Interview : “DEMONS & WIZARDS”

Interview : “DEMONS & WIZARDS”

Interview avec Hansi, chanteur de “DEMONS & WIZARDS”

Entretien avec Hansi Kürsch, chanteur de “DEMONS & WIZARDS” à l’Hotel Alba à Paris avec Olivier de Replica Promotion

Hansi Kürsch (Blind Guardian) and Jon Schaffer (Iced Earth) vont sortir leur nouvel album « III » le 21 février 2020 via Century Media Records

Track Listing 
01 Diabolic
02 Invincible
03 Wolves In Winter
04 Final Warning
05 Timeless Spirit
06 Dark Side Of Her Majesty
07 Midas Disease
08 New Dawn
09 Universal Truth
10 Split
11 Children Of Cain

  Hansi Kürsch (BLIND GUARDIAN) – Lead Vocals
Jon Schaffer (ICED EARTH) – Guitar
+Guest Musicians on “III”:

Brent Smedley – Drums
Jim Morris – Additional Guitars, Backing Vocals
Jake Dreyer – Additional Guitars (WITHERFALL, ICED EARTH)
Ruben Drake – Bass
Thomas Hackman et Olaf Senkbeil (Blind guardian, John Jaycee Cuipers (Praying Mantis) , Zakery Alexander, Jeff Brant, Todd Plant, Jerome Mazza – Backing Vocals
PA’dam chamber choir – Classical Choir

_____________________________________________________________

Rock Metal Mag : «Touched By The Crimson King» le dernier album de Demons & Wizards est sorti il ​​y a quinze ans. Quand avez-vous décidé de faire le nouvel album «III»?

Hansi : Avec Jon, nous en avons parlé à partir de 2010. Mais à cause de Blind Guardian, il nous a été impossible d’unir nos forces . Nous n’avons pas vraiment pu trouver le temps pour composer un album.

Et du coup, cela n’a pas pu se faire jusqu’en 2018 en gros.  Nous pensions qu’il y aurait un créneau entre 2018 et 2019 . Nous savions déjà que ce serait l’occasion idéale parce que Jon en avait fini avec les tournées de Iced Earth.

De mon coté j’allais finir avec Blind Guardian et l’album Twilight Orchestra. Nous nous sommes toujours mis d’accord sur ce calendrier pour le nouvel album de Demons & Wizards. Dans certaines interviews, nous l’avons mentionné parce qu’on nous le demandait toujours lorsque l’on discutait de nos autres groupes.

Les organisateurs de festivals, sachant que nous ferions un troisième album, nous ont demandé si nous serions prêts à rejoindre leurs festivals au cours de l’été 2019. Et nous avons dit oui, nous serions prêts à le faire. Mais cela a quelque peu changé nos plans.

Donc, nous avons dû écrire les chansons de Demons & Wizards dans ce petit laps de temps. Nous avons eu la production et en plus les concerts, ce qui nous a occupé toute l’année dernière.

Mais nous avons composé l’album en très peu de temps. Cela faisait peut-être cinq mois, puis nous avons commencé la production en mars avril. Nous avons terminé l’album à la fin de l’année 2019.

________________________________________________________________________

DEMONS & WIZARDS – Hansi Kürsch & Jon Schaffer present The REMASTERS 2019

Rock Metal Mag : C’était important pour vous de rééditer vos deux premiers albums?

Hansi : Oui. C’était très important. Nous n’avions jamais eu l’intention de les voir disparaître des ventes. C’était juste que nous avions un contrat avec SPV et qu’il s’est terminé. Donc, les droits nous sont revenus et lorsque nous avons parlé du troisième album avec notre nouvelle maisons de disques, bien sûr, nous nous nous sommes également intéressé à ces deux albums.

Et c’est la vraie raison des ré-éditions. Donc, les remettre à la disposition des gens dans une version remasterisée était un plus. C’était aussi une bonne promotion pour les concerts que nous avons joués durant l’été 2019,car il était clair que le nouvel album ne serait pas prêt à ce moment là.

______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment s’est passée la tournée des Festivals en Europe l’année dernière? Quel est votre meilleur souvenir de cette tournée?

Hansi : Ce fut explosif. Une expérience vraiment incroyable pour John et moi. Cela ne nous était pas arrivé depuis la sortie de notre premier album éponyme, il y a 20 ans de ça. Donc là, c’était encore une nouvelle expérience. Et il y a eu des moments impressionnants comme à Montréal.

Dès le début du concert et jusqu’à le fin il y a eu une intensité extraordinaire. Le public était bouillant et il nous a transporté tout au long du spectacle. Et nous avons eu une grosse production parce que nous étions en tête d’affiche du festival donc nous avions des quantités massives de Pyro. Chose que nous ne faisions pas avec Blind Guardian ou Iced Earth.

