Interview : Welcome to Hell(fest)

Interview : Welcome to Hell(fest)

Rock Metal Mag a pu s'entretenir avec Johann Guyot et Sofie von Kelen à l'occasion de leur journée promotion au Hard Rock Café à Paris avec Roger Wessier de Replica Promotion.

Welcome to Hell(fest) l’intégrale 2012-2019 regroupe 8 éditions du Hellfest

Rock Metal Mag a pu s’entretenir avec Johann Guyot et Sofie von Kelen à l’occasion de leur journée promotion au Hard Rock Café à Paris avec Roger Wessier de Replica Promotion.

****************

Rock Metal Mag : Depuis 2012, vous avez réalisé les 3 tomes de Welcome To Hell (Fest) (2012-2017) et j’imagine que le 1er volume paru en 2015, a été le plus difficile dans sa conception ?

Johann : Effectivement pour le Tome 1 rien n’était prévu et on ne savait même pas que l’on allait faire un livre. A la base c’est un live report dessiné sous forme de BD et autres croquis. C’est vrai qu’au départ, il n’y avait aucune direction, si je peux dire. Donc le premier Tome a été compliqué à mettre en oeuvre à tous les niveaux. Aussi bien sur le coté financier que sur la forme et le contenu.

___________________________________________

Rock Metal Mag : Et pour la forme carrée ?

Johann : Alors mon carnet de dessins était carré, donc on a gardé la forme car au moment où l’on a voulu mettre en page dans un autre format, cela ne passait pas. On est resté en plus dans ce format carré car nous n’avions pas prévu de faire d’autres tomes par la suite.

Donc lorsque l’on a décidé de faire l’année 2015 on a choisi de faire un petit comics dans un format plus standard. Et puis un autre Tome a suivi et on ne savait pas si on allait s’arrêter . Le format carré a d’ailleurs posé problème pour l’intégrale.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Il vous a fallu combien de temps pour réaliser ce premier ouvrage qui englobe 3 éditions du Hellfest (2012 – 2013 – 2014) ?

Johann : En fait j’ai commencé mes croquis sur l’édition 2012 mais comme je n’avais pas assez de matière j’ai recommencé à dessiner sur l’édition 2013. Et puis au final j’ai continué sur la troisième année en 2014, pour avoir finalement assez de matière . Ensuite il a fallu faire la mise en page et ajouter les textes. Donc on compte bien 3 ans d’archives et l’année suivante pour finaliser le tout et le sortir en 2015.

____________________________________________

Rock Metal Mag : Ce n’est pas simple de faire un choix d’illustrations vu l’immensité du sujet ?

Johann : Alors c’est clairement en fonction de mes goûts musicaux mais aussi en fonction de tout ce que je trouve intéressant à dessiner. Des trucs qui ne sont pas forcément ma came d’ailleurs.

Et mon regard porte aussi beaucoup sur le public. Croquer les gens est très intéressant. Il y a quand même une faune très diversifiée donc le choix est grand .

En plus je suis très porté sur l’anecdote, j’observe beaucoup ce qui se passe et ce qui se dit. Il y a vraiment une immersion dans ce domaine là. Après pour le choix des croquis ce n’est pas évident car certains sont fait sur place. D’autres sont recommencés car ce n’est pas toujours facile de dessiner la nuit.

Mais il y a aussi un petit coté très « lâché » et c’est aussi tout l’intérêt du carnet. On sent vraiment le Live, pour garder un peu cet esprit du carnet.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Wolinski, Sempé ou Piem. Ce sont des dessinateurs qui t’ont influencé  ?

Johann : Absolument, et Sempé énormément. Quand je dois décrire ce que je dessine, car je fais beaucoup d’autres choses en dehors du Hellfest, comme des bouquins pour enfants, des BD autobiographiques entre autres, je dis toujours aux gens que mes influences vont de Sempé à Vuillemin. Mais ce sont surtout des illustrateurs de presse.

Et il y a justement un petit coté dessin de presse dans mes bouquins et j’en pratique un petit peu dans certains magazines. C’est un exercice que j’aime bien pratiquer. Et il y a aussi Cabu qui a fait de très bons carnets sur le Jazz. Ce sont des dessinateurs qui sont très portés sur le Live d’ailleurs.

___________________________________________

Rock Metal Mag : Je présume que Margerin fait parti de tes héros de BD?

