Interview: MICHAEL MONROE à Paris

Interview: MICHAEL MONROE à Paris

Entretien avec le talentueux MICHAEL MONROE au Hard Rock Café à Paris

Rock Metal Mag a pu s’entretenir avec le rocker Michael Monroe au Hard Rock Café Paris avec Roger Wessier de Replica Promotion.

L’ancien leader du groupe HANOI ROCKS, et mythique chanteur multi- instrumentiste, Michael Monroe, a sorti son nouvel album « One Man Gang », le 18 octobre 2019 via Silver Lining.

ONE MAN GANG TRACK LIST

1  One Man Gang
2  Last Train To Tokyo
3  Junk Planet
4  Midsummer Nights
5  The Pitfalls Of Being An Outsider
6  Wasted Years
7  In The Tall Grass
8  Black Ties And Red Tape
9  Hollywood Paranoia
10 Heaven Is A Free State
11 Helsinki Shakedown
12  Low Life In High Places

BAND LINE-UP :

Michael Monroe – vocals, sax and harmonica
Rich Jones – guitar and vocals
Steve Conte – guitar and vocals
Sami Yaffa – bass
Karl Rockfist – drums

Invités sur l’album :

Captain Sensible (lead guitar on “One Man Gang”), Nasty Suicide (lead guitar on “Wasted Years”), Eicca Toppinen (cello on “Low Life In High Places”) et Tero Saarti (trumpet on “Heaven Is A Free State”).

***************************************************

Rock Metal Mag : “One Man Gang” est un album très réussi, encore plus que les autres. Tu continues toujours ton ascension vers les sommets si je peux dire.

Michael Monroe : C’est très flatteur ce que tu dis. Mais je suis d’accord et plutôt fier. Je cherche toujours à faire mieux. J’aime aller de l’avant.

En plus le groupe est formidable et on travaille vraiment tous ensemble. Tout le monde écrit et on choisit le meilleur. Il y a une vraie alchimie entre nous et l’ambiance est toujours très positive. Et cela se ressent aussi bien sur l’album qu’en live. On ne peut pas faire semblant.

Je suis donc très heureux de cet album. Mais je suis aussi très satisfait des trois précédents. Et le prochain sera encore meilleur. (rires)

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quand avez vous commencé la composition de One man Gang  et comment vous vous organisez puisque Rich Jones est à Vancouver, Steve Conte à New York, Karl Rosqvisten Suède, Sami Yaffa et toi-même en Finlande?

Michael Monroe : Ce n’est pas un problème de vivre éloignés les uns des autres. On reste tout le temps en contact. On écrit chacun de son coté et on s’envoie tous des idées de chansons par mails . Et on arrive comme ça à trouver de très bonnes choses. Ensuite on développe les idées ensemble.

Cette fois-ci nous avons été dans une petite ville en Espagne, je ne souviens plus du nom. Mais nous avons pu faire en studio, quelques morceaux, quelques démos. Les démos faites en Espagne n’ont pas toutes été reprises sur cet album d’ailleurs. “Black Ties And Red Tape” faisait partie de nos démos.

Nous avons enregistré 18 chansons pour cet album et nous n’en avons gardé que 12 au final. Nous composons tout le temps et pour celui là cela fait bien 2 ans déjà que nous avons commencé à écrire les premières idées. Nous n’avions aucune pression, pas de délai et aucune date butoir.

Chacun à la liberté d’écrire ce qu’il veut !

Pour l’écriture, nous ne planifions rien. Cela vient naturellement. Chacun à la liberté d’écrire ce qu’il veut et je suis très content du résultat. Le groupe est très créatif et pour moi c’est un soulagement de ne pas devoir tout écrire. C’est vraiment un travail de groupe et il y a une super entente entre nous.

En 2017 nous avons donc commencé à trouver les idées pour ce disque,et la même année, nous avons pu sortir une compilation ( ndlr: “Michael Monroe – The Best”). C’était pour les 30 ans de mon premier album solo, “Nights Are So Long”. On y a ajouté 5 chansons inédites que nous avions déjà écrites.

Pour “One Man Gang” nous avons choisi de faire l’enregistrement au printemps 2018, en mars exactement. Et en 3 semaines nous avons enregistré les 18 meilleurs morceaux. Ensuite on a fait un break en été avec la période des festivals. Puis au début de l’automne nous sommes retournés au studio, Steve, Rich et moi-même.

Nous sommes restés en résidence au E.Studio de Helsinki en Finlande de jour comme de nuit. Et en deux semaines nous avons terminé les 12 chansons que nous avions choisi. Nous avons gardé les autres car il y en de très bonnes et elles seront surement sur le prochain album.