C’était donc aussi quelque chose de nouveau pour John et moi. Et aussi de voir la façon dont les gens connaissent vraiment Demons & wizards . C’est étonnant que personne n’ait oublié, même s’il n’y a pas eu d’album de sorti depuis plus de 15 ans. C’était vraiment impressionnant.

Le Wacken était également un Festival incroyable. C’était notre première apparition et nous avons eu une réponse massive. Une expérience époustouflante pour nous et le public était littéralement en feu. Certainement un moment magique.

Pourtant nous avons eu un problème sur scène à cause d’un technicien. Ouais, il avait fait une grosse erreur et heureusement personne dans le public ne s’en est rendu compte. En fait le réglage de base du côté gauche de la scène et celui de la guitare principale étaient réglés différemment. Parce que l’équipement de réglage du technicien était mal configuré, et en fait le réglage était différent avec celui que nous lui jouions.

Donc, pendant sept chansons, nous avons écouté, John et moi, deux réglages différents sur scène. Et bien sûr, c’est vraiment très stressant, et même en étant assez professionnels pour surmonter tout ça, cela donne à l’ensemble un goût amer. Et heureusement, cette différence que nous entendions sur scène ne s’est pas entendu dans le public.

Finalement l’erreur a été corrigée au bout de 40 minutes. Donc, presque tout le show avait été joué et cela nous a semblé très très mauvais, mais le public a porté ce concert au sommet. Finalement c’était une journée merveilleuse.

___________________________________________________

Rock Metal Mag: Le Hellfest s’était bien passé ?

Hansi : Oui, c’est un grand Festival où tu as envie de briller. Avec Blind Guardian nous y avons joué en 2016. J’ai vu le développement de ce festival. C’est très impressionnant et je pense qu’avec le Graspop ils ont la meilleure programmation. Le Graspop n’est pas aussi grand que le Hellfest mais il y a déjà presque 30 000 peut-être même 40 000 personnes.

Il y a eu une bonne programmation au Hellfest. J’aime l’ambiance du festival et la façon dont il est construit est vraiment impressionnante. J’ai apprécié d’y rester toute la nuit. Nous avons quitté le festival après que Sabaton se soit produit.

J’aime aussi l’aspect français du festival . Impliquer tous ces groupes français ça lui donne une saveur différente que j’apprécie car j’aime la diversité.
 J’ai gardé un très bon souvenir parce que les gens ont vraiment très bien répondu. Et c’est vraiment ce qui compte le plus au final.

J’espère que l’on y reviendra très vite.

Conférence de presse Hellfest 2019

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment se passe la composition pour Demons & Wizards , par rapport à vos deux groupes respectifs, Blind Guardian pour toi et Ice Earth pour John?

Hansi : Pour moi, Demons & wizards n’est pas trop différent de Blind Guardian parce que le chemin est identique.
 Lorsque nous travaillons la composition, André ( ndlr : André Olbrich, guitariste de Blind Guardian) me fournit généralement les arrangements instrumentaux. Et je pose ma voix dessus. Ensuite je renvoie le tout à André.

Nous jouons en quelque sorte à un jeu de ping-pong et jusqu’à ce que nous ayons fini. Je travaille de la même façon avec John même si le délai est beaucoup plus court.
 C’est quasiment la même chose. Il me fournit les arrangements et je m’occupe des mélodies vocales. Je lui renvoie et ensuite nous discutons. Soit nous sommes satisfaits et on continue soit on recommence différemment. Il faut alors ré-arranger ou proposer des éléments supplémentaires.

Fondamentalement, cela reste la même chose dans les deux cas.
 Une fois les mélodies vocales et les arrangements fixés. Nous commençons à discuter des thèmes lyriques. C’est moi qui a la charge des paroles.

__________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comme pour les deux premiers albums tu t’inspires de Romans fantastiques et épiques pour écrire les paroles?

Hansi : Les chansons, même dans les arrangements de base, racontent une histoire et je les reprend dans mes arrangements vocaux. Mais mon inspiration peut provenir de n’importe quelle source . Cela pourrait même être le soleil.

En ce qui concerne le dernier album de Demons & Wizards c’est la littérature fantasy et la mythologie qui a réveillé la flamme. Pour les trois premières chansons, ce sont des vérités universelles.

Ensuite New Dawn et Invincible s’inspire d’un roman écrit par Philip Pullmann, qui s’appelle « À la croisée des mondes » (His Dark Materials) .

C’est une sorte d’histoire fantastique pour les enfants, mais aussi avec une approche philosophique et religieuse forte. Et puisque ces écrits sont très divers, j’ai senti que cela conviendrait pour donner une bonne intensité à certaines chansons.

