Interview avec Sébastien de Headcharger

Interview avec Sébastien de Headcharger

RISE FROM THE ASHES le 7ème album de Headcharger sort le 10 septembre 2021 via AT(h)HOME et nous avons pu nous entretenir avec Sébastien, chanteur du groupe.

Entretien avec Sébastien, chanteur du groupe Headcharger .

Nouvel album RISE FROM THE ASHES le 10 septembre 2021 sur le label AT(h)HOME.

Cet album succède à Hexagram paru le 24 mars 2017.

TRACKLIST
1 – MAGICAL RIDE
2 – MY CHAINS
3 – ANOTHER DAY ALIVE
4 – DEATH SOUND
5 – LOVE/HATE
6 – PIECE OF MIND
7 – SO STRANGE
8 – THE THINGS TO SHAPE
9 – THE LAST DANCE
10 – RISE FROM THE ASHES

Ce nouvel album a été enregistré et mixé au Swan Sound Studio (France) par Guillaume Doussaud.
Quant au mastering, il à été réalisé au West West Side Music (Usa) par Alan Douches.

De gauche à droite  David VaRomain NeveuDavid RochaSébastien Pierre et Antoine Cadot.

Photo par: Simon Gosselin – Réalisateur

Sébastien Pierre – chant (depuis 2004)
David Rocha – guitare (depuis 2004)
Romain Neveu – basse (depuis 2004)
David Vallée – guitare (depuis 2020)
Antoine Cadot – batterie (depuis 2020)

__________________________________________________________

David et Antoine

David Vallée et Antoine Cadot

Rock Metal Mag : 4 ans se sont écoulés depuis votre album Hexagram. A présent vous allez sortir votre septième album RISE FROM THE ASHES (RENAÎTRE DE SES CENDRES)  avec deux nouveaux membres dans le groupe. Comment est née cette collaboration avec David et Antoine ?

Sébastien : Alors avant cette collaboration il y a eu forcément séparation. Rudy qui était batteur sur Hexagram et sur la tournée d’Hexagram est parti puis qu’il avait décidé de nous quitter à la fin de la tournée. Cela s’est fait d’un commun accord. Artistiquement et avec son emploi du temps cela commençait à être compliqué. Et avec Antony je pense que l’on était arrivé au bout de l’aventure, tout simplement.

Il se trouve que David avait déjà remplacé Antony sur quelques dates de la tournée d’Hexagram et c’est quelqu’un que l’on connaît déjà depuis des années. Et cela s’était particulièrement bien passé, donc on savait qu’il pouvait être potentiellement intéressé pour ce projet là.

Antoine c’est par audition. On a passé une annonce autour de nous, sachant exactement ce que l’on cherchait. On voulait vraiment un batteur moins Metal et plus dans l’esprit Rock pour coller à ce projet que l’on avait. Et donc voilà la décision s’est porté sur Antoine et l’on est vraiment très content de note choix.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Coté batterie et les nombreux changements, est ce que tu penses que cette fois-ci Antoine Cadot va rester batteur officiel du groupe ?

Sébastien : Oh oui, mais cela a été défini dès le début avec Antoine et David. Ils font partie intégrante du groupe et tellement que nous les avons impliqué dans la composition de cet album. C’était très important pour nous de les intégrer complètement. Pour tout dire on a terminé la tournée d’Hexagram et on avait commencé à composer. Mais tout ce qui sortait ne nous convenait plus. Nous étions arrivés à un point où l’on avait fait un peu le tour du sujet et nous étions à sec.

Tu conjugues à ça des expériences et des événements personnels qui n’ont pas été très marrants pour nous durant cette période là. Donc, écrire un album, c’est quand même une chose artistique et si tu es sec et pas concentré à 100% sur le projet, cela ne peut pas marcher. Mais c’était à un tel point que l’on s’est posé la question du bien fondé de continuer.

Finalement, ces deux lascars ont déboulé dans le projet. Et là, on s’est dit, si on les prend, c’est vraiment pour les intégrer dans la phase de composition. Alors je me suis dit que toutes les mauvaises choses allaient me servir pour écrire cet album, comme une sorte de thérapie. Ce serait un peu mon cheval de bataille. Et c’est la première fois que l’on écrivait un album de manière collective pour Headcharger.

