STEEL PANTHER: Conférence de presse au Hard Rock Café de Paris

STEEL PANTHER: Conférence de presse au Hard Rock Café de Paris

Paris n'a qu'à bien se tenir, le groupe de glam metal parodique Steel Panther est de retour ! Et c'est au Hard Rock café, bien sûr, que nous les avons retrouvés le 30 janvier dernier !

30 janvier 2014: Paris n’a qu’à bien se tenir, le groupe de glam metal parodique Steel Panther est de retour ! Et c’est au Hard Rock café, bien sûr, que nous les avons retrouvés. Le premier clip intitulé «Party like tomorrow is the end of the world», issu du nouvel album prévu pour le 1er avril 2014 (non ce n’est pas une blague) All You Can Eat, circule d’ailleurs depuis quelques semaines sur la toile. Et ce premier extrait donne le ton de l’album, à déguster donc, sans limite, sans retenue, sans complexe. Lorsque l’on demande au groupe comment ils conçoivent la «fête» dont ils parlent dans leur morceau, ils nous répondent que l’on a tendance, à tort, à ne pas s’autoriser à faire la fête, à fond, parasités par ce que l’on doit faire plus tard. Ils nous donnent l’exemple d’un type qui va s’empêcher de bien faire la fête, à cause du boulot du lendemain. Dans l’univers onirique de Steel Panther, pas question de penser à demain, on profite de l’instant présent «comme si demain était la fin du monde». Et profiter, ça se traduit par «sexe, drogue & rock n’roll». Le clip que l’on peut voir ci-dessous donne une petite idée de la fête selon Steel Panther!

Le nouvel opus du groupe reprend la vielle bonne recette de leur succès et ça nous donne un bel album, explosif, drôle et décalé. Le choix de placer la chanson «Pussywhipped» en préambule est judicieux. Dynamique et efficace, elle a le mérite de nous propulser dans le monde décalé de Michael Starr et ses acolytes. En parlant des membres du groupe, ces derniers n’ont pas manqué de faire le show, de passage à Paris. Connus pour leur humour très… personnel, Steel Panther a été à la hauteur de sa réputation. Très en forme, on a eu droit à un petit concert improvisé, à un petit spectacle de vannes entre eux et même à une belle imitation de cris d’animaux (oui, oui!).


Dans une composition très «cartoonesque» de leurs personnages, les membres de Steel Panther, sont presque finalement des héros de bandes dessinés, dans une version plus trash, certes, ayant le pouvoir d’apporter de la couleur, de l’humour et ce qu’il faut de marginal pour casser la morosité de notre quotidien. Et puisque le groupe nous autorise à le consommer «à volonté», pourquoi devrait-on s’en priver hein?

Bd3m8ICIgAAThC3

Merci à Steel Panther, Replica Promotion, au Hard Rock Café de Paris et à Eva et ses acolytes.