Live Report: Fraggle Rock

Live Report: Fraggle Rock

A l'occasion de ses 20 ans, l'association Turbulences a sorti le grand jeu en organisant le festival Fraggle Rock à l'espace Herbauges des Herbiers, les 15 et 16 novembre dernier. Et devinez quoi ? Rock Metal Mag y était pour une soirée !

A l’occasion de ses 20 ans, l’association Turbulences a sorti le grand jeu en organisant le festival Fraggle Rock à l’espace Herbauges des Herbiers, les 15 et 16 novembre dernier. Et devinez quoi ? Rock Metal Mag y était pour une soirée !

La programmation de ce festival vendéen avait de quoi faire tourner des têtes. La soirée du vendredi a donc vu défiler 6 Feet Down, Opium du  Peuple, The Moorings, Noid et US Bombs !

Le soir suivant et après avoir bravé le froid, le public était en masse près de la scène pour accueillir le premier groupe . Il s’agissait des Hellscrack, trois nantais qui ont su réveiller la salle dès les premiers riffs de guitare. Ces hard rockers là avaient de l’énergie à revendre et le public a même fait quelques circle pit. Ils ont repris Ace of Spades de Motorhead en s’appropriant le morceau à leur manière, histoire de finir le set en beauté.
http://www.hellscrack.com
BeFunky_Les Herbiers Fraggle Rock 16nov2013
(cliquer sur la photo pour agrandir)

Sont arrivées ensuite les suédoises de Crucified Barbara qui ont démarrées en trombe avec le titre The Crucifier, issu de leur dernier album The Midnight Chase. Comme a leur habitude, elles nous ont servi un son lourd et sans fioritures. Ceux qui avaient encore des doutes sur ce groupe se verront rabaisser leur caquet avec le titre Shut Yout Mouth! La température est montée en flèche et les chansons, pour la plupart des classiques du groupe, se sont enchaînées sans halte. Klara Force (guitare rythmique) a ensuite pris place au chant pour interpréter Killed By Death. Décidément Motorhead était à l’honneur ce soir, pour notre plus grand plaisir ! Les filles qui n’en finissaient plus d’headbanguer, ont assuré le show avec poigne. Mia Coldheart (chant/guitare) a effectué à plusieurs petits solos et Ida Evileye (basse) n’a pas hésité à descendre entre le public et la scène. Le groupe a fini sur Into The Fire en laissant place à une salle plus que bouillonnante, après un dernier salut général. On regrettera quand même le fait que Nicki Wicked (batterie) était totalement dans l’ombre de ses camarades, à peine visible derrière sa batterie et très peu éclairée…

1. The Crucifier
2. Shut Your Mouth
3. Sex Action
4. Rock Me Like the Devil
5. Rules and Bones
6. Motorfucker
7. Killed by Death (Motörhead cover)
8. In Distortion We Trust
9. Into the Fire
crucifiedbarbara.com
Retrouvez prochainement notre interview avec les Crucified Barbara.

Tagada Jones ont débarqué sur scène avec des titres qui mélangent parfois punk et metal ! Ça  poussait et ça  sautait de part et d’autre dans la fosse .Réputé pour leurs bonnes prestations scéniques, le groupe n’a pas déçu les fans présents ce soir là. Les titres ont défilé avec hargne, ne laissant que peu de répit à la foule.
www.tagadajones.com

C’est à la fin de la bande son de Terminator que les australiens d’Airbourne ont fait une entrée fracassante sur scène. Ready To Rock a à peine retenti que déjà la fosse était en délire… Joel O’Keeffe (chant/guitare) a su assurer le show même quand sa guitare a fait des siennes ! Il en sera de même pour son frère Ryan (batterie) ainsi que Justin Street (basse) et David Roads (guitare rythmique) qui ont couru sur scène et headbangé sans relâche ! Ils ont enchaîné les morceaux avec une énergie qui leur est propre, face à un public déchaîné. Le groupe est de retour et l’a fait savoir en interprétant Back In The Game, tiré de leur dernier album Black Dog Barking et dont un clip est sorti récemment. Les titres qui ont été joués ce soir sont des classiques piochés dans chaque album. On a donc eu droit à l’incontournable Cheap Wine and Cheaper Women, où Joel comme à son habitude s’est enfilé une bouteille de vin (estampillée cette fois-ci « Motorhead », et oui encore eux. On aura d’ailleurs une pensée pour Lemmy…) ! Les cannettes de bière ont volé dans les airs et le groupe a achevé son set sur Runnin’ Wild avant de quitter en un éclair la salle. On aura eu droit à un set typique de festival au niveau du timing mais on ne peut être que ravi par leur prestation toujours aussi fraîche et intense !
Pour un Live Report plus complet et détaillé d’Airbourne, rendez-vous ICI pour leur passage à l’Olympia de Paris !

1. Ready to Rock
2. Diamond in the Rough
3. Raise the Flag
4. Back in the Game
5. Cheap Wine & Cheaper Women
6. Black Dog Barking
7. Stand Up for Rock ‘N’ Roll

8. Live It Up
9. Too Much, Too Young, Too Fast
10. Runnin’ Wild
airbournerock.com

Ce fut donc une soirée électrique et survoltée que beaucoup ne seront pas près d’oublier ! Merci à Turbulences pour m’avoir offert l’occasion de couvrir cet événement avec une infini gentillesse. On aura aussi une pensée à tous les bénévoles qui ont fait un excellent boulot !