ROYAL TUSK : Chronique TUSK II

ROYAL TUSK : Chronique TUSK II

Tusk II est une célébration dense profondément émotionnelle, débordante de mélodies à la fois subtiles, exaltées et captivantes. ROYAL TUSK : Chronique de l'album TUSK II sorti le 26 octobre 2018 sur Entertainment One et enfin disponible en France.

ROYAL TUSK : Chronique de l’album TUSK II sorti le 26 octobre 2018

ROYAL TUSK : Chronique TUSK II.
Label: Entertainment One

Tusk II Track Listing:

01 First Time
02 Aftermath
03 Die Knowing
04 Stowaway
05 Freedom
06 Reflection
07 Control
08 Under
09 Northern Town
10 Long Shot


Daniel Carriere – Vocals/Guitars // Sandy MacKinnon – BassQuinn Cyrankiewicz – Guitar // Calen Stuckel – Drums Photo Credit – Brandynn Pope 

Daniel Carriere – Vocals/Guitars
Sandy MacKinnon – Bass
Quinn Cyrankiewicz – Guitar
Calen Stuckel – Drums

https://www.facebook.com/royaltusk/

Clip de  « Aftermath »

Après un premier EP paru en 2014 suivi du premier album studio « DealBreaker » sorti en 2016, le groupe canadien
ROYAL TUSK , originaire d’ Edmonton, en Alberta, s’inscrit clairement dans un style authentique et fédérateur avec ce nouvel opus Tusk II, disponible depuis octobre dernier en Amérique du Nord,et enfin disponible en Europe!

La musique énergique du quatuor est truffée de riffs accrocheurs et mélange allègrement Indie Rock, Classic Hard Rock, Punk Rock, parmi d’autres .. Mais il n’est pas nécessaire de les classer dans un genre particulier tant leur propre sonorité leur colle parfaitement à la peau. Il y a un groove énorme tout au long des 10 chansons et cette dynamique frappe en plein coeur . Les variations de rythmes sont judicieusement déployées pour entraîner l’auditeur dans un véritable dédale musical . Et cela s’entend dès le premier titre « First Time » à la fois très mélodique et entêtant.

Le Clip Aftermath, quant à lui, définit l’ambiance générale de l’album. C’est direct, et percutant à la fois, comme le sens des paroles, qui dénoncent
le bombardement incessant de tragédies et d’images chocs auxquelles sont confrontés les jeunes aujourd’hui, et qui les rend totalement insensibles à ce matraquage d’ultra violence.

Les paroles sont accentuées par la frappe énorme de Calen Stuckel à la batterie et les solos de guitare imparables et se répercutent telle une onde de choc à travers le chant clair et émotionnel de Daniel Carriere .

Dans les textes il y a de l’amour mais aussi beaucoup de colère, de perplexité et un grand ras le bol de l’état actuel du monde et de toutes ses dérives. Un énorme ressenti qui se propage de titre en titre, avec une alchimie naturelle sur un tempo enflammé.

On apprécie également les distorsions , le fuzz des guitares et le coté empesé de la basse, en totale adéquation avec l’ensemble de l’album et terriblement efficace. (Die Knowing, Reflection, Under, Control. )

Tusk II est une célébration dense profondément émotionnelle, débordante de mélodies à la fois subtiles, exaltées et captivantes. (Stowaway, Northern Town, Long Shot.).
Une ossature massive aux guitares implacables agrémentée de pulsations plus légères qui font vibrer l’ensemble adroitement structuré.

Royal Tusk marche vers un avenir très prometteur et il est prêt à vous botter le cul en Live . Alors sans hésitation, courrez les voir . Le groupe sera en ouverture du super groupe canadien , Monster Truck, le vendredi 10 mai à l’Empreinte de Savigny Le Temple, et le samedi 11 mai au Forum de Vauréal .

Christiane.T

Vidéo de « Reflection »