Habituellement, David, Romain et moi-même, nous composions tous les trois. Donc là, on a vraiment voulu changer le système parce que c’était le moment de le faire. Et on ne regrette absolument pas. Parmi tous les albums d’Headcharger, c’est vraiment l’album le plus personnel, où je me confie réellement le plus. En tout cas, pour moi, c’est vraiment le renouveau. Le nom de l’album, RISE FROM THE ASHES, n’est pas là par hasard.

C’est un album sincère, même si les gens ne vont pas forcément le ressentir à l’écoute. Mais on a vraiment des choses à raconter ensemble.

__________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que l’on peut dire que David et Antoine ont apporté un nouveau souffle et de nouvelles influences au son de Headcharger?

Sébastien : On peut appeler ça un second souffle mais c’est surtout une nouvelle façon de composer. J’avais envie depuis des années d’avoir des voix différentes sur les harmonies du chant. Il se trouve que David chante très bien. Il a été chanteur dans d’autres projets et il est encore chanteur dans certains projets. Sur les albums précédents, je faisais tous les choeurs et toutes les voix. Et je me lassais de ça, parce qu’un peu frustré. Donc là, d’un seul coup, David et Antoine nous ont enlevé cette frustration. C’est un album libéré et qui sonne beaucoup plus ouvert d’un seul coup.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez également changé de label . Après Verycords vous êtes chez AT(h)HOME? pourquoi ce changement ?

Sébastien : Alors avec AT(h)HOME, on se connaît depuis des années car on a tourné pendant pas mal de temps avec pas mal de groupes de chez eux. Je pense à Lofofora, AqME, etc..  On a toujours partagé les affiches avec eux et donc forcément on a croisé le gens de chez AT(h)HOME. Et à chaque coup que j’ai eu des préprods, je leur ai toujours envoyé. Puis là, d’un seul coup, je ne sais pourquoi, on était en phase avec eux pour sortir cet album.

Et vraiment on ne regrette absolument pas notre choix parce que l’on travaille avec des passionnés de musique. C’est vraiment super de bosser avec des gens passionnés. On ne compte pas notre temps, et on parle de notre album avec autant de passion qu’eux. Je pense que même au niveau de la presse cela doit se sentir, comme dans l’approche et la façon dont vous vous êtes contacté. On sent que ce n’est pas juste du business. On est fier de notre projet et on veut le défendre.

Chez AT(h)HOME, il n’y a pas de signature de groupe sans être convaincu à 100% et sans que le groupe ne fasse l’unanimité en leur sein. C’est à dire que de la personne qui s’occupe du web jusqu’à celle qui dirige le Label, tout le monde doit adhérer au projet, sinon le label ne le signe pas. Et c’est LA solution pour que ça fonctionne.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que la crise sanitaire et les confinements, vous ont posé problèmes pour ce nouvel album?

Sébastien : Oui et non. De toutes les façons il a fallu composer avec. On est pas trop du style à s’apitoyer sur notre sort. Avec cet album, je ne sais pas si ça s’entend, mais on a traversé des choses pas marrantes sur le plan personnel. D’un point de vue général, l’atmosphère n’était pas à le teuf ces derniers temps. Mais paradoxalement, on a voulu compenser ça avec un album qui est hyper soutenu rythmiquement et le plus rock possible. C’est donc un truc positif.

C’est important de se dire que la mélancolie ce n’est pas forcément la tristesse. Ce n’est pas la même chose. Il y a une conjugaison entre l’énergie positive et la mélancolie et ce qui fait la couleur de cet album. On y a été à fond et on ne peut pas renier ses influences. Moi, je reste un grand fan de groupe comme Alice In Chains et de toute cette clique là, comme Nirvana, etc.. Ce sont des groupes qui font l’unanimité au sein de Headcharger. Et ce sont des projets qui, tout en étant super énergiques, ont forcément une part de mélancolie derrière.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est vrai que l’influence d’Alice In Chains est bien présente par exemple dans Magical Ride. Par contre je trouve qu’il y a un coté prog aussi dans votre Musique.

