Interview de Loïc du groupe CHARGE

Interview de Loïc du groupe CHARGE

Journée promotion avec Ravin et Loïc du groupe CHARGE au Hard Rock Café à Paris avec Roger de Replica promotion

Entretien avec Loïc, batteur du groupe CHARGE au Hard Rock Café à Paris

Ravin et Loïc, respectivement, chanteur, bassiste et batteur du groupe de rock made in Paris , CHARGE. étaient en journée promotion au Hard Rock Café à Paris et Rock Metal mag a pu s’entretenir avec Loïc.

Ravin et Loic

Après avoir été évoqué, repoussé, attendu, retardé, AIN’T THE ONE, le second album du groupe parisien, CHARGE est sorti le 29 mars 2019 !

Le même jour que le concert qui a eu lieu à La Boule Noire
https://www.facebook.com/events/303611690301478/

Cet album a été produit par Francis Caste au Studio Sainte-Marthe

Ravin (Bass Solo & Vocals)
Loïc (Drums)
Satch’ (Guitar)
Lionnel (Rythm Bass)

_________________________________________________________________

Rock Metal Mag : le 29 mars votre 2ème album « Ain’t the One » est sorti officiellement, pourquoi avoir retardé sa parution qui devait se faire fin 2018. On a tout financé nous même, sans campagne participative.

Loïc : C’est surtout une question de production, car on voulait vraiment préparer la sortie de l’album dans les meilleures conditions. Donc on a préféré retarder pour avoir les fonds suffisants pour assurer tout ce que cela impliquait au niveau financier.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Quand avez vous commencé la composition de cet album ?

Loïc : On a commencé la composition de « Ain’t the One » dès la sortie du 1er album . En fait, on compose en permanence et en répétitions on commence toujours par des improvisations. Et on enregistre tout. On garde les idées et si elle nous plaisent, elles vont devenir des chansons. Par contre si elles ne nous plaisent pas, on les jette. Donc , c’est vrai que c’est un processus d’écriture assez lent.

On a pris notre temps parce que cela en valait le coup aussi. Je pense que le résultat final en valait vraiment la peine. On a jeté beaucoup d’idées que l’on avait commencé à travailler mais qui ne semblaient pas coller à ce que l’on voulait. Notre musique est assez directe et très rentre dedans.

On essaie également d’être très accrocheur aussi dans ce que l’on développe comme idées. On en a plein de coté d’ailleurs qui n’ont pas abouti, mais comme on improvise en permanence, on en a toujours d’autres qui se rajoutent. A l’heure actuelle on a déjà des idées qui sont en chantier pour plus tard.

___________________________________________

Rock Meal Mag : Quelles sont les principales différences avec l’album Sweet Lies de 2015 ?

Loïc : Alors il y a beaucoup de changement par rapport à Sweet Lies qui est un assemblage des deux premiers EP de Charge. Les morceaux n’ont pas été composés par le Line up actuel. Donc, là on est dans une orientation beaucoup moins Metal et beaucoup plus Rock, très pêchue. Et on a un travail de composition effectué autour des deux basses puisque la particularité du groupe est d’avoir 2 bassistes. Et là, on a vraiment pu pousser le travail de recherche au niveau des 2 basses puisque les morceaux ont été composé par nous quatre.

________________________________________________

Rock Metal Mag : C’était une volonté de jouer à 2 basses pour avoir un coté original ?

Loïc : C’est vraiment le hasard. On ne s’est jamais dit que l’on allait jouer à 2 basses. En fait Ravin a un jeu de basse très Metal et il voulait q’il y ait plus de groove. On s’est posé la question d’un second guitariste et comme Lionnel, notre bassiste actuel, joue aussi de la guitare, Ravin voulait qu’il en joue avec nous. Seulement Lionnel voulait jouer de la basse. Donc on a essayé à 2 bassistes et effectivement cela nous a ouvert de nouvelles possibilités. Et l’idée ce n’était pas de chercher un son particulier, mais plutôt de savoir ce que l’on allait obtenir. On s’entend bien et tout se passe bien.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : En ce qui concerne le Line up actuel , vous êtes ensemble depuis combien de temps ?

