Interview avec Laellou de Needle Sharp

Interview avec Laellou de Needle Sharp

Laellou de Needle Sharp a répondu à quelques questions à propos du dernier EP «Dark Lies Effects» paru le 2 mai 2020

Entretien avec Laellou, chanteuse du groupe NEEDLE SHARP qui a sorti son EP « Dark Lies Effects » via M&O Music

Photo Philippe Bareille

L’EP est disponible sur toutes les plateformes depuis le 2 mai 2020.

TRACKLIST

1 Feel It
2 One More Lie
3 What You Learn
4 Broken
5 To Be Damned (Acoustic)
6 Keep the Faith (Gus Remix)

Membres du groupe

Laellou : Chant
Nohan : Batterie + Chant
Ro : Guitare
Gus : Basse

https://needlesharp.bandcamp.com/

Facebook : https://www.facebook.com/NeedleSharp91/

_____________________________________________

Rock Metal Mag : Votre second EP Dark Lies Effects est sorti le 2 mai 2020 soit 6 ans après votre 1er album éponyme. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps ?

Laellou : Alors, en fait, ce n’était pas prévu. On a sorti le premier album en 2014 et deux ans après, un des guitaristes est parti. Comme nous ne tenions pas à le remplacer , on a tout ré-écrit pour que ça fonctionne à quatre. Donc cela a pris un peu de temps.

Du coup cet EP a été enregistré en octobre 2018. il aurait du sortir peu de temps après mais je suis tombée malade vers novembre. Je me suis fait opérer au mois de janvier de cette année, donc j’ai eu une année 2019 très compliquée.

Clairement, je ne pouvais pas jouer. Et il n’était pas question de sortir l”EP sans pouvoir le défendre sur scène. Voilà nous sommes à présent arrivés en 2020.

______________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que l’on peut dire que le fait d’être devenu un quatuor c’est en quelque sorte un atout qui vous a permis de modifier votre style de compositions?

Laellou : Oui cela a modifié pas mal de choses. On a tout ré-écrit en partie avec des samples. On voulait garder une certaine partie de guitares licks tout en ayant une partie rythmique que l’on a remplacé par les samples.

C’est devenu une nouvelle habitude puisque dans les nouveaux titres, il y en a certain que l’on compose en partant des samples.

____________________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous étiez tous d’accord pour ajouter ses samples et enrichir votre sonorités?

Laellou : En fait on était 3 sur cinq à vraiment aimer ça. Après à 5 on pensait que ça ferait un peu trop brouillon et du coup lorsque l’un des guitaristes est parti, c’était l’occasion.

On a pu enfin rajouter des samples. Du coup on a testé sur les chansons que l’on avait déjà et ça nous a plu. Et puis nous avons continué sur notre lancée.

Nohan, la batteuse est aussi DJ. Donc on est quand même pas mal du groupe, y compris moi-même, à aimer toute cette partie electro et qui vont faire de la MAO.

Voilà c’est une chose que l’on voulait rajouter depuis longtemps dans le groupe et on a pu saisir l’occasion de le faire sur cet album.

_________________________________________________________

Rock Metal Mag : Alors du coup , comment s’est passée la composition de cet EP ?

Laellou : Alors les chansons ne sont pas spécialement récentes avec tout ce qui s’est passé. Feel it est la plus ancienne. On a du la composer vers 2015, après le premier EP. Donc, elle n’a pas beaucoup bougé depuis et avec une seule guitare elle se suffisait à elle même.

Ensuite, les trois autres morceaux ont été composé à quatre. On compose tous ensemble et donc cela prend plus de temps. En général c’est le guitariste qui arrive avec deux ou trois riffs. Si ça nous plait on brode autour.

Après sur tout ce qui est paroles et mélodies, c’est moi. En ce qui concerne le sujet de cet EP, on ne va pas se le cacher, ces dernières années on faisait une espèce d’oppression politique, religieuse. Et ça ressort de partout y compris la cause féminine. J’ai donc voulu parler de ce que je pouvais vivre et ressentir au quotidien.

En fonction des paroles il y a aussi parfois des ré-arrangements, comme typiquement dans “One More Lie“, où le titre parle de lui-même. Des samples vocaux ont été rajouté dans cette idée de protestation, car cette chanson s’y prêtait très bien.

____________________________________________

Rock Metal Mag : Coté chant quel est l’artiste qui t’as le plus donné envie de chanter ?

