Interview avec LAST TEMPTATION

Interview avec LAST TEMPTATION

Entretien avec Butcho et Peter de LAST TEMPTATION

Entretien avec Peter Scheithauer (guitare) et Butcho Vukovic (chant) du groupe Last Temptation, à l’occasion de la journée promotion organisée par Olivier Garnier de Replica Promotion au Dr Feelgood Rocket à Paris

Last Temptation : Butcho et Peter

Le deuxième album du groupe, intitulé « Fuel For My Soul » est sorti ce vendredi 20 mai 2022 via Crusader Records/Golden Robot Records. ( Notre article : ICI )

Last Temptation Pochette

TRACKLIST

1 Ashes and fire
2 I believe
3 Stronger than fate
4 I don’t wanna be your god
5 Fuel for my soul
6 Carousel of hell
7 Free, strong and loud
8 In the mirror
9 Main attraction
10 The answer
11 Going crazy

Line up

Butcho Vukovic (vocals)
Peter Scheithauer (guitar)
Julien ‘Baloo’ (bass)
Farid Medjane (drums)

https://www.facebook.com/LastTemptationOfficial/

_____________________________________________________________________

Rock Metal Mag : Le titre de ce nouvel album est « Fuel For My Soul ». Alors pour commencer, qu’est ce qui alimente votre âme ? Le rock évidemment mais n’y a t-il que ça ?

Butcho : C’est la musique ! Il y a aussi la création et tout ce qui touche à l’art. Cela dépend des gens. Moi je suis plus sensible à la musique et au cinéma. Pour Peter ç’est pareil mais il y aussi la peinture. Tout ce qui n’est pas concret et dont on n’a pas besoin pour vivre à proprement parler. Tout ce qui est artistique mais qui nourrit notre âme, d’où le Fuel For My Soul.

Peter : Et le truc ironique par rapport à la pochette c’est que la mort pour vivre à besoin de nos âmes, sinon la mort n’existerait pas ! C’est un petit twist ironique.

****************************************************

Rock Metal Mag : A la création de Last Temptation la musique du groupe était un peu différente. Qu’est ce qui a déclenché l’envie de prendre un tournant musical et à quel moment cela s’est fait ?

Peter : Disons qu’il y a plus de relief maintenant sur le nouvel album. Déjà, on  est devenu un vrai groupe au lieu d’avoir des invités à droite à gauche. Pour le nouvel album on a travaillé 40 morceaux et on en a choisi 11, alors que pour le premier album on n’a pas fait ça. Cela nous a permis de choisir le relief de l’album avec des chansons plus rapides, des chants plus lourds. Le premier album était plus unidirectionnel parce que l’on avait juste 12 ou 13 morceaux. L’approche a donc été différente au niveau de la production. Là, on a pu répéter en tant que groupe, car on avait choisi.

Butcho : Une fois que l’on a choisi les 15 morceaux !

Peter : Oui, tout le monde a voté. Ensuite on a répété et on a choisi les titres par rapport à la façon dont on voulait les bâtir, voir ce qui marche ou ne marche pas. Puis après ça, nous sommes rentrés en studio et en 1 semaine on a enregistré en live, en faisant un certain overdub.

C’est ce qui a permis de faire un album différent au niveau du groove, de la vibe et des sonorités.

*********************************************

Rock Metal Mag : Le projet est né en 2010 mais le premier album est sorti en 2019. Est-ce que vous vous souvenez de ce que vous avez ressenti en voyant ce projet aboutir ? 

Peter : On s’est dit « ouf » ! En fait, on avait fait des démos pour un autre projet avec des sonorités encore plus années 80.

Butcho : Avec des rockstars des 80’s dont Gilby Clarke, Johnny Rod le bassiste de W.A.S.P, Rob Affuso le batteur de Skid Row.

Peter : C’était plus rock’n’roll je dirais. J’avais des riffs plus lourds à la Black Label Society et Black Sabbath, sans trop savoir où on allait. Je travaillais ça avec Bob Daisley. Puis il a dit qu’il aimerait faire un premier album alors qu’il a refusé de jouer avec plein de gens. J’étais assez surpris. On voulait pas un chanteur qui soit un vieux de la vieille et que tout le monde connait.

