Interview: The Toy Dolls à l’Elysée Montmartre

Interview: The Toy Dolls à l’Elysée Montmartre

Interview avec Olga de The Toy Dolls à l'Elysée Montmartre à Paris avec Roger Wessier de Replica Promotion

Rock Metal Mag a pu rencontrer OLGA (Michael Algar) chanteur et guitariste de The Toy Dolls, en journée promotion avec Roger Wessier de Replica Promotion à l’Elysée Montmartre à Paris.

The Toy Dolls sont :

OLGA (Michael Algar)- Guitar & Singin’
TOMMY GOOBER (Thomas Blyth)- Bass
THE AMAZING MR DUNCAN (Duncan Redmonds)- Drums

******************************************

Rock Metal Mag : C’est le 40e anniversaire de The toy dolls et vous continuez toujours votre chemin avec joie et humour comme de grands mômes si je peux dire. N’est-ce pas?

Olga : Oui, je pense, mais il faut faire attention à rester éloigné de la comédie. C’est certes de l’humour mais ce ne sont clairement pas des pitreries. Quand on sent que l’on se rapproche trop de la comédie, on n’aime pas ça, donc on essaie de rester dans un humour des plus joyeux.

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : Depuis vos débuts avec The Toy Dolls, le succès ne vous a jamais quitté. Maintenant, quel regard portez vous sur votre carrière ?

Olga : Oui même si notre niveau de succès est vraiment bas (rires). C’est surtout une histoire de longévité. Je ne savais pas que l’on pouvait exister aussi longtemps tout en étant aussi petit.

Nous ne passons pas à la TV, ni sur MTV ou ailleurs, donc nous n’avons jamais été une tendance. Le seul endroit où les gens peuvent nous voir, c’est à un concert et là ils peuvent acheter des T.shirts et des CDs. Ça rend la chose spéciale. Donc je nous définis comme petit mais en même temps spécial.

En ce qui concerne la carrière des Toy Dolls, et bien c’est étrange. Si on fait un retour en arrière à partir de 1979, j’avais fait quelques interviews à ce propos propos en 1981, et on me demandait pendant combien de temps je pensais pouvoir jouer ou si je m’imaginais pouvoir jouer pendant encore 4 années de plus.

Et puis d’un coup ça passe à 40 ans ! Je ne me plains pas mais c’est parfois difficile à croire (rires).

Au Hellfest, il y avait tous ces groupes incroyables dont le chanteur de Foreigner, qui n’a pas changé d’un poil. Et je me disais : « mais comment fais-tu pour rester jeune ?! ». Je pense que certaines personnes sont juste comme ça et c’est dingue.

C’est vraiment super d’en être arrivé là sans être un gros groupe. La longévité est vraiment la chose la plus importante comparée au succès. Si nous étions plus gros, peut-être que nous n’aurions plus le temps de discuter avec les gens sur Facebook, ou ce genre de trucs tu vois.

Là je peux aller sur les réseaux et répondre à des gens qui sont concernés par notre musique car ce sont de vrais fans. Nous avons des fans fidèles partout dans le monde et c’est vraiment cool.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Episode XIII, le nouvel album de The Toy Dolls est sorti chez Secret Records il y a quelques jours, tu es totalement satisfait de cet album?

Olga : Non (rires) ! Je ne suis jamais entièrement satisfait pour être honnête (rires). A chaque fois qu’un groupe enregistre un nouvel album, il dit que c’est leur meilleur et je pense que c’est complètement dingue de dire un truc pareil.

C’est au public de décider. En fait, après l’enregistrement, je n’écoute pas l’album. Nous avons terminé en février et je ne pouvais pas l’écouter car je n’arrivais pas à déterminer si c’était bon ou mauvais. Et je ne suis pas du genre à vouloir dire que c’est le meilleur album que l’on ait fait.

Je l’ai entendu pour la première fois il y a tout juste quelques semaines et j’en suis ravi. Je suis très content des chansons et de la production mais jamais à 100%… je vais dire « peut-être » !

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Quand avez vous commencé la composition de cet album ?

Olga : Il y a environ 5 ans ! Le dernier album est sorti il y a 8 ans mais nous avons continué de tourner et de faire des festivals. Ça aurait dû nous prendre 3 ans mais finalement ça en a pris 5.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est toi qui gère toutes les compositions et ensuite vous faites les arrangements ensemble?

Olga : Oui je travaille mieux en gérant tout moi-même, mais bien sûr c’est différent pour tout le monde. J’aime être seul dans une pièce et tout écrire, composer les mélodies, écrire les paroles, les lignes de basses, la batterie… Ensuite on se retrouve tous ensemble et on réarrange tout ça.

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comparé à votre album « After The Last One » je trouve que les parties guitares sont plus importantes sur Episode XIII, tu peux me dire ce que tu en penses et quelles sont les principales différences entre ces deux albums ?

Olga : Cet album est meilleur que le précédent, c’est certain. Les chansons sont beaucoup mieux, ainsi que la production.

Sur cet album, j’ai rendu le son des guitares plus propre. Il n’y a qu’un seul guitariste dans ce groupe et on procédait de la même manière pendant des années. Là j’ai enlevé de la distorsion pour rendre tout ça plus clean, ce qui nous a permis de mettre deux guitares tout en gardant un son propre.

Il y a toujours de la distorsion mais à moindre échelle et on a abaissé les choeurs. La principale différence sera au niveau des chansons qui sont simplement meilleures.

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : Qui est l’auteur de la pochette de Episode XIII ?

Olga : C’est un français, du nom de Chester. Il fait des dessins de Comics. Il y aussi dessiné nos T.shirts et ils sont géniaux.