Sébastien : Oui et cela s’entend surtout sur la chanson titre RISE FROM THE ASHES. Là, on s’aventure aussi sur ce terrain où il y a plein de groupes que l’on écoute et que l’on aime, comme les Floyd, Tool, etc.. A vrai dire, on ne se pose pas la question lorsque l’on compose et ça nous fait du bien de partir aussi un peu dans notre “EGOTRIP” de musicien.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est un mélange de styles qui vous permet de ne pas avoir une étiquette stricte et limitée.

Sébastien : Oui mais tout en gardant quand même une ligne conductrice. On a enregistré 30 titres et on en a gardé que 10 pour conserver une unité avec le Rock, les années 90 etc.. Et donc on s’est appliqué à laisser parler nos influences. On ne va jamais les copier car on a trop de respect, sinon on devient un groupe de cover. Et en aucun cas on fait du pompage. On essaie d’enrichir au maximum notre musique sans la rendre trop évidente.

Cet album, je pense qu’il faut l’écouter plusieurs fois car on redécouvre des choses au fur et à mesure des écoutes. Il y a plein d’arrangements, et l’on y a ajouté plein de choses. On a ajouté des claviers, chose que l’on avait jamais fait. On a composé des boucles parce qu’Antoine aime beaucoup l’electro. Donc voilà on ne s’est pas privé de mettre des ingrédients comme ça.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Depuis combien de temps préparez vous RISE FROM THE ASHES ?

Sébastien : Alors on est rentré sérieusement en phase de maquettage à partir du 1er confinement. C’est à ce moment là que l’on a vraiment commencé à s’envoyer tous les fichiers. Ce 1er confinement a finalisé un peu la direction que l’on voulait prendre pour cet de album.

_____________________________________________________

Swan Sound Studio

Rock Metal Mag : Ce n’est pas la première fois que vous travaillez avec Guillaume Doussaud pour le Mixage ?

Sébastien : Alors Guillaume avait déjà fait des prises de son pour Hexagram qui avait été mixé par Damien Bolo à Nantes. mais les prises son de 6 albums sur 7 ont été faites par Guillaume. Par contre, ce qui est sur, c’est que l’on a repris exactement la même recette que The End Starts Here de 2011. C’est l’album qui a changé la vie d’Headcharger. C’est avec lui que l’on a commencé à tourner et à rayonner bien au delà de ce que l’on espérait d’ailleurs.

Et pour cet album là, assez paradoxalement, je pense que l’on avait déjà changé beaucoup de choses. On avait 2 nouveaux membres, on avait un nouveau label, un nouveau tourneur. Donc c’était vachement important de se poser et de se die qu’il nous fallait une base sure dans un endroit que l’on connaît bien pour rester à composer dans un lieu hyper pro. En plus, avec quelqu’un de super car Guillaume est intervenu sur la production de l’album avec nous.

Et on ne s’en est pas privé, parce qu’à un moment donné, lorsque tu composes un album tu as beau tordre et retordre les choses, une fois que tu en as fait le tour c’est fini. Alors un allié extérieur, en qui tu fais confiance, peut changer complètement la donne. Cela a été le cas sur pas mal de morceau. Je ne sais pas si tu as déjà vu le travail de Bob Rock avec Metallica, mais Guillaume et Bob sont un peu des chefs d’orchestre. Ils reprennent tout ce qui a été composé par le groupe et ils ne retiennent du morceau que le meilleur. Et Guillaume, il a ce truc là, et on a une confiance aveugle en lui, parce que tu lâches pas tes morceaux à n’importe qui.

Cela fait des années que l’on se connait et que nous lui faisons confiance, mais là, particulièrement pour cet album il a été à la hauteur de nos espérances et bien au delà.

_______________________________________________

Rock Metal Mag :  Pour le Mastering c’est Alan Douches au West West Side Music ?