Johann : Margerin, énormément. J’ai grandi avec Lucien. En fait c’est toute la BD franco-belge assez classique. J’ai commencé par des Gaston Lagaffe et compagnie, bien sur. Mais j’étais vraiment intéressé par des artistes tels que Margerin qui était très à cheval entre l’underground et des trucs plus populaires. Il y aussi Jano, Vuillemin et toute la BD des années 80 que j’aime énormément. J’aime aussi toutes les DB Jeunesse.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : Les BD fantastiques ne font pas parties de tes lectures?

Johann : Alors non. Ce ne sont pas des choses qui m’ont vraiment attirées. A part des auteurs que l’ont pouvaient lire dans Pilote comme Druillet ou Moebius. Là, oui quand même, ils ont fait des BD intéressantes.

Sinon actuellement je lis très peu de Héros Fantasy. Ce n’est pas ma came . Je suis souvent très porté sur la BD du quotidien, les gens qui racontent leurs propres expériences.

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : Le 1er tome (144 pages) de Welcome to Hell(fest) a été très rapidement épuisé comme le troisième mais pas le second.

Johann : Il a été épuisé assez vite, c’est vrai . Chez le diffuseur on a eu quelques retours. Donc on en a récupéré au compte goutte. Il a été épuisé pendant très longtemps et puis un jour on a pu en récupérer une dizaine. Mais c’était un petit tirage de 1300 exemplaires chez un diffuseur important. Donc c’est vrai que l’on était plutôt surpris du succès obtenu.

En ce qui concerne le second Tome il en reste encore un petit peu et pour le troisième c’est un petit tirage en édition limitée. En fait on avait pas assez de sous pour faire un plus gros tirage . Et on ne voulait pas retomber dans ce système de diffusion qui représente un très gros boulot. Donc l’idée de faire une édition intégrale s’est vite imposée.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Cette intégrale est augmentée des éditions Hellfest 2018 et 2019 .

Johann : Oui et c’est d’un grand intérêt pour ceux qui ont déjà les premiers tomes. Cela va être un bel objet. Un gros bouquin cartonné de près de 300 pages avec un petit cahier vers la fin avec pas mal de petits croquis inédits. Il y aura aussi les couvertures des différents tomes en noir et blanc.

En ce qui concerne les éditions 2018 et 2019 on a une trentaine de pages d’anecdotes. Donc de nombreux bonus et bien sur les 3 premiers volumes dans leur intégralité.

___________________________________________

Rock Metal Mag : Le 3 ème tome a été intitulé le dernier (2016- 2017) vous aviez déjà décidé de ne pas continuer sur les prochaines éditions ?

Johann : En effet, c’est le dernier Tome de la saga Hellfest et on a décidé de rester la dessus pour Welcome to Hell(fest). Ce que l’on fait à présent c’est une intégrale augmentée. On avait peur de tourner en rond, en fait. C’est vrai que la plupart des groupes reviennent et je sentais que j’allais m’épuiser à force de raconter toujours les mêmes choses.

Donc là, en bonus, c’est très bien car il y avait plein de groupes l’année dernière, et même en 2019, que je n’aurais jamais pensé voir. Cette année en ce qui concerne Manowar, j’ai juste fait une anecdote à propos des discussions qui tournaient autour de ça. Les gens m’ont saoulé avec Manowar toute la journée : « Ils sont pas là , ils sont pas là, tu sais pas toi si ils sont là…« . (rires). C’est « LA » discussion qui a tourné en boucle pendant tout le festival.

______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pour la sortie de cette intégrale, vous avez lancé une campagne Ulule, c’est votre première campagne de financement participatif. ?

Johann : Pour ce projet là, oui. Donc il nous reste 24 jours (ndlr: au moment de l’interview car la campagne prend fin le 25 octobre). C’est pour cela que l’on pousse un peu la campagne . On est pas du tout des professionnels de ce genre de choses. Donc on découvre un petit peu et on propose quand même pas mal de contreparties en bonus.

On a fait pas mal de T.shirts et de Tote bag, et je propose des caricatures personnalisées de groupes. Pour une certaine somme je peux leur faire une illustration de leur groupe préféré.

Et puis il y a deux plus gros pack où je propose pour le premier une fresque papier de 1 m sur 50cm. Les gens demandent ce qu’ils veulent que ce soit autour du rock ou tout autre chose.

Et pour le second très gros pack je propose une fresque murale. Pour des professionnels, pour des bars ou autres.. J’ai déjà fait une fresque sur les piliers d’un bar et c’est assez plaisant à réaliser.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Si la somme n’est pas atteinte vous abandonnerez le projet ?

Johann : Si la somme n’est pas atteinte la campagne Ulule s’annule. Mais je pense que l’on trouvera une solution.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous oseriez demander à Ben Barbaud de soutenir ce projet financièrement ?

