T.A.N.K.: Interview

T.A.N.K.: Interview

Rock Metal Mag a eu le plaisir d’interviewer un des 5 membres du groupe de Death mélodique français T.A.N.K :   RMM: Peux tu te présenter et présenter le groupe ? Clément: Je suis Clément, le batteur de T.A.N.K, un groupe qui s’est créé en 2007. Nous avons fait de multiples festivals principalement en France. Là,

Rock Metal Mag a eu le plaisir d’interviewer un des 5 membres du groupe de Death mélodique français T.A.N.K :

 

RMM: Peux tu te présenter et présenter le groupe ?

Clément: Je suis Clément, le batteur de T.A.N.K, un groupe qui s’est créé en 2007. Nous avons fait de multiples festivals principalement en France. Là, nous on avons un troisième album Symbiosis sorti le 21 septembre. A chaque album, on fait un ou deux festivals, genre le Wacken en Allemagne, le Metaldays en Slovénie, le Hellfest en France, le Motocultor. Et on compte encore plus voyager.


RMM: Peux tu nous parler de Symbiosis et de son processus de création ?

C: Déjà, en terme de composition on a fait comme on a toujours eu l’habitude de le faire, c’est à dire démocratiquement. Hé oui, on est quand même français (rires). Non sérieusement, c’est quelque chose qui nous tient vraiment à cœur, on souhaite tous s’épanouir, tu vois, on est pas un groupe qui a un leader, tous les membres sont aussi impliqués les uns que le autres dans le groupe. Après pour l’organisation et la gestion du groupe, on a tous différents domaines et on se répartit les taches. Olivier, notre bassiste est la tête pensante. Mais en terme de composition, on ramène tous un peu notre pâte, on compose tous. Donc vraiment, cet album s’est fait comme les autres. Le line up a un peu changé. Déjà sur le deuxième album, il y a Nils qui est arrivé, qui a été l’un des principal compositeur de Symbiosis. Et là, on a un nouveau guitariste, qui vient de nous rejoindre. Il n’a pas participé à la composition de Symbiosis, mais il est déjà en train de composer pour le futur quatrième album. On est en permanence en train d’avancer. Car quand on fait de la musique, il faut pas rester figer. Bon parfois, on se prend des râteaux quand même. Mais bref, pour répondre à la question, on suit vraiment un schéma démocratique. Ça passe, ça passe pas, on garde, on garde pas.. Souvent, on garde pas d’ailleurs (rires).

13074

 


 

RMM: Vous êtes vous fixés des objectifs à atteindre ?

C: Bien sûr. Je pense que les gens qui nous suivent depuis le début vont voir que depuis 2007, on a fait les choses petit a petit. Les gens nous ont vu évoluer étape par étape, et là l’objectif que nous voulons atteindre et qu’on vient d’atteindre d’ailleurs, c’est de s’exporter. On aime jouer en France, on adore ça, mais on l’a beaucoup fait, et on sait que le metal n’est pas la spécialité de la France, et à côté de nous on a des pays fascinants, comme l’Allemagne qui est beaucoup plus metal ou la Scandinavie, qui sont de vrais influences pour nous. Et du coup, le groupe est arrivé à un aboutissement, celui de partir en tournée et en plus avec Soilwork, qui pour nous est une grosse influence. Dans le groupe, on a tous des influences différentes, mais Soilwork est réellement une influence commune pour nous. C’était donc un honneur de faire une tournée avec eux.


 

RMM: Justement vous avez un featuring avec Björn, sur le nouvel album. Comment cela s’est fait ?

C: Björn a une voix vraiment particulière. Il fait parti de ces rares chanteurs qui ont une voix vraiment distinctive et qu’on peut reconnaître à la première note. Et c’est super impressionnant ! On avait déjà fait un featuring avec Jon Howard sur Spasms of Upheaval (le deuxième album sorti en 2012, ndlr), qui lui aussi a une voix particulière. Et bref, pourquoi on a choisi Björn et pourquoi on fait des featurings ? Parce que, dans le processus de composition, on ne se pose aucune limite. Quand on a envie de faire un truc, on le fait. On ne pense pas les choses à l’avance, genre « ah ouais, on va faire chanter Björn là « . Et pour le contacter c’était facile car c’est un ami de Jon Howard, donc il avait entendu parler de T.A.N.K.  Et puis on a enregistré au Dome Studio chez David Potvin, qui fait parti de One-Way Mirror, et dont je fais parti aussi, et ils ont fait la première partie de Soilwork. Ils les connaissent bien, donc en bref, on pouvait contacter Björn. Du coup, on lui a proposé et il a accepté.  Nous, on avait un morceau qu’on a fait vraiment en pensant à lui, alors on lui a fait des propositions, il nous en a fait aussi, et finalement on s’est mis d’accord assez rapidement, grâce à ce fabuleux outil qui est Internet et avec lequel on peut tous communiquer très facilement.


 

RMM: Quelles sont les thématiques principales de Symbiosis ?