Comme par exemple pour Diabolic qui va dans une direction plus sombre. En ce qui concerne cette chanson les paroles devait être un témoignage très fort pour qu’elle soit mise en titre d’ouverture.
  Quand j’ai eu l’arrangement instrumental du nouvel album, John m’a dit que c’était diabolique. Et cela m’a rappelé beaucoup de bons souvenirs du premier album de Demons of Wizards, qui concerne la chute de Lucifer.

Et comme nous voulions faire également un témoignage lié au passé de ces sorciers, j’ai suggéré de faire une suite à Heaven denies.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : A propos du titre de votre nouvel album « III » vous n’avez pas essayé de trouver un autre nom ?

Hansi : Pour la petite petite histoire, le premier album est aussi appelé « Team Wizards One » ou simplement « Team Wizards ». Oui, parce que notre idée à l’époque était de nommer nos albums avec des chiffres, chronologiquement comme les Led Zep des années 70. Nous avions eu un petit coup de cœur pour ce rock des années 70.

Donc, cela nous paraissait très naturel et puis finalement le titre du second album a été « Touched by the Crimson Kings » . Et finalement nous avons choisi d’appeler ce troisième album III, mais nous ne l’avons pas fait pour une raison quelconque.
Nous nous sentions tous les deux très à l’aise avec ce chiffre . Trois est un nombre mystique fort. Non seulement à cause de la Trinité mais dans notre cas à cause de la Trinité Impie. (ndlr : Satan, de l’Antéchrist et le faux prophète). Parce que ce à quoi nous nous référons dans le coté diabolique est la musique.
 

______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Qui est l’auteur de la pochette?

Hansi : Oh je ne suis pas très bon avec les noms, mais je vais rechercher. C’est John qui s’est s’occupé de ça .

__________________________________________________  

Rock Metal Mag : Quelle est la chanson qui est la plus représentative de ce nouvel album et pourquoi?

Hansi : C’est très diversifié. Je veux dire qu’il n’y a pas vraiment de chanson plus représentative qu’une autre. Mais pour moi, la plus agréable est la dernière « Children of Cain » . Comme je l’ai mentionné, nous avons le béguin pour le rock des années 70 et cela se retrouve dans Children of Cain tout comme comme dans Timeless Spirit, d’ailleurs.

Je pense que cela transparaît clairement dans ces deux morceaux. Nous sommes vraiment perfectionnistes dans une certaine mesure, mais mon titre préféré est bien le dernier. J’aime son coté montagnes russes avec ses parties acoustiques pleines d’émotions et ses lignes plus lourdes.

C’est un morceau très enrichissant qui donne à l’auditeur un petit aperçu de l’Espoir. Mais il a aussi un son très intense, et des parties plus sombres et c’est ce que j’aime généralement. Je suis vraiment satisfait de la façon dont les mélodies vocales se sont révélées sur cette chanson.

C’est une histoire un peu dystopique que je trouve très bien. L’histoire d’une société dystopique futuriste, qui s’appelle Children of Caïn. Ils vivent selon des règles établies. Cela signifie que le meurtre d’un frère fait parti d’un rituel.

La société exige de tuer son propre frère pour devenir un adulte.
Mais dans cette histoire, quelque chose tourne mal et l’un des personnage devient complètement fou et tue toute une génération.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous ferez une nouvelle Vidéo avant la sortie de III?

Hansi : Oui, il y aura une deuxième vidéo que nous avons également filmée en Serbie quand nous avons fait « Diabolic ». Donc, ce que nous attendons pour le moment, c’est la post-production.
 La vidéo sortira probablement avant la parution de l’album et c’est sur le titre « Wolves In Winter ».

C’est une belle chanson, où les gens peuvent facilement s’identifier. Nous avons volontairement donné un coté diabolique à cette vidéo et vous verrez notre transition en loups-garous .

Et cette chanson, parle des deux deux côtés qui existent dans chaque être humain. Le bon et le mauvais coté . Vous devez accepter la bête qui est en vous-même, pour devenir une créature majeure.

(La vidéo est sortie le 14 février)

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous préparez une nouvelle tournée avec Demons & Wizards ou bien une tournée pour Blind guardian ?

Hansi : Non et non. Pas de tournée prévues. Nous ferons surement plus de promotion avec la sortie de l’album III le 21 février. Mais pas de live. En fait la suite de Demons & Wizards dépend des retombées de cet album.

Avec Blind Guardian nous sommes sur le point d’entrer en studio pour notre prochain album de Heavy Metal. Ensuite nous ferons une tournée en 2021 avec Blind Guardian. Et le cycle de tournées durera en 2021 / 2022.

Mais le plus urgent est le besoin de sortir un nouvel album.

_______________________________________________

Rock Metal Mag remercie Hansi, Olivier de Replica Promotion et l’hôtel Alba Opéra.