Johann : Alors le Hellfest nous a donné l’autorisation. Ils aiment les livres . Mais c’est tout. Sofie va surement t’en dire plus la dessus.

Sofie qui a fini son interview téléphonique vient nous rejoindre.

Sofie : Alors depuis le début, le deal avec le Hellfest est qu’ils nous laissent utiliser le nom et qu’on leur envoie à chaque sortie des goodies, des T-shirt et des bouquins pour l’équipe. C’est ce que l’on a fait en laissant nos contacts tout en stipulant que si ils souhaitaient un partenariat, nous étions ouvert à la discussion. Mais nous n’avons jamais eu aucune réponse.

J’ai même croisé Ben Barbaud au distributeur du Crédit Agricole de Clisson pendant le festival. Je lui ai demandé si il avait bien reçu nos colis et ce qu’il pensait des bouquins. Et il a répondu que cela le faisait bien marrer et c’est tout.

On leur a proposé une co-édition pour l’intégrale et la réponse a été qu’ils n’avaient pas de structure éditoriale. Donc ce n’était pas ce que je leur demandais. Ils se sont complètement désolidarisé de notre projet.

Johann : Et c’est dommage car cela aurait été tout bénéfice pour eux. C’est sur qu’en ce qui les concerne ce n’est pas grand chose que d’avancer les fonds nécessaires à la réalisation de cette intégrale.

Sofie : On n’ a jamais compris pourquoi ils n’ont pas donné suite à notre demande. Donc si quelqu’un a une explication. « A bon entendeur Salut » comme on dit.

Johann : Ils nous ont toujours soutenu pour l’idée qu’ils approuvent et qu’ils aiment vraiment. Donc, aujourd’hui, on galère quand même pour trouver le budget et on ne comprend pas pourquoi ils n’ont pas adhéré à ce partenariat.

______________________________________

Rock Metal Mag : Une fois cette intégrale publiée avec succès, Vous envisagez une édition en Anglais ou une version colorisée par la suite ?

Sofie : Le but est de vendre les droits à un ou plusieurs éditeurs étrangers pour le traduire en plusieurs langues. Et là si ça marche peut être que le Hellfest se réveillera !

Johann : Par contre pas de version colorisée. Je suis très porté sur la couleur et c’est quelque chose que j’aime énormément pratiquer. Mais là, cela se prêtait très bien au noir et blanc et coté pinceau c’est plutôt direct. Donc si quelqu’un devait colorisé mes dessins je serais trop exigent et d’ailleurs je ne supporterais pas que quelqu’un d’autre le fasse à ma place.

Sofie : C’est vrai que la conception a été faite en noir et blanc et que ça colle parfaitement au coté Rock du projet.

Johann : Et puis pour le coté pragmatique, il faut savoir que l’impression couleur coûte beaucoup plus chère.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Comment se passe votre exposition à Bordeaux, elle s’achève bientôt ?

Sofie : Oui elle se termine le 6 octobre et c’est au restaurant galerie La Taupinière. Ils font des expositions en permanence.

Johann : Ils sont très portés BD. D’ailleurs ils ont une grande fresque originale du dessinateur Winshluss, qui est assez réputé. Et ils font souvent tourner des dessinateurs de BD, le patron étant lui même un grand amateur de BD. Il est donc très impliqué dans le milieu, et c’est toujours plaisant d’aller là-bas surtout que l’on y mange très bien.

Sofie : Et on va voir avec Roger si c’est possible de prévoir une exposition sur Paris et sur Nantes.

Johann : Et peut être aussi l’année prochaine au Hellfest.

Sofie : Oui ça c’est encore en prévision, donc on en parle pas plus que ça pour le moment.

Johann : Peut être aussi au festival de la BD d’Angoulême.

Sofie : On va exposer dans les grandes villes proches du Hellfest. A Vannes par exemple lors de la BD et Tattoo convention en février 2020. Donc entre Paris et autres villes de Bretagne dans les 2 ans qui vont suivre.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Quels sont vos futurs projets après ce volume intégral ? Vous avez d’autres idées en route ?

Johann : pour ma part, j’ai un projet de livre illustré avec un auteur bordelais, qui a déjà écrit un livre sur le rock bordelais. Avec lui je vais faire quelque chose de très différent sur les messages un peu cachés dans l’univers du Rock, et d’une manière très large.

C’est assez génial parce que l’on parle autant d’Iggy Pop que de France Gall. Je suis passionné par le Hard Rock mais ça fait plaisir de faire des choses un peu différentes.