Laellou : C’est la chanteuse de Guano Apes (ndlr: Sandra Nasic), dans les années 1990. On me le dit souvent car apparemment cela s’entend. Le chant est venu d’une manière assez particulière. Je faisais du piano et à 13/14 ans on doit faire le stage de 4ème . Je l’ai fait chez un ingé son, qui est le papa de mon actuelle batteuse. Et sa mère est prof de chant.

Donc à un moment donné pendant le stage on m’a proposé de passer en cabine et de chanter. Sa mère m’a entendu chanter et c’est elle qui m’a dit que je devrais le faire.

C’est vrai que j’aimais bien chanter dans ma salle de bain mais à 13/14 ans je ne pensais pas arrêter le piano et prendre des cours de chant. C’est donc avec la maman de ma batteuse que j’ai appris à chanter. Elle a eu une grosse influence sur moi.

Ensuite j’ai écouté différentes chanteuses, mais j’aime beaucoup Guano Apes. J’aimerais bien avoir une voix qui se rapproche de la sienne. Et donc j’ai travaillé dans ce sens là.

___________________________________________

Rock Metal Mag : Pourquoi avez vous choisi de faire un enregistrement live sur Bande analogique ?

Laellou : Alors déjà on aime beaucoup Rage Against The Machine et on aime bien le son de leurs albums enregistrés en Live sur Bande. Ensuite on a travaillé avec Arnaud au studio 180. Il aime beaucoup travailler de cette manière là.

Donc, on n’était pas sur d’avoir ce niveau d’enregistrement. On début on pensait enregistrer chacun notre tour. Et c’est Arnaud qui nous a poussé en nous disant que l’on pouvait y arriver sans problèmes. Finalement on a un rendu que l’on aime beaucoup.

En fait, on a testé un premier titre et on a écouté ensemble ce que ça donnait. On s’est vraiment retrouvé dans ce son là. Il y a un coté vintage que l’on aime bien et le coté live nous a vraiment plu. Cela ne rend pas du tout la même chose qu’en enregistrant chacun seul dans son coin.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment est née cette collaboration avec Arnaud Bascuñana ( Guitariste de Cylew) ?

Laellou : C’est mon associé et du coup on se connaît plutôt bien. On a monté un projet ensemble, mais qui n’existe plus en tant que société. J’ai une agence web, donc beaucoup de sites pour la musique et les applis. Et on avait organisé quelque chose avec le studio et avec Arnaud.

________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que dans le groupe vous écoutez tous à peu près le même style de musique ?

Laellou : On est à peu près tous issus du Rock/Metal mais on écoute pas tous la même chose. La batteuse est plus jeune et elle a des goûts parfois différents. On l’a accompagné plusieurs fois voir Enter Shikari, qui est son groupe favori. Donc elle va être très influencée par ça.

Le reste du groupe étant un peu plus âgé, on va effectivement écouter des choses potentiellement un peu plus anciennes. Cela va être du Rage, du Deftones, du Bring Me The Horizon, c’est assez large.

On a chacun nos groupes. Le guitariste, par exemple, aime beaucoup Metallica. Moi, j’aime bien mais ce n’est pas une de mes principales influences. Donc voilà on a tous nos préférences même si certaines se rejoignent aussi.

_____________________________________________________

Rock Metal Mag : pourquoi avoir choisi d’enregistrer votre 5ème morceau To Be Damned en version acoustique?

Laellou : En fait on a arrangé tous nos morceaux en acoustique, et on a un set entier d’une heure en acoustique. Nous avons un public qui est différent sur l’un et sur l’autre, ou qui aime bien les deux .

C’était donc l’occasion de faire découvrir un morceau. Et ce titre là, rend très bien en acoustique. C’est une manière de découvrir le groupe autrement.

____________________________________________

Rock Metal Mag : Gus a fait le Remix de Keep The Faith, c’est un titre de votre premier EP, pourquoi avez vous choisi de reprendre ce morceau en version electro ?

Laellou : Oui il figure sur l’EP mais la version de 2016 a été complètement remaniée après le départ du guitariste. Aujourd’hui il y a des samples et le morceau a beaucoup changé. Et le remixe de Gus est encore une autre version. Gus et Nohan sont plus électro.

______________________________________________________

What you learn (version acoustique)

Rock Metal Mag : Est ce que sur ‘Dark Lies Effects’, il y a un morceau pour lequel tu es plus sensible ?

