Bandbanner_Serious-Black_Magic

Interview Serious Black


Rock Metal Mag
a eu le plaisir de s’entretenir avec
Urban Breed,
chanteur du groupe
Serious Black

19693765_1450156655049888_6554947783205640563_o

Crédit photo Jenna L.R

Nouvel album « Magic »: 25 août 2017 via AFM

Pochette Jan Yrlund

SE_M-C_800x800_600x600

Tracklist

1. With A Tip Of The Hat (Intro)
2. Binary Magic
3. Burn! Witches Burn!
4. Lone Gunman Rule
5. Now You’ll Never Know
6. I Can Do Magic
7. Serious Black Magic
8. Skeletons On Parade
9. Mr. Nightmist
10. The Witch Of Caldwell Town
11. True Love Is Blind
12. Just Kill Me
13. Newfound Freedom
14. One Final Song

***************

Le « super-groupe » de Heavy Metal,  SERIOUS BLACK, formé en 2014 , a signé chez AFM Records pour la sortie de son premier album « As Daylight Breaks »  début 2015. Après un  deuxième album Mirrorworld, paru  le 9 septembre 2016,
Urban breed (vocals)(ex-Tad Morose, ex- Bloodbound ) / Bob Katsionis (guitars) / Dominik Sebastian (guitars) (Edenbridge) / Mario Lochert (bass) (Emergency Gate), / Jan Vacik (keyboards & orchestra)(Ex-Dreamscape) /Alex Holzwarth (drums & percussion) nous offre un troisième opus « Magic » dans les bacs depuis le 25 août 2017.

__________________________________________________________________________

19024880_1924025357842126_9134969505346364949_o

Rock Metal Mag : Magic sort à peine 1 an après le second album de Serious Black « Mirrorworld » (9 septembre 2016). Comment s’est passé la composition de ce troisième album et est-ce que vous aviez déjà préparé des chansons?

Urban Breed : Oui, j’ai commencé à écrire alors que nous étions en tournée pour l’album Mirrorworld. Je n’arrête jamais d’écrire, et d’ailleurs nous procédons toujours et tous ensemble de la même façon. Nous composons en permanence. Nous avions déjà de nombreuses chansons qui étaient prêtes. Certaines ont été écrites sur la route et d’autres quand nous sommes rentrés de tournée. Quand nous travaillons sur un morceau, chacun apporte ses idées et on s’inspire les uns des autres. C’est très naturel. On communique beaucoup par internet, cela permet d’aller très vite pour échanger nos idées. C’est très utile. On fait en sorte que tout le monde soit satisfait du travail réalisé à partir des idées de chacun d’entre nous.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment s’est fait le choix de faire un album concept?

Urban Breed : Lorsque nous avons composé la première chanson, nous ne savions pas que nous allions faire un album concept. Je n’avais pas encore écrit les paroles mais juste les mélodies. Mais en peu de temps l’idée du concept album m’est venue à l’esprit. En fait quand nous étions sur la fin de la tournée de Mirrorwold, j’ai présenté cette ligne de mélodie à Bob et lorsqu’il l’a écouté, il a pris sa guitare et a dit :  « Il faut la jouer comme ça  » et c’est ce que nous avons fait.  Voilà, c’est à ce moment là, que le concept s’est créé, à partir de cette chanson. Nous avions obtenu un son fameux et nous avons décidé de faire ce concept. J’ai commencé à travailler dessus et à écrire des paroles.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quelle est l’histoire de ce concept album?

Urban Breed : L’histoire parle de Mr Nightmist, qui est le personnage principal. C’est un puissant musicien, très mystique, qui a subi une terrible tragédie par le passé : L’amour de sa vie a été frappée par une malédiction et il n’a rien pu faire pour stopper ça, quoi qu’il fasse. Et c’est pour cela qu’il a décidé de devenir un musicien assez puissant pour que cela ne se reproduise jamais. C’est un exemple extrême, qui peut vous concerner autant que moi. De mauvaises choses peuvent vous arriver et si vous laisser ces choses s’aggraver sans pouvoir y remédier, c’est comme si vous enterriez un enfant vivant! Vous devez agir et vous ne pouvez pas être plus satisfait que lorsque vous accomplissez quelque chose qui vous fait du bien. Mais parfois, nos actes demeurent impuissants, et c’est pour ça que Mr Nightmist veut le pouvoir pour changer les choses et il fait ce qu’il faut pour ça. Il se rend dans l’église de satan qui va le guider pour qu’il devienne très performant et très puissant pour redonner la vie ou sauver tout le monde. L’histoire débute quand il reçoit une lettre qui lui dit comment trouver une solution pour acquérir des pouvoirs qui le rendront invincible. Et quand il lit cette lettre il dit:  » c’est exactement ce que je veux, je dois faire quelque chose et trouver une solution, et pour cela je dois retourner dans le passé » . Il fait un pacte avec Lucifer et il retourne dans le passé .

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Mais il n’y a pas vraiment de fin puisque le dernier titre recommence l’histoire?

Urban Breed : Exactement ! Je suis content que vous ayez compris cela ! Peu de personnes s’en rendent compte. Le titre d’ouverture est une sorte de Mr Loyal qui s’adresse à l’auditoire pour annoncer l’histoire et le dernier titre c’est la même personne qui chante et qui raconte l’histoire à nouveau, car c’est ainsi, c’est la vie ! Vous vivez ce genre de vie, il vous est arrivé quelque chose et vous agissez à cause de ça. Et cela arrive de générations en générations ! C’est l’authentique histoire de cet album. Il y a les musiciens qui donnent de belles couleurs à « Magic » mais la véritable magie c’est la vie. C’est un cercle sans fin. C’est un savoureux concept et ce n’est pas la première fois que cela arrive mais c’est la première fois que je raconte l’histoire.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Où trouves-tu ton inspiration pour écrire tes textes?

