Interview : Clem de ONE LIFE ALL IN

Interview : Clem de ONE LIFE ALL IN

Entretien avec Clem , guitariste de ONE LIFE ALL IN le 24 avril 2020

ONE LIFE ALL IN a sorti son second EP “Letter of forgiveness” le 24 avril 2020 et le jour même j’ai pu m’entretenir par téléphone avec Clem, guitariste du groupe.

Tracklist :
1 Letter of forgiveness
2 Cold hand struggles
3 Sacred Heart
4 Hey man !
5 83rd dream
6 Discharge

BANDCAMP : https://onelifeallin.bandcamp.com/

De gauche à droite:
Kevin, Clem, Don et Franco

Line Up :
Don Foose – chant (The Spudmonsters, Run Devil Run…)
Clem – guitares (Seekers Of The Truth)
Franco – basse (Seekers Of The Truth)
Kevin Foley – batterie (Abbath, Benighted, Lofofora…)

FACEBOOK

_______________________________________________

Rock Metal Mag : Tu es à l’origine du groupe avec Franco, comment est née la collaboration avec Don Foose qui est américain?

Clem : Au départ, avec Franck on jouait dans Seekers Of The Truth. On avait fait un concert aux cotés de The Spudmonsters. Et sur cette date là, on s’était très bien entendu et nous avons beaucoup discuté avec Don et les autres membres du groupe.

Du coup pour notre nouvel album “Oldskull Revenge” (ndlr: octobre 2015) nous avons décidé de faire un featuring. Nous avons donc proposé à Don de venir chanter sur un morceau. (ndlr: Integrity). Il a accepté et cela s’est super bien passé. Nous avons gardé de très bons rapports avec lui.

Lorsque l’on a monté le projet de One Life All In avec Franck, on cherchait un chanteur. Et l’on s’est dit pourquoi ne pas essayer avec Don en lui proposant de venir chanter avec nous. On lui a donc envoyé les morceaux et cela lui a plu puisqu’il a accepté.

Nous avons pu enregistré notre premier EP (ndlr : The A7 Session juin 2017), il y a trois ans et maintenant celui là qui sort aujourd’hui.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : En fait, Don participe ou non aux répétitions? Comment vous organisez vous?

Clem : C’est principalement par internet. On travaille beaucoup sur ordinateur, où l’on compose tous les morceaux avec Franck. Ensuite il y a beaucoup d’échanges.

A chaque étape de chacun des morceaux on lui envoie et il nous donne son retour. On corrige, on modifie, on fait les arrangements. et on lui renvoie. Si il y a lieu on corrige à nouveau et ainsi de suite.

Donc cela se passe comme ça pour la composition. Pour les répétitions, étant donné qu’avec Franck nous habitons tous les deux à Lyon, on se retrouve dans un local . Comme nous avons tous les morceaux, nous mettons tout en place sur l’ordinateur. Ensuite on travaille dessus.

Don travaille de son coté avec la setlist enregistrée sans le chant. Au moment des concerts on met tout en place ensemble.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Mais pour les live, en dehors des tournées, cela ne pose pas de problèmes pour des concerts ponctuels?

Clem : On essaie le plus souvent de mettre les dates à la suite afin qu’il ne se déplace pas pour un seul concert. Mais ça peut arriver. On avait une date The Day of Hardcore qui été annulée et il ne serait venu que pour ce festival que l’on aime bien.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Tu peux me parler du processus de composition? Est ce qu’il est resté le même par rapport à votre 1er EP?

Clem : Non, il a beaucoup évolué. Sur le 1er, Franck qui est vraiment à la base du projet, avait déjà tous les morceaux en tête. C’est lui qui a tout composé de A à Z avec ses propres idées depuis les structures jusqu’aux enchaînements. C’était très clair et nous n’avons rien modifié de notre coté.

