Interview : Hauméa le 13 avril 2020

Interview : Hauméa le 13 avril 2020

Seb, batteur d’Hauméa a bien voulu répondre à quelques questions par téléphone.

Entretien par téléphone le lundi 13 avril , avec Seb, batteur du groupe Hauméa

Hauméa est un groupe de rock Normand créé en 2018. Il est composé de Léa (basse), Andy (guitare), Niko (chant) et Seb (batterie).

Cette même année 2018, le groupe sort son premier EP 4 titres intitulé «Unborn», enregistré par Guillaume Doussaud au Swan Sound Studio (Headcharger, Explicit Silence, …). Il est masterisé par Sébastien Bedrunes (Guerilla Poubelle, …).

En 2019 la formation diffuse sur Youtube son premier clip « Dad is fool » issu de son EP « Unborn ».
Le groupe enchaîne ainsi rapidement les concerts et partage la scène avec Lofofora, Treponem Pal, Darcy.

Le 31 mars 2020, le groupe sort son deuxième EP 7 titres “Leaving”.

Des titres puissants, mélodiques et aériens entrecoupés de rythmes tranchants et émotionnels remplis de colère, de mélancolie mais aussi d’espoir .

Tracklist

01 Sick – 4:00
02 Breath – 3:17
03 Erasing us from life – 1:22
04 Bones – 3:04
05 I know them – 3:42
06 Lorelei – 4:02
07 Marbre – 3:44

L’’enregistrement a de nouveau été confié au Swan Sound Studio. Mais cette fois-ci, le mastering a eu lieu en Suède chez Magnus
Lindberg de Cult of Luna (Tagada Jones, No One Is Innocent, Bukowski,…).

Hauméa a reçu le soutien du FAR-Région Normandie pour développer ses projets à venir.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est Léa et Andy qui sont à l’origine de ce projet Hauméa Mais est ce que tu peux m’en dire un peu plus sur la formation du groupe ?

Seb : Andy et Léa faisaient déjà partis d’un trio uniquement instrumental, dans l’univers rock/metal. Andy vient du Death Metal et Léa du Grindcore. Ensuite ils ont eu envie d’intégrer un chanteur. Donc Niko a commencé à répéter avec eux à partir de la fin de l’année 2017. Et moi j’ai intégré la formation en tant que batteur , début 2018.

L’ entité Hauméa a réellement pris forme en 2018, au moment où la formation actuelle était vraiment au complet.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Votre musique mélange différents styles. Tu m’a dit du Death et du Grind et en ce qui te concerne ?

Seb : Moi, je viens plus du Metal Hardcore et par contre le chanteur du Rock français. En fait on avait l’envie de faire quelque chose de nouveau pour nous tous . Mais aussi l’envie d’acquérir un public plus large car la scène Metal est quand même assez sectaire.

On a tous évolué, entre 10 et 15 ans dans l’extrême, c’est pour ça que l’on voulait changer. Du coup, on a beaucoup d’influences surtout en ce moment avec du Néo Metal Fusion. C’est du Deftones, Faith No More. On s’inspire quand même de ces grands groupes pour réactualiser les choses.

________________________________________________

Crédit photo : Marc Auget (Asso Raffal) Raffal fest 2019

Rock Metal Mag : Niko qui vient du Rock, a été influencé par quels groupes ?

Seb : Niko s’inspire beaucoup de tout ce qui a été fait par Depeche Mode et aussi The Cure. Mais c’est Surtout Depeche Mode qui a eu le plus d’influences sur lui.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Si je te dis “émotion, intensité et énergie” c’est une définition qui correspond bien à la musique d’Hauméa?

Seb : Oui . Alors même si parfois certains morceaux sont un peu plus lents ou carrément plus péchus, ce que l’on veut montrer dans les textes c’est surtout une émotion intense. Notre musique est basée sur le ressenti. C’est vraiment le message que l’on veut faire passer à travers nos textes et notre musique.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Hauméa est la déesse hawaïenne de la fertilité pourquoi avoir choisi ce nom pour le groupe?

