Los Disidentes Del Sucio Motel : Polaris

Los Disidentes Del Sucio Motel : Polaris

CHRONIQUE : Los Disidentes Del Sucio Motel : Polaris
Polaris est un très beau voyage dont les paysages offrent beaucoup de diversité et où chacun peut à sa façon y forger sa propre histoire.

Album Polaris de Los Disidentes Del Sucio Motel
Label : Klonosphère/Season Of Meast
Date de sortie: 2 avril 2021

Tracklist :

01. :-:o :-:
02. Blood-Planet Child
03. Dark Matter
04. Blue Giant
05. The Plague
06. Alpha Ursae Minoris
07. Earthrise
08. The Key
09. Horizon
10. The Great Filter

Membres du groupe
Nicolas / Guitars and Vocals
Romain / Guitars
Greg / Drums
Katia / Bass
Daniel / Keyboards and Vocals

https://www.facebook.com/LDDSM/

__________________________________________________

Le groupe rock français Los Disidentes Del Sucio Motel (LDDSM) est de retour avec son quatrième album «Polaris», qui sort ce vendredi 2 avril 2021 via Klonosphere.

Il aura fallu cinq ans d’attente après «Human Collapse» pour que Polaris prenne vie. Et comme tous les albums de LDDSM sont différents, ce dernier ne fait pas exception à la règle. Il marque une nouvelle ascension des 5 musiciens et auteurs-compositeurs et une nouvelle direction musicale. En effet même si le Stoner des débuts est toujours présent, il se fait plus discret pour laisser place à un Rock/Metal Prog aux nuances psychédéliques, alternatif et même Doom.

En tant que concept album, l’histoire de Polaris est centrée sur la relation des hommes et du vaste Univers qui les entoure. Chaque chanson évoque un problème particulier, aussi bien spirituel, qu’existentiel ou environnemental et pragmatique.

Une association judicieuse de rythmes explosifs et vrombissants, de riffs denses et intenses, de mélodies entêtantes aux chants harmonieux et bouleversants jusqu’à rocailleux et rugissants. Les 3 chanteurs conjuguent avec justesse les différents timbres vocaux et l’alchimie est parfaite. Les 10 éléments qui composent Polaris sont assemblés avec précision et la production réalisée par Rémi Gettliffe, chez White Bat Recorders, est impeccable.

L’étoile polaire de LDDSM, brille de mille éclats par sa grandeur, sa profondeur, son équilibre et son dynamisme. Il y a une véritable volonté de parfaire, dans les moindres détails, chaque chanson aux variations sans équivoques.

Le grandiose Blood-Planet Child libère des intonations très prog et un chant alarmiste qui se poursuit dans un Dark Matter résonnant, au riff énorme. Le poignant Blue Giant est abyssal avec sa bouffée atmosphérique rattrapée par The Plague et son souffle de guitares heavy très contagieux. La voix du Nord céleste s’ouvre alors avec Alpha Ursa Minor au Fuzz retentissant, surenchérit par la section rythmique fracassante.

Earthrise et Horizon sont les plus pesants et les plus proches du Stoner d’antan, avec un clavier au nappe sacerdotale, des guitares bourdonnantes et une basse écrasante. Quant à The Key il transpire psychédélisme et prog à haute dose tout comme The Great Filter  à l’ambiance plus éthérée avec un solo envoutant et un chant éclatant.

Los Disidentes Del Sucio Motel s’envole vers les cimes d’un succès assuré. Le talent des 5 musiciens transparaît dans chacune de leurs compositions, riches d’émotions, de précisions, de liberté d’expression. Polaris est un très beau voyage dont les paysages offrent beaucoup de diversité et où chacun peut à sa façon y forger sa propre histoire.

Christiane.T

Commandes sur : https://orcd.co/lddsm-polaris