FLYING COLORS: chronique «Third Degree»

FLYING COLORS: chronique «Third Degree»

FLYING COLORS: chronique «Third Degree» paru le 4 octobre 2019 sur Mascot Label Group

Groupe américain de rock progressif, FLYING COLORS est actif depuis 2012 . Il est composé d’artistes incontournables tels que Mike Portnoy à la Batterie (ex-Dream Theater, THE WINERY DOGS , Adrenaline Mob…), Dave LaRue à la basse (Dixie Dregs), Casey McPherson au chant (Alpha Rev), Neal Morse au clavier et chant (Transatlantic) ainsi que Steve Morse à la guitare (Deep Purple).

Le quintet a sorti son troisième album studio « Third Degree » le 4 octobre 2019 via Music Theories Recordings / Mascot records. Il est le successeur de «Second Nature» sorti le 29 septembre 2014. 

Tracklist

1 The Loss Inside
2 More 
3 Cadence
4 Guardian
5 Last Train Home
6 Geronimo
7 You Are Not Alone
8 Love Letter
9 Crawl

Commandez « Third Degree » : 
https://smarturl.it/Flying-Colors

*****************

Fans de Genesis, Yes, Pink Floyd … ou tout autre artiste du même style musical, vous allez être totalement comblé avec « Third Degree », véritable chef d’oeuvre de FLYING COLORS .

Le quintet mixe judicieusement les sonorités prog old school des années 70 avec des tonalités remises au goût du jour. Chacun des musiciens ayant pioché dans son propre répertoire, l’alchimie mélodique est parfaite.

Les envolées musicales sont magistrales portées par la voix remarquable de Casey McPherson .

Tout est maîtrisé à la perfection par cette bande de musiciens de haut vol et on ne peut que frémir de bonheur et d’émotions tout au long des 9 titres.

La porte de cet univers très coloré s’ouvre sur « The Loss Inside » à la fois rock, jazzy et prog, avec un refrain énergique des plus efficace. Une belle entrée en matière dont la suite ne cessera de varier d’un titre à l’autre.

« More » croise, durant quelques sillons, la route de Muse, avant de s’engouffrer dans un dédale musical plus tourmenté. Mais ce tumulte s’apaise, instantanément adouci par le rythme de « Cadence » et sa grandiloquence orchestrale.

Et l’on va de nouveau se laisser surprendre par « Guardian » soutenu par une rythmique des plus accrocheuse. L’excellence de Dave Larue, à la basse conjointement liée à la frappe imparable de Mike Portnoy , exalte tout le morceau.

« Last Train Home » s’ouvre alors sur une magnifique fusion d’émotions. Une palette de tonalités très 70’s qui associe une bonne part de Genesis, une touche de Yes, une pointe de King Crimson et un soupçon de Floyd. Quelle puissance et quelle explosion de couleurs.

Mais Third Degree n’a pas fini de nous surprendre avec « Geronimo » et son allure funky, jazzy totalement inattendue. Ou encore avec « You Are Not Alone » une ballade très poignante sur laquelle Mc Pherson se surpasse vocalement.

« Love Letter » dévoile une nouvelle facette de FLYING COLORS avec en toile de fond des sonorités rock des 60’s.

Le final avec Crawl est magistral. Fermez les yeux et plongez avec délice dans cet océan instrumental et vocal parfaitement maîtrisé. Chaque riffs de guitares, chaque groove de basse , chaque percussion et chaque nappe de clavier se détachent les uns des autres dans une formidable alchimie.

« Third Degree » est grandiose. Une oeuvre sculptée dans ses moindres détails. Les lignes instrumentales de chacun des musiciens tournoient autour du chant de MC Pherson qui parfois rappelle un certain Greg Lake (King Crimson 1970).

Laissez vous porter par le souffle coloré de Third Degree . Cet album est somptueux !

Christiane.T

************************************

FLYING COLORS: Nouvelle vidéo « The Loss Inside »

Bandcamp : https://flyingcolors.bandcamp.com/album/third-degree

Facebook : 
https://www.facebook.com/flyingcolorsofficial/