Seb : C’est Niko qui a trouvé ce nom. C’est pour exprimer la renaissance musicale de chacun des membres du groupe. Comme nous avions arrêté nos différentes formations, cela nous a permis de remettre le pied à l’étrier dans la musique. Donc comme cette déesse de la fertilité représente la naissance et la renaissance, le nom Hauméa semblait le plus judicieux.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez monté votre propre structure, KULPA ASSO, tu peux m’en dire un peu plus? (ndlr : Cette association a pour objet de gérer et promouvoir le groupe HAUMEA en France et à l’étranger. Elle lui permet de se produire dans des conditions décentes et respectueuses des musiciens, des organisateurs de concert et du public.

Seb : On a monté cette association, uniquement pour avoir un statut légal et juridique pour le groupe. C’est vraiment une structure de soutien administratif. Elle nous permet de gérer et de promouvoir Hauméa en France et à l’étranger. En tant que groupe on ne peut pas encaisser des cachets ou faire autre chose, comme obtenir des subventions.

Grâce à ça nous avons obtenu une subvention du FAR-Région Normandie. Nous faisions partis du dispositif “START AND GO” et c’est ce qui nous a permis de récupérer la subvention. Sans la structure légale nous n’aurions pas pu l’avoir.

________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous chantez principalement en anglais mais vous mélangez des textes français sur Bones, I know them et Marbre, titre français d’ailleurs, c’est une volonté du chanteur ou de vous quatre?

Seb : C’était une envie du chanteur de pouvoir renouer avec ses origines du Rock français . A la base c’est Niko qui écrit tous les textes mais j’ai participé à l’écriture d’un texte. On sait que la langue de Shakespeare est très jolie mais celle de Molière est encore plus belle.

_________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi tu as écrit le morceau Bones ?

Seb : Je voulais parler de l’écologie et de la bêtise humaine par rapport à l’écologie. Niko m’a dit si tu veux le faire pas de problèmes. Donc j’ai écrit les paroles et on a fait tous les arrangements après au niveau textuel.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Quelle est la thématique générale des textes ?

Seb : En fait il y a un peu de tout. Bones c’est de l’ universel, sur la bêtise humaine et l’état dans lequel on est en train de mettre la Terre. Ensuite des titres comme “I Know Them” ou “Sick” sont des morceaux assez personnels.

Ce sont des témoignages de ce qui s’est passé dans la vie des uns et des autres ou potentiellement de ce qui pourrait arriver. On essaie de tramer sur le coté émotionnel.

_____________________________________________

Crédit photo : Marc Auget (Asso Raffal) Raffal fest 2019

Rock Metal Mag : Je présume que c’est Andy qui amène le riff ? Comment ça se passe entre vous ?

Seb : Alors, Andy propose le riff et ensuite c’est une décision collégiale. On essaie de travailler autour du Riff. Si cela nous plait on continue sinon on enlève et on le met de coté pour un autre morceau. On va dire en gros Andy amène la trame et nous faisons tous les quatre les arrangements .

_____________________________________________________

Crédit photo : Marc Auget (Asso Raffal) Raffal fest 2019

Rock Metal Mag : La batterie c’est vraiment l’instrument avec lequel tu as commencé la musique?

Seb : J’ai commencé la batterie à l’âge de 10 ans et depuis je n’ai jamais arrêté. J’ai gratouillé un petit peu à la maison, mais ce sont toujours les baguettes qui me manquaient. Donc je n’ai jamais lâché.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi le titre “Erasing us from life” est uniquement instrumental?

Seb : Pour la simple et bonne raison que c’est un délire que l’on avait eu en répétition. Ce morceau introduisait vraiment le titre “Bones”. Donc pour le Fun on a décidé de se le coller en petit instrumental et juste avant le titre “Bones”. C’est un enchaînement des deux morceaux.

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comme pour votre premier album Unborn vous avez travaillé avec Guillaume Doussaud au Swan Sound Studio. Comment est né cette collaboration avec Guillaume?