Par contre en ce qui concerne l’EP qui sort aujourd’hui, la composition a beaucoup changé. Comme il n’y avait aucun morceau de composé nous sommes partis de zéro. Et nous les avons composé tous ensemble.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Si je traduis ONE LIFE ALL IN c’est “une vie tout en” quel est la suite? tout en musique, tout en couleur … quel sens lui avez vous donné?

Clem : Alors pour traduire à la française c’est plutôt “tout mettre dans la vie”. C’est faire en sorte de vivre pleinement sa vie. C’est un peu le Carpe Diem.

Au départ l’idée que l’on avait avec Franck, c’était One Life One Chance. La vie à fond ! Mais Don n’était pas trop pour car il y a un groupe de Hardcore H2O qui avait déjà utilisé ce nom là. ( ndlr : https://youtu.be/J0XB652KtME).

Don a donc proposé One Life All In qui est dans le même esprit. On met tout dans la vie , on en a qu’une donc autant la remplir le plus possible.

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : ONE LIFE ALL IN est devenu votre unique projet ou bien vous avez toujours des projets parallèles comme pour Kevin Folley (Disavowed) ?

Clem : Alors Kevin joue dans beaucoup de groupes. Dernièrement il a joué dans Lofofora, Nostromo, Get The Shot, entre autres car il y en a vraiment beaucoup. Pour Kevin, nous sommes son projet parallèle, même si il s’investit beaucoup dedans.

Sinon pour Don et Franck c’est leur seul projet. Par contre moi j’en ai d’autres. Un autre groupe de Hardcore, First Try qui m’a relancé et qui existe depuis 2004. Sinon j’ai un projet complètement personnel, Last Note, qui part un peu dans tous les sens. J’y reprends un peu toutes mes influences, Punk Hardcore, Post Hardcore, Death Metal..

Je pense que cela restera juste un projet “studio”. J’ai un EP qui sort et j’ai déjà 2 morceaux en ligne, ainsi que des nouveaux titres qui vont sortir courant mai.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Quels sont les groupes qui t’ont le plus influencé ?

Clem : Alors il y a énormément de groupes. Je suis assez ouvert à tous les styles. J’aime autant le Punk que le Hardcore, le Grind, le Death.. J’aime vraiment tout. Dans le Hardcore j’écoute vraiment beaucoup de choses que ce soit le old school, le new scholl, le Hardcore moderne ou mélodique..

Après pour citer quelque noms de groupes qui m’ont beaucoup marqué, il y a Satanic Surfers, groupe de Punk Rock, Propagandhi, groupe de Rock. Dans le Grind il y a Nostromo, dans le Hardcore, Counterparts, Stray from The Path plus récemment. Il y a aussi Comeback Kid, donc beaucoup, beaucoup de groupes.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag: Et pour les autres membres du groupe, en dehors de la scène Hardcore qui sont vos principales influences, est ce qu’ils écoutent d’autres styles ?

Clem : On a des styles différents mais qui se complètent. Par exemple Kevin vient de la scène vraiment extrême. Il jouait du Death avec Benighted, du Black avec Abbath et il a toujours écouté du Hardcore . Cette musique lui a toujours plus mais il vient de la scène plutôt Death.

Franck va aimer des groupes de Thrash ou de Crossover comme Anthrax. Don lui, va écouter un petit peu de tout. Beaucoup de Hardcore old school comme les Bad Brains .

Moi, ce que j’écoute beaucoup c’est quand même le Hardcore moderne. Comme Counterparts, où il y a énormément de choses au niveau mélodie, composition et structure. Beaucoup d’éléments au niveau du travail harmonique en ce qui concerne notamment les guitares.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Pour revenir à l’EP, je trouve que la guitare est plus en avant que sur The A7 Session ?

Clem : Dans la composition de cet EP il y a eu plus de place laissée aux instruments. Certaines choses sont plus ressorties, comme les mélodies de la guitare, ce qu’il n’y avait pas forcément dans l’album précédent. Et c’est vrai qu’elle est mise plus en avant et elle le sera encore plus sur les prochains morceaux.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : ‘Letter of Forgiveness’ a aussi un coté plus catchy et plus mélodique avec plus d’associations de styles comme l’alternatif et le Heavy Metal, même un peu de Doom comme sur Sacred Heart. Ce morceau central est d’ailleurs plutôt particulier et différent.

