Album éponyme de MOLYBARON

Album éponyme de MOLYBARON

MOLYBARON nous livre un premier album très abouti et très addictif, révélateur d' un talent évident et il serait fou de passer à coté d'une telle oeuvre musicale.

CHRONIQUE :
MOLYBARON

L’Album éponyme de MOLYBARON est sorti le 21 mars 2017.

Cet album éponyme s’inspire de musiques intelligentes, mélodiques et puissantes qui influencent ce groupe: de Metallica, Muse, Rage Against The Machine, Mastodon, Led Zeppelin aux ambiances sonores de U2, Radiohead, Max Richter et Hans Zimmer.

a3278575277_16

1. Fear Is Better Business Than Love 03:08
2. Moly 04:23
3. Let’s Die Together 03:27
4. Dance (addicted to the disco) 04:48
5. Sleep Leaves This Place 04:29
6. On The Other Side 03:56
7. The Apocalypse Shop 04:27
8. Only When Darkness Falls 03:26
9. Incognito 03:26
10. Mother 03:29

***************************

Si vous n’avez pas encore écouté cet album, il est temps  de vous rendre compte de l’énorme potentiel sonore du groupe MOLYBARON

C’est un incroyable premier opus, dont la maîtrise se ressent dès le premier titre et tout au long des 10 chansons.
Pour la petite histoire, c’est Gary Kelly, originaire de Dublin, qui a réuni autour de lui, le guitariste, Steven Andre, le bassiste Sébastien de Saint-Angel et le batteur, Raphaël Bouglon.  Le guitariste Gary, quant à lui, est devenu par la force des choses, le chanteur de ce brillant quatuor, et c’est un rôle qui lui va à la perfection. Non content d’être de formidables musiciens,  MolyBaron nous livre des textes éloquents, une critique acerbe du monde actuel, des abus de pouvoir, de la culture du profit et des addiction de toutes sortes qui gangrènent la société.

 

Et « Fear Is Better Business Than Love » en est la preuve évidente. Il démarre tout en puissance et l’énergie s’accentue au fil des notes. L’accent est mis sur la basse très groove et la batterie percutante avec en fond sonore la guitare mélodique qui se fait de plus en plus heavy.  La voix de Gary d’abord atténué par un effet vocodor, fuse à pleine ardeur, portée par un riff magistral qui emporte tout sur son passage.

 

On se trouve projeté à très vive allure, dans le vertigineux « Moly »  martelé par une rythmique impressionnante. Le chant de Gary est surdimensionné et accentue le coté impérieux de ce morceau. Un cri de douleur et de lucidité, qui résonne dans une tonalité plus metal avec une basse d’une extrême intensité toujours cadencée par la frappe de Seb. Un riff aiguisé porte le coup de grâce et galvanise la chanson qui s’achève dans un écho déchirant.

 

Changement de tempo avec « Lets Die Together » beaucoup plus lourd mais tout aussi efficace avec son envolée riffique. Gary joue de ses étonnantes cordes vocales et ajoute encore cet effet vocodor qui personnalise habilement ce titre. Avant de repartir sur une basse surpuissante avec « Dance (addicted to the disco) » qui vous embarque sur un refrain entraînant et qui vous tient en haleine jusqu’au dernier accord. On ressent toute la technique infernale mise en oeuvre dans sa composition. Il y a une véritable fusion Rock, prog et metal.

 

« Sleep Leaves This Place » nous laisse souffler un peu avec sa belle mélodie et son chant poignant avant d’embrayer sur une allure plus dynamique avec « On The Other Side » et sa batterie omniprésente. La basse est toujours aussi lourde et porte en avant ce titre.

 

« The Apocalypse Shop » nous ouvre la voie d’un chemin plus Prog Rock , avec son tempo asymétrique et très technique. Une musicalité à forte personnalité tout comme « Only When Darkness Falls » qui mixe les styles pour former une chanson à part et plutôt mélancolique qui vous emporte dans son tourbillon d’émotions.

 

« Incognito » nous livre toute la vigueur et la profondeur de son instrumentalisation. Un brassage alternatif et Metal très réussi, avant de finir en beauté avec « Mother » qui débute tout en douceur avec sa guitare acoustique. La suite est tout simplement grandiose, avec une direction beaucoup plus Metal portée par une rythmique écrasante. Dernier sursaut emmené par un chant plein de désarroi.  Le morceau s’achève comme il a commencé tout en douceur …….

 

MolyBaron nous livre un premier album très abouti et très addictif. Difficile de résister à ses tempos à la fois directs et très émotionnels transportés par la voix authentique et caractéristique de Gary. Molybaron est révélateur d’ un talent évident et il serait fou de passer à coté d’une telle oeuvre musicale.

Notre pays ne laisse pas assez de place aux nouveaux groupes émergents de la scène Rock/Metal actuelle et il serait bon de remettre les pendules à l’heure.

Rock Metal Mag

Retrouvez notre interview : https://rockmetalmag.fr/interview-molybaron/

MOLYBARON CD Digipak
(Rock – Metal – Groove)
AVAILABLE NOW – €12

www.molybaron.com/shop

https://molybaron.bandcamp.com/

https://www.facebook.com/molybaron/

1 1 Commentaire