Live Report: Santa Cruz et Reckless Love à la Boule Noire

Live Report: Santa Cruz et Reckless Love à la Boule Noire

Le 23 mars dernier, la Boule Noire affichait complet avec un concert 100% finlandais. Pour la première fois, Reckless Love s’emparait de la capitale pour défendre leur dernier opus “InVader“, sorti en mars dernier. Avec Santa Cruz en première partie, la soirée s’annonçait clairement glam, rock’n’roll et électrique. Un an après leur dernier passage dans l’hexagone lors

Le 23 mars dernier, la Boule Noire affichait complet avec un concert 100% finlandais. Pour la première fois, Reckless Love s’emparait de la capitale pour défendre leur dernier opus “InVader“, sorti en mars dernier. Avec Santa Cruz en première partie, la soirée s’annonçait clairement glam, rock’n’roll et électrique.

reckless

Un an après leur dernier passage dans l’hexagone lors d’une tournée avec Amaranthe, Archie Cruz est de retour avec sa bande pour nous balancer leur son rock’n’roll. Une bonne partie du public a fait le déplacement spécialement pour eux. Les nombreux t-shirts à l’effigie du groupe attestent de l’ascension fulgurante que connait Santa Cruz, passant du rang de jeune groupe prometteur à celui de groupe confirmé. Le quatuor démarre son set avec “Bonafide Heroes” extrait de l’album éponyme sorti l’année dernière. Le ton est immédiatement donné. L’influence hard rock se ressent davantage en live qu’en studio. Le son est excellent et on entend à la perfection les guitares saturées ainsi que voix du charismatique leader. Santa Cruz nous interprète dix morceaux, dont les singles “Wasted and Wounded” et “We Are the Ones to Fall“, ou encore le dernier en date “Let Them Burn“. Une réelle interaction se crée immédiatement entre le public, majoritairement féminin, et les membres du groupe. D’ailleurs, après une petite hésitation, c’est finalement avec beaucoup d’entrain que la foule se laisse guider par le frontman lorsque celui-ci lui demande de se baisser sur le titre “6(66) Feet Under”. C’est un peu la variante de “Jacques a dit”… En version finlandaise et plus glam.

archie

jojo

Santa Cruz ne jouera que deux morceaux de “Screaming For Adrenaline”, leur premier opus sorti en 2013. Le reste n’étant que des titres de leur dernier album éponyme, en attendant de pouvoir combler les fans à la fin de l’année avec une nouvelle pépite. On a hâte d’entendre l’évolution du groupe, car le quatuor ne cesse de se renouveler. D’abord musicalement, Santa Cruz a opté pour un album aux sonorités plus metal que son prédécesseur qui sonnait davantage hard rock. Ensuite, on peut constater que le groupe s’est construit une image qui s’est affirmée au fil des années. Celle de mauvais garçons qui aiment boire, faire la fête et séduire de jeunes groupies. Une attitude qui nous rappelle l’ambiance survoltée qui régnait pendant les années 80, lorsque le glam metal était à son apogée, dominé par le culte de la groupie, de la dépravation et de la débauche. Santa Cruz ne serait pas né à la bonne époque ? On ne pourrait y répondre, mais quelque chose nous dit qu’ils se seraient plu dans les années 80, buvant du Whisky sur le Sunset Trip en racontant leur dernière beuverie avec les copains de Mötley Crüe.

archie 2

  • Setlist:
  • Bonafide Hereos
  • Velvet Rope
  • Remedy
  • Bye Bye Babylon
  • 6(66) Feet Under
  • Nothing Compares To You
  • Let Them Burn
  • We Are the Ones to Fall
  • Wasted & Wounded
  • Aiming High

**************

L’heure est venue d’accueillir Olli Herman et ses trois compagnons pour nous présenter InVader, le dernier album en date. On a hâte de voir pour la première fois, Reckless Love et entendre leur son glam rock en live. Apparemment nous ne sommes pas les seuls, car le concert se joue à guichet fermé. Les trois musiciens prennent possession de la petite scène et démarrent “Animal Attraction” avant qu’Olli Herman débarque sous des applaudissements et des cris assourdissants de fans en délire. On connaissait la Beatles Mania, mais pas la Reckless Love Mania… Jusqu’à ce soir. Le public est tout de suite réceptif au son des finlandais. Sans transition, les musiciens enchaînent avec “So Happy I Could Die“. La voix du (très) sexy blondinet se fond à merveille avec les instruments, mais n’est pas étouffée pour autant. Ce serait presque le contraire car on distingue très parfaitement son chant. Bien qu’ayant eu quelques réticences (infondées, je vous l’avoue) concernant sa puissance vocale, Mister Herman m’a prouvé le contraire dès le concert commencé. Reckless Love prend le temps de se présenter avant d’enchaîner avec leur nouveau single “Monster“. Même si le dernier album a fait grincer les dents des fans de la première heure, jugé trop “électro” à leur goût, on peut clairement affirmer que le dernier album tient parfaitement la route en live. Les musiques sont dansantes, entraînantes. et parfaites pour les concerts. Le jeu de scène est simpliste, mais les déhanchés ainsi que le mini strip-tease du chanteur (il enlèvera simplement son t-shirt) suffisent à satisfaire les fans.

reckless 3

Une ambiance festive est présente tout au long de leur set. Le public chante, danse et semble apprécier le show proposé…. Après tout, Reckless Love sont les week-ends comme ils le chantent. Bien que l’attention se porte principalement sur Olli Herman vêtu de son t-shirt Harley Davidson, Reckless Love est bel et bien un groupe, et le chanteur ne manque pas de le rappeler. Mention spéciale pour Pepe, le guitariste du groupe, qui se démarque par son charisme, sa présence scénique et sa bonne humeur communicative. Le quatuor fait découvrir, aux retardataires qui n’auraient toujours pas écouté InVader, uniquement quatre morceaux de celui-ci: “Scandivian Girls” (était-ce vraiment nécessaire de la jouer ?)”Rock It“, “Monster” et “We Are The Weekend“. Après ça, le groupe nous ramène au paradis avec l’excellent “Back To Paradise”. Reckless Love se retire à la fin de “Night On Fire” (et c’est peu de le dire), avant de réapparaître pour jouer deux morceaux toujours aussi festifs “We Are the Weekend” et “Hot“. Effectivement, le concert devient “hotter than hell” et se finit en beauté ! Merci au quatuor finlandais d’avoir augmenter la température de la Boule Noire au maximum, ce mercredi 23 mars.

reckless 2

reckless

Photos By Sand Wild

  • Setlist:
  • Animal Attraction
  • So Happy I Could Die
  • Monster
  • Beautiful Bomb
  • Badass
  • Edge of Our Dreams
  • Scandinavian Girls
  • Born To Break Your Heart
  • Rock It
  • Back To Paradise
  • On The Radio
  • Night On Fire
  • Encore
  • We Are The Weekend
  • Hot

************

Merci à Roger de Replica Promotion et à Sand Wild pour les photos. Pour plus de photos, cliquez ici.