Sébastien : Oui, d’ailleurs Alan a masterisé nos sept albums. Pour le coup, on commence à le connaître et c’est vraiment lui qui bosse dur nos albums, car il a un studio où ils sont plusieurs. Donc la phase de mastering, c’est vraiment la cerise sur le gâteau et on ne va pas s’en priver. En plus ça passe super et Guillaume a aussi l’habitude de travailler avec lui. Et encore une fois nous sommes entièrement satisfaits de son travail.

_________________________________________________________

  Rock Metal Mag : C’est toi qui a écrit l’intégralité des textes de RISE FROM THE ASHES ?

Sébastien : Alors, j’ai posé pas mal de bases pour les textes . Et pour la première fois parce qu’avant on écrivait surtout à 4 mains, et avec Antony qui ne fait plus partie du groupe. Donc, forcé et contraint, et comme j’avais pas mal de choses à raconter, je me suis beaucoup plus penché sur l’écriture. Et avec David, qui a intégré le groupe, on a revu les textes ensembles. Il s’est identifié aussi sur pas mal de textes, en y mettant aussi sa patte. On a également revu les lignes de chant, les accords mélodiques et voilà cela s’est passé comme ça.

En fait, avant l’arrivée de David et Antoine, on avait un procédé qui marchait depuis 15 ans. Tout ce que l’on a fait pendant toutes ces années, ce n’est pas que c’est nul, mais cela ne fonctionne plus maintenant. Surtout à la hauteur de ce que l’on espère. Donc, on a tout remis en cause pour que ça marche, comme cela a été le cas avec RISE FROM THE ASHES. C’est justement encore plus jouissif. Et donc à juste titre c’est RENAÎTRE DE SES CENDRES.

__________________________________________________

Rock Metal Mag : Dans Hexagram les textes parlaient de problèmes de dualité, de séparation, de manipulation, de conflit, etc. Quels sont les principaux thèmes des paroles dans RISE FROM THE ASHES?

Sébastien : Alors dans RISE FROM THE ASHES il n’y a aucun problème de dualité. Ce sont vraiment des textes sur toutes nos expériences personnelles, mais pas marrantes. Cela parle de déchirement personnel, de dépendance toxicomane, donc de choses pas très gaies à la base. Mais par contre, j’ai gardé cette ligne conductrice de la seconde lecture. C’est à dire que cela m’a influencé dans l’écriture des textes mais en aucun cas j’en parle ouvertement au 1er degré. Cela n’intéresse personne et l’important est que les gens puissent s’identifier. Donc, il faut laisser quelques portes un peu ouvertes.

_____________________________________________________

Headcharger album

Rock Metal Mag : Qui a eu l’idée de cette pochette très lumineuse. On dirait une marche vers la lumière qui illustre très bien cette idée de renaissance ?

Sébastien : Alors c’est complètement ça.  Et pour tout dire il s’agit d’une commande. Elle a été réalisée une fois l’album fini. On avait déjà bossé avec Mathieu EZAN, qui est devenu un très bon ami. Donc, on en a parlé entre nous et on s’est dit que, comme nous étions super contents de cet album, ce serait bien de le proposer à Mathieu mais un peu comme une interrogation écrite:

“Nous on aime ton travail, on te fait complètement confiance, voilà de quoi parle l’album, et voilà aussi le son. Qu’est ce que cela t’inspire en tant que photographe?”

On a eu 3 ou 4 propositions, mais dès que celle là est arrivée, on s’est tous dit qu’il avait tout compris. C’était vraiment évident. Elle ressemble vraiment à la musique de l’album. Je trouve que c’est la pochette idéale pour RISE FROM THE ASHES. On sent qu’il a écouté la musique avant de nous proposer son idée.

Et pour le graphisme et la mise en page, on a toujours travaillé avec Cédric, le frère de notre bassiste, Romain. Et bien c’est pareil il a écouté du son et il a encore poussé cette pochette de façon a sublimer la photo de Mathieu.

Du coup, Mathieu a réalisé le clip de MAGICAL RIDE, il a fait des photos de presse et c’est sur que l’on est pas à l’abri de retravailler ensemble sur de l’image à venir .

_______________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que tu as une chanson qui te fait plus vibrer qu’une autre sur cet album?

