THE WALKING DEAD ORCHESTRA : rencontre avec Kevin

THE WALKING DEAD ORCHESTRA : rencontre avec Kevin

Rencontre avec Kevin, guitariste de THE WALKING DEAD ORCHESTRA au Black Dog à Paris

Rencontre avec
Kevin, guitariste de
THE WALKING DEAD ORCHESTRA
au Black Dog à Paris

THE WALKING DEAD ORCHESTRA est un groupe de Death Metal Français, fondé en 2011 à Grenoble

Crédit photo Philippe Bareille

Le quintette a sorti son second album  « Resurrect », le 13 Octobre 2017 via Unique Leader Records.

THE WALKING DEAD ORCHESTRA Line up
Vocals : Florian Gatta
Guitar : Jean-Baptiste Machon
Guitar : Kevin Reymond
Bass : Pierrick Debeaux
Drums : C茅dric Ciulli

**************************************************************************

Rock Metal Mag : En 2010 est sortie la série télévisée The Walking Dead , est ce que vous vous en êtes inspiré pour le nom de votre groupe fondé en 2011 ?

Kevin : Alors, en fait, c’est plus la BD de The Walking Dead qui nous a inspiré, parce que avant d’être une série, c’était déjà une BD. Donc Cédric le batteur et J.B l’autre guitariste, qui sont les fondateurs du groupe, étaient à fond la dedans à l’époque où ils cherchaient le nom du groupe. Ils trouvaient que l’idée de morts vivants était un bon concept pour illustrer une musique comme le Metal. Mais le nom The Walking Dead risquait de poser problème donc ils ont ajouté Orchestra; En fait c’est la grand mère de J.B qui en est à l’origine, car lorsqu’elle demandait des nouvelles du groupe, elle disait l’orchestre. Donc c’est une anecdote qui est restée et en plus THE WALKING DEAD ORCHESTRA, l’orchestre des morts vivants  pour une musique Death Metal, ça collait bien.

***********************************************************************************************************

Rock Metal Mag  : Le Death Metal, c’est un choix dès le départ ou bien c’est venu plus tard ?

Kevin : Pour ma part j’ai commencé lorsque j’avais 10 ans, avec des groupes comme AC/DC, Nirvana, Iron Maiden, Metallica, et j’étais vraiment sur le Hard Rock / Heavy Metal. C’est un peu la même chose pour les autres . On est pas arrivé directement dans le Death, pare que lorsque l’on a pas l’habitude, c’est une musique assez violente. Donc c’est vrai qu’après avoir écouté du Hard Rock et du Heavy Metal, on est passé par des trucs un peu plus agressifs comme Slayer, Sepultura, un peu plus Thrash et on a fini par apprécier le Death avec des tempos hyper rapides. Donc, en fait, c’est la suite de l’évolution de chacun d’entre nous et on s’est tous tourné vers ce genre de musique. Le Death c’est une sorte d’exutoire.

*********************************************************************************************************

Rock Metal Mag : En mars 2015 le chanteur Florian Gabriele a quitté le groupe et c’est Slava Antonenko qui l’a remplacé, et depuis 2016 c’est Florian Gatta qui a repris le flambeau de chanteur, comment s’est passée cette rencontre?

Kevin : Alors Florian Gatta on le connaît depuis un moment, parce qu’il joue dans Rise of Doom, un groupe de Grenoble avec lequel on a partagé pas mal de scènes, dans cette ville et aux alentours. Au moment où Florian Gabriele est parti, il y a eu Slava qui a fait quelques enregistrements pour les pré-prods de l’album. Mais étant russe il n’a jamais été sur place. Moi, je n’étais pas dans le groupe à ce moment là. Je suis arrivé au début de la formation en 2012, jusqu’en 2013 et je suis parti juste avant la sortie de l’album « ARCHITECTS OF DESTRUCTION« . Je n’avais pas d’autre projet musical mais j’avais besoin de me consacrer à d’autres choses et j’ai arrêté la musique pendant un certain temps . Et l’été dernier j’ai recontacté les gars avec qui j’étais en très bons termes, car je savais qu’ils cherchaient quelqu’un. Et là, je suis revenu il y a un peu plus d’un an, un peu après Florian, alors qu’ils étaient en train de faire le second album.

***********************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Vous avez signé sur le label américain UNIQUE LEADER Records (USA) comment cela s’est passé ?

Kevin : Au moment de sortir ce deuxième album et avant même qu’il soit produit, on cherchait un label pour le distribuer. Donc on a fait appel à beaucoup de labels et parmi les réponses positives, on a décidé de travailler avec UNIQUE LEADER, car c’est un label axé sur le Death Metal. Donc on trouvait que ça marchait très bien pour l’esthétique du groupe et surtout ce qu’il nous proposait en terme de distribution nous convenait très bien

**************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Vous puisez votre inspiration dans le chaos de l’humanité, tu peux m’en dire plus? Quels sont les thèmes principaux de Resurrect ?