Début décembre nous avons fait le mastering avec Petri Majuri et l’album était prêt. Mais nous avons préféré attendre que la situation soit optimale pour la sortie de “One man Gang”. Il fallait trouver un Label, une agence de booking. Mettre tous les atouts de notre coté.

Aujourd’hui nous assurons notre propre management avec Rich et Steve. Nous avons notre booker avec UTA (ndlr : United Talent Agency) , notre maison de disque Silver Lining Music. C’est une équipe fantastique. Donc je peux dire que je suis un petit optimiste pour la suite. (rires)

_____________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Captain Sensible (The Damned) est sur “One Man Gang”, Eicca Toppinen (Apocalyptica) sur “Low Life In High Places”, Tero Saarti sur “Heaven Is A Free State”) et Nasty Suicide sur “Wasted Years” . Comment s’est fait le choix des invités sur cet album?

Mandatory Credit: Photo by Ilpo Musto/Shutterstock (1276355t) Hanoi Rocks – Michael Monroe and Nasty Suicide Various

Michael Monroe : Nasty est venu faire quelques jams avec nous. En fait nous avons commencé Hanoi Rocks ensemble avec Sami et Nasty. Nous étions une bande très soudée, comme un gang. Mais il a choisi de devenir pharmacien et il a quitté le groupe. Il a fait de longues études, il est entré dans la norme et il est devenu un gars respectable.

Il a été rocker pendant 29 ans et lorsqu’il est devenu pharmacien nous avons cessé de jouer ensemble. Je pense que c’était nécessaire pour lui de rester sobre. Quand il était dans le milieu Rock, il buvait beaucoup. Donc il devait s’éloigner de ça pour éviter les tentations. Nous respectons son choix de vie.

Mais il a gardé son coeur de rocker et lorsque nous avons joué quelques concerts en Finlande, Nasty est venu nous accompagner sur quelques chansons.

Nous avons décidé de l’inviter au studio et il a joué sur la chanson “Wasted Years”. Et Waouh, ! Il a également joué sur un autre morceau qui n’est pas sur l’album mais qui fait partie des 6 chansons que nous avions enregistrées. Je l’ai gardé car c’est une des chansons où je joue du Saxo. C’était très cool et je trouve que Nasty est vraiment un des meilleurs joueurs de guitare.

The Damned, c’est un de mes groupes favoris !

En ce qui concerne “Captain Sensible” c’est un ami et je suis un grand fan de The Damned. C’est un de mes groupes favoris. C’est un légendaire groupe de Punk et même le plus grand groupe du monde.

Ils ont toujours eu leur propre style Punk et ils n’ont jamais changé de direction. Ils n’ont jamais essayé de devenir plus Pop et ont gardé leur style unique.

C’est pour ça que j’ai contacté “Captain Sensible” pour lui demander de jouer le solo de guitare sur le morceau “One Man Gang” . Il a aimé la chanson et a accepté. C’était vraiment fantastique. J’étais très fier d’annoncer sa collaboration aux autres membres du groupe.

Eicca Toppinen, est un très bon ami. Il est finlandais lui aussi . Il devait être en tournée quand nous allions entrer en studio. Mais cela ne l’a pas dérangé. Il était d’accord et il m’a dit qu’il trouverait le temps d’enregistrer sur la route. Donc je lui ai envoyé la chanson “Low Life In High Places” et il a fait sa partie séparément.

___________________________________________________________

Rock Metal Mag : Et pour Tero Saarti qui joue de la trompette sur “Heaven Is A Free State”?

Michael Monroe : Oui, c’était ma chanson. Lorsque nous avons écrit les démos j’ai fait cette partie, jouée à la trompette, au saxophone. Et quand nous sommes allés en studio j’ai pensé qu’elle serait mieux dans un style Mariachi .

Je connais Tero Saarti et c’est un musicien trompettiste finlandais très respecté dans le milieu du Jazz. Il a été tout de suite d’accord pour jouer la partie trompette sur “Heaven Is A Free State”.

Quand il a écouté la démo, il l’a trouvé fameuse et il était très emballé d’ajouter sa ligne de trompette. Cela fait une sorte de Break dans l’album. Ce titre a beaucoup de profondeur. C’est un monde musical très différent. Tero a joué aussi sur deux autres morceaux qui ne sont pas sur cet album mais que j’ai conservé bien sur.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Je trouve qu’il y a beaucoup d’influences musicales sur “One Man Gang” . En dehors de The Damned, quels sont les artistes qui t’ont le plus influencés au cours de ta carrière?