Sébastien : Alors c’est RISE FROM THE ASHES. Je trouve que sur ce titre particulièrement, le truc évident est la nouvelle patte apportée par Antoine et David, tout en gardant la cohérence d’Headccharger. Il y a un truc d’assez logique et d’assez fluide, tout en ayant d’un seul coup une proposition un peu différente.

Donc vraiment RISE FROM THE ASHES et MAGICAL RIDE aussi, car cela m’a fait du bien de retourner à un chant un peu saturé. C’était important d’en remettre parce qu’on m’a demandé pourquoi je ne l’avais pas fait sur Hexagram et les albums précédents. Et ma réponse était toujours la même : “parce que je n’avais rien à crier”. Il faut être cohérent à un moment donné et donc là, j’avais des choses à crier.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous envisagez de sortir un clip sur RISE FROM THE ASHES?

Sébastien : Alors oui, on est sur le clip de RISE FROM THE ASHES.. Je pense que ce sera un truc complètement inédit en France, pour un groupe français. On a un concept, donc les gens verront, en espérant qu’ils adhèrent. On ne voulait pas tourner en rond en redemandant à Mathieu. Du coup, ce sont d’autres personnes qui vont faire le clip. Ils sont dessus d’ailleurs puisque j’ai encore reçu une version cet après midi.

On a eu aussi une super lyric vidéo, réalisée par Carlos Olmo pour DEATH SOUND . Il y a eu également une première vidéo Live avec ANOTHER DAY ALIVE. Et ça, c’est super important car Headcharger c’est un groupe d’album mais c’est aussi un groupe de live. J’ose espérer que nous ne sommes pas trop mauvais dans cet exercice. Et on a enregistré aussi deux autres vidéos en live qui vont venir. Donc tout ce contenu vidéo va arriver jusqu’à décembre.

Et on a déjà quelques dates avec notre Release Party le 9 octobre, à la maison, à Caen, dans notre salle le BIG BAND CAFE et là on sera avec nos potes de Klone et 7weeks. Ce sera un très beau plateau.

On espère d’ailleurs tourner un peu partout en France et peut être à l’étranger avec ces deux groupes. Entre septembre et décembre on va passer par Nantes, Orléans et aussi par Paris, pour une date un peu spéciale. Mais pour Paris il y a une date de calée. En gros on va avoir une petite dizaine de dates entre septembre et décembre. Et à compter de janvier on part en tournée et va le défendre partout.

Headcharger au BBC

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : C’est génial, vous avez déjà un beau programme.

Sébastien : Oui surtout que cet album on a vraiment envie de le défendre car on l’aime tout simplement. Et puis la réputation de Headcharger, avant de se faire sur CD, s’est faite sur scène. Cela va quand même faire deux ans et demi que l’on est pas monté sur une scène devant du public. Et on en peut plus !

__________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez choisi de présenter en 1er titre DEATH SOUND avec une lyric vidéo. C’est à cause de son coté plus sombre et plus mélancolique? Plus Grunge/stoner?

Sébastien : Et bien c’est exactement pour cette raison. On avait envie de dire aux gens que nous étions de retour mais en leur faisant comprendre que c’est un nouveau Headcharger. On y a beaucoup réfléchi d’ailleurs et cela aurait été beaucoup plus évident d’arriver avec MAGICAL RIDE et cela n’aurait pas été ridicule. Mais on n’avait pas envie de ça. On voulait surprendre dès le 1er titre en présentant la nouvelle formation. C’est en effet un titre plus lourd avec un accordage différent des autres morceaux de RISE FROM THE ASHES, mais c’est un titre que l’on adore.

Et on est super content de pouvoir le jouer en live. Je trouve que l’avantage de ce titre était de pouvoir prévenir les gens que l’album qui arrivait avait aussi un coté sombre.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Il a un coté sombre tout en dégageant beaucoup d’énergie positive et cela crée un contraste.

Sébastien : Mais c’est ça et l’idée était un peu le blanc et le noir. Et donc derrière DEATH SOUND, on a présenté MAGICAL RIDE avec son coté beaucoup plus positif.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : Cela donne une belle diversité à cet album car chaque titre à sa particularité.

