INTERVIEW : L’ESPRIT DU CLAN

INTERVIEW : L’ESPRIT DU CLAN

Rock Metal Mag a eu le plaisir de s'entretenir avec Ben,le guitariste de L'ESPRIT DU CLAN,au studio Luna Rossa àParis vendredi 22 avril 2016

INTERVIEW AVEC BEN DU GROUPE L’ESPRIT DU CLAN

Rock Metal Mag
a eu le plaisir de s’entretenir avec Ben,
le guitariste de L’ESPRIT DU CLAN,
au studio Luna Rossa à Paris
vendredi 22 avril 2016

Rencontre avec Ben de L’ESPRIT DU CLAN

943747_1044771905588367_6421906640274708531_n

CHAPITRE VI
est sorti le 15 avril chez Verycords

Partie 2.2 (15)

https://www.facebook.com/lespritduclan/

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi ces 4 années de silence et pourquoi avoir attendu 5 ans avant de ressortir un album?

Ben: En fait, on était arrivé au bout d’une histoire entre nous. On va dire qu’avant de s’arrêter on était dans une volonté de progression et de quantité abondante. Donc, il fallait toujours qu’on joue de plus en plus……….etc etc etc……dans toutes les conditions possibles et quand ça fait 15 ans, à un moment donné, tu as un peu la tête dans le guidon et tu vois un peu moins certains aspects ou certaines choses qui peuvent paraître évidentes avec un moment de répit. Donc c’était pas une question de fréquentation des salles, c’était pas non plus une question inhérente aux gens qui nous supportent, qui font vivre le truc, c’était plus entre nous. Il  y en avait qui avait des projets annexes qui prenaient de plus en plus de place. Vu qu’à la base,  on a tout laché pour être un groupe, quand les projets annexes ont grandi , on a pu se projeter ailleurs. Et donc, avant que ça devienne inutile de continuer à faire quelque chose qu’on ne ressent plus, on s’est dit qu’il valait mieux s’arrêter, sans date limite. Il n’a pas été question d’arrêt définitif, ni de reprise, en fait on ne savait pas trop et on s’est juste laissé aller. Et ça a été bénéfique pour tout le monde puisqu’on a tous fait des choses. Et puis ça permet aussi de créer le manque, puisqu’on peut aussi passer à coté de certaines choses, surtout quand on a fait que ça pendant 15 ans.

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : est ce que c’était une remise en question ?

BenNon on ne peut pas dire que c’était une remise en question. C’était une fatalité, voilà, c’éait comme ça. Cétait pas dans le but de se dire on va faire autre chose. C’était une finalité de plusieurs années de tournées, de vie en communauté entre autre et de plein de choses qui nous ont amenées là et puis aussi musicalement on avait fait le tour . Comme on produisait énormément, on faisait régulièrement 1 album tous les deux ans et quasiment lorsque l’album sortait on était déjà en train de composer pour le suivant, mais jamais sans se forcer car on était toujours dans cette envie de productivité permanente, tout en étant sur la route. Donc à un moment donné, avec le dernier album qui a été très sombre, on se demandait ce qu’on allait faire pour le prochain et il y avait moins d’envie de continuer à produire comme on le faisait avant. Donc directement on a réagi en se disant qu’il fallait s’arrêter.

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que la scène vous a manqué ces dernières années et est ce que vous êtes heureux de reprendre les concerts ?

BenAh ouais, complètement. Moi, personnellement, je n’ai pas du tout joué pendant ces quatre années. Donc je n’ai pas eu d’autres projets musicaux. Alors, les premiers concerts ont été très marrants car j’avais l’impression d’avoir à nouveau 17 ans et de me revoir sur ma première scène. Donc, oui ça m’ a manqué grave! Et aussi pour les autres qui ont eu d’autres projets musicaux, car même si c’est interessant de jouer avec d’autres formations, on ne peut pas oublier ce qui était fédérateur au sein du groupe, ce qui était le pilier central qui nous permettait de nous exprimer devant le plus de monde possible.Et puis l’envie tout simplement d’être ensemble sur scène. d’autant plus que là, c’était sous une nouvelle formule; Donc là, oui, il y avait une remise en question. La fameuse remise en question (rires), donc pour le retour et pas pour l’arrêt. Donc très content de refouler les planches!!

Rock Metal Mag : Donc « Chapitre VI » est un nouveau départ ?

BenExactement, c’est un nouveau départ. surtout qu’il y a deux personnes qui faisaient partie de la formation originale qui ont quitté le groupe et musicalement aussi c’est clairement un nouveau départ.

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : La pochette de l’album est très sobre. Pourquoi ?