Michael Monroe : Je dirais Stiv Bators. Il est toujours très présent dans tout mon travail. Il était très différent de moi. Mais j’ai gardé en héritage son jeu de jambes et toute son énergie sur scène. (rires)

Stiv Bators disait les choses telles qu’elles sont vraiment, et c’est ce que j’ai voulu faire moi aussi. C’est pour ça que je me suis lancé en solo après la fin de Hanoi Rocks.

J’étais vraiment un grand fan de Stiv Bators, surtout après son album solo Disconnected de 1980. Quand je vivais encore à Londres, je le connaissais bien et il est finalement devenu l’un de mes amis les plus chers. Un gars important dans ma vie et dans ma carrière. C’est grâce à lui que j’ai rencontré Little Steven (ndlr: Steven Van Zandt) qui m’a soutenu lui aussi dans ma carrière.

(ndlr: Michael se met à chanter un titre de stiv extrait de l’album Disconnected de 1980 )

‘L’ancien groupe de Stiv Bators, les Dead Boys, a également eu une grande influence sur moi et sur Hanoi Rocks. Et aussi son autre groupe Lords of the New Church fait partie de mes influences.

Bon Scott aussi était et est toujours un de mes chanteurs préférés. C’est grâce à l’album High Voltage que j’ai pris la décision de devenir chanteur de rock.

Mott The Hoople était également l’un des plus grands groupes de tous les temps, avec son génial chanteur Ian Hunter.

Tous ces artistes ont inspiré ma musique sans aucun doute, mais Stiv demeure ma plus grande influence.

_________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Junk Planet a un petit coté Rolling Stones. C’est un groupe qui t’a influencé aussi à tes débuts?

Michael Monroe : Absolument. “It’is only Rock’n’roll” est toujours aussi bon et c’est un de mes morceaux et albums favoris. Les Stones sont vraiment fameux et je suis heureux qu’ils soient toujours en vie.

Mick Jagger est un formidable chanteur. Mais It’is only Rock’n’roll est vraiment mon titre préféré. (ndlr: et il se met à chanter… “I said I know it’s only rock ‘n roll but I like it, I know it’s only rock ‘n roll but I like it, yes, I do“…)

_____________________________________________________

Michael Monroe le 29 octobre à la Maroquinerie

Rock Metal Mag : Le titre de l’album One Man Gang c’est l’image de ton groupe soudé et complice, 5 gars avec le même état d’esprit?

Michael Monroe : Le nom du groupe étant mon propre nom , Michael Monroe, dès que nous avons composé le morceau One Man Gang, je me suis dit que ce serait le titre idéal de l’album.

Michael Monroe c’ est vraiment un groupe, une bande de 5 potes. Un homme et son gang ! Nous sommes très unis comme les 5 doigts de la main et partir en tournée ensemble est un plaisir.

J’ai l’impression d’avoir le meilleur groupe de ma carrière solo et nous allons continuer d’accomplir ce que l’on essaie de faire de notre mieux : le rock’n roll.

Le plus important dans la musique Rock c’est d’être honnête et de chanter avec son coeur. C’est la meilleure solution pour atteindre ton public. “One Man Gang”, unis et intègres.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Pour le single ‘Last Train To Tokyo’ vous avez fait une pochette dans le style Manga japonais, qui en est l’auteur ?

Michael Monroe : L’Artwork a été réalisée par Rich Jones . Il a fait aussi la pochette de HORNS & HALOS. Il réalisait déjà des Artworks avant d’être dans le groupe. C’est un très bon graphiste. C’est lui qui a réalisé le motif du tigre . ( ndlr : Il sort le logo et me le montre également sur le dos de sa veste.) C’est un super gars.

__________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est Rich qui est à l’origine de la pochette de “One Man Gang” ?

Michael Monroe : La photo a été prise par Bobby notre Road. Mais Rich s’est occupé de faire le design de la pochette. Rich a pris d’autres photos sans le groupe dans différents endroits et ensuite il a fait son montage pour la pochette.

___________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez aussi réalisé une vidéo pour le morceau Last Train To Tokyo, ce titre a beaucoup d’importance pour toi?

Michael Monroe : Oui le Japon est mon pays favoris. J’ai une très longue histoire avec ce pays et de très bonnes relations. J’y suis allés souvent et depuis très longtemps. Nous avons beaucoup d’amour et un très grand respect mutuel l’un envers l’autre.

En 1983/1984 j’y ai joué mon premier concert avec Hanoi Rocks. Ensuite j’y suis retourné avec mon album solo “Not Fakin’ It” en 1989. Le public japonais a une présence énorme.

Les Japonais ont une passion extrême pour le rock’n’roll. Ils sont très accueillants, très sensibles et amicaux. Ils ont un très bon état d’esprit et même lorsqu’ils boivent, ils ne deviennent pas agressifs. L’atmosphère des concerts est vraiment géniale.