Laellou : Oui, mon titre préféré sur cet EP est “What you learn“. Musicalement, le travail des samples et le mélange de tout, est le mieux réussi. Et je peux laisser les gens, interpréter à leur façon, le texte que j’ai écrit pour cette chanson. C’est un texte qui me tient à coeur.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Vous avez réalisé un premier clip avec Feel it, c’était important de présenter ce premier morceau plutôt qu’un autre?

Laellou : Le clip a été enregistré il y a un petit moment et du coup à cette époque là, on avait de très bons retours sur ce morceau. On l’a sorti en single en 2017. C’est le premier titre que l’on a enregistré avec Arnaud et ensuite en 2018 ce sont les trois autres morceaux qui ont été enregistré.

Du coup, vu que c’est le premier single de l’EP et qu’il nous parle bien, il allait de soi de sortir un premier clip de cette chanson.

____________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous envisagez de faire un autre clip prochainement ?

Laellou : On aimerait bien, mais je n’ai pas de date exacte.

Rock Metal Mag : Peut être sur What you learn ?

Laellou : Alors en single on a aussi sorti “Broken” donc on n’a pas encore choisi sur quelle chanson on allait faire le clip.

__________________________________________

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image0_59925500_1589460500.png.

Rock Metal Mag : C’est Tate Shéol qui a réalisé la poupée de la pochette ? Comment s’est fait le choix de cet artiste et pourquoi ce visuel ?

Laellou : C’est un artiste que je suis depuis longtemps et aussi un ami. J’adore son travail et j’adorais aussi l’idée de mélanger l’oeuvre d’un artiste qui ne soit pas spécialement dans la musique.

Son travail allait dans le sens de cet EP. On parle de manipulation, d’oppression, le coté un peu poupée de chiffon avec l’araignée. Après il m’avait écrit un texte, pendant ses expos, qui m’avait beaucoup parlé.

C’est pour cela que l’on a choisi de travailler avec Tate car cela collait bien à la musique du moment. Et il aime bien aussi ce que l’on fait. Donc c’était l’occasion d’une jolie collaboration.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Et pourquoi cette bouche fermée par une fermeture éclair ?

Laellou : On a choisi le modèle ensemble et j’aimais bien celle là. C’est par rapport à ma propre personnalité. On n’arrive pas toujours à dire ce que l’on veut à l’oral. J’arrive plus à parler dans les textes de mes chansons.

Parfois, je peux avoir le sentiment d’avoir grandi et d’être devenue adulte, mais tout en étant muselée dans ce que j’ai envie de dire. Je trouvais que cette poupée là me représentait bien.

___________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous continuer la composition pour la sortie d’ un album complet par la suite ?

Laellou : Oui on continue de composer, mais je ne peux pas dire quand nous allons sortir un album. Mais vu que l’on a pas mal remanié nos chansons, y compris celles du premier EP, on pourrait aussi ressortir un album contenant ces chansons remises au goût du jour.

_______________________________________________________________

Rock Metal Mag : Est ce que vous avez des dates de concerts pour la rentrée et pour 2021 ?

Laellou : Pour la rentrée pas encore. On a des choses qui se présentent pour 2021. Le confinement cela nous a juste forcé à faire ce que nous allons être obligé de faire puisque la batteuse habite maintenant à Lille. Le bassiste aussi est parti mais à Lyon.

Donc nous avions, de toutes façons, décidé de travailler à distance et de se voir une fois par mois ou une fois tous les deux mois pour répéter le set. Avec le confinement on a eu l’occasion de commencer à y réfléchir.

___________________________________________________________

Rock Metal Mag : Comment envisagez vous le futur de Needle Sharp ?

Laellou : Il faut que l’on se réorganise une nouvelle fois du fait des derniers changements. D’un point de vue musical, au niveau des samples, on va continuer dans ce sens là. C’est une chose qui nous plait beaucoup. Il faut s’attendre effectivement à une fusion de l’electro plus forte dans l’avenir.

______________________________________________

Rock Metal Mag : Si tu veux ajouter quelque chose pour conclure.

Laellou : J’espère que cet EP va plaire. On le fait pour nous mais aussi pour que les gens prennent plaisir en l’écoutant. On espère aussi que nos nouveaux choix de musique actuelle plaisent à de nouvelles personnes.

____________________________________________________

Rock Metal Mag remercie Laellou de Needle Sharp, Roger de Replica Promotion et le Black Dog