C: En général, nos thèmes sont universels.  On a pas des thèmes de prédilection, et vraiment on aborde des sujets qui parlent à tout le monde: la vie, la mort, le désespoir, le sexe, l’amour. C’est Raff qui compose principalement, enfin il propose justede prendre un sujet qui nous touche tous et de le voir sous un angle différent. C’est aussi pour cela que l’on s’appelle Think of A New Kind, d’ailleurs. On essaie d’apporter de la subtilité, de l’objectivité et un regard extérieur à notre vision des choses. Il n’y a aucun jugement, c’est surtout de la réflexion, et après à chacun de se faire sa conclusion, si on a envie de s’intéresser aux paroles. On ne fait rien impliquer politiquement parlant, ce sont juste des réflexions.


 

RMM: Vous avez déjà pensé à chanter en français ?

C: On nous a déjà demandé si cela nous intéressait. Nous, on a jamais voulu chanter en français, tout simplement parce que ce n’est pas notre culture. C’est con hein… On connait des groupes que le font très bien, mais c’est pas notre truc. On pense tout de suite les choses en anglais, c’est comme ça qu’on les entend sonner. Peut-être qu’on le fera un jour, un truc genre « L’Enfant Sauvage » (rires). Trêve de plaisanterie, comme je l’ai dit, dans la composition, on ne s’interdit rien, alors, qui sait ? Donc pour répondre à la question, c’est possible mais pas du tout dans nos projets.


 

RMM: Quels groupes écoutiez vous pendant la composition de cet album ?

C: Chacun dans le groupe écoute de la musique différente, metal et hors metal. Après il y a des groupes qui nous mettent d’accord comme Pantera, Soilwork, et quoi d’autres ? Il y en a vraiment pas beaucoup. On a tous une période assez old school, pour certains plus que d’autres d’ailleurs. Mais voilà, on mélange un peu tout ça. Comme j’ai dit, on ne se fixe vraiment aucun objectif précis pour la composition, à part de faire quelque chose que l’ on aime. On ne s’est pas concerté genre « tiens, j’ai découvert un nouveau groupe, tu devrais écouter« , pas du tout ! Après, je pense que c’est plutôt au public de dire ce qu’il ressent. Beaucoup nous disent que nous nous sommes actualisés, d’autres disent que nous sommes partis sur un son un peu plus old school. On a tous les sons de cloches. Ce que je peux dire, c’est qu’on a fait ce qui nous semblait le mieux.


 

RMM: Pour toi, quel a été le meilleur album de 2015 ?

C: (réfléchit).. Le problème c’est que je sais pas si il est de 2015 ou de 2014. L’album que j’arrive pas à arrêter d’écouter c’est « Asymmetry » de Karnivool. Sinon, en 2015, j’en ai aucune idée. Pour te dire, en ce moment, je suis vachement dans le jazz. Je suis sûr qu’il y a de très bons albums sortis en 2015, mais dans le doute, je vais dire Symbiosis de T.A.N.K.


 

RMM: Si tu devais faire découvrir T.A.N.K. a quelqu’un qui ne le connait absolument pas, quel morceau de votre discographie choisirais-tu ?

C: On m’a jamais posé cette question, donc c’est avec plaisir et réflexion que je vais y répondre. La difficulté serait de tomber dans la facilité justement. Donc, si je m’écoute moi, c’est une chose, mais si je pense à la personne en face de moi, j’essaierais de m’adapter. On a des titres qui sont très bourrins, si je suis face à un gros bourrin, je lui mettrais probablement « Symbiosis« , si je suis face à quelqu’un de plus soft, je mettrais autre chose. Après personnellement, il y a un morceau qu’on a jamais joué mais que j’adore, qui est vraiment personnel et qui a une histoire pour nous, qui est différent et sort vraiment du lot, c’est Daze (extrait de Spasms of Upheaval). Ce morceau est spécial, il a une sensibilité différente, je trouve. Je ferais, donc, écouter celui là à quelqu’un comme moi, qui a une âme sensible (rires).


 

RMM: Metallica ou Megadeth ?

C: hmm…alors ce sont deux classiques, mais pas deux classiques à moi. Mais je dirais quand même Metallica

RMM: Black Sabbath ou Dio Sabbath ?

C: Black Sabbath

RMM: Arch Enemy avec Angela Gossow ou avec Alissa White-Gluz ?

C: J’écoute pas du tout ce groupe

RMM: Aerosmith ou Scorpions ?

C: Aerosmith

RMM: Stark ou Lannister ?

C: Forcément, Stark. Les Lannister sont quand même des en**lés. Et d’ailleurs, j’en profite pour dire que j’ai fait une vidéo à la batterie sur le thème de Game Of Thrones.

https://www.youtube.com/watch?v=ZGZa_aAx-kc

 

Merci à Clément pour sa bonne humeur et sa gentillesse.

******

voir nos articles sur T.A.N.K

http://rockmetalmag.fr/?s=T.A.N.K