Sébastien : On n’a pas juste enregistré une suite de titres mais on l’a vraiment composé comme une histoire que l’on voulait raconter aux gens. Ce n’est pas un concept album mais il y a des couleurs différentes et la Tracklist est très importante. Et si il y a 10 titres, c’est parce que l’on est aussi fan des groupes des années 70 et il faut que ça coule sur un vinyle Face A, Face B. Donc c’était important pour nous.

________________________________________________________

Rock Metal Mag : ANOTHER DAY ALIVE est sorti récemment en vidéo. Pourquoi un autre jour en vie?

Sébastien : Parce que là cela parle clairement d’une séparation et d’un déchirement entre deux personnes. Et je pense que l’on a tous eu cette sensation, en se levant le matin, de se dire allez je suis encore en vie et on y va. Donc ANOTHER DAY ALIVE c’est un peu ça. C’est aussi pour ça que ce genre de titre, malgré un tempo et un mouvement ouvertement Rock, le texte est assez mélancolique. Mais que ce soit pour une séparation ou pour une autre raison, comme la perte d’un proche, cela nous est tous arrivé et malgré tout, la vie continue.

__________________________________________________________

Headcharger émission

Rock Metal Mag : Le 8 septembre vous proposez une émission spéciale et en direct . Tu peux m ‘en dire un peu plus?

Sébastien : C’est avec Guitar Part, qui est partenaire de l’album , que l’on a décidé de faire ça. Guillaume Ley connaît le groupe depuis ses tout débuts et avec lui on a décidé de présenter aux gens et en exclusivité ce nouvel album. C’est leur dire que RISE FROM THE ASHES sort dans deux jours et que si  ils désirent en savoir plus il faut regarder ce live sur Facebook et aussi sur Instagram. C’est ouvert à tout le monde et on sera ravi de pouvoir discuter avec eux.

On trouvait cela important aussi d’aller vers les gens, au delà du cadre purement de concert. C’est aussi les remercier de leur soutien. On n’oublie pas qu’il y a des personnes qui nous soutiennent depuis plus de 15 ans. On leur doit bien des choses en retour, pour l’intention et l’attention qu’ils nous prêtent.

https://www.facebook.com/events/1041877346629936

________________________________________________________________

Rock Metal Mag : J’ai remarqué que vous êtes très présents sur les réseaux sociaux pour garder le contact avec vos fans quotidiennement.

Sébastien : Oui c’est indispensable. Cette scène elle marche si il y a des groupes mais elle marche aussi si il y a un public, des webzines, des radios… C’est un ensemble.

__________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous avez déjà des idées de riffs pour le successeur de RISE FROM THE ASHES?

Sébastien : Non pas encore car celui là n’est pas encore sorti mais on en cause en se disant que cela se passe tellement bien que cela serait dommage d’en rester là.

_________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Dans  tous les cas j’espère que vous allez rester sur cette super énergie positive.

Sébastien : Oui, je l’espère aussi parce que là on a une formule qui nous plait et cela faisait longtemps qu’en répets, je n’avais pas vu autant de sourires et d’énergie positive.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que tu aimerais ajouter quelque chose pour conclure ?

Sébastien : Et bien j’ai envie de te dire, comme je le dis à chaque fois, merci pour votre soutien à tous. On a tous notre rôle à jouer dans la culture, surtout aujourd’hui. C’est important dans le contexte actuel, même si on sent que l’on commence à voir un peu le bout du tunnel, d’être tous actifs. Ce n’est pas juste se contenter de consommer la musique sur Youtube ou autre et sans se déplacer aux concerts.

C’est bien au delà car participer au développement de l’art c’est vraiment être actif en participant aux évènements, en parler, les faire grandir grâce aux réseaux. Il y a un coté activiste que l’on doit tous déployer en ce moment, sinon il ne se passe plus rien. On a bien vu qu’une vie sans culture, ce n’est pas une vie.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag remercie Sébastien pour nous avoir accorder cet entretien et AT(h)HOME.

https://www.facebook.com/headchargerband