Seb :On l’avait contacté pour le premier EP car il est à coté de la maison . Il est à 1h/1h et demi de route donc c’était la solution la plus simple pour nous. Du coup, le feeling est passé direct; Il a tout de suite compris comment on voulait travailler.

Donc pour le deuxième on a réitéré avec lui, vu que le projet avait été assez rapide sur Unborn. En plus on est super bien accueilli. Il est toujours à l’écoute du moindre désir du musicien. Il est très vite à l’aise avec ce qu’on lui demande. C’est vraiment un super studio et un super personnage.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Par contre cette fois ci vous avez choisi de faire le mastering en Suède chez Magnus Lindberg de Cult of Luna, pourquoi n’avez vous pas continué avec Sébastien Bedrunes ?

Seb : On voulait trouver une autre sonorité. Ce qui a été fait par Sébastien était super, mais on voulait quelque chose de potentiellement plus typé Rock US. Et au fil de nos recherches, Léa a trouvé Magnus. Donc, on s’est dit pourquoi pas.

Etant donné que l’on avait eu la subvention du FAR, autant qu’elle serve pour un très bon usage. Et on s’est payé un bon petit Master avec.

____________________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est FRONT-COVER.jpg.

Rock Metal Mag : Qui a réalisé la pochette, elle fait très film d’épouvante à la Hitchcok.

Seb : On a eu quelques petits déboires avec cette pochette. A la base elle devait être faite par un intervenant extérieur . Mais la réalisation n’a pas été faite en temps et en heure. Donc comme nous étions un petit peu pressé par le temps j’ai pris les choses en mains.

Comme pour le 1er EP, Unborn c’est moi qui ai réalisé la pochette de Leaving. On voulait quelque chose de simpliste, mais assez tape à l’oeil. Donc c’est pour ça qu’il y a la trame de jaune. L’idée était de remettre en exergue le titre “Breath”. Je me suis inspiré du film “Sin City

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi le titre Leaving pour cet album ?

Seb : C’était plus accrocheur que “Breath” et Leaving est une thématique qui revient sur plusieurs morceaux. Donc on voulait synthétiser tout ça.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez sorti un premier clip , pourquoi justement avec Breath ?

Seb : C’est le morceau sur lequel on a travaillé le plus. Il a été modifié à plusieurs reprises. Au départ je voulais que l’on sorte “Bones” en clip. Mais comme c’est surtout assassinat d’animaux, je pense que l’on en voit déjà trop au niveau des médias. Je ne voulais pas non plus des images trop sanglantes. Donc si il y a un clip à faire pur Bones il vaut mieux un format dessin, dans le style Motion Design.

Après le choix de “Breath” c’est parce que c’est du vécu pur et dur.

____________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous envisagez de sortir une nouvelle vidéo lorsque la situation actuelle le permettra ?

Seb : Oui je pense. On essaie de travailler sur le prochain clip. Mais en ce moment on fait comme on peut.

______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous continuer de composer ces derniers temps ?

Seb : Si tout se passe bien pour la suite, on aimerait bien repartir en studio à partir de la deuxième moitié de l’année prochaine. Cette fois ci se serait pour travailler sur un album.

_________________________________________________________

Crédit photo : Marc Auget (Asso Raffal) Raffal fest 2019

Rock Metal Mag : Est ce que vous pensez pouvoir programmer quelques dates pour l’automne?

Seb : Alors c’est très compliqué en ce moment . Potentiellement on est sur les plaquettes d’un gros concert en novembre. On essaie aussi de récupérer des concerts, car on est quasiment annulé jusqu’en août.

Donc, on travaille actuellement sur la promotion de l’EP et on espère reprendre la route en septembre si tout va bien.

_____________________________________________________________________

Rock Metal Mag remercie Seb du groupe Hauméa et Roger de Replica Promotion

https://haumeaband136108.bandcamp.com/

Facebook : https://www.facebook.com/Haumea136108/