Loïc : Cela va faire 6 ou 7 ans. Et donc sur cet album, contrairement au premier, on a vraiment pu composer toutes les chansons ensemble. C’est vraiment un échange qui vient de nous quatre.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous écoutez le même style de musique tous les quatre ?

Loïc : Notre point commun c’est le Heavy Metal et plus particulièrement Metallica. Mais on écoute tous des choses un petit peu différentes. Ravin il est carrément plus dans le Trash Metal. Sacha il est dans des choses plus Blues, plus Rock 70. Lionnel c’est tout ce qui est groovy et qui met en avant la basse.

Moi j’aime beaucoup le Metal et je m’intéresse à des choses plus électroniques. On a des groupes en commun comme Maiden et Metallica. Mais il y a les influences de chacun qui ressortent à certains moments. Sacha aime bien les Doors, donc dans son jeu et sa manière d’amener des idées, il va y avoir des choses un peu plus rock et psychédéliques.

Ravin est beaucoup plus énergique et donc le mélange de toutes ces genres donne quelque chose de très rentre dedans, très épuré et très basique, avec parfois un peu plus d’ambiance et des rythmes qui donnent un peu plus envie de danser. Il y a aussi un coté Garage Rock qui ressort.

___________________________________________

Jojo Mayer

Rock Metal Mag : Tu écoutes quels groupes en dehors de Metallica?

Loïc : Alors des groupes qui n’ont rien à voir avec notre style, comme Eluveitie, pour son coté très mélodieux; ensuite j’aime beaucoup Maiden et aussi des groupes irlandais. Raven a mis du temps à venir à Maiden et c’est plus récent. Lorsque l’on s’est connu il n’accrochait pas plus que ça à Maiden. Sinon j’écoute aussi beaucoup JoJo Mayer qui est le batteur de « Jungle »

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Quel est le batteur qui t’a le plus donné envie de jouer de la batterie ?

Loïc : Il y en a deux : Lars Ulrich (Metallica) et Nicko McBrain (Iron Maiden) et Stefan kaufmann (ex-Accept et UDO) aussi. Mais je joue aussi un peu de guitare et un peu de basse et c’est vrai que dans la composition cela me permet de participer aux arrangements. Et Ravin est très demandeur de ça. Il aime que tout le monde soit impliqué dans la composition.

__________________________________________

Rock Metal Mag : Vous partez toujours d’un Riff de guitare pour la composition?

Loïc : Les morceaux se structurent toujours autour d’un riff de guitare, pour avoir une accroche, mais comme on improvise la plupart du temps, il est difficile de dire qui a commencé le premier. (rires). Donc, il y a des choses que j’ai amené au niveau des chansons et qui ont influencé le style. Je participe au même titre que les autres. On est pas cantonné, chacun à son instrument. Des fois Ravin se met à la batterie et il me passe sa basse.

_________________________________________________________

Francis Caste: Studio Sainte Marthe

Rock Metal Mag : Vous êtes restés fidèles à Francis Caste du studio Sainte-Marthe, avec qui vous travaillez depuis le début. Comment s’est fait le choix de travailler avec lui ?

Loïc : Alors Ravin pourrait plus facilement répondre cette question car au départ, je n’étais pas dans le groupe. Les 2 premiers EP ont été enregistré avec Francis Caste et c’est quelqu’un qui comprend vraiment bien les groupes avec lesquels il travaille. C’est un grand professionnel, et pas une seule seconde il s’est demandé où on voulait aller.

Toutes les idées qu’il amenait avait vraiment pour but de nous aider. Et nous étions demandeur, d’une certaine manière, de son regard et de son recul.

Ravin a, lui aussi, ce recul lorsque l’on compose . Dès qu’il y a une idée il commence à voir la trame et la globalité. Mais comme nous sommes tous le nez dans le guidon, c’est quand même bien d’avoir un regard extérieur.

Et Francis Caste a un regard bienveillant et ultra constructif. Nous sommes arrivés avec des morceaux prêts à être enregistrés, mais lorsque nous lui avons fait écouter les maquettes des chansons, très vite il nous a dit ce qui n’allait pas ou ce qu’il fallait écourter ou arranger. Et grâce à ses conseils, il nous a vraiment aidé à améliorer nos morceaux.