Kevin : Alors le chaos de l’humanité, c’est un peu le concept du premier album. Et l’idée de Resurect est de partir d’un univers apocalyptique. l’Apocalypse s’est déjà produit, donc on n’explique pas comment cela est arrivé, mais on s’en sert comme point de départ pour expliquer l’aventure d’un personnage,  appelé l’Architect. C’est donc l’aventure de cet humain dans cet univers post-apocalyptique. Et donc à la fin du 1er album, il est sur un champs de bataille et sur Resurrect il subit des opérations de personnages appelés les ingénieurs, qui vont le transformer en une sorte de Monstre, qui va leur servir d’arme. Resurrect, c’est l’histoire de ce personnage à partir du moment où il a subi ces transformations. Et après tous les détails se retrouvent dans les paroles des 12 morceaux de l’album.

**************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : C’est un peu le sauveur de l’humanité?

Kevin : Oui voilà, c’est le sauveur d’une humanité qui ne veut pas se laisser abattre et qui continue de se battre.

******************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Comment s’est passé le processus de composition de ’album?

Kevin : En fait pour la compo c’est Cédric et J.B qui composent pratiquement tout. Alors déjà pour le premier album il y a eu trois ans de tournées dont une avec Internal Bleeding et Broken Hope (ndlr en 2015 https://www.facebook.com/events/725405057577189/) . Du coup ils s’étaient mangés beaucoup de vieux Death Metal pendant deux/trois semaines et en rentrant de cette tournée, ils se sont enfermés dans le local en ayant envie de composer un album vraiment axé très Death Metal, avec un retour aux racines au Death Old school. Ils ont composé la base de l’album tous les deux, et ensuite on a fait les arrangements tous ensembles. On a enregistré et produit l’album, nous-mêmes.

******************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Et au final cet album vous a demandé combien de temps ?

Kevin : C’est un peu compliqué car entre le moment où on a commencé à composer et où l’album est sorti, il y a eu un changement de Line Up. Flo était déjà arrivé, Cédric et J.B étaient en train de composer et ils ont du arrêter pour reformer le groupe; Donc moi, je suis revenu et c’est Cédric qui s’occupait du groupe car il faisait beaucoup de management avant. Et puis on se connaît bien vu que l’on a grandi ensemble. J’ai fait de la musique avec J.B  et en fait on a tous commencé ensemble. Donc on va dire qu’il s’est passé un an entre le début de la compo et le moment où l’album est sorti.

************************************************************************************************************************

Rock Metal Mag :  Et comment vous est venu le choix du nom Resurrect ?

Kevin : Alors le nom Resurrect est arrivé un peu spontanément. On a un morceau intitulé « Resurrect The scourge » qui ouvre l’album, donc on énumérait un peu les titres des morceaux en essayant de trouver quelque chose qui nous parlait. Et puis, comme j’étais là au début du groupe et que je suis revenu au moment de cet album, on a trouvé que Resurrect était un nom idéal pour imager le retour du groupe et qu’il était lié au premier album, aux tournées, au changement de Line Up avec le départ du frontman qui a provoqué un gros changement. L’histoire du groupe en a été chamboulée et du coup, avec l’arrivée d’un ami d’enfance au chant et mon retour, on trouvait que le nom Resurrect collait très bien . C’est vraiment une renaissance.

***********************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Qui a créé la pochette de l’album? Est ce que vous lui avez donné carte blanche?

Kevin : C’est Rémy Cooper de Headsplit Design (FACEBOOK), qui a réalisé pratiquement tout l’Artwork. On est parti du fait que l’on avait déjà un personnage récurent, qui est sur la pochette et qui représente l’Architect, et comme dans l’histoire il a subi des transformations génétiques et a eu des implants, et on voulait aussi illustrer ça avec le laboratoire au dos de la pochette. On voulait apporter un coté un peu biomécanique, donc on lui a parlé d’un univers et il nous a proposé plusieurs choses . Et on a trouvé celle-ci excellente, après avoir retouché quelques détails.

**********************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Musicalement est ce qu’il y a des changements majeurs sur Resurrect par rapport à votre album Architects of Destruction?

Kevin : Cela dépend de ce qu’on peut appeler des changements majeurs. En fait,on est toujours dans un son très moderne, mais les morceaux sont plus techniques. En ce qui concerne ma partie guitare, les riffs sont plus difficiles à jouer et c’est plus physique. Et l’idée était vraiment de partir sur quelque chose de plus Old School et de revenir à nos racines et au Metal que l’on écoutait lorsque l’on était gamin. Mais on voulait quand même garder une production vraiment actuelle, avec un gros son que l’on entend sur la plupart des groupes qui sortent aujourd’hui, tout en le mélangeant avec un Metal plus old school, plus Death . En fait on voulait avoir moins le coté Deathcore que l’on trouvait sur le premier album.

**********************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Que penses-tu de la scène Death Metal à l’heure actuelle ?