Clem : C’est vrai qu’il y a une plus grande association de styles . En ce qui concerne “Sacred Heart”, c’est un bel exemple de nouvelle composition. Franck est arrivé avec 2 riffs sur ce morceau et sur la première partie. Et il n’avait pas du tout d’idée sur la façon de le faire évoluer.

Il m’a laissé carte blanche sur la manière de le terminer. Donc j’ai fait toutes les guitares additionnelles, les mélodies qu’il y a sur la première partie et toute la fin.

On se retrouve vraiment avec deux ambiances différentes mais qui réussissent à se mélanger. C’est un morceau un peu particulier parce que c’est le plus long du CD et il a deux facettes.

Sur le chant, Don a également rajouté beaucoup de choses et du coup cela a modifié certaines parties. Donc là, on est vraiment dans notre nouveau processus de composition de groupe. Et les influences de chacun de nous sont synthétisées dedans.

_________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi le titre ‘Letter of Forgiveness’ (Lettre de Pardon)?

Clem : C’est Don qui a proposé ce titre là. C’est par rapport au premier morceau de l’EP justement. “Letter of Forgiveness” est une chanson qui tient beaucoup à coeur pour Don. C’est lié aux paroles et cela vaut vraiment le coup de les lire. Don en parlerait mieux que moi. Mais il a fait des choses dans sa vie, dont il n’est pas très fier. Donc c’est un petit peu une manière de se racheter.

Don est très croyant et il s’est imaginé avoir une discussion avec Dieu. Il lui explique qu’il n’est pas fier de certaines choses qu’il a faites et qu’il l’a un peu laissé de coté. Il espère que Dieu va lui pardonner. Don a eu besoin d’écrire ce texte là et il nous a proposé d’en faire le titre du EP en mettant ce titre en premier morceau. Et bien sur nous avons accepté.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Et alors en ce qui concerne les autres chansons, les thèmes sont aussi très personnels ?

Clem : Dans l’idée cela reste des paroles très positives. Don est quelqu’un de positif à la base et il essaie toujours de tirer le bon coté de chaque chose. Par exemple dans “Hey man”, même si ce n’est pas le plus positif, il va essayer de mettre en relation la vie de différentes personnes avec celle des réseaux sociaux.

C’est prendre une photo de soi, y ajouter de beaux filtres et de belles couleurs mais est ce que c’est bien représentatif de soi-même? Est ce que l’on est réellement comme ça ou bien est ce que c’est de cette façon que l’on veut être perçu?

C’est par rapport à l’image que l’on veut donner de soi. On donne un aspect positif sur les réseaux sociaux, mais est ce que notre vie reflète vraiment ça? C’est faire en sorte que le personnage public soit le même que le personnage privé.

____________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce qu’il y a un titre que tu aimes plus jouer qu’un autre et pourquoi?

Clem : Pour le coup il y en a deux. Mon préféré c’est le deuxième, Cold hand struggles, qui est très Punk Hardcore et très rapide. C’est vraiment celui que je préfère jouer.

Le second que j’aime beaucoup écouter est la reprise de The Cult, proposée par Don.

https://onelifeallin.bandcamp.com/track/83rd-dream

___________________________________________________________

Rock Metal Mag : Justement, vous avez repris « 83rd dream » de The Cult, dont je suis très fan d’ailleurs, (initialement sorti en 1984 sur leur 1er album « Dreamtime ») pourquoi le choix de ce morceau et de ce groupe ?

Clem : C’était également une proposition de Don. Ce titre là c’est essentiellement pour les paroles. Il est un peu sombre mais il y a quand même un coté positif qui ressort. Après au niveau mélodie, il y avait beaucoup de place pour le chant de Don.

Ce morceau à la base est déjà très bien et Don avait déjà l’idée en tête pour le remettre au goût du jour.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez eu des retours par rapport à cette reprise ?