Urban Breed : Je m’inspire de ma vie et de la vie de tout le monde. je m’inspire beaucoup des gens que je côtoie.et de la vie au quotidien. Mon inspiration ne provient pas de la littérature, même si elle fait aussi partie de la vie. N’importe quel livre que vous lisez est une part de vous. J’en ai fait l’expérience et lorsque vous lisez un livre et si vous avez beaucoup d’imagination et d’empathie, vous vivez l’histoire du livre. Vous trouvez l’inspiration partout à tout moment.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : En fait tu peux écrire de tout, tous les jours ? (rires)

Urban Breed : Oui c’est possible mais en fait ce n’est pas aussi facile.  Il faut trouver l’étincelle, il faut trouver un peu de couleur pour trouver la bonne voie. Je trouve que c’est le meilleur moment, lorsque vous trouver la flamme qui va vous guider à écrire votre histoire. C’est ce qui s’est passé avec le titre  » Serious Black Magic », pour lequel, j’ai vraiment eu l’étincelle. C’est probablement la plus insolite partie de l’histoire. Elle montre la malédiction qui frappe la ville de Caldwell et qui touche les enfants de générations en générations. j’ai eu l’illumination !

__________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Qui es la chanteuse invitée sur le troisième morceau  « Burn! Witches Burn »?

Urban Breed:  la sorcière est Miss Yumi, qui est une excellente chanteuse et qui fait aussi les choeurs dans l’album

*********************************

Rock Metal Mag : Why did you choose Jan Yrlund for the artwork of Magic?

Urban Breed:  Et bien il fallait trouver quelqu’un et nous avons cherché parmi de nombreux artistes. C’est un chouette gars et c’était un plaisir de travailler avec lui car il a bien cerné ce que nous attendions de lui. C’était la première fois que nous travaillions avec lui, mais nous connaissons beaucoup d’amis qui nous ont parlé de son style et son talent. Son travail correspondait très bien au style de pochette que nous voulions.

19030343_10154317497800666_5245112196439358454_n___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : vous avez annoncé le Magic World Tour avec deux dates en France, est ce qu’une Seriuos Black passera par Paris ?

Urban Breed: Nous sommes en train de finaliser cette tournée en tant que « support tour » et nous espérons obtenir une date sur Paris. Je sais à peu près quand mais je ne peux pas en dire plus pour le moment car nous n’avons pas encore signé de contrat. Et je serais très triste si cela ne se fait pas.

17799335_1892475537663775_9105356920874667494_n

https://www.bandsintown.com/SeriousBlack_official?came_from=74&media_ids=6952512

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag :  Quel est le titre qui vous a demandé le plus de travail et pourquoi ?

Urban Breed: Peut être pas le plus difficile mais le plus intense est « Now You’ll Never Know ». La chanson originale a été écrite par Jan et j’ai voulu la modifier un peu en changeant de tempo et lorsque elle a été enregistrée, Jan a voulu changer la clé, donc nous l’avons fait. Nous avons du retravailler le morceau et le remixer, et comme il ne restait plus beaucoup de temps, nous pensions en faire un titre bonus. Mais AFM en a décidé autrement car il l’a trouvé trop bon et il devait rester dans l’histoire. Donc nous avons du écrire un nouveau morceau comme titre bonus. (rires) le dernier jour en plus !

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : quelles sont vos principales influences musicales?

Urban Breed: Bonne question ! Je ne sais pas si les autres membres du groupe sont comme moi mais je suis un grand fan  de rock Progressif, comme Genesis, Yes, et j’aime beaucoup Rush aussi, mais au milieu de sa carrière, dans sa période progressive. Mais j’ai aussi grandi avec Judas Priest, Saxon, tous ces groupes. Je n’aime pas un groupe en particulier mais c’est peut être Yes, qui a été le plus un modèle pour moi.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Et plus personnellement, quand as-tu commencé à chanter?

Urban Breed:  Et bien, depuis un certain bout de temps ! La première fois c’est lorsque je suis réellement tombé amoureux de la musique et j’ai commencé dans un premier groupe à l’âge de 14 ans. Je voulais absolument jouer de la basse mais j’étais meilleur au chant. Donc, j’ai commencé à jouer, puis j’ai arrêté et recommencé à nouveau. Jusqu’à ce que je me rende compte qu’il valait mieux que je cesse avant qu’on me le dise. Depuis et jusqu’à aujourd’hui, je chante et j’espère que cela durera longtemps.

___________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag :  Est ce que tu as pris des cours de chant pour perfectionner ta voix?

Urban Breed: Oui, j’ai pris des cours de chant classique. Ce n’était pas vraiment nécessaire mais c’était intéressant. Toute sorte d’apprentissage est toujours utile et enrichissant.
__________________________________________________________________________________

Dernier titre dévoilé en lyric vidéo :

The Witch Of Caldwell Town (2017) // official lyric video // AFM Records

SERIOUS BLACK

Urban breed (vocals)
Bob Katsionis (guitars)
Dominik Sebastian (guitars)
Mario Lochert (bass)
Jan Vacik (keyboards & orchestra)
Alex Holzwarth (drums & percussion)

https://www.facebook.com/seriousblackofficial/

***************************************

Rock Metal Mag remercie Urban Breed et Roger de Replica promotion pour cette interview.