Mot Et Le Reste. Alice Cooper, né Vincent Furnier, est l’un des personnages les plus emblématiques et fascinants de l’histoire du rock et de la musique pop. Né parmi la

REMEMBER THE COOP’, une biographie d’ALICE COOPER doublée d’une analyse détaillée de toute sa discographie, studio et live paraitra le 18 JUIN 2015 aux éditions Le Mot Et Le Reste.

Partie 2.2 (1)

Alice Cooper, né Vincent Furnier, est l’un des personnages les plus emblématiques et fascinants de l’histoire du rock et de la musique pop. Né parmi la myriade de groupuscules éphémères et anonymes de la vague rock garage US, qui fait suite à l’émergence du British Blues Invasion et de leaders tels que les Rolling Stones, les Yardbirds ou les Who, Alice Cooper a traversé six décennies en y laissant une empreinte majeure.

Perçu à juste titre comme le parrain du shock-rock — rock décadent grand-guignol — et père fouettard des âmes bien-pensantes, l’artiste Alice Cooper ne jouit pourtant pas d’une reconnaissance à la hauteur de la caricature réalisée par les médias ou due à sa part d’ombre maléfique. Grand provocateur, initiateur d’un rock théâtral dans l’underground et la contre-culture à la toute fin des années 60, il incarne la figure quasi papale d’un hard-rock extrêmement riche et flamboyant pendant les glorieuses années 70. Son oeuvre est emprunte d’illustrations cinématographiques et affiliée au gré des époques au glam-rock, au rock sauvage de Détroit, au post-punk, au heavy-metal, au hard FM, au metal industriel, au renouveau du rock’n’roll dès le début des années 2000 et enfin à nouveau au rock opéra conceptuel, dont Alice Cooper a été l’un des pionniers. Welcome 2 My Nightmare, son dernier album en date, est ainsi, trente-six ans après, la suite du mythique Welcome To My Nightmare.

Si les fameuses frasques « sexe, drogues et rock’n’roll » ont jalonné toute la première partie de sa carrière et sont indissociables de sa dualité schizophrénique, il paraît nécessaire et primordial de réhabiliter son oeuvre discographique et d’articuler sa carrière non pas autour de scandales sulfureux, mais bien de sa musique et des albums impérissables, majeurs, incontournables ou oubliés depuis quarante-cinq ans. Nous proposons donc d’axer l’ouvrage sur l’étude chronologique de ses 26 albums studio depuis 1969, ainsi que la quinzaine de disques live, coffrets et autres DVDs majeurs qui ont jalonné sa carrière. Pour chaque chronique, il s’agira d’examiner les influences, le contexte, les différents musiciens et intervenants, ainsi que les morceaux phares, sans oublier d’analyser l’importance de ces œuvres à court ou long terme en mettant en avant les qualités majeures d’Alice Cooper : son écriture affûtée en tant que parolier et, à l’instar d’un David Bowie ayant su se renouveler à chaque nouvel opus, son rôle de visionnaire et de précurseur.
Une première partie biographique offrira un préambule à la dissection de son oeuvre : environnement, enfance, découvertes musicales et formation du Alice Cooper Band originel serviront en amont à comprendre les racines et l’histoire du personnage. Le récit de sa vie sera ensuite inséré chronologiquement entre chaque chapitre discographique dédié, offrant ainsi une vision aussi large et fidèle que possible de sa vie, et permettant donc de mieux discerner son immense patrimoine musical, parfois méconnu ou mésestimé.

HardForce-blog-1135

Jean-Charles Desgroux,, né à Biarritz en 1975, est journaliste pour de nombreux magazines de rock en France depuis 2002. Evoluant jadis dans Rock Sound, Crossroads ou encore X-Rock, et depuis quelques années Plugged, Rock’n’Folk ainsi qu’Hard Force et Metal XS, ses spécialités restent le hard-rock et le heavy-metal qu’il dissèque tel un archéologue doublé d’un historien obsessionnel, ses préférences allant au stoner ainsi qu’aux géants du classic-rock. Ozzy Osbourne et Black Sabbath ont fait partie de ses objets d’étude majeurs ; Alice Cooper les rejoint en toute logique.