Butcho : Ils voulaient un nouveau, mais avec de l’expérience.

Peter : C’est ça. Donc j’ai envoyé des démos à Butcho qui a chanté quelques chansons et Bob m’a dit, voilà c’est le chanteur, c’est lui ! Il a dit « c’est Ozzy qui chante juste et avec plus de capacités » ! Ozzy sa voix c’est sa signature. Tu le reconnais tout de suite. Et avec Butcho c’est un peu ça. Il a une signature dans ce qu’il fait au niveau des harmonies. On le reconnaît et ça c’est le plus important. Bon je vais m’arrêter là (rires) !

**************************************************************

Rock Metal Mag : Est-ce que le changement de line up a aussi changé votre processus de composition ou de création ? Julien Rimaire (Los Dissidentes Del Sucio Motel) à la basse et désormais Farid Medjane (Trust) à la batterie qui remplace Vince Brisach (Mitch Ryder).

Peter : Pas à la base, pas au niveau de la création. Je fais les démos je les envoie à Butcho, il me dit ce qui va ou ne va pas et il met les voix. Il a aussi tendances à faire les paroles directement alors qu’avant c’était juste du yaourt pour coller aux mélodies. Ce qui a changé c’est qu’on rentre en répète et on joue les morceaux choisis, mais on peut les corriger, que ce soit au niveau de la batterie ou de la basse.

Butcho : Moi je change certaines lignes de chant directement en studio si je trouve que ça ne sonne pas terrible.

Peter : Là, comme on a enregistré en live, il y a eu quelques changements minimes dans le processus. Mais on voulait cette atmosphère live car il y a plus d’âme dedans.

Il y avait plus d’unité au niveau de l’enregistrement.

***************************************************

Rock Metal Mag : Est-ce que vous comptez garder ce line up ou il peut y avoir d’autres changements selon les disponibilités de chacun ?

Butcho : On veut garder un line up stable.

Peter : Farid Medjane (Trust), je voulais l’avoir sur le deuxième album mais je pensais qu’il était dans le sud, alors qu’en fait il vit très proche de nous à Strasbourg. C’est plus simple pour répéter. Ce n’est pas une question de jeu, même si Farid est très visuel. Comme on est 4, c’est quand même important d’avoir un batteur qui soit présent sur scène dans le sens où il fait le show. Faut pas être juste un bon batteur.

Butcho : Oui des bons batteurs, il y en a plein, mais des batteurs qui savent faire le show, il y en a très peu.

Peter : Vincent a fait un très bon boulot sur l’album. C’est un super batteur, mais il manquait ce petit truc en plus qu’on voulait.

Butcho : Se lâcher un peu plus en live !

Peter : Et on veut éviter de trop changer de line-up.

Butcho : Cela prend du temps mais on commence à avoir ce que l’on veut.

*******************************************************

Las Temptation Pochette

Rock Metal Mag : J’aime beaucoup la pochette de l’album. Qui est l’artiste ? Comment s’est fait le choix du style et de la pochette ?

Peter : La pochette c’est Antoine Defarges de Headbang Design. Il a fait un super boulot. Il fait plein de trucs pour des festivals stoner. C’est très graphique. On lui a donné des instructions. Pour le premier album, c’était une carte de tarot.

Butcho : En fait, c’est un peu la continuité de la carte de tarot.

Peter : Oui, là c’est en couleur. C’est très fin et on voulait cette couleur. Avec Butcho et tout le monde, on veut que notre pochette soit intemporelle.

Butcho : On veut qu’elle se regarde comme une œuvre d’art et que l’on ne se dise pas juste :  « oh, c’est une pochette d’album ». Parfois ça vieillit mal ! Là, on voulait que ce soit comme un objet d’art à part.

Peter : Cela n’a pas une connotation directement metal.

Butcho : C’est ça ! C’est un design qui peut se porter part n’importe qui. Il y a beaucoup de gens qui portent des têtes de mort juste pour le plaisir.

C’est un truc beau, esthétique et surtout design. Je ne voulais pas d’une photo en pochette.