Clem : Du groupe non. Mais bizarrement, c’est le morceau qui ressort le plus, dans les différentes chroniques. Peut être parce que l’intro change par rapports aux autres morceaux. C’est vraiment la chanson dont on nous parle le plus.

_________________________________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image0_04537900_1584610489.jpg.

Rock Metal Mag : Votre pochette est totalement différente de celle du 1er EP. Comment s’est fait le choix de l’Artwork pour ‘Letter of Forgiveness’ et surtout pourquoi l’artiste tatoueur/ illustrateur Dave Quiggle ?

Clem : Alors c’est encore une fois une proposition de Don. Dave Quiggle et Don sont amis. C’est un tatoueur qui a travaillé avec plein d’autres groupes de Hardcore des années 90 comme les Foo Fighters.

Don aimait beaucoup ce dessin de visage et donc il nous l’a proposé. Comme on a également bien aimé on a dit ok. Et lorsque Don a demandé à Dave il a accepté mais il a voulu rajouter quelques petites choses. Donc le choix c’est plus pour le dessin que pour la thématique de l’album.

Ce visage avec une couronne de fleurs représente comme un parallèle avec la musique. Il y a une certaine ambivalence de l’image et de la musique. Le Hardcore généralement on ne l’imagine pas forcément comme ça. C’est une pochette que j’aime beaucoup en tout cas.

__________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous envisagez de faire un clip prochainement ?

Clem : On en avait prévu un pour “Sacred Heart”. On devait le tourner début avril et bien sur cela n’a pas pu se faire. Mais on a réutilisé des images que l’on avait du studio pour le titre “Hey Man” que l’on sort aujourd’hui, en même temps que le CD. ( ndlr: sorti le 24 avril, jour de l’interview. Voir notre article: ICI)

On fera bien sur le clip de Sacred Heart Dès que les conditions le permettront.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag: Est ce que vous avez des compositions en cours?

Clem : Oui, on en a déjà 7 pour l’album. On compose beaucoup. On prend un petit peu d’avance. En fait on n’ a pas arrêté de composer. Il y a certains morceaux que l’on n’a pas gardé et d’autres que l’on a mis de coté.

Ils ont été composé entre le processus de composition de l’EP actuel et du futur album. On en a fait aussi qui sont bien définitifs et que l’on enregistrera. Je pense qu’il y en aura entre 10 et 12.

On avait prévu d’enregistrer cet album à la fin de l’année mais avec la situation actuelle ce sera surement reporté. On avait ça en tête mais on avait rien réservé. Il y avait beaucoup de groupe qui avait déjà prévu leurs enregistrements et ils les reportent cet automne.

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Et coté planning vous aviez des dates de prévues que vous avez pu reporter?

Clem : On avait quelques dates en avril et mai que l’on a essayé de reporter à l’automne 2020. Mais tous les groupes font la même choses et malheureusement tout est saturé. Donc, on a pris la décision de les reporter au printemps 2021

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Si tu veux ajouter quelques petites choses, je te laisse le mot de la fin.

Clem : Déjà, merci beaucoup pour cette interview. Et merci pour le travail qui est fait dans tous les différents webzines et magazines. Ce qui n’est pas forcément évident aujourd’hui avec la situation actuelle. C’est d’autant plus important donc de les soutenir.

Donc un grand merci pour tout ce travail autour de la musique. Il y a ceux qui en jouent et ceux qui en parlent et c’est d’autant plus important.

J’aimerais aussi faire un peu d’auto promotion pour mon autre projet Last Note. Donc il y a un nouvel EP qui sort courant mai. j’ai déjà sorti deux morceaux . Alors, j’encourage tous les curieux d’aller jeter une oreille dessus.

C’est du metal post-hardcore mélodique influencé par de nombreux groupes d’horizons différents.

https://lastnote1.bandcamp.com/releases

____________________________________________________________

Tock Metal Mag remercie Clément de One Life All In et Roger de Replica Promotion