Panic! At The Disco au Zenith Paris

Panic! At The Disco au Zenith Paris

Panic! At The Disco + Arizona au Zenith Paris le 19 mars. (Base productions) Live report de Steph Pictures

BASE PRODUCTIONS présentait
Panic! At The Disco + Arizona
au Zenith Paris le 19 mars

Live report et photos Steph Pictures

Le concert de ce mardi soir affiche Sold Out et c’est donc dans un Zénith plein à craquer que va évoluer Panic at the Disco avec Arizona qui jouera en ouverture. C’est donc une belle soirée en perspective qui s’annonce et nous remercions Base Productions d’avoir organisé un tel événement.

Il est 20h et grandement temps de donner un peu de son à cette foule qui s’amasse et dont l’impatience est palpable.

Le trio d’Arizona, groupe américain de Rock et Electropop, entre en scène , pour un premier tour de chauffe. Zachary Charles (chant) démontre d’entrée de jeu ses qualités de show man avec une présence scénique indéniable.

L’Electropop proposé par Arizona sonne parfaitement à l’oreille même si dans l’ensemble le rythme est un peu mou. On aurait souhaité quelques moments un peu plus pêchus. Quoi qu’il en soit la prestation d’Arizona est tout de même des plus agréable et le groupe remplit à merveille son rôle de première partie.

Petite pause habituelle pour le changement de plateau au cours de laquelle le public impatient, réclame, haut et fort, Panic at the Disco. Un chronomètre s’affiche annonçant l’arrivée dans une dizaine de minutes du chanteur Brendon Urie et de sa bande.

Cinq, quatre, trois, deux, un… ! Les lights s’allument et c’est parti pour le show. Brendon arrive tout feu tout flamme et démarre la soirée avec «Silver Linning» sous les cris des fans . Il enchaîne avec « Don’t Threaten Me With a Good Time », et ainsi de suite. Il n’y a pas de temps mort et Panic at the Disco fait défiler les morceaux à toute vitesse. Il faut dire qu’avec une setlist de 28 titres il n’y a pas de temps à perdre.

Le show, bien qu’épuré visuellement est très beau. L’espace scénique est très bien utilisé avec un agencement d’estrades destinés sur la gauche pour ces dames et leurs instruments à cordes et pour ces messieurs et leurs instruments à vent, sur la droite .

Sans aucune surprise le public est entièrement conquis par Brendon et parfaitement au diapason avec le groupe. Le frontman déborde littéralement d’énergie et en plus de ses qualités de vocaliste il déploie également ses talents de musicien à la guitare ou bien assis derrière un piano à queue.

La setlist est copieuse et comportera aussi 3 reprises dont une en hommage à Fredie Mercury (Queen) avec la cover de «Bohemian Rhapsody».

Le spectacle se terminera en apothéose avec «I Write Sins Not Tragedies» et « Victorious » sans oublier les cotillons histoire se dire au revoir dans une ambiance des plus festive.

Setlist :
1- (Fuck A) Silver Lining
2- Don’t Threaten Me With a Good Time
3- Ready to go
4- Hey Look Ma, I Made It
5- LA Devote
6- Hallelujah
7- Crazy=Genius
8- Thé Ballad of Mona Lisa
9- Nine in the Afternoon
10-One of the Drunks
11-Casual Affair
12-Vegas Lights
13-Dancing’s Not à Crime
14-This is Gospel
15-Death of a Bachelor
16-I Can’t Make You Love (Bonnie Raitt cover)
17-Dying un LA
18-The Greatest Show (Pasek and Paul cover)
19-Girls/Girls/Boys
20-King of the Clouds
21-High Hopes
22-Miss Jackson
23-Roaring 20s
24-Bohemian Rhapsody (Queen cover)
25-Emperor’s New Clothes
26-Say Amen
27-I Write Sins Not Tragedy
28-Victorious

https://www.facebook.com/panicatthedisco/

Rock Metal Mag remercie Base Productions