Kevin : Alors pour tout avouer, je ne la suis pas énormément et je n’écoute pas beaucoup de Metal ou de Death. En fait, j’ai des périodes. j’ai eu celle ou je n’écoutais que du Metal, ensuite beaucoup de musique classique et j’aime beaucoup le Blues , le Rock en général et même la Funk. Tout ce qui groove, en fait, comme le néo-Metal. Sinon par rapport à la scène Metal actuelle, je trouve qu’elle est séparée entre les groupes du moment comme Carnifex, Suicide Silence, qui ont vraiment créé une veine dans le milieu Metal, et les groupes plus old school,comme Metallica, Slayer, Megadeth entres autres. Moi je m’y retrouve un peu dans les deux, et j’aime bien les groupes qui arrivent à mélanger ces deux  influences. J’aime aussi quand le public est composé de jeunes  avec des mèches et des plugs et des mecs plus anciens qui ont l’âge de mon père et qui portent des vestes à Patchs. Et c’est un vrai plaisir de faire quelque chose qui réunit tout le monde.

**********************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Et vous avez tous à peu près les mêmes influences musicales ?

Kevin : oui, à part Flo, le chanteur, qui a une influence beaucoup plus moderne. Il n’a pas trop écouté tout ce qui est Hard Rock/Heavy Metal il a commencé directement dans le Néo-Metal avec des groupes comme Linkin Park . Du coup on diffère un peu sur ce point là mais dans l’ensemble on est tous les cinq des Metaleux et on a tous suivi la même évolution.

***********************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Vous avez réalisé deux vidéos dont une pour le titre « Vengeful Flavors » (Mehdi Khadouj), et l’autre pour le morceau « Resurrect The Scourge » ( Yvan Cahagne )  pourquoi ont elles été réalisées par deux personnes différentes?

Kevin : En fait ces deux clips ne demandaient pas le même genre de compétences, en terme de réalisation. Par exemple pour Vengeful Flavors, avec Mehdi, on a travaillé sur un fond blanc et on avait fait des prises isolées, et il y a beaucoup d’incrustations avec un gros travail numérique derrière. Avec Yvan qui est à la réalisation, on a aussi travaillé avec la compagnie ARCANUM qui a créé, avec nous, le décor. « Resurrect The Scourge » est une vidéo tournée dans un décor. Et avec Pierrick, le bassiste, on a bossé sur un autre projet, qui s’appelle Alex Cordo et avec lequel j’ai joué pendant un moment, c’est un guitariste de Romans ( ndlr :(26), Rhône-Alpes, voir notre chronique :https://rockmetalmag.fr/chronique-origami-d-alex-cordo/ ) et il a travaillé avec Yvan sur son clip « Time  For Redemption » et on s’était très bien entendu avec lui. Donc comme on trouvait qu’il travaillait très bien on lui a proposé de faire la vidéo de « Resurrect The Scourge »  et ça lui a tout de suite parlé ! Et il a pas du tout les mêmes compétences que Mehdi. Il a fait beaucoup plus de reportages et il a plus de technique dans la prise de vue. Avec Medhi, la prise était plus en caméra fixe, avec peu de déplacement et c’était plus un travail de Post Prod et d’incrustations d’images. Sur « Resurrect The Scourge », on a passé beaucoup de temps, car rien que le montage du décor nous a pris 5 mois. On a du récupérer beaucoup de matériels sur des sites différents et on a fait beaucoup de tests. Nous à la base on ne s’imaginait pas que créer un décor demandait autant de temps et les gens d’Arcanum nous ont mis un peu au pied du mur, si je peux dire.

************************************************************************************************************************

Rock Metal Mag : Est ce que vous allez sortir un nouveau clip ?

Kevin : Alors sur cet album, ce n’est pas prévu. Peut être une Lyric vidéo ou des guitares ou batterie Playthrough

***********************************************************************************************************************

Rock Metal Mag :  Est ce que vous continuez de composer de nouveaux morceaux ou bien vous vous concentrez essentiellement sur votre dernier album et sur les concerts à venir ?

Kevin : Alors on a pas encore repris la compo. On se concentre vraiment sur la promo de Resurrect

***********************************************************************************************************************

Rock Metal Mag :  Est ce que vous avez des dates de concert à annoncer? Vous préparez le planning 2018 ?

Kevin : Alors on a une date le 10 Mars à la Cave à Musique à Macon et pour le moment on a pas d’autres dates de prévues et en ce moment on essaie de se structurer pour travailler avec des gens qui vont pouvoir nous permettre de faire de belles tournée et de nous programmer sur des festivals comme le Hellfest, pourquoi pas! On essaie de passer à l’échelon supérieur . Donc on travaille la dessus pour annoncer des dates prochainement et on a bien l’intention de sortir de l’hexagone . On est déjà parti en Amérique Latine et en Europe plusieurs fois . En mai, on est parti en République Tcèque, mais là sur les mois et les années à venir on a encore rien de prévu à l’étranger, mais on a vraiment prévu d’y aller .

*******************************************************************************************************************

Depuis notre rencontre une date est confirmée pour THE WALKING DEAD ORCHESTRA,  et pas la moindre puisqu’il s’agit du HELLFEST  le 22 juin 2018 !

Voir notre article : https://rockmetalmag.fr/the-walking-dead-orchestra-au-hellfest/

https://www.facebook.com/TheWalkingDeadOrchestraOFFICIAL/

*****************************************

Rock Metal Mag remercie Kevin, et Roger de Replica promotion