Il s’implique complètement et il l’a fait, je pense dès les premiers EP de Charge. Donc c’est très rassurant de travailler avec ce genre de personne et on s’entend très bien avec lui. Il sait mettre une ambiance de travail agréable, mettre de la bonne humeur et mettre les musiciens à l’aise et en confiance.

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Comment s’est fait le choix du nom de l’album  « Ain’t the One » et tu lui donnes quel sens exactement ?

Loïc : « Ain’t the One » , je le traduit par « ce n’est pas celui là ». Alors je dis en rigolant aux gens de ne pas acheter l’album, et par esprit de contradiction, il vont l’acheter. (Rires)

Plus sérieusement c’est une chanson préméditée une fois de plus, mais qui résume assez bien toutes les autres et donc tout ce que l’on a voulu mettre dans cet album. Il y a ce coté, ultra groovy, ce coté Metal, ce coté catchy avec les mélodies de guitare, il y a aussi ce coté énervé; et je pense que l’on retrouve vraiment toutes les nuances de l’album et ça le résume assez bien.

Lorsque l’on s’est posé la question de donner un titre à cet album, on y a beaucoup réfléchi. Mais c’est finalement cette chanson qui correspond le mieux à la globalité de l’album.

________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est Ravin qui écrit les paroles ?

Loïc : Ravin et moi-même.

______________________________________________

Rock Metal Mag  : Quelles sont les thèmes principaux des paroles?

Loïc : Alors il n’y a rien de bien sérieux dans l’inspiration. Il n’y a pas de sujets ultra revendicatifs, ce n’est pas du tout l’esprit de Charge. On ne prend pas de sujets politiques. Lorsque Ravin recherche des textes, il écrit vraiment en fonction de l’accroche sonore. Le sens sous-jacent prend une importance secondaire et à ce niveau là on se complète assez bien.

En ce qui me concerne, j’essaie de m’inspirer de choses que j’ai lues. Sans que ce soit de grandes choses philosophiques. « Out of my life » est plutôt festif, alors que le texte de « Ain’t the One » l’est un peu moins. C’est d’ailleurs une des chansons où Sacha a un peu participé au texte. C’est plus sur le rejet de quelqu’un.  » Raging Eyes » parle plus du sentiment de colère que l’on peut avoir parfois. Mais il n’y a rien de vraiment philosophique et cela reste cohérent avec la musique, très instinctif et brut de décoffrage.

_______________________________________

Rock Metal Mag : Vous écrivez chacun vos chansons ou il y a des textes en commun ?

Loïc : Alors on a à peu près tout écrit ensemble. Il me montre son texte et je lui dis ce qui ne va pas et vice versa. Mais il y en a toujours un des deux qui va écrire la plus grosse partie. Et il y a toujours un travail de va et vient. L’écriture des textes n’est pas quelque chose d’établi. C’est un peu plus flou que ça, en fait.

________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce qu’il y a un titre qui a été plus difficile à composer et où vous n’étiez pas d’accord ?

Loïc : Oui, il y en a même plusieurs. Sur « Out of my life » au départ, nous n’étions pas du tout d’accord sur la façon dont on allait la jouer . Moi, je ne voulais pas de cette rythmique électro, et je ne le sentais pas comme ça. Et Ravin insistait et on est complètement sorti d’un pattern de rythmes Rock pour arriver à quelque chose de très linéaire, qui sonne énorme. Donc ça c’était une longue discussion .Je ne le sentais vraiment pas et j’avais tort. Evidemment cela n’a pas été un grand drame, mais cela n’ a pas été évident.

Il y a « 8 Miles Away » qui existait déjà quand je suis rentré dans Charge et il a été remanié un nombre de fois .. Ce titre est un peu plus ancien et les idées viennent donc d’avant et je l’ai trouvé super dès la première écoute.Mais c’est vrai que ça tranche un peu avec son coté énergique en permanence. Il a même été remanié quelques jours avant que l’on commence à enregistrer et aussi pendant l’enregistrement. On avait du mal avec ce titre. Et même encore aujourd’hui il y en a qui ont des doutes à propos de ce morceau.

________________________________________________

Rock Metal Mag : Tu en as un qui te tient plus à coeur ?