BenAlors c’est volontaire. On voulait justement quelque chose de très sobre mais de classieux. Donc, ça explique les petites dorures, le liseré doré sur le tour de la pochette, un peu comme un cadre de toile. On voulait quelque chose de sobre et de classique, un peu comme un retour aux sources pour nous. La dernière fois que l’on avait fait une pochete noire avec juste le logo, c’était sur le deuxième album (ndlr : Chapitre II Révérence 2005), qui reste pour nous aujourd’hui, un de nos meilleur album. En ce qui concerne ce que l’on a ressenti pour Chapitre VI, c’était un petit peu ce retour aux sources. Pas volontaire, mais le fait d’arrêter, nous a permis de prendre pas mal de recul, et donc musicalement en termes de compositions, lorque l’on s’est retrouvé, on a ressenti les mêmes choses qu’il y a dix ans. Donc naturellement dans l’idée de la pochette, dans l’image et la couleur, à laquelle nous faisaient penser les morceaux, c’était vraiment un retour aux sources avec quelque chose de classique et sobre.

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Combien de temps vous a pris la composition des 13 titres ainsi que l’enregistrement de l’album?

BenLa composition a été très rapide. On a mis deux mois et demi. Il y avait l’envie et vraiment sans se forcer. On s’est revu et ça a été super vite. On a commencé fin septembre et mi-novembre c’était fini. On s’est vu une fois par semaine à trois, avec Chamka, l’autre guitariste et Arsène, le chanteur, qui était aux manettes. On fait les maquettes sur ordinateur, et ça fait depuis très longtemps que l’on utilise cette méthode là. Simplement avant on le faisait chacun de notre coté et on se retrouvait pour valider. Donc là, dès le début on s’est mis à trois et chaque jeudi on se voyait et on ressortait avec un morceau. Après il y avait des petits chichis à peaufiner, mais le squelette était clairement défini. Donc en deux mois et demi on a fait treize morceaux et on a rien jeté. Alors là, c’était pour les maquettes et une fois que celà a été fait on a pris un mois de recul pour revoir certains détails. Et déjà dès le début et pendant la composition, Arsène avait commencé l’écriture des textes. Il n’a pas attendu d’avoir toute la commande livrée pour commencer à écrire. C’était vraiment un projet bien ficelé et ensuite on est entré en studio en janvier, à Reims, avec notre ami Sylvain Masure, qui est à la base notre ingénieur du son Live, et qui a été aux manettes pour les prises de son. Ensuite, en février le mix qui a suivi et le mastering ont été fait par Chris « Zeuss » Harris, un américain. C’était la première fois que l’on bossait avec lui.

Rock Metal Mag : Pourquoi ce choix ?

BenL’Esprit du Clan est un groupe francophone et on défend la langue française depuis toujours. Il y a aussi un public qui aime ça et donc on avait jamais fait la démarche d’aller voir ailleurs. Et là, on avait envie de sublimer notre son et on voulait quelque chose de bien puissant. Et ce qui nous plait en ce moment c’était ce que Chris Harris faisait. Donc on a fait mixer et masterisé pour la première fois dans l’histoire de l’Esprit du Clan, par un américain. Et on est super content du résultat. Et donc pour répondre à la première question, on a commencé fin septembre et on a fini fin février. Donc voilà, tout a été très rapide!

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment trouves tu ton inspiration pour ta partie guitare?

BenAlors pour moi c’est très impulsif. J’ai toujours beaucoup improvisé et j’adore ça. Je ne suis pas quelqu’un de très structuré musicalement parlant, je suis autodidacte et je n’ai jamais appris de morceaux ou de tablatures pour m’entrainer. Pour moi c’est comme une impulsion, j’ai une envie, j’ai des sons en tête qui me viennent déjà avec un rythme et une batterie, mais qui me viennent comme ça à n’importe quel moment et à n’importe quel endroit. Par exemple dans le métro, où quand je me ballade. Même parfois c’est quelque chose de rythmique, comme le bruit d’une horloge, qui déclenche un truc très mixé dans ma tête, et je l’imagine déjà avec la batterie, mais sans chant et juste instrumental. Mais par contre je le vois déjà comme un son très puissant, donc ensuite quand j’essaie de le plaquer sur ordinateur, je me rends compte que ça marche moins et que ce n’est pas aussi puissant que ce que j’avais imaginé dans ma tête, et je rebascule sur autre chose. D’autre fois j’ai des impulsions pour lesquelles je n’ai pas vraiment d’affect et il s’avère que justement en cumulant les nappes de guitare il y a vraiment un fil conducteur qui va aider à construire le morceau. Donc comme c’est très impulsif chez moi, j’ai besoin qu’on me canalise et Arsène qui est un très bon arrangeur, est là pour me guider dans la construction du morceau. L’autre guitariste est beaucoup plus appliqué et structuré. Il réfléchit ses morceaux avant de les plaquer et c’est ce qui fait que l’on est complèmentaire car on a deux méthodes très différentes. Après on voit tout ça ensemble et il y a vraiment un Melting pot. Mais avec Chamka tout se passe super bien et entre nous maintenant c’est de l’ordre du reflexe?