*********************************************************

Rock Metal Mag : Le titre « Ashes and Fire » parle des gens egocentriques qui se prennent pour les rois du monde en utilisant le pouvoir et la violence. C’est clairement d’actualité en ce moment ! Qu’est-ce qui vous a inspiré pour cette chanson ?

Butcho : C’est un peu tout et tout le monde. Il n’y a pas une personne en particulier qui a inspiré ça. Ce sont des constats que tu vois dans des reportages, des choses qui se passent dans le monde. Attention, quand j’écris un texte ce n’est pas forcément la vérité, c’est ce que je ressens. C’est nullement un truc que j’impose à qui que ce soit. C’est juste ma vision. Après si on pense comme moi, c’est cool !

Mais chacun interprète comme il le veut. C’est la force des textes.

Même si un chanteur écrit quelque chose, tu peux l’interpréter différemment par rapport à ton vécu. Chacun à sa réflexion, car les musiciens n’ont pas le savoir absolu, bien au contraire.

*********************************************************

Rock Metal Mag : Et dans « I Don’t Wanna Be Your God » c’est plutôt Dieu qui est mis en avant ?

Butcho : Oui de façon ironique. C’est très second degré.

Peter : C’est Dieu, mais qui n’en a plus rien à foutre. Il abdique ! C’est ironique dans plein de sens, car il démissionne de sa propre création. Il s’aperçoit qu’il s’est loupé et qu’il n’a fait que des conneries. Dieu a créé l’homme à son image mais il s’est loupé. Et nous, on a aussi créé Dieu en disant qu’il y en avait un. Dans tous les cas, on est une bande de cons !

************************************************************

Rock Metal Mag : Quarante titres composés, 11 qui terminent sur l’album. Vous auriez aimé en ajouter ?

Peter : Non car j’ai un concept et même le groupe n’est pas au courant. Ce serait d’avoir 6 albums de 11 titres, comme ça, on a 66 chansons. Tu vois le lien, 666 ! (rires)

Butcho : Les autres titres on les zappe. Là on travaille sur le troisième album et on ne va pas reprendre de vieux morceaux que l’on avait de côté. Ce ne sera pas utile pour maintenant. Quand on a composé cet album, c’était sur le moment, sur une période. On ne peut pas reprendre cette période car on n’a plus le même état d’esprit.

Peter : Si on mélange les morceaux, on va sentir la différence, le décalage. Donc à chaque nouvel album, on recommence à zéro. Et on peut déjà le dire, le troisième album sera un peu différent. Ce sera toujours Last Temptation mais il y aura autre chose.

*******************************************************

Rock Metal Mag :  Impatients de rejouer au Hellfest pour la deuxième fois ? (samedi 18 juin) Vous allez rester pendant tout le festival pour profiter des concerts ?

Peter : On est reconnaissant de tout ce que tu veux ! C’est une belle entrée en la matière après le covid. En plus à 14h20 !

Butcho : Il y a beaucoup de groupes qui rêvent de jouer sur la Mainstage. On se sent chanceux et on remercie toute l’équipe du Hellfest et toute l’équipe de Gérard Drouot pour nous permettre de faire ça.

On ne pourra pas rester pendant tout le festival car on a un concert mais on est déjà content de pouvoir y être.

Peter : En plus on joue une journée où c’est plutôt notre style avec The Darkness, Steel Panther, Deep Purple , Airbourne, Dead Daisies…

****************************************************

Rock Metal Mag : Des dates de prévues dans le coin prochainement ? On peut retrouver ça sur internet peut-être ?

Peter : Oui mais on ne peut pas encore en parler ! Mais oui, il y aura des concerts parisiens !

Butcho : Toulouse, Lyon, un peu partout. On le sait depuis des mois mais on ne peut rien dire pour le moment. C’est un cadeau qu’on ne peut pas encore dévoiler car ce n’est pas encore Noël.

**************************************************************

La release party de Fuel For My Soul a lieu ce vendredi 20 mai au Hellfest Corner

Merci à Peter et Butcho ,  à Olivier Garnier de Replica Promotion et au Dr Feelgood Rocket

Facebook de Last Temptation
Site internet