Le public japonais est aussi très généreux. J’ai reçu tellement de cadeaux que j’ai du acheter 4 containers métalliques pour les envoyer par Cargo à New York. C’était fou.

J’aime aussi beaucoup leur culture et toute la compassion qu’ils ont pour le rock’n’roll. Ils sont vraiment uniques et je les aime du fond du coeur. ils ont énormément d’imagination et l’esprit créatif. Ils sont très originaux dans leur façon de s’habiller ou de se maquiller. Ils sont vraiment Fun et adorables.

Last Train To Tokyo c’est mon hommage au Japon. Nous avons joué l’année dernière au Summer Sonic à Osaka et à Tokyo. Et nous avons donc réalisé cette vidéo au cours de cet incroyable show.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quel est le musicien qui t’a donné envie de jouer de l’Harmonica?

Michael Monroe : Ma plus grande inspiration est, Little walter. Pour moi c’est toujours le plus grand joueur d’harmonica de tous les temps. C’est vraiment le numéro un. Mais j’ai aussi eu un vrai coup de coeur pour Robert Plant et aussi pour Steven Tyler .

J’ai commencer à jouer de l’harmonica vers l’age de 15 ans. J’ai pu écouter également des joueurs de Blues dans le Midlands. Et Whouah !

J’avais l’habitude de jouer par aspiration jusqu’au jour où j’ai joué au Japon en 1989 et 1990 sur la même affiche que Don Henley, Bryan Adams et Huey Lewis. Et c’est là que Huey m’a montré comment jouer en soufflant. (ndlr: Tout en m’expliquant il sort son harmonica et joue des deux façons ). C’est devenu un très bon ami également

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi tu joues de l’harmonica seulement sur “Junk Planet et Wasted Years ?

Michael Monroe : Je joue du Sax et de l’harmonica sur une paire de chansons. Je n’ai rien planifié au départ . J’ai senti que sur ces chansons l’harmonica collerait bien. Même chose avec le sax.

Nous avons choisi les 12 chansons les plus appropriées pour cet album mais il y en a d’autres ou j’ai joué dessus. Donc deux chansons avec de l’harmonica me semblait une bonne chose.

Il y a de la diversité dans toutes les chansons et c’est très bien. C’est aussi pour ça que j’ai demandé à Tero Saarti de jouer de la trompette sur “Heaven Is A Free State” à la place du Sax. Cela sonnait mieux pour le coté Mariachi.

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Tu es impatient de jouer à Paris le 29 octobre?

Michael Monroe : Absolument. c’est un crime que je n’ai pas pu y jouer plus souvent. Avec Hanoi Rocks, je n’ai pratiquement jamais joué en France, ni en Italie ou en Espagne. C’est étrange car je vivais à Londres à l’époque.

En Allemagne nous avons fait une tournée et une autre fois nous avons joué pour un show télévisé. Donc cela n’a aucun sens . Nous demandions au Manager de temps en temps mais il répondait : Je ne sais pas. Nous avons joué en inde et en Israel et aussi à Bangkok.

Maintenant nous avons une bonne agence de booking et je suis très optimiste pour le futur. Je suis vraiment heureux de jouer à Paris et très impatient.

La première fois que j’ai joué à Paris c’était en 2005 après la renaissance d’ Hanoi Rocks. Ensuite j’ai joué en 2015 en co-tête d’affiche au forum de Vauréal.

Je suis très heureux d’être ici aujourd’hui. Paris est une jolie ville . J’étais déjà venu en 2003 avec ma femme pour une journée promotion et nous avions pu visiter la Tour Eiffel, le Louvre et d’autres monuments. C’était magnifique.

Aujourd’hui j’ai 30 interviews, et je n’ai pas le temps. Mais j’adore Paris et le public parisien.

Voir : https://rockmetalmag.fr/michael-monroe-le-29-octobre-a-la-maroquinerie/

________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pour finir on peut dire que la musique Rock c’est vraiment ta fontaine de jouvence ?

Michael Monroe : Oui le Rock-n-roll, me permet de rester en forme. J’ai toujours adoré joué de la musique Rock. Il n’y a rien de mieux pour surmonter les difficultés. Surtout lorsque les gars avec qui tu joues sont de véritables amis.

Ce n’est pas toujours facile de rester en forme pendant les tournées mais j’ai mes habitudes. Je fais mes propres exercices et des étirements tous les matins. Et je ne bois pas d’alcool.

Les concerts aussi me permettent de garder la forme. Il faut venir le 29.

Rock Metal Mag : Merci et au 29 alors !

***********************************

Rock Metal Mag remercie Michael Monroe, Roger de Replica Promotion et le Hard Rock Café