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Chapitre VI est sorti depuis quelques jours et est ce qu’il y a déjà des critiques à son sujet ?

BenOui et on a été très agréablement surpris par les retombées . On ne s’attendait à rien car avant tout on a fait cet album par plaisir. On l’a fait sans l’ attente d’une quelconque explosion. On avait surtout envie de se retrouver tous ensemble et surtout envie de rejouer. Donc on ne s’attendait pas vraiment à des réactions positives ou négatives, et comme tout est allé très vite on a pas eu le temps de prendre trop de recul et de se questionner sur ce qui a été composé. Là, tout s’est joué en même temps et pendant que l’on composait on pensait déjà à ce qu’on allait cliper, au déroulement de la promo..etc etc. Donc en fait toute cette pression nous a facilité l’appréhension des premières critiques qui sont globalement très positives. Et puis, on a perçu beaucoup de soutien et beaucoup d’amour de la part de nos fans sur ce retour car du fait de chanter en français on a vraiment une Fanbase, attachée au groupe, pour les thèmes de ses paroles comme les inégalités, la violence au quotidien … Donc on a un rapport privilégié avec nos fans et ça nous a donné beaucoup de force et d’envie pour reprendre.  Mais la petite cerise sur le gateau était de ressortir un album. A la base le simple fait de revenir faisait déjà plaisir à pas mal de monde, car on nous considérait plus comme un groupe de scène que comme un groupe d’album.  Mais là, à priori les gens nous parlent vraiment du corps de l’album et de certains morceaux qui ressortent plus que d’autres. On a d’ailleurs fait un petit sondage il n’y a pas longtemps pour savoir quel autre morceau pourrait être clipé. En fait on est sur une volonté de productivité de clips, chose que l’on a pas faite avant. Et d’ailleurs, on essaie de faire beaucoup de choses qui n’ont pas été réalisées auparavant.  Il y a eu quelques déceptions au niveau du traitement du chant, mais techniquement parlant. Mais c’était une volonté de la part du chanteur, Arsène et de notre part aussi. On voulait un chant plus saturé, radiophonique, dans un style haut parleur et celà a très bien fonctionné avec la musique et avec ce qu’en a fait Chris Harris.

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi avoir choisi de faire une première vidéo sur le morceau  » Rat des villes » ?

BenEn fait, ça n’arrête pas d’évoluer. On va produire beaucoup de clips pour cet album et si on pouvait on cliperait tout. Parce qu’aujourd’hui tout passe par l’image et je crois que c’est le nouveau mode de consommation de la musique. Et si ce n’est pas le cas je trouve que c’est bien pour donner une couleur et un fil conducteur à l’histoire. Alors pourquoi « Rat Des Villes », parce que tout simplement on s’était sondé entre nous et il en est sorti que lorsque tu reviens après un long moment d’absence, par rapport à ce qui a été produit avant et à ce que les gens ont sûrement envie d’entendre, c’était un petit peu trop évident de sortir quelque chose de trop représentatif de ce qu’est Chapitre VI, donc plus simple, plus groove, plus hardcore, plus retour au basique, que de commencer avec quelque chose d’un petit peu plus dans la couleur de ce que l’on faisait avant. Donc un morceau un peu plus rapide avec quelques mélodies et un gros Breakdown à la fin, un gros Breakdown des familles, bien hardcore comme on sait bien le faire. Donc « Rat des villes » était fait comme point de départ pour amener à la production de plusieurs autres clips avec un shéma un peu logique. On a clipé le mois dernier un nouveau morceau, on part sur un nouveau clip encore, et voilà…

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Votre prochain clip va sortir quand ?

BenNotre prochain clip devrait sortir fin mai. Mais pour le moment on ne dévoile pas le nom. Il y aura un Teaser prochainement, mais je n’en dis pas plus .

________________________________________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que tu as un titre préféré sur l’album ?

BenEn fait je les aime tous et c’est difficile d’en choisir un car ils ont tous quelque chose aussi bien musicalement qu’à travers les paroles. Mais mon préféré c’est quand même « Rat des villes » car il est le plus représentatif de l’album et du groupe.

________________________________________________________________________________________________

 Rock Metal Mag : Est ce que vous avez des concerts à annoncer?

BenOn a pas vraiment de dates. Mais le 21 mai on sera à La Flèche d’Or à Paris. Ensuite on verra le planning à partir de septembre.

________________________________________________________________________________________________

 Rock Metal Mag remercie Ben pour cette interview

et Roger de Replica promotion