OOMPH! + Heldmaschine Live report

OOMPH! + Heldmaschine Live report

Live report du concert de OOMPH! + Heldmaschine à La Machine du Moulin Rouge le 20 mars 2019 (Sherep Booking) Texte Véronique Passos Photos Unkle.Z-Photography

Sherep booking présentait
OOMPH! + Heldmaschine
à La Machine du Moulin Rouge
le 20 mars 2019

Live report par Véronique Passos
Photos Unkle.Z-Photography

Une affiche très alléchante avec les deux groupes allemands OOMPH! et Heldmaschine le mercredi 20 mars à La Machine du Moulin Rouge à Paris

HELDMASCHINE

La tâche était rude pour Heldmaschine : ouvrir pour Oomph! C’est donc avec une certaine appréhension que le groupe de Coblence a pris possession de la scène de La Machine ce mercredi 20 mars.

Ils ont débuté comme un groupe hommage « Völkerball – A Tribute To Rammstein » en 2008 et cela a si bien fonctionné qu’ils ont fini par créer leur propre son sous le nom de Heldmaschine en 2011. Ainsi, c’est un groupe rompu à toutes les scènes allemandes qui s’est présenté pour la première fois au public parisien.

Rapidement, Heldmaschine suscite l’adhésion des spectateurs grâce à son énergie et sa bonne humeur, il est question de gros son, de chant puissant et viril. La formation clairement positionnée dans le genre Neue Deutsche Härte (Nouvelle Dureté Allemande) est portée par deux fortes personnalités, le sympathique et colossal chanteur René Anlauff et le spectaculaire batteur Dirk Oechsle.

Heldmaschine nous offre un set rythmé par des morceaux bien calibrés et excellents supports à un show tout en force, on retiendra notamment « Radioaktiv » et « Weiter ».

Le groupe semble aussi heureux et ravi que nous de ce premier concert à Paris et c’est à regret que nous les laissons partir. Si vous voulez découvrir la musique de Heldmaschine, je vous recommande leur double album live « Live+Laut » sorti en 2018 et leur dernière production studio « Himmelskörper » qui vous donneront une bonne idée de la prestation qu’ils nous ont offert ce soir-là.

>

https://www.facebook.com/Heldmaschine/

OOMPH!

Dans la Machine du Moulin Rouge bondée et surchauffée Oomph! fait une entrée remarquée, les musiciens produisent une forte impression dans leurs tenues noires plutôt martiales.

Oomph! est un pionnier dans la NDH, ils sont là depuis longtemps et entendent bien défendre leur place ; rappelons qu’ils ont installé ce genre en Allemagne bien avant Rammstein et ils peuvent s’enorgueillir d’une douzaine d’albums !

Sans surprise, le groupe est bien présent sur scène, on sent l’expérience et le métier, tout est impeccablement réglé. Il n’y a pas de doute, ces rockers allemands savent tenir une salle, ils ont du savoir-faire. Le groupe a une attitude élégante, sereine et assurée, ce qui n’est pas si fréquent, le public ne s’y trompe pas et lui accorde sa confiance sans réserve.

Oomph! a construit son show en mêlant habilement ancien et nouveau répertoire. Le public de fans dévoués reprend les refrains en allemand sans hésitation confirmant ainsi que la langue n’est pas un obstacle.

Le groupe repose sur ses trois membres fondateurs Dero (vocals, drums), Crap (guitar, keyboards) et Flux (guitar, sampling) la complicité entre ces trois compères est une évidence et un plaisir à observer.

Dero est le frontman et le chanteur de Oomph!, sa voix lourde et chaude a été maîtrisée jusqu’au bout sans aucune faille. Il est d’une énergie débordante et n’a cessé de bondir et de tourner en rond frénétiquement sur la scène réalisant une admirable performance; Tout le groupe, d’ailleurs, a été d’une grande générosité.

Le charismatique Dero a salué l’unification de deux générations de fans, ceux qui les suivent depuis le début et ceux qui les ont découverts avec le dernier album et l’on ne pouvait que le constater avec lui.

A la suite des concerts français d’Eisbrecher, d’Unzucht et de Lord Of The Lost, Heldmaschine et Oomph! sont peut-être la confirmation que la France ouvre enfin la porte au rock allemand et c’est une réelle bonne nouvelle !

L’audience quitte la salle heureuse d’avoir retrouvé Oomph! en grande forme. Ce retour en force avait déjà été bien annoncé par leur dernier album RITUAL sorti en janvier 2019 qui est une franche réussite et un grand succès populaire.

Et je me prends à rêver d’un festival rock franco-allemand…

https://www.facebook.com/oomphband/