MOLLY HATCHET : Live Report du 18 décembre

MOLLY HATCHET : Live Report du 18 décembre

BASE PRODUCTIONS présentait MOLLY HATCHET à La Machine du Moulin Rouge le 18 décembre 2018

BASE PRODUCTIONS
présentait
MOLLY HATCHET
à La Machine du Moulin Rouge
le 18 décembre 2018

Le groupe de rock sudiste MOLLY HATCHET est de passage à La Machine du Moulin Rouge à l’occasion de son « 40 years anniversary Tour 2018 » et c’est le groupe KINGSAVAGE qui est en ouverture de cette soirée Rock.

KINGSAVAGE

Fondé en 2015 … les anciens membres de LUCKY TWIST se sont réunis et ont fondé le nouveau super groupe de rock n roll !!! KINGSAVAGE !!!

Le premier album des allemands « Full Speed ​​Ahead » voit le jour le 24 juillet 2015 via Rock It Up Records / City Of Lights Records. Le quintet livre un mélange de sleaze rock et de hard rock
de la fin des années 80 et du début des années 90. Leurs influences sont issues de groupes tels que RATT, L.A. Guns, AC / DC , Guns N ’Roses parmi d’autres …

L’énergie débordante de KINGSAVAGE a vite fait de se répercuter dans le public. Le coeur de rocker des cinq musiciens bat au son de ses rythmes entraînants et on ne peut que vibrer en écoutant des titres tels que « Wildlife Fever », « Gimme 5 », « Bastards » (« Full Speed ​​Ahead » 2015) ou encore « Real Bad Motherfucker » et Thrill Me ( « Thrill me » EP 2018)

Du bon rock old school, du groove du Hard bluesy, un mélange détonant de bonnes vibrations qui ont chauffé l’assemblée avant la venue du groupe phare de la soirée .

Membres du groupe

Arthur KING (vocals)
-Luke le Duke (lead guitar/ vocals)
-Schmex (guitar/backing vocals) 
-Johnny Savage (bass/ backing vocals)
-Fast Fred (drums)

https://www.facebook.com/kingsavagerock/

C’est au tour de Molly Hatchet de s’emparer de la scène. Le groupe a solidement gagné sa place dans l’histoire de la musique aux cotés de légendes emblématiques de Southern Rock originaire de Jackonville en Floride tels que Lynyrd Skynyrd et les Allman Brothers à la fin des années 70, en jouant un mélange d’influences de rock anglais, de blues, de country et de gospel.

Aujourd’hui, plus un seul membre du Molly Hatchet de 1970 ne subsiste. Les plus anciens musiciens étant le guitariste Bobby Ingram (1987), ami du chanteur « Danny Joe Brown » avec lequel il fonde le groupe du même nom en 1980 avec le claviériste John Galvin, toujours présent, malgré une absence début 1990 jusqu’en 1995.
Bobby Ingram a produit plus de la moitié de l’ensemble du catalogue des enregistrements de Molly Hatchet distribués mondialement. Les premières influences ont été Eric Clapton, Allen Collins, Lennon et McCartney. Depuis 40 ans, il subsiste en tant que guitariste leader de Molly Hatchet avec à ses cotés le chanteur Phil McCormack, depuis 1996, Tim Lindsey à la basse depuis 2003 et Shawn Beamer à la batterie depuis 2000.

Le dernier album des américains « Justice » est paru en 2010, mais pas un seul morceau ne figure sur la setlist essentiellement composé des albums les plus anciens dont les 2 premiers de 1978 et 1979.

C’est d’ailleurs avec le titre « Whiskey man » tiré de l’album Flirtin’ with Disaster de 1979, que le quintet ouvre la marche. C’est un flash back extraordinaire vers les années cultes de Molly Hatchet qui les ont propulsées sur le devant de la scène . Un
rendez vous avec le Rock Sudiste indémodable et les fans de la première heure sont bien présents, ce soir.

Bien qu’il n’y ai plus l’ardeur des débuts de la formation avec à lépoque ses trois guitaristes, le son des Hatchet perdure. De bons solos, un clavier très bien représenté, la voix rocailleuse du chanteur, une rythmique impeccable, bref tous les ingrédients de ce bon vieux rock du sud, qui fleure bon le whiskey, et les Honky Tonk de l’Alabama.

Le set s’achève sur « Dreams I’ll Never See » de The Allman Brothers (1969), l’un des précurseurs du rock sudiste et une des principales influences de Molly Hatchet, lors de sa fondation.

Autre influence majeure des Hatchet, le fabuleux et mythique Lynyrd Skynyrd, et le rappel se fait inévitablement avec la reprise de « Free Bird » titre emblématique de 1973, devenu un des gros hit des années 1975.

Le show se termine avec « Flirtin’ With Disaster  » et les remerciements éraillés de Phil McCormack .

Membres actuels (2017)
Bobby Ingram (guitares (lead, slide et acoustique) et chœurs)
Phil McCormack (chant, harmonica)
John Galvin (piano, claviers et chœurs)
Tim Lindsey (basse et chœurs)
Shawn Beamer (batterie)

SETLIST

Whiskey Man ( Flirtin’ with Disaster 1979 )
Bounty Hunter (Molly Hatchet 1978)
Gator Country (Molly Hatchet 1978)
It’s All Over Now (The Valentinos cover)
Devil’s Canyon ( Devil’s Canyon 1996)
Beatin’ the Odds (Beatin ‘the Odds 1980)
One Man’s ( Flirtin’ with Disaster 1979 )
Fall of the Peacemakers (No Guts…No Glory 1983)
Jukin’ City ( Flirtin’ with Disaster 1979 )
Dreams I’ll Never See (The Allman Brothers Band cover)

Encore:
Free Bird (Lynyrd Skynyrd cover)
Flirtin’ With Disaster ( Flirtin’ with Disaster 1979 )

>

Rock Metal Mag remercie Roger de Replica promotion et Base Productions

1 1 Commentaire