Je l’ai rencontré et je lui ai donné l’idée de la télévision avec les 3 gars assis sur un canapé, puis il a dessiné et retravaillé le truc avec toutes ces couleurs et c’est super.

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : D’ailleurs, les paroles sont des caricatures de séries TV ?

Olga : Oui en effet, il y a un peu de ça mais le reste est basé sur de vraies personnes car c’est toujours plus facile décrire sur la vérité qui nous entoure. Si tu t’inspires d’un livre par exemple, ça reste de la fiction. C’est plus difficile de s’en inspirer pour que ça te corresponde à la réalité.

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi avez vous choisi de faire une vidéo sur Richard Clayderman ? Vous connaissiez cet artiste?

Olga : Je ne l’ai jamais rencontré mais c’est un pianiste talentueux. Il a vendu 13 millions d’albums dans le monde, ce qui est bien plus que nous ! Il apparaît dans des publicité en Angleterre. C’est le fait de voir sa tête et son regard à la télévision qui nous a inspiré.

________________________________________________

Rock Metal Mag : « She is A Worky Ticket » est une chanson qui est déjà sortie sur l’EP The Toy Dolls de 1981, pourquoi avez vous repris ce titre sur votre nouvel album?

Olga : Nous voulions favoriser quelque chose qui datait d’il y a 40 ans pour fêter notre anniversaire. Beaucoup de gens nous on dit qu’ils aimaient cette chanson donc c’était une évidence de choisir celle ci.

C’était un peu difficile car il fallait la faire sonner comme ci elle avait été enregistrée de nos jours pour ne pas qu’elle sonne trop différente des autres.

Mais nous avons fait ce choix simplement pour célébrer les 40 ans du groupe.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce qu’il y a un morceau plus important pour toi ?

Olga : Benny The Boxer est pour moi la meilleure. J’aime les arrangements sur ce morceau et le changement de clés musicales. Je pense que cette chanson est presque parfaite ! Je les aime toutes bien sur, mais celle-ci en particulier.

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous allez commencer une grosse tournée le 6 octobre en Allemagne. C’est difficile de rester en forme avec toutes ces dates qui s’enchaînent ?

Olga : Oui c’est difficile. C’est un entre-deux mais tu dois faire en sorte de rester en bonne santé, de bien manger et de dormir suffisamment.

Il faut éviter le café et rester hydraté en buvant beaucoup d’eau, prendre un bon gros petit déjeuner et se faire des petits sandwichs pour le van.

Tu peux aussi facilement perdre ta voix en tournée donc il faut faire attention et avoir une bonne hygiène de vie.

_________________________________________________

voir : https://rockmetalmag.fr/events/the-toy-dolls-guest-le-29-novembre/

Rock Metal Mag : Combien de fois avez vous déjà joué à l’Elysée Montmartre ?

Olga : Je crois que c’est la sixième fois ! Ou peut-être quatre, je n’en suis plus très sûr mais nous n’étions pas revenu depuis la rénovation qui a fait suite à l’incendie. C’est rafraîchissant.

Mais je préfère les endroits un peu plus punk plutôt que les bâtiments trop neufs et trop clean.

Il y a plein de lieux parfaits en Hollande à ce niveau là, avec un super son ! Les endroits nouveaux n’ont pas la même atmosphère.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Tu penses que la musique Punk est bien représentée en France ?

Olga : Je ne connais pas beaucoup de groupe punk français pour être honnête. Il y en a un qui tournait en Angleterre à une certaine époque. C’est plus petit ici et puis il y a une question de langage aussi, donc les gens sont moins habitué au punk.

___________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Tes fans disent que tu es un des meilleurs guitaristes punk, tu en penses quoi ?

Olga : Oui j’aime bien (rires). J’ai un style assez unique mais je ne suis pas le meilleur. J’ai encore beaucoup à apprendre. Je suis ami avec Mr Big et il a un style bien différent mais il sait faire tellement de choses, c’est impressionnant.

Moi je ne joue pas correctement et je ne chante pas hyper bien donc oui on peut dire que ça donne un style unique, mais je suis loin de faire partie des meilleurs.

Je me suis fait mon propre style car je n’arrivais pas à reproduire les autres, donc j’ai juste développé mes propres trucs. Je suis plutôt un guitariste rythmique d’ailleurs.

________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quel est ton ressenti lorsque des jeunes groupes disent que The Toy Dolls est une de leur principale influence?

Olga : C’est très flatteur ! Quand nous avons commencé je citais par exemple Status Quo comme influence et maintenant c’est nous qui sommes cités comme tels, donc oui, c’est extrêmement flatteur.

Nous n’avons fait que recopier les groupes qui nous influençaient et c’est ce que font les groupes qui nous ont comme influence.

______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que tu écris toujours des chansons pour d’autres groupes ?

Olga : Oui bien sûr, j’en produit encore. Je n’en ai pas beaucoup écrit mais j’en ai produit pas mal quand je vivais au Japon. J’ai habité là-bas pendant 1 an et j’étais producteur d’un groupe japonnais. Ce n’est pas énorme mais j’en profite bien et je m’amuse.

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag : La musique punk, c’est donc ton secret de jeunesse ?

Olga : La musique punk mais pas le fun punk, mais oui,j e crois que ça permet de rester en quelque sorte jeune (rires). Nous on ne laisse pas pousser de grosses barbes en buvant plein de bières (rires).

Mais le plus important c’est de faire de l’exercice, nager, marcher, être actif et ne pas faire des trucs ennuyeux !

________________________________________________________

Rock Metal Mag remercie Olga de The Toy Dolls et Roger Wessier de Replica Promotion