Et puis je fait aussi de grandes illustrations sur les anecdotes et certains moments clés du Rock / Hard Rock d’une manière très large aussi. Par exemple quand Lemmy se fait virer d’Hawkwind.

Ce sont des illustrations que je fais avec des influences de dessinateurs des années 20 et j’aime beaucoup mélanger le coté Hard Rock Metal avec cet univers et ce trait graphique qui fait très dessins de presse des années 20.

Sofie : de mon coté, je vais surement piquer l’idée du format des anecdotes occultes du Rock pour faire avec Johann le même format mais sur la naissance du Heavy. Comment on est passé du British Blues au Hard Rock en Angleterre. Comment on est arrivé des Kings à Led Zepplin et plus tard à Black Sabbath. Cela a été un enchaînement de petites circonstances peu importantes au premier abord mais qui ont changé à tout jamais l’histoire du Rock.

Johann : J’ai également d’autres projets très différents qui vont arriver dont beaucoup de bandes dessinées et de livres pour enfants également. Je sais qu’à un moment je vais mettre un peu le Metal de coté. C’est un univers formidable que j’adore, mais j’ai besoin aussi de m’en extérioriser pour passer à l’illustration d’un livre pour enfants plein de couleurs.

Sofie :Je veux aussi réaliser un roman graphique. C’est le projet d’une biographie de Led Zeppelin. Donc je cherche un dessinateur ou une dessinatrice. A bon entendeur donc !!

______________________________________________

Rock Metal Mag : Vous aimeriez créer un film d’animation tiré de vos BD ?

Johann : Non je pense que ça ne s’y prêterait pas du tout. C’est vraiment un truc fait pour le carnet dessiné.

Sofie : Et puis on a pas les compétences. Le film d’animation est extrêmement exigent. C’est une logistique trop lourde.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous allez réaliser un tome spécial sur la 15 ème édition du Hellfest en 2020?

Johann : On sort notre intégrale en 2020.

Sofie : Donc ça va boucler le cycle du Welcome to Hell(fest)

Johann : Et puis je ne pense pas que cette quinzième édition au niveau de la programmation soit meilleure que les autres années.

Sofie : Je préfère sortir l’intégrale pour les 15 ans plutôt que de faire quelque chose de spécifique sur cette édition.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous pourriez créer des BD ciblées sur l’histoire de certains groupes avec leur accord bien sur ?

Johann : Il y a déjà des choses qui existent la dessus. Celtic Frost l’a déjà fait. Mais ça pourrait marcher.

Sofie : Moi, Si j’avais été dessinatrice c’est une chose que j’aurais pu faire.

Johann : De mon coté, j’ai des bonnes connaissances, mais je ne suis pas assez dans l’analyse.

Sofie : Ce n’est pas un biographe de groupe.

Johann : Alors si j’en fait justement dans les bouquins où je parle des groupes mais c’est complètement caricaturé. Mis de manière marrante . En fait je résume sur une planche la carrière du groupe

Sofie : Voilà, ce n’est pas du tout sur la biographie fouillée et l’analyse.

Johann : Je pense que c’est un truc qui peut m’emmerder assez vite. si je dois détailler chaque machin, je vais m’ennuyer un peu. Je connais souvent la vie des groupes que j’aime mais j’aime bien le résumer assez grossièrement et caricaturalement. Par exemple j’ai fait les biographie de Mayhem, de Lemmy … et j’aime bien que ce soit à travers une anecdote.

Sofie : Et c’est très concis !

Johann : Ou alors, et c’est pour ça que ça n’irait pas, je raconte ma propre vision sur la manière dont j’ai découvert le groupe. Dans le Tome 2 il y a le séquences nostalgies où à propos de Motörhead je me représente adolescent en train de découvrir le groupe.

Et ça c’est une choses que j’aime bien faire car ça montre le coté anecdote de Mr tout le monde. Mais sinon faire un résumé ou une fiction d’un groupe, c’est pas ma came. Il y a des gens bien meilleurs qui feront ça mieux que moi.

Sofie : je ne suis pas dessinatrice mais c’est vrai que le coté geek de la carrière des groupes et connaître exactement les détails, cela me correspond beaucoup plus. Je lis des biographies de groupes à longueur de temps et j’adore ça. Et donc justement le projet sur Led Zeppelin va être sur ça et donc il faut que je trouve un dessinateur.

______________________________________________

Rock Metal Mag remercie Sophie et Johann, Roger et le Hard Rock Café

SOUTENEZ LES SUR ULULE

bit.ly/welcome-to-hellfest-integrale

Facebook :
https://www.facebook.com/welcometohellfest/