Loïc : Si je devais en choisir un, ce serait « Out Of My Life ». Ce morceau a été une vraie leçon de composition. C’est ce coté d’apprendre quelque chose qui me touche plus personnellement. Donc c’est un titre très particulier, mais c’est à titre très personnel. Je pense que c’est aussi un des préférés de Ravin et on est tous d’accord la dessus.

___________________________________________

Rock Metal Mag : Qui est l’auteur de la pochette ?

Loïc : C’est notre bassiste, Lionnel, qui l’a réalisé. Il a des talents d’infographiste. Alors on a longtemps réfléchi et longtemps douté, mais finalement, elle résume bien l’état d’esprit de Charge, sans tomber uniquement dans des clichés. On retrouve la foule pour le thème Rock, mais on a ce coté enfant qui sort des clichés mais qui revient d’une certaine manière à ce qui est Rock. Ce n »est pas une musique réfléchie, et il y a presque une innocence touchante dans l’enfant. Donc c’est le coté enfant mais dans le sens , on fonce . Il n’y a pas d’inhibition et on a vraiment réussi à trouver ce qui montre Charge.

________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous envisagez de faire un clip et sur quel titre ?

Loïc : Alors il y a un clip en cours de finalisation. Ce sera un dessin animé basé sur « Ain’t the One » et je ne peux pas en dire plus pour l’instant. Il devrait sortir début avril. Il sera annoncé sur tous les réseaux sociaux avant sa sortie et sur le site internet du groupe.

________________________________________________

Rock Metal Mag : En dehors de Charge tu as d’autres projets musicaux ?

Loïc : Je suis batteur, j’ai 25 groupes !! (rires) Non, j’ai parfois d’autres projets musicaux, lorsque des amis me demandent de les dépanner et c’est très flatteur. Mais dans des styles complètement différents. Je n’irais pas dépanner un groupe qui fait la même chose que Charge, ça ne m’intéresse pas. Disons que Charge reste quand même mon activité musicale principale.

__________________________________________________

Rock Metal Mag : Le 29 mars vous serez à La Boule Noire avec HEVIUS + LET THEM BURN, et vous y jouez régulièrement, c’est une salle que vous aimez plus particulièrement ?

Loïc : Oui, c’est une salle dans laquelle on se sent bien et où on est super bien accueilli. Ils sont vraiment géniaux, en fait. On a une relation particulière avec La Boule Noire parce que c’est là que nous avons donné notre premier concert en novembre 2015. Une semaine donc, après les attentats, et il n’y avait plus de concerts dans Paris .

Et ils sont vraiment géniaux car ils nous ont contacté pour nous dire que si on le désirait, on pouvait annuler le concert sans frais. C’est vraiment super car, pour eux, ça leur faisait boire la tasse. Donc on a discuté la dessus et on a beau s’en tenir aux statistiques, c’était quand même là où il y avait le moins de risques d’attentats.

Donc on a maintenu le concert et on a joué ce soir là à La Boule Noire. C’est sur qu’il n’y a pas eu autant de monde que prévu, mais ça reste un moment vraiment marquant. Ensuite, on a continué d’y jouer régulièrement, une fois par an.

http://www.laboule-noire.fr/spectacle/charge-dysfunctional-by-choice-crowmorph/

________________________________________

Rock Metal Mag : Vous partagez souvent la scène avec Hevius dont le style est plus heavy mélodique.

Loïc : Oui, ce sont des amis. On a fait leur connaissance grâce au groupe parisien Demon Tool. Donc on s’entend très bien avec eux car on a le même type d’humour. Même si du point de vue stylistique, on est pas pas dans la même veine. D’une certaine manière on se complète bien et cela donne une affiche un peu plus variée lorsque l’on joue ensemble.

____________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous avez préparé votre planning 2019 et avez vous des dates a annoncer ?

Loïc : Non c’est en cours de préparation et de négociations. On a les contacts et nous sommes en train d’organiser tout ça. Les dates seront annoncées sur les réseaux sociaux et le site internet de Charge.

_______________________________________________

Rock Metal Mag remercie Loïc, batteur du groupe Charge, Roger Replica de Replica promotion et le Hard Rock Café Paris.

– http://www.chargerocks.com

– http://www.facebook.com/chargerocksband

https://www.facebook.com/